1 - MAYAH

Dans la jungle, la terrible jungle, la triste NOUVELLE se répand à la vitesse d'un vent violent. La DECLARATION se doit pourtant d'être solennelle :
en effet, ce n'est pas rien, le lion est mort ce soir !
En guise de FACTEURS, ce sont les singes hurleurs qui les premiers envoient le sinistre MESSAGE d'arbre en arbre transmis.
Les buses quant à elles déposent quelques PLUMES en émouvant hommage à l'endroit où il git.
Même la savane, pour signifier son deuil, retient en cet instant ses effluves les plus subtiles et refuse de délivrer la moindre note PARFUMEE.
Bientôt les échanges, lesquels même chez les hommes ne sont jamais EPISTOLAIRES, informeront tous les habitants de la contrée de la mort du grand roi.
Elle s'affiche comme une vilaine RÂTURE sur la partition musicale qui ne comportera plus pour les nuits à venir l'imposant rugissement du seigneur de ces terres.
Ici le faire-part de décès n'est pas à REDIGER à l'ENCRE noire sur du PAPIER de couleur blanc cassé orné d'une colombe ou encore d'une croix.
Il se rédige avec du sang qui vient éclabousser les tons ocrés de la savane et semble dessiner sur cette toile de fond comme des ENLUMINURES d'un beau rouge écarlate .
Même si certains sont soulagés et se sentent pour un temps un peu plus en sûreté, nul n'éprouve cependant l'envie de s'en réjouir ni le DESIR de dire un ouf ou un MERCI.
On sent dans l'atmosphère soudain très silencieuse comme un point de RUPTURE qui met l'accent sur ce qui fut et qui ne sera plus.
Dans la brise du soir, la mort du fauve à crinière d'or impose à tous le respect.
" Et les hommes tranquilles s'endorment " car dans la jungle, la terrible jungle, le hibou Bubo du haut de sa CHAIRE végétale l'a hululé sans équivoque :
oui, le lion est bien mort ce soir. Et les hommes tranquilles s'endorment, après avoir chanté :
" L'indomptable, le redoutable, le lion est mort ce soir. Viens ma belle, viens ma gazelle, le lion est mort ce soir. Wé-a, wé-a, a-wimboé, a wimboé, a wimboé..."
Wé-a a-wimboé : inutile de chercher dans le DICTIONNAIRE approprié ce que signifient ces MOTS qui paraissent enchantés.
Il semblerait qu'ils veuillent dire : malgré tout, tout va bien. La joie de vivre, il faut le SAVOIR, ne reste jamais bien longtemps PERDUE sur le sol africain.
Et dans la jungle, la terrible jungle, c'est une autre chanson qui vient prendre le relai pour répéter à l'infini :
hakuna matata, vivons du mieux possible ici et maintenant :).



2 - SQUATINA


En ouvrant un vieux DICTIONNAIRE au fin PAPIER froissé , aux magnifiques ENLUMINURES dorées, à l'odeur PARFUMEE de vieille ENCRE poussiéreuse, j'ai vu plein de MOTS s' envoler pour aller REDIGER des NOUVELLES dignes des belles PLUMES vagabondes, en DECLARATIONS d'amour ou MESSAGES d'amitié, en missives de RUPTURE, en textes sans RATURES et emplis de SAVOIR, mais il manquait le mien.
Ma verve EPISTOLAIRE, FACTEUR de réussite, s'est PERDUE et le DESIR d'écrire s'est émoussé.
Alors MERCI de continuer à faire vivre ce sympathique forum

Bye, bye :wink: :wink:



3 - CANDICE


En réponse à ton MESSAGE...
Je sais, pas de NOUVELLES de ma part depuis mon départ.
Ce silence ESPISTOLAIRE était mon DÉSIR .
Aujourd'hui, j'ai compris que de cet amour je n' en veux plus.
Et comme une évidence , je viens te dire, quoi de dire..
Ne cherche pas à comprendre..
Vois-Tu, je réfléchis encore comment RÉDIGER cette DÉCLARATION de RUPTURE amoureuse.
Je suis un peu PERDUE ...Les MOTS sont difficiles à trouver pour adoucir ta peine.
j'étais fière, si fière de notre amour.On vivait dans notre bulle , mais j' ai besoin de liberté , besoin d'être seule.
Je suis là devant mon clavier, pas besoin de PAPIER PARFUMÉ ni d'ENCRE violette ni de la PLUME sergent major à tremper dans l'encrier en porcelaine blanche que tu m'avais offert.
Cet émail te parviendra sans aucune RATURE et le vieux FACTEUR de ton village s'épargnera de monter chez toi.
Comme une gamine, j'ai cherché le mot amour dans le DICTIONNAIRE aux Lettres ENLUMINURES.
L'amour est un grand menteur, à SAVOIR un grand dissimulateur . Il te force à tout donner et puis s'en va , repu et ennuyé. Il nous berce d' illusion.
Un petit mot en bas de cette lettre.
MERCI.



4 - CHAYONNE


Une lettre !...l'arme du corbeau !
Un glaive redoutable !...l'harcèlement a fait basculer deux vies.

Quelques centaines de MOTS tourments dormaient, coincés entre les pages d'un vieux DICTIONNAIRE aux ENLUMINURES rehaussées d'or.
Apprendre et SAVOIR !...quelle ironie !...monstrueuse cachette !

La Louise !...elle avait le verbe haut et la PLUME facile des cancanières du village !...elle délivrait ses MESSAGES malveillants dans des échanges ÉPISTOLAIRES avec l'Autre commère !...deux venins...deux grenouilles de bénitier aux coeurs aussi noirs que l'antre du diable !
Le feu des DÉCLARATIONS de haine, FACTEURS de tristesse et de drames, brûlait les doigts et les âmes. PARFUMÉES des fleurs du mensonge ! Vénéneuses, elles se répandirent en chiendent !
...ces mauvaises herbes s'attaquèrent à la Manon et au Pierre jusqu'à les séparer. Leur bonheur était intolérable !
...une exécution !
Cette RUPTURE d'amour fut leur déchirure, leur blessure éternelle !

Il y aura toujours quelques oreilles traînantes pour entendre les horreurs que de vieilles médisantes jubilent à RÉDIGER !
Les corbeaux épient leurs proies, les griffes se referment !...elles sont à leur MERCI !
Les NOUVELLES vont vite tant il est vrai que les cancans plaisent !
Vox Populi !...les rumeurs enflent, le dégoût s'installe, l'honneur est PERDU !
Ce DÉSIR de faire mal tenaille et torture !

Une simple lettre...
En guise de signature une RATURE pitoyable !...l'énergie de la commère avait troué le PAPIER comme elle avait troué le coeur de Manon !

...persécuteur et cruel, l'oiseau noir des villages, l'ENCRE à peine séchée, songe déjà à d'autres souffrances...!



5 - GREY


"MERCI Madame!"
......Un merci de Kevin,.... c'est presque'une DÉCLARATION de paix...un MESSAGE de RUPTURE avec le rapport de force qu'il m'impose depuis des mois.
Bientôt 2 ans que j'anime un atelier d'alphabétisation et de soutien scolaire en milieu carcéral.
2 ans que chaque semaine, j'arrive avec mes feuilles de PAPIER, mes crayons (pas de stylo ENCRE ou bille en prison...la PLUME pourrait avoir une toute autre utilisation ) , mon DICTIONNAIRE et surtout le DÉSIR et la volonté de les aider à apprivoiser les MOTS, SAVOIR construire une phrase,RÉDIGER un CV sans trop de RATURES ni fautes d'orthographe...La salle est glauque, aucune déco, aucune ENLUMINURE..que du triste, du gris...Et puis l'odeur....oui une prison ça pue..les odeurs corporelles et pas les plus agréablement PARFUMEES, je vous assure..

KEVIN ...
Jamais le FACTEUR ne lui apporte de NOUVELLES ; 35 ans,il est en rupture avec la société depuis l'adolescence, PERDU dans une terrible violence qui constitue son seul langage
.La littérature, l'art ÉPISTOLAIRE....il ne sait pas ce que c'est, mais par avance, il déteste.Comment exprimez vous vos émotions quand vous avez 50 mots de vocabulaire...en comptant les injures?

En novembre , il m'a demandée de l'aide pour écrire quelques mots à son fils de 5 ans pour Noel..tout doucement pour ne pas être entendu par les autres...
Il nous en a fallu du temps et de la patience pour écrire ensemble quelques mots sur une carte de Noel...J'étais très émue...lui ne montrait rien..
Je crois qu'il était fier....et il y a eu ce merci..."



6 - BEMOLE


Je laisse la Seine à Paris pour sa poésie, nous étant de Nantes la Loire long fleuve pas
tranquille ,rempli de remous, de marais, et de cache .
Là assise sur une trogne qui au fil des années c'est coucher .
Je te fais cette lettre .
Lettre à mon Aimé .Ce matin je n'attends ,plus de lettre du FACTEUR ,ni courrier
PARFUME d'un amour PERDU ,pas de correspondance EPISTOLAIRE ,ni
DECLARATION de RUPTURE ,juste t'écrire un MESSAGE sur notre vie .
Donc Je prends ma plus belle PLUME ,je choisi une ENCRE noire ,le PAPIER à lettre avec notre ENLUMINURE à nos initiales ,dans le coin gauche de la
feuille .
Je me transpose,car cette NOUVELLE t'est destiné .
Un DESIR au plus profond de ma chaire .
Maintenant il faut REDIGER sans DICTIONNAIRE sans RATURE .
Les MOTS ,ils se bousculent dans ma tête comment transcrire sans tricher mon ressenti.
pourquoi ne jamais avoir conscience du bonheur de l'instant présent
La jeunesse ,l'amour ,le bonheur,les rires ,les pleurs.
Puis l'heure de la sénescence ,l'illusion.
La vieillesse les rides,la maladie,l'amertume,la solitude.
Désormais seule pour vivre notre amour ,ton souvenir,toujours là présent,
m'envahi ,indélébile ,tenace,comme du patchouli.
Comment SAVOIR te dire MERCI .
Mon fidèle ,mon amour, mon compagnon de toujours .
Avec des hauts et des bas bien sur ,mais je reste là ancrer dans nos coeurs
J'ai décidé de poster ma lettre "rêverie" ,dommage pour les enfants qui écrivent au père noël il y a un point de chute !!!!
pas pour nous les grands, quelle frustration mon Amour



7 - HELEYLA


Une lettre EPISTOLAIRE qui émane des sens, PARFUMEE aux essences de lavande, déposée au FACTEUR , l’enivrant de ces senteurs le mets tout en émoi, pensant à une missive de DECLARATION d’amour ou peut-être se trompait-il en pensant, s’agissait-il là d’une lettre de RUPTURE… Son esprit divague…Une lettre à l’ENCRE de chine. qu'elle puisse se REDIGER à la PLUME la faisant se promener sur le PAPIER et donner aux MOTS tout le plaisir d’un DESIR sans aucunes RATURES…. Aux ENLUMINURES de couleurs chatoyantes paraphant chaque début de phrase lui donnant une once de soie…Il perçoit une âme PERDUE cherchant ses mots parfois en ayant besoin de se plonger dans le DICTIONNAIRE de ses ancêtres…. Sans SAVOIR si la NOUVELLE arrivera à temps pour délivrer ce MESSAGE dont il attendra très certainement un « MERCI » pour unique courage ….



8 - DOKKAZ


J'aurais tant aimé, avec vous, échanger nos NOUVELLES, dans une correspondance EPISTOLAIRE, vous faire une DECLARATION passionnée pour vous dire mon amour des MOTS (et taire celui que je vous porte), et si j'avais osé, vous offrir un poème PARFUME de printemps, dont chaque vers débuterait par une lettre parée d'ENLUMINURES… Oh oui ! J'aurais tant aimé…

Pourquoi suis-je en RUPTURE d'inspiration dès que je pense à vous ? L'ENCRE sur ma PLUME s'ennuie et se désèche. Sur le PAPIER, il y a tant de RATURES que mon MESSAGE en est devenu illisible. La sacoche du FACTEUR, une fois de plus, ne sera pas alourdie de mon enveloppe.

Pourtant, mon DESIR de REDIGER quelques petites histoires est si fort ! J'aurais tant aimé vous subjuguer... Pourquoi n'ai-je pas ce don ? SAVOIR écrire est un art que je ne possède pas. Je referme le DICTIONNAIRE, je m'incline, j'abandonne... Je ne serai pour vous qu'une fan PERDUE dans la masse, incapable d'aligner trois phrases cohérentes, invisible.

Mais je vous dis MERCI pour m'avoir tenue en haleine, m'avoir fait rêver et voyager dans tous ces romans que j'ai dévorés. Vous ne me connaissez pas, pourtant vous faites partie de ma vie.



9 - MAMYBJAA


avant les années 2000 voiçi comment on écrivait :
on prenait un bloc de PAPIER, de préférence non PARFUME, les parfums n'étaient pas terribles avec une PLUME sergent major, que l'on trempait dans l'ENCRE watermann avec un buvard sous la main on trouvait le bon MOT pour exprimer ses sentiments surtout on ne faisait pas de RATURE, et le plus sélect c'était si l'on pouvait faire des ENLUMINURES comme sur les livres anciens et l'on remettait cette lettre au FACTEUR qui à cette époque faisait parvenir dans les meilleurs délais ce courrier
maintenant:
la manière EPISTOLAIRE de REDIGER des NOUVELLES ce fait par se que l'on appelle l'électronique ,les MESSAGES de DECLARATION d'amour ou de RUPTURES je trouve que celà manque d'humanité surtout que souvent le redacteur ne regarde pas le DICTIONNAIRE de l'ordinateur ou le maitrise mal
je me sens PERDU dans cette modernité et éprouve le DESIR de revenir en arriere
MERCI de faire SAVOIR vos sentiments sur ce probleme



10 - BILOUM


Dans moins de quelques heures , cette relation prendra fin de manière EPISTOLAIRE un peu comme elle aura commencé d’ailleurs !


Quelle idiote ! Je tremble , j’ai les mains moites. Ai-je eu raison ou tort de REDIGER cette lettre. ?

Trop tard pour les regrets. Le compte à rebours vient de commencer. Plus que quelques heures et tu vas enfin SAVOIR.
Le MESSAGE se veut suffisamment clair ! Aucun MERCI ne suivra ! C’est quasiment sûr ! Je le sais !

Le FACTEUR s’éloigne déjà, emportant avec lui un banal PAPIER dans lequel je suis passée aux aveux .
Des tas de MOTS y sont couchés, dictés sous l’égide d’une PLUME aussi légère que vagabonde.

Des mots , et des mots, dont les premières lettres majuscules ont volontairement été privées d’ ENLUMINURE.
Des mots assassins à la saveur d’une RUPTURE amère, qui parlent de RATURES, dénoncent les taches d’ENCRE , les espoirs PERDUS , si malmenés, les blessures et les DESIRS immanquablement inassouvis !

On a pourtant cru renaître toi et moi … en s’accommodant de ces tout petits bouts de rien PARFUMES d’un semblant de renouveau. .. Mais on s’est menti . A nous-mêmes surtout ! En réalité, on s’est à peine frôlés.
Tu es passé là , c’est vrai ! devant l’écran de ma vie . Effet d’optique ! en fait, tu étais loin. Déjà loin ! Bien trop loin ! Inaccessible !

Je me suis épuisée à force de quémander , oh ! non pas une DECLARATION. Faut rien exagérer…! .à peine un infime fragment d’amour. . J’ai inlassablement cherché ce mot dans ton DICTIONNAIRE .Quelle triste NOUVELLE en découvrant qu’il n’y figurait plus , barré, gommé, relégué au rang des sujets tabous et ce, depuis si longtemps .

J’aurais pourtant bien voulu avoir assez de temps pour changer le scénario, prête à vendre un peu de mon âme au diable pour glaner un peu d’espoir , pour y ajouter d’autres rires, plus de caresses, des souvenirs. Enfin bref ! Toutes ces choses simples et banales qui réchauffent les cœurs et permettent de résoudre une équation à deux inconnues.

Mais , il est déjà trop tard. Je suis à bout de forces ; à quoi bon t’attendre ! Tu ne viendras plus….. Tu t’es réfugié dans ton antichambre : la résignation !

Quel dommage ! Je n'ai plus d'autre choix que celui d'apprendre à t’oublier !



11 - MARIE93


Il fait gris, je dois remettre ma DECLARATION d'impôt au FACTEUR, et REDIGER quelques lettres administratives quel ennui ! C'est le printemps, tiens, il traine comme une odeur de bois PARFUME, du sapin, et je me souviens….
Je te revois, penché sur ton établi, PERDU dans ton ouvrage, tel le moine qui dessinait les ENLUMINURES. Ton ciseau était ta PLUME, le bois, ton PAPIER, tu jouais avec les veines et les nœuds, ton poignet guidait doucement le marteau pour que le trait soit franc, sans RATURE ni RUPTURE, avec ce DESIR de la perfection qui t'a toujours porté.
Sur les étagères, point de DICTIONNAIRES, point de romans EPISTOLAIRES, point de magazines people, des esquisses, des plans où l'ENCRE était presque effacée, tant tu les consultais. Quelques annotations, une citation sur un cahier jauni, des MESSAGES que tu nous as transmis ?
Tu recherchais le SAVOIR de tes pairs, à l'affut des moindres NOUVELLES qu'ils éditaient. Tu nous a transmis cet amour du travail bien fait, avec des MOTS simples.
Aujourd'hui encore, nous aimons caresser tes sculptures, MERCI pour cette vie toute simple !



12 - Françoise


Alors que je m’ennuyais,que je me sentais PERDUE , une émission radio a parlé de généalogie.. Cela a réveillé en moi le DESIR de connaître mes ancêtres . SAVOIR qui ils étaient.Je me l’étais promis, mais je l’ai toujours reporté…
J’ai choisi la branche la plus facile de la famille, afin de me frotter aux arcanes de la recherche généalogique.
1903 était ma première étape, avec le nom des parents. Aucun problème, je vais sur le site des Archives départementales, je retrouve les parents, encore une étape, et là, RUPTURE…. On me parle de Messidor an XII, recherches, c’est passionnant… Je franchis l’obstacle, et j’arrive sur une merveille… Les registres paroissiaux.
Bien que devant un écran d’ordinateur, je sens les PAPIERS, non pas PARFUMES par la rose, plutôt par l’ENCRE, l’eau qui a délavé les pages, les rats qui les ont grignotées ….
Ma recherche avance… J’explore, et je l’oublie, j’y reviendrai ensuite.
Pas de DICTIONNAIRE des noms à l’époque, il faut accepter des orthographes différentes !
Je vois les MOTS des curés successifs, celui qui écrit des pattes de mouches, et puis le méthodique, qui écrit dans la marge le nom de famille, celui qui écrase la PLUME, et multiplie les RATURES, celui qui donne le nom des parents du nouveau né, celui qui ne sait pas REDIGER , et les autres….
Certes aucune DECLARATION de naissance, juste le baptème, mais j’ai lu baptème et décés dans la même journée, ou agé de 8 jours….
Et que dire des témoins ? Certains tracent juste une croix, attestée par le curé, avec le nom, d’autres savent écrire leur nom, terminé par des circonvolutions dignes des plus belles ENLUMINURES
*Mais le MESSAGE est là… on a juste l’impression qu’ils veulent nous donner des NOUVELLES de leur vie, de leurs problèmes, de leurs joies !
C’est émouvant, ce sont les écrits de nos ancêtres.
Alors je voudrais vous dire MERCI, messiers les curés, pour avoir servi de FACTEUR entre eux et nous, par vos écrits qui n’ont rien d’EPISTOLAIRES, mais qui nous en apprennent tellement !



13 - PIPO


L’art EPISTOLAIRE est-il PERDU ?

« Depuis quand n'avez-vous pas reçu de lettre portée par un FACTEUR ? Une semaine ? Un mois ? Un an ? Je ne parle évidemment pas des désagréables factures, ni des prospectus publicitaires, ni des demandes de dons, qui font l'ordinaire de notre courrier. Je parle simplement des bonnes vieilles lettres « à l'ancienne », comme on le dit des tartes aux pommes ou des blanquettes de veau ! Force est de constater que, malmenées par le développement fulgurant des courriels et autres SMS, elles tendent à se raréfier dangereusement... Les formes modernes de communication écrite ont certes des atouts : la rapidité, la simplicité, l'efficacité. Mais, pour rester « digestes », les MESSAGES se doivent de ne pas être trop longs. De plus, quelle que soit la chaleur des MOTS employés, ces messages électroniques restent curieusement toujours assez froids, comme désincarnés...
Rien de tel avec une lettre écrite à la main sous une PLUME trempée dans l’ENCRE, en bon français grâce au DICTIONNAIRE, sur une ou plusieurs feuilles d'un beau PAPIER PARFUME ou non. Son auteur a pris du temps pour la REDIGER sans RATURE ; parfois, il a été contraint de s'interrompre quelques heures ou quelques jours avant de pouvoir la terminer. Par respect pour lui, vous allez à votre tour vous asseoir et SAVOIR prendre le temps de la lire attentivement. Peut-être même aurez-vous le DESIR de la relire plusieurs fois.
Une lettre peut exprimer une DECLARATION d’amour, être de RUPTURE, simplement donner des NOUVELLES ou dire un MERCI. Votre correspondant vous parle de lui et de vous, de son existence et de la vôtre ; il vous raconte ses bonheurs, ses déboires, ses espoirs. Il vous révèle des goûts, des humeurs, des pensées, que, par timidité, il n'aurait peut-être pas osé vous dévoiler face à face. C'est drôle, émouvant, surprenant, profond, banal ou subtil. Comme la vie.
Les lettres de cet acabit, on les garde et on y répond. On ne peut en dire autant de la messagerie moderne car les disques durs traverseront probablement moins bien les siècles que les feuilles de papier... En attendant, il est cocasse de constater que, pour être original de nos jours, il suffit de se remettre à pratiquer un art qui allait de soi pour nos ancêtres : celui de la correspondance ! Ils savaient prendre le temps de faire de belles ENLUMINURES, aujourd’hui remplacées par des lettrines. Ce qui était banal autrefois est devenu rare et donc d'autant plus appréciable. Envoyer une belle lettre désormais ne revient-il pas à offrir un véritable petit cadeau à son destinataire ? »



14 - TENDERLY


Et c’est reparti ! C’est la révolution au débit de boissons … Alexandre Benoît et Berthe ont failli divorcer … ils étaient près de la RUPTURE ! Tout ça à cause d’une LETTRE PARFUMEE destinée à Berthe que ce crétin de FACTEUR lui a remis devant A.B. ! Ce sale PAPIER comme disent les journaleux était un MESSAGE d’ amour venu de l’un des admirateurs de la Berthe ! Véritable DECLARATION écrite expliquant avec force MOTS le DESIR que lui inspirait la belle Berthe et même le programme des NOUVELLES positions trouvées dans le Kamasoutra illustré par Dubout … dont les personnages étaient de la même corpulence que le couple bistrotier ; tu verras ma Berthe disait cet homme éperdu d'amour: on va essayer et tu me diras MERCI !

Las, le mec était un peu PERDU dans ses phrases fort peu EPISTOLAIRES écrites, faut le SAVOIR, par un pauvre type limité et qui ne savait pas REDIGER sans DICTIONNAIRE et sans faire, de sa PLUME, des RATURES et des grosses taches d’ENCRE ! Pour valoriser cet écrit amoureux, il avait même fait des essais d’ENLUMINURE des bords de sa lettre au feutre doré !

Tout cela faisait ricaner Alexandre Benoît tout en fessant Berthe avec entrain : j’ten donnerais moi du Kamasoutra … et devinez où tout cela a fini ?

Quel couple quand même ces deux là ! :lol:

...........................................................................................
...................................................



UN GROMERCI à toutes les Belles Plumes qui nous ont apporté ces belles lectures si variées !...c'est une richesse !

14 TEXTES

les votes du 218 sont ouverts...
L'urne restera en place jusqu'à dimanche 12 h


...de 1 à 5 votes...
MERCI


:P :P
Bonsoir

mon vote :

FRANÇOISE
CHAYONNE
DOKKAZ
GREY
TENDERLY

Bonne soirée à tous.
Bonjour tout le monde !

Coup de cœur pour le texte de Pipo, ces belles correspondances me manquent. Jusqu'en 1985, je vivais à l'étranger, et quel bonheur que ces échanges avec la France !

Bonne journée à toutes et à tous.
Bonjour,

Je vote pour
Pipo
Tenderly
Et
Candice
Dur dur de voter ! Bon, je me décide pour :
PIPO entouré de GREY, FRANÇOISE et BILOUM. :D
:P ...Très bonne journée Ami(e)s des MV...

S'il est vrai que le règlement des Mots Vagabonds doit être rafraîchi il n'est néanmoins pas question de mettre quelque texte que ce soit du 218 hors concours !
Au contraire, je remercie toutes les Belles Plumes qui ont pris la peine et le plaisir de texter et nous ont ainsi offert de bien belles pages !


Aucune polémique !...bien sûr il y a un règlement à respecter !...et j'approuve que certaines personnes fassent remarquer les possibles "petites" erreurs de la ou du meneuse(eur) et de nos écrivain(e)s !...
..mais, de grâce, faites le TANT QUE NOUS AVONS LA POSSIBILITÉ D'Y REMÉDIER !...et non une fois que les textes sont DÉFINITIVEMENT ¨POSÉS (dans Textes et Votes)...
...sinon il est logique et bienveillant de s'en tenir à la suite du jeu !

Il serait bien venu de proposer intelligemment et sans conflits de nouvelles règles et de les soumettre à l'acceptation par tou(te)s !
...un sujet dans le forum existe déjà il me semble !


Merci pour ce 218 et MERCI par respect pour tou(te)s de s'en tenir là !


...ET GROMERCI de bien vouloir continuer à voter...
Je répète qu'il ne s'agit pas d'une compétition mais de pouvoir ainsi nommer un ou une meneur(se) qui animera la semaine suivante...


:P :P Amitiés et respect à tou(te)s...

1/5
chayonne a écrit : :P [b][b][color=#0000BF]S'il est vrai que le règlement des Mots Vagabonds doit être rafraîchi il n'est néanmoins pas question de mettre quelque texte que ce soit du 218 hors concours !...
Aucune polémique !...bien sûr il y a un règlement à respecter !...et j'approuve que certaines personnes fassent remarquer les possibles "petites" erreurs de la ou du meneuse(eur) et de nos écrivain(e)s !...
..mais, de grâce, faites le TANT QUE NOUS AVONS LA POSSIBILITÉ D'Y REMÉDIER !...et non une fois que les textes sont DÉFINITIVEMENT ¨POSÉS (dans Textes et Votes)......sinon il est logique et bienveillant de s'en tenir à la suite du jeu ! Il serait bien venu de proposer intelligemment et sans conflits de nouvelles règles et de les soumettre à l'acceptation par tou(te)s !
...un sujet dans le forum existe déjà il me semble !
Je répète qu'il ne s'agit pas d'une compétition mais de pouvoir ainsi nommer un ou une meneur(se) qui animera la semaine suivante..

Arff, désolée, je ne pouvais signaler avant l'erreur au-sujet de " nouvelles ", le texte ayant été déposé tard et j'avais déjà utilisé mes 5 messages.
Vu mon com bienveillant, pour mémoire le voici :
" Oups, oui, mini révolution sur les MV, quelques belle plumes jouent avec les mots à leur guise. :lol: Tenderly n'est pas le seul à avoir employé le mot savoir en nom commun et non en verbe à l'infinitif :wink: , mais de plus , il a mis nouvelles en adjectif et non en nom commun comme demandé. :lol:
Les erreurs de ce type étant de plus en plus fréquentes et admises, on pourrait mettre dans le règlement que ce genre de mots peut être utilisé comme on le souhaite du moment que l'orthographe soit la même.
Ça ouvre d'autres perspectives d'écriture. :wink: "
il est évident que je n'envisage nullement qu'un texte puisse être hors concours et que je trouve même intéressante l'idée d'utiliser un mot comme bon nous semble ( verbe, nom ou adjectif ). :D - 3/5 -
Coucou,

Un p'tit tour pour m'arrêter ici, une journée pleine de soleil....

Alors à la relecture des textes difficile de faire un choix mais mon attention et mes coups de coeur reviennent à :

Marie93 : Les souvenirs d'Antan rien de plus nostalgique

Grey33 : un magnifique dévouement

Billoum : les blessures d'un Amour qu'on aurait aimé qu'il perdure.

Pipo : L'écriture sur du papier à lettre, prendre le temps et savourer l'instant de l'envoyer en attendant impatiemment un retour....


Bonne journée à toutes et tous, allez encore quelques heures et c'est le week-end, à bientôt,

Corinne


Livre de Printemps.jpg






8207_l.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bonjour ensoleillé!!!
Je vote pour:

Pipo
Grey
Chayonne

Passez une belle journée!!! :)
Bonjour ,je m'échappe de la confusion du règlement pour le 218 M V
donc mon vote pour cette semaine
PIPO merci pour cette saveur d'antan ,ou nous écrivions
DOKKAZ lire toujours
BILOUM rupture dans l'oubli
MARIE quel ébéniste du coeur
bise a tout les M V
Petite remontée...
Bonsoir amis des mots et bon week end à venir!
Mon vote:
Candice
Tenderly
Françoise
Biloum
:P : ...merci à tou(te)s les Ami(e)s du beau français qui sont venu(e)s visiter le 218 et apporter leurs voix !

...sympas, les commentaires !


:P ...et merci aux Ami(e)s des MV qui ont la gentillesse d'aider à la remonte !

...très bonne fin d'après-midi !


:D
Mon dernier vote :

Grey (belle histoire)
Pipo (bel effort)
Biloum (trop bouleversifiant :( )
Marie (très tendre et émouvant)
et Mamybjaa (pour ce qu'elle est !!)

Donc oui, puisqu'on est "entre nous" les Mvistes, je confirme mon départ du site et donc des MV.
j'y ai pris vraiment beaucoup de plaisir et je suis ravie de vous avoir tous "virtuellement" connus et d'avoir partagé avec vous cet échange de talent d'écriture au fil des semaines.
Je fais donc ce petit message pour vous assurer de toute ma sympathie et vous dire "aurevoir".
J'envisage de déménager dans une région où il n'y a pas besoin d'un site de rencontres pour se faire un réseau d'amis (d'où mon désir de quitter ici) et de poursuivre ma route en réalisant un vieux rêve : un tour du monde dans les mois à venir.
Je vous souhaite donc à tous une route lumineuse et surtout, n'oubliez pas d'être heureux :wink: :wink:
Longue (et belle) vie aux MV !! :D :D :D

Je ne rends les clefs que lundi matin donc si vous voulez me laisser un petit message, il sera le bienvenu et me permettra de penser que je ne vous laisserais pas un mauvais souvenir ! :wink: :wink:
Coucou Squatina,
Comme pour une grande majorité, on ne se connait que virtuellement, et je ne pense pas que tu laisseras un mauvais souvenir. Je te trouve plutôt discrète et ce n'est nullement un reproche.
Je te souhaite d'accomplir ce tour du monde et de trouver ce que tu cherches, où que ce soit. Belle vie à toi.
cron