Désoléééée, vraiment, de gâcher une ambiance si sympa grâce au texte de la cops Squatina :D . Le mien est grave. Ne m'en veuillez pas, plaignez-vous plutôt auprès de Melpomène, la muse de la tragédie, qui s'est trouvée être la seule à bien vouloir m'inspirer ! :oops:

Elle venait d'avoir 16 ans. L'ami de son père s'était proposé pour l'accompagner et aller la chercher à son cours de danse chaque semaine.
C'est en toute CONFIANCE que ses parents avaient fini par ACCEPTER, quelque part soulagés car eux-mêmes avaient d'autres obligations sur ce créneau horaire.
C'est à partir de ce jour-là qu'il l'avait forcée à " jouer " comme il disait, car elle était maintenant en âge, affirmait-il avec la plus grande SERENITE,
d'apprendre les jeux de l'AMOUR et de la sensualité.
Il lui avait même susurré qu'elle en viendrait très vite à en EPROUVER du PLAISIR et qu'ensuite, ce serait elle qui en manifesterait le DESIR.
Elle aurait voulu dire NON mais elle pressentait qu'elle ne pouvait CHOISIR cette alternative sans se retrouver en GUERRE contre lui et de par son attitude hostile à son égard, inquiéter ses parents.
Son ESPACE de LIBERTE n'était empli que de sentiments contradictoires, en totale DUALITE,tout COMPROMIS était de ce fait exclu.
Elle s'était sentie si seule, ne pouvant PARTAGER ce terrible secret avec personne, pas même avec sa meilleure amie, qu'au fil des semaines,
elle en avait perdu l'appétit, puis était devenue anorexique. C'était devenu VITAL pour elle de retrouver la PAIX en son for intérieur.
C'est ainsi qu'un beau matin, pour enfin être à nouveau LIBRE, dans sa tête comme dans son coeur, elle avait choisi de RENONCER au confort du nid familial : elle avait sans bruit refermé derrière elle la porte d'entrée, puis sans se retourner, certaine qu'il s'agissait là de la seule façon de vraiment s'APAISER,
elle s'en était allée.

Agnès BIHL - Viol au vent - https://www.youtube.com/watch?v=BWD-ubkGSAU
femme blessée de MH Bresson.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Coucou les enfants! :wink: Debout là dedans, mon coq y a bu sa ch'tiote bistoulle et y a chanté fort et clair... avec pareil breuvage, ça ne m'étonne pas :lol: Lissez vos plus belle plumes qu'elles soient trempées dans un élixir de belle écriture; bonne journée, je vous aime mes chéries, chéris! :D
Après des jours de pluie,ce matin le soleil pointe son nez timidement.
Il est temps de sortir un peu ,de faire une ballade en forêt en toute LIBERTE .
Je m'enfonce dans le sous-bois ma SERENITE est à son apogée.
NON ce moment ne m'incitait à PARTAGER le PLAISIR du grand ESPACE que
m'offre la nature,l'odeur de la mousse fraîche des troncs d'arbres m'enivre .
Quel bonheur cet instant LIBRE loin des COMPROMIS de la GUERRE ,pour
ACCEPTER ,la fusion avec Dame Nature ,il faut CHOISIR de RENONCER à
toute DUALITE .
Je respire fort ma CONFIANCE de cette heure matinale à le don de M'APAISER.
Le DESIR de PAIX m'enveloppe .
Je m'enroule autour d'un arbre ,j'écoute attentive ,il me parle ,un écureuil joue
a cache cache avec moi ,je fini par EPROUVER cet AMOUR platonique mais
VITAL pour apprécier ce moment d'intimité avec la vie ,toute simple et nue devant tant de beauté que la nature nous donne chaque jour depuis des Millénaires
Bonjour tout le monde!
3 textes sont nés dans la nuit....tous les mots y sont..
Continuons...
Tenderly toujours fidèle au poste pour soutenir l'animation. Merci.

8. К. Кляйн. Цветы.jpg


1/3
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Très bonne semaine à tou(te)s, Ami(e)s des Mots Vagabonds...
...au plaisir de vous lire !

........................................
......................................................................


Lettre fermée...

Mon amie, ma soeur de coeur, mon intime confidente...

...ma dernière lettre est pour toi !...lui ne m'entendrait pas !
Mon chemin s'arrête mais je serai toujours sur le tien !

La Grande Histoire depuis la nuit des temps ne nous dépeint qu'une LIBERTÉ illusoire, une lutte éternelle contre l'asservissement, l'esclavagisme.
...mais mon futur et mon passé se mélangent !...serais je plus heureuse si je suis LIBRE ?...est-ce vraiment ce que je veux ?

Les grands rêves ne sont pas pour moi !...la DUALITÉ serait trop forte !..je resterai à jamais moi, une autre et Lui !...prendre conscience du temps perdu ne me tuerait pas !...mais quelles nouvelles blessures m'infligerait elle encore ?
...pardon...c'est trop lourd !...je ne pouvais pas PARTAGER !...ç'aurait été me plaindre !
Il était mon indispensable, mon port, mon refuge !...tout chez lui prenait une importance VITALE !
Je voulais croire que c'était de l'AMOUR. Ma faiblesse m'aveuglait !...il n'avait pour moi qu'un DÉSIR de possession !
Je n'ai pas honte de mon peu de courage...
J'ai honte de sa lâcheté !
C'est vrai...j'ai encore faim de vivre et la vie et merveilleuse !

Mais ses addictions ont brisé nos liens !...elles sont ses vraies maîtresses, les souveraines de son ESPACE...
...elles rognent le mien !...est-ce vivre que d'avoir toujours peur ?...comment ne pas ÉPROUVER du dégoût, surtout pour soi-même !
Mes mains, mon ventre et mon esprit sont liés !...c'est une violence que d'ACCEPTER de se rabaisser pour son PLAISIR !
Il n'est plus mon avenir !
La CONFIANCE c'est de la générosité quand on la partage !...mais sans complicité, quelle désespérance !!!

Quand m'a t'il achetée ?
Quand me suis je vendue ?
De nos COMPROMIS à mes concessions quelle habilité à me faire croire que je n'avais aucune valeur !...je ne serai pas femme résignée, je préfère RENONCER !
...se sent t'on jamais libre quand on a porté des chaînes ?...même invisibles elles sont toujours là !...CHOISIR pour ne plus souffrir !
...lutter ou fuir ?...ses sommeils sont mes rares pauses !...mais même le silence n'arrive plus à m'APAISER !...ce ne sont qu'entractes insignifiants dans une comédie dramatique !...des trêves trop brèves...

Je me souviens de ma mère, de ses fatigues, ses acceptations...
...je les haïssais comme je hais les miennes !
Je n'avais pas compris !...elle refusait la GUERRE !...elle était passée de l'autorité de son père à celle de son mari !...ses aïeux lui avaient appris à ne jamais dire NON !
Sa responsabilité envers elle même était trop grande !...la mienne aussi !
Finalement nous nous rejoignons !...nous nous sommes oubliées à essayer de construire des havres de PAIX !

Nous ne saurons jamais où nous aurait mené les routes que nous n'avons pas prises !...nos silences et nos peurs nous ont condamnées !

Mon amie, ma soeur de coeur, mon intime confidente
...ne pleure pas...je vais dormir...désenchaînée...enfin !!!

Je ne te quitte pas...je m'offre la SÉRÉNITÉ, une dernière halte dans ta tendresse...sublime récréation choisie hors du temps...
...libre pour l'éternité...!!!
Coucou
Problème pour déposer mon texte....
Je ferai un autre essai plus tard...
Ce message va t- il passer ?
Bonjour tout le monde :D

Assez ! Assez ! m'écriai-Je
Aujourd'hui, je me lève et décide de partir à la recherche de la LIBERTÉ à travers le monde.
Mais à quoi ressemble t'elle ?
Qui est t'elle ?
En chemin, je vis des enfants portant de lourdes charges et travaillant plus de douze heures par jour.
Je me sens démunie, je suis désespérée! Rien ne va plus!
Au diable les GUERRES et les COMPROMIS bafoués.
NON au non respect de la protection de l'enfance.
Pourtant la vie est belle, manger , boire ,dormir et PARTAGER sans DUALITÉ l' AMOUR et le respect de l' autre.
Les bases essentielles et les plus élémentaires de l'existence.
Je pris un car en espérant trouver plus loin un ESPACE VITAL où règne la PAIX, en mon for intérieur revivaient CONFIANCE et SÉRÉNITÉ .
Un attroupement attira mon attention , des jeunes réclamaient avec des affiches une vraie démocratie pour leur pays et le respect du peuple.
《être LIBRE de CHOISIR sa vie ....
ACCEPTER sans contrainte ou RENONCER sans mourir.》
Le mouvement se faisait dans le calme ,mais la force de leurs convictions avait dû faire face aux forces de l'ordre.
soudain, on entend parler à la radio de PLAISIRS et de DÉSIRS.
Le temps de cette publicité mon coeur s'apaisa .Enfin!
Le programme radio reprenait, je ne fis qu'un bond sur mon siège.
On annonçait qu'un homme politique bien connu condamné pour un détournement d'argent faisait appel pour ne pas aller en prison , ce qui serait une honte pour sa famille.
Comment APAISER les colères d'un peuple ?
Comment ne pas ÉPROUVER de l'injustice sur une justice à deux poids deux mesures?
Soudain un bruit strident se fit entendre.
Je m'étais endormie pendant le journal
télévisé sur mon canapé.
2 bien jolis textes supplémentaires..validés.
Merci à vous.

J'en profite pour ajouter le mien


5h du matin... Elle est née...Enfin ! La paille est pleine de sang Je vois dans les yeux de Mathieu que nous avons frôlé la catastrophe...Mathieu est un véto très jeune, encore inexpérimenté mais il a cette immense qualité de trouver les mots pour APAISER, de transformer une ambiance de GUERRE, en ESPACE de calme, presque de SÉRÉNITÉ... Figue lui a donné sa CONFIANCE et a fini par ACCEPTER sans broncher les manipulations les plus douloureuses.Sa pouliche est encore toute mouillée et elle met toute son énergie à déjà vouloir se lever.

5h... je pourrais aller réveiller François ..tenter de PARTAGER cet événement intense avec lui .Mais justement ,NON. Pour apprécier la PAIX et le bonheur de ce moment, je préfère y RENONCER
A quoi bon ? La rupture avec François est inévitable.Bien sur, il y a encore de l' AMOUR,du PLAISIR, de la complicité, du DÉSIR mais aussi tellement d'incompréhension et de silence.
Depuis l'enfance, j'ai la passion des chevaux. Ils sont ma colonne vertébrale. Il est VITAL pour moi de vivre cette passion en toute LIBERTÉ. C est ainsi et je ne m'en cache pas.. jamais.

Je pensais que François serait différent, plus solide. 6 ans et les signes annonciateurs de la fin de notre histoire sont là..il y a eu des conflits .. et des COMPROMIS... beaucoup ..trop... je ne veux pas CHOISIR..rentrer dans le jeu pervers de cette DUALITÉ déjà vécue plusieurs fois  : mes chevaux ou François, Cela n'a pas de sens.
Je ne me sens plus LIBRE dans notre relation et surtout je commence à ÉPROUVER de l’amertume, à calculer , à éviter.,à penser moche...

«  Dis Mathieu...comment allons nous l'appeler la princesse ? C'est l'année des I..ou des J ?.. »


2/3
Bonjour tout le monde !

Et hop !
le temps est venteux, je viens vers vous et essaie de pondre

avec mon chéri, nous partons faire un tour dans la jolie campagne valonnée du maconnais,
au détour d'un chemin les bas cotés remplis de ,jonquilles(c'est la saison) nous voyons une vieille maison avec la pancarte à "vendre" nous nous regardons, et comme des gosses le DESIR pleins les yeux nous faisons le tour de la maison nous venons d'EPROUVER un immense PLAISIR à cette découverte ,
nous qui souhaitions quitter la ville pour trouver la SERENITE à la campagne sans refléchir , nous relevons le numero de téléphone de l'agence et prenons rendez vous
pleins de CONFIANCE , nous ne pensions pas qu'une telle DUALITE allait nous enveler notre AMOUR de la LIBERTE
le courtier nous fis savoir que nous devions ACCEPTER un droit de passage, que sinon ce serait la GUERRE avec le voisin , nous étions pret à RENONCER quand la rage me fis dire NON,on doit trouver un COMPROMIS et pouvoir vivre en PAIX , la campagne c'est pas comme la ville il y a de l'ESPACEnous devons pouvoir PARTAGER l'espace VITAL voyant notre hésitation le courtier nous a proposé une diminution le prix de vente ,
apres reflexions nous venons de CHOISIR l'achat de cette maison qui donne tellement l'impression d'etre LIBRE , a part le credit sur 20 ANS que nous avons signé nous sommes APAISER, nous déménageons cette été pour cette jolie contrée, à nous la bonne viande, le bon vin et la gentillesse de nos voisins
Merci pour ton texte Mamibjaa...j'espère ne pas me tromper, mais il y a un petit problème avec le verbe apaiser qui doit être à l'infinitif et que tu utilises en participe passé..Une petite rectification s'il te plait? merci Mamibjaa

Bonne soirée à vous tous..j'espère encore plein de jolis textes...

10. К. Кляйн. Азалии.jpg


3/3
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
encore une erreur je suis incorrigible mille mille excuses
avec mon chéri, nous partons faire un tour dans la jolie campagne valonnée du maconnais,
au détour d'un chemin les bas cotés remplis de ,jonquilles(c'est la saison) nous voyons une vieille maison avec la pancarte à "vendre" nous nous regardons, et comme des gosses le DESIR pleins les yeux nous faisons le tour de la maison nous venons d'EPROUVER un immense PLAISIR à cette découverte ,
nous qui souhaitions quitter la ville pour trouver la SERENITE à la campagne sans refléchir , nous relevons le numero de téléphone de l'agence et prenons rendez vous
pleins de CONFIANCE , nous ne pensions pas qu'une telle DUALITE allait nous enveler notre AMOUR de la LIBERTE
le courtier nous fis savoir que nous devions ACCEPTER un droit de passage, que sinon ce serait la GUERRE avec le voisin , nous étions pret à RENONCER quand la rage me fis dire NON,on doit trouver un COMPROMIS et pouvoir vivre en PAIX , la campagne c'est pas comme la ville il y a de l'ESPACEnous devons pouvoir PARTAGER l'espace VITAL voyant notre hésitation le courtier nous a proposé une diminution le prix de vente ,
apres reflexions nous venons de CHOISIR l'achat de cette maison qui donne tellement l'impression d'etre LIBRE , meme si pour APAISER nos craintes nous avons du signer un credit sur 20 ANS
nous déménageons cette été pour cette jolie contrée, à nous la bonne viande, le bon vin et la gentillesse de nos voisins[/quote]
Bonjour tout le monde !
J'ai tenté de trouver un fil conducteur, comme nos amis mvistes, mais je n'ai fait qu'écrire et barrer encore et encore, donc voici mon texte, pas très original.

"Derrière l'AMOUR, il y a toute une chaîne de pourquoi..." Ainsi chantait l'idole des jeunes.
En effet, pourquoi ne pas ACCEPTER l'autre tel qu'il est, et RENONCER aux COMPROMIS ?
ÉPROUVER de l'amour pour une personne, est ce lui faire la GUERRE ? La priver de toute LIBERTÉ ? Pourquoi ne pas respecter son ESPACE VITAL ? Pourquoi ne pas APAISER ses craintes et faire CONFIANCE, PARTAGER le PLAISIR d'être deux, en toute SÉRÉNITÉ ?
CHOISIR la PAIX dans le DÉSIR du bonheur de l'autre... NON ! L'être humain ne sera jamais LIBRE tant que cette DUALITÉ entre guerre et amour persistera.
Il y en a du chemin à parcourir avant d'annihiler les soupçons de toutes sortes avec la méfiance qui les accompagne, sans parler du poison de la jalousie et la possessivité...
Bonjour,

Je t'ai aimé, toi, en toute LIBERTE, cette liberté toute neuve que les femmes ont gagnée en ce début du 20e siècle. LIBRE de se CHOISIR, sans l'aval de nos parents. Libre de s'aimer et de PARTAGER ce plaisir, sans la peur que nos mères devaient EPROUVER dès que le DESIR devenait de plus en plus fort.
Nous avions CONFIANCE dans cette nouvelle ère où nous serions complémentaires, pas de DUALITE, que de l'AMOUR et du PLAISIR, des COMPROMIS, nous en avons fait, comme beaucoup d'autres couples, sans RENONCER à nos idéaux.
Et le temps a détruit cette belle harmonie, NON, nous n'étions pas fait l'un pour l'autre, le temps de la PAIX n'a pas duré, après une dispute plus forte que les autres, tu es parti. Il a fallu l'ACCEPTER.

Chacun a retrouvé un ESPACE où la SERENITE a remplacé cette passion, où nous pouvions nous rencontrer sans nous faire la GUERRE.
J'ai cru que la vie sans toi n'aurait plus de goût, n'aurai plus de saveur, que ta présence était VITALE, puis, un nouvel amour est venu. Cet homme a trouvé les mots pour m'APAISER. Le prochain paragraphe du livre est à écrire.
Coucou,

A mon tour de déposer mon inspiration de Liberté....

L’ESPACE d’un instant prendre la vie comme elle vient au jour le jour avec toujours un vent de LIBERTE à l’esprit. Se sentir pousser des ailes et CHOISIR sa destinée, EPROUVER son DESIR de répandre la joie de vivre le moment présent.
Dans cet univers si dur et si désinvolte la dure réalité d’une DUALITE de génération, sans savoir à qui faire CONFIANCE, ACCEPTER souvent des COMPROMIS sans déclencher une GUERRE.
L’évasion pour une SERENITE de PAIX intérieure et d’AMOUR à PARTAGER pour une envie VITALE de se sentir LIBRE, s’APAISER même envers tous les petits soucis qui ne font jamais RENONCER au PLAISIR et au désir de vivre.
Continuer de découvrir le goût de la liberté qui enivre et exulte les sens pour se convaincre d’avancer sans jamais se dire « NON » avec force et honneur.

Bonne journée à toutes et tous,

Corinne

8921293_a-nous-la-liberte.jpg


ob_e4bcea_10390245-777528465601340-2892558537679.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.