Allez ! un peu de musique , avant de partir en 2ème page ! et peut être pour trouver l'inspiration. Je vous la souhaite en tous les cas !


https://www.youtube.com/watch?v=XWcOKwII750


lettres a milena.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
:P ...Amie Bemole, merci d'en appeler aux nouvelles plumes !

...l'inspiration se fera peut-être sous la musique d'Art Mengo que notre Biloum nous envoie !
:wink:

:D ...Merci à toutes les deux pour l'ascenseur !

Le panier restera en place jusqu'à demain soir 21 h

Ecrivain(e)s du 50...nous vous attendons !

:P :P

2/3
:D ...un p'tit UP !

...douce nuit à toutes et tous...à demain pour le dernier jour des textes à poser !


:P :P
En haut ...En haut...
Bonne nuit à tous.
bises
Candice
Bonjour tout l'monde,

et on remonte


UPUPUPUPUP.....................
:D ...merci chères Candice et Titiane pour la remonte !
...sympa !

Très bon jeudi à toutes et tous !

...quels que soient vos projets et rendez-vous dans la journée, le soleil est sur la France, alors profitez pleinement de sa douce chaleur !


...et si vous apercevez Tenderly, Pipo, Françoise, Olivia, Leloir ou Utopique à la terrasse d'un café, (et d'Autres écrivain(e)s du 50) rappelez leur que le panier des MV attend impatiemment leurs proses ! (si...si...!) :D

....jusqu'à 21 h ce soir

Rien et tout à gagner !...le plaisir de lire et d'écrire... :wink: :!:

:P :P ...à lus tard...!

1/3
Coucou,

Comme nous avons depuis aujourd'hui nous Non-Prenium droit à 5 messages je profite de ce passage pour faire une petite remontée des MV...

C'est le grand soleil, bonne après-midi à toutes et tous,

Corinne

Tournesol_copie.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Et Chayonne à raison ou vous vous cachez les garçons TENDERLY ta Berthe à encore a dire sur une lettre à un amoureux et PIPO tu nous snobe que c'est que ça ,au boulot les garçons vous manquez sur le forum des M V
bises à toutes et tous bien cordialement BEMOLE
Alors que je m’ennuyais,que je me sentais PERDUE , une émission radio a parlé de généalogie.. Cela a réveillé en moi le DESIR de connaître mes ancêtres . SAVOIR qui ils étaient.Je me l’étais promis, mais je l’ai toujours reporté…
J’ai choisi la branche la plus facile de la famille, afin de me frotter aux arcanes de la recherche généalogique.
1903 était ma première étape, avec le nom des parents. Aucun problème, je vais sur le site des Archives départementales, je retrouve les parents, encore une étape, et là, RUPTURE…. On me parle de Messidor an XII, recherches, c’est passionnant… Je franchis l’obstacle, et j’arrive sur une merveille… Les registres paroissiaux.
Bien que devant un écran d’ordinateur, je sens les PAPIERS, non pas PARFUMES par la rose, plutôt par l’ENCRE, l’eau qui a délavé les pages, les rats qui ont grignoté les pages….
Ma recherche avance… J’explore, et je l’oublie, j’y reviendrai ensuite.
Pas de DICTIONNAIRE des noms à l’époque, il faut accepter des orthographes différentes !
Je vois les mots des curés successifs, celui qui écrit des pattes de mouches, et puis le méthodique, qui écrit dans la marge le nom de famille, celui qui écrase la PLUME, et multiplie les RATURES, celui qui donne le nom des parents du nouveau né, celui qui ne sais pas REDIGER , et les autres….
Certes aucune DECLARATION de naissance, juste le baptème, mais j’ai lu baptème et décés dans la même journée, ou agé de 8 jours….
Et que dire des témoins ? Certains tracent juste une croix, attestée par le curé, avec le nom, d’autres savent écrire leur nom, terminé par des circonvolutions dignes des plus belles ENLUMINURES
*Mais le MESSAGE est là… on a juste l’impression qu’ils veulent nous donner des NOUVELLES de leur vie, de leur problèmes, de leurs joies !
C’est émouvant, ce sont les écrits de nos ancêtres.
Alors je voudrais remercier ces curés, dans les années 1700, qui, malgré leurs maladresses, ont traversé deux siècles, pour que l’on sache d’où on vient !!!
:P GroMerci à nos belles plumes Heleyla et Bemole pour leur aide à la remonte !

:P Whaouhhh...chère Françoise...quel plaisir de te retrouver sur ce 218 !...et toujours ce style de bâtisseuse, des mots forts, et un très bon choix que cet héritage généalogique !
...mais, Amie, si tu as bien mis le mot MOT (en normal) tu as laissé FACTEUR, ÉPISTOLAIRE et MERCI sur le chemin ! (pas de toi, ça !!!!!!!)

...pourrais tu corriger avant 21 h ?...je compte sur toi et sur ce beau texte !
....merci ma belle !


:D ...que de belles pages vraiment différentes pour ce 218 !...peut-être d'autres d'ici ce soir ?
...le panier rêve...rêve... :P

...à plus tard... :D

3/5
oups! Désolée!!!!
Alors que je m’ennuyais,que je me sentais PERDUE , une émission radio a parlé de généalogie.. Cela a réveillé en moi le DESIR de connaître mes ancêtres . SAVOIR qui ils étaient.Je me l’étais promis, mais je l’ai toujours reporté…
J’ai choisi la branche la plus facile de la famille, afin de me frotter aux arcanes de la recherche généalogique.
1903 était ma première étape, avec le nom des parents. Aucun problème, je vais sur le site des Archives départementales, je retrouve les parents, encore une étape, et là, RUPTURE…. On me parle de Messidor an XII, recherches, c’est passionnant… Je franchis l’obstacle, et j’arrive sur une merveille… Les registres paroissiaux.
Bien que devant un écran d’ordinateur, je sens les PAPIERS, non pas PARFUMES par la rose, plutôt par l’ENCRE, l’eau qui a délavé les pages, les rats qui les ont grignotées ….
Ma recherche avance… J’explore, et je l’oublie, j’y reviendrai ensuite.
Pas de DICTIONNAIRE des noms à l’époque, il faut accepter des orthographes différentes !
Je vois les MOTS des curés successifs, celui qui écrit des pattes de mouches, et puis le méthodique, qui écrit dans la marge le nom de famille, celui qui écrase la PLUME, et multiplie les RATURES, celui qui donne le nom des parents du nouveau né, celui qui ne sait pas REDIGER , et les autres….
Certes aucune DECLARATION de naissance, juste le baptème, mais j’ai lu baptème et décés dans la même journée, ou agé de 8 jours….
Et que dire des témoins ? Certains tracent juste une croix, attestée par le curé, avec le nom, d’autres savent écrire leur nom, terminé par des circonvolutions dignes des plus belles ENLUMINURES
*Mais le MESSAGE est là… on a juste l’impression qu’ils veulent nous donner des NOUVELLES de leur vie, de leurs problèmes, de leurs joies !
C’est émouvant, ce sont les écrits de nos ancêtres.
Alors je voudrais vous dire MERCI, messiers les curés, pour avoir servi de FACTEUR entre eux et nous, par vos écrits qui n’ont rien d’EPISTOLAIRES, mais qui nous en apprennent tellement !
Bonsoir à tous! :D Un problème mécanique, ah les vieilles autos, m'a tenu éloigne de mon petit écran et donc de vous :? :oops: Je vais essayer de vous pondre quelque chose ce soir ... mais je garantis rien :roll: :wink: :D

Très heureux de voir que Françoise a repris la plume ... elle nous manquait cruellement ... si, si! :lol:
Il me faut plus de temps pour faire plus long :!: :wink: :wink: :lol: :lol:

L’art EPISTOLAIRE est-il PERDU ?

« Depuis quand n'avez-vous pas reçu de lettre portée par un FACTEUR ? Une semaine ? Un mois ? Un an ? Je ne parle évidemment pas des désagréables factures, ni des prospectus publicitaires, ni des demandes de dons, qui font l'ordinaire de notre courrier. Je parle simplement des bonnes vieilles lettres « à l'ancienne », comme on le dit des tartes aux pommes ou des blanquettes de veau ! Force est de constater que, malmenées par le développement fulgurant des courriels et autres SMS, elles tendent à se raréfier dangereusement... Les formes modernes de communication écrite ont certes des atouts : la rapidité, la simplicité, l'efficacité. Mais, pour rester « digestes », les MESSAGES se doivent de ne pas être trop longs. De plus, quelle que soit la chaleur des MOTS employés, ces messages électroniques restent curieusement toujours assez froids, comme désincarnés...
Rien de tel avec une lettre écrite à la main sous une PLUME trempée dans l’ENCRE, en bon français grâce au DICTIONNAIRE, sur une ou plusieurs feuilles d'un beau PAPIER PARFUME ou non. Son auteur a pris du temps pour la REDIGER sans RATURE ; parfois, il a été contraint de s'interrompre quelques heures ou quelques jours avant de pouvoir la terminer. Par respect pour lui, vous allez à votre tour vous asseoir et SAVOIR prendre le temps de la lire attentivement. Peut-être même aurez-vous le DESIR de la relire plusieurs fois.
Une lettre peut exprimer une DECLARATION d’amour, être de RUPTURE, simplement donner des NOUVELLES ou dire un MERCI. Votre correspondant vous parle de lui et de vous, de son existence et de la vôtre ; il vous raconte ses bonheurs, ses déboires, ses espoirs. Il vous révèle des goûts, des humeurs, des pensées, que, par timidité, il n'aurait peut-être pas osé vous dévoiler face à face. C'est drôle, émouvant, surprenant, profond, banal ou subtil. Comme la vie.
Les lettres de cet acabit, on les garde et on y répond. On ne peut en dire autant de la messagerie moderne car les disques durs traverseront probablement moins bien les siècles que les feuilles de papier... En attendant, il est cocasse de constater que, pour être original de nos jours, il suffit de se remettre à pratiquer un art qui allait de soi pour nos ancêtres : celui de la correspondance ! Ils savaient prendre le temps de faire de belles ENLUMINURES, aujourd’hui remplacées par des lettrines. Ce qui était banal autrefois est devenu rare et donc d'autant plus appréciable. Envoyer une belle lettre désormais ne revient-il pas à offrir un véritable petit cadeau à son destinataire ? »
Bon ... j'ai retrouvé une vieille histoire du couple infernal! Je vous la sers toute chaude: :wink: :lol:

Et c’est reparti ! C’est la révolution au débit de boissons … Alexandre Benoît et Berthe ont failli divorcer … ils étaient près de la RUPTURE ! Tout ça à cause d’une LETTRE PARFUMEE destinée à Berthe que ce crétin de FACTEUR lui a remis devant A.B. ! Ce sale PAPIER comme disent les journaleux était un MESSAGE d’ amour venu de l’un des admirateurs de la Berthe ! Véritable DECLARATION écrite expliquant avec force MOTS le DESIR que lui inspirait la belle Berthe et même le programme des NOUVELLES positions trouvées dans le Kamasoutra illustré par Dubout … dont les personnages étaient de la même corpulence que le couple bistrotier ; tu verras ma Berthe disait cet homme éperdu d'amour: on va essayer et tu me diras MERCI !

Las, le mec était un peu PERDU dans ses phrases fort peu EPISTOLAIRES écrites par un pauvre type au SAVOIR limité et qui ne savait pas REDIGER sans DICTIONNAIRE et sans faire, de sa PLUME, des RATURES et des grosses taches d’ENCRE ! Pour valoriser cet écrit amoureux, il avait même fait des essais d’ENLUMINURE des bords de sa lettre au feutre doré !

Tout cela faisait ricaner Alexandre Benoît tout en fessant Berthe avec entrain : j’ten donnerais moi du Kamasoutra … et devinez où tout cela a fini ?

Quel couple quand même ces deux là ! :lol:
:D ...Gromerci chère Françoise d'avoir repris ce si beau texte...validé bien sûr !
...merci Amie !


:D @ Pipo...un vrai plaisir Pipo !...tu nous offres là le "plus long texte de ta carrière sur le 50!"... :lol: ...et tu le fais très bien !...épatant !...un régal !...merci à toi !

:D @ Tenderly...ouf ouf ouf !...mini révolution sur les MV !...on a failli ne pas avoir notre sympathique couple AB+B !!!...ça aurait manqué "grave" !!! :(
...nous espérons sincèrement que toi, ton ordi et ta toto vous allez bien !
Merci Ami !


(...cher Tenderly, tu as employé le verbe SAVOIR non pas à l'infinitif mais en tant que nom commun...
Il est tard, alors avec ta permission, je me permettrais de rectifier sans (c'est promis) changer le sens de la phrase !...je sais que je ne ferai pas aussi bien que toi...mais...)
...merci...

:P :P ...à plus tard pour le "TEXTE ET VOTES" !

4/5
cron