francou340 a écrit : Assise sur le sable , je suis là a regarder la mer, ses vagues qui roulent et s'ecrasent sur les rochers ,
cette houle qui m'amène un air iodé si vivifiant , cette écume qui s'échoue presque a mes pieds, la gréve ou viennent se reposer , mouettes, goélands et albatros.
J'envie ces femmes qui un jour, ont eu le courage de partir a l'aventure sur cette immensité
telles des guerrieres , a la decouverte de nouveaux rivages.
Mon imagination  dérive , car je sais que jamais je ne pourrai , en bateau , partir vers de nouvelles 
conquétes , jsais pas nager :( :mrgreen:  


quelques rectifications!!! 
La tempête grondait dans ses tympans. Son corps se dématérialisait, ballotté au gré des VAGUES que la HOULE déchaînait. Au travers de ses paupières mi-closes, elle voyait tournoyer au-dessus d'elle un grand ALBATROS menaçant aux ailes immenses et aux cris furieux. 

Résister, il fallait résister, lutter comme une GUERRIERE, de toutes ses forces, malgré la sorte d'étau qui compressait sa poitrine et lui coupait le souffle !  Et elle se battait avec le COURAGE et l'énergie du désespoir, s'accrochant au BATEAU à la DERIVE que le VENT, calmé, ramènerait vers la berge...

Quand  soudain la pression retomba ; le brouillard qui l'entourait s'estompa pour lui livrer la vision d'une chambre d'hôpital et d'un large pansement qui entourait son buste. Elle sentit la chaleur d'une main qui tenait la sienne et perçut des mots qui résonnèrent comme une caresse à ses oreilles.

- Bonjour Night'in, Merci mon Dieu, Je suis si heureux de te retrouver !
Elle pressa doucement la main amie.
- Salut l'Emir.... Cet homme ...?
- Il a été arrêté. Tu as perdu beaucoup de sang mais, grâce au ciel, aucun organe vital n'a été touché ! Tu t'en sortiras ma belle.
La jeune FEMME esquissa un petit sourire :
- Vous n'allez pas vous débarrasser de moi comme ça ! Je continue l'AVENTURE !...  

 
Encore de bien jolis textes les filles !

Mention spéciale pour Chrissoune, poème oblige, et pour Prunellya qui continue de nous raconter la vie de cette petite Night'in.

Bravo à toutes, je n'ai pas encore trouvé un semblant d'idée ! :D  
pense a nous pour les dedicaces prunellya :D
bon courage les filles , moi ce soir je vais voir Cendrillon eh oui je suis retombée en enfance  :D
et tu rentres avant minuit et tu mets des escarpins qui tiennent bien au pied  :D
Prunellya ! Justement en me levant ce matin, je me demandais comment allait notre Night´in ...
Je suis heureuse de la retrouver !!
Bonne soirée les filles
À demain  
Je continue mon éloge. Manque d'imagination je sais, mais tant pis, je persiste...   :)



Au large du Cap Corse, la nuit étoilée résonne du cri des albatros. Ils planent comme une menace au-dessus des vagues que la houle agitée a gonflées.

Seule à bord de son voilier, la guerriere est tombée à l'eau. Malgré le choc, la peur et le froid, il faut survivre.... Elle survivra !

Le bateau poussé par le vent dérive au large s'éloignant d'elle malgré le pilotage automatique. Elle nagera longtemps vers une lumière lointaine jusqu'à la découverte soudaine de son téléphone portable étanche dans l'une de ses poches. Vite, lancer un ultime appel, rassembler ses idées, son courage se signaler coûte que coûte, lutter pour continuer la belle aventure de sa vie.

On connait la suite.... Elle parviendra à joindre sa mère. Qui pouvait imaginer que cette femme
intrépide  nous quitterait en tombant du ciel ? 
coucou tout le monde,

Mon texte

Ils avaient dû affronter de belles VAGUES, une HOULE forte. Mais c’est le VENT avait fini par avoir raison du mât de l’ALBATROS. Ils auraient pu avancer au moteur, mais manquaient de gazoil. Alors ils avaient choisi de laisser le BATEAU à la DERIVE juste le temps d’arriver à remâter . Ce sont des inuits qui leur étaient venus en aide en remorquant le brise-glace dans cette crique abritée. La rencontre avec ce peuple avait décidé le couple à poser les valises quelques temps auprès d’eux… Et voilà 5 ans que Marc, et Sophie sa FEMME, n’avaient plus mis les pieds en France.
Pendant neuf mois ils restent prisonniers des glaces et dès que le dégel le leur permet, ils naviguent dans ces mers du bout du monde. Ils ont scéllé leur attachement à cette terre en donnant naissance à la petite Adélie il y a 3 ans.
Jack et John sont admiratifs, ça c’est de l’AVENTURE !!! Ils ont l’impression d’être de petits joueurs lorsqu’ils voient cette mère COURAGE, -Sophie la GUERRIERE comme ils l’ont surnommée- d’apparence si douce et si fragile élever Adélie tout en apprenant auprès de autochtones à tanner les peaux, fabriquer des vêtements, fumer la viande et le poisson …
Ils ont passé une nuit avec ce couple de voyageurs et Jack a noirci quantité de pages… Peut-être écrira-t-il un roman inspiré par leur histoire. Ils sont repartis à regret, mais avec la promesse de se revoir à Paris dans deux ans car Adélie sera en âge d’intégrer l’école.
tout en avançant d’un bon pas pour réduite le retard pris, les deux amis rêvent de faire un jour une expédition semblable avec une compagne prête à les suivre au bout du monde.  
prunellya a écrit : et tu rentres avant minuit et tu mets des escarpins qui tiennent bien au pied  :D


prunellya , bien rentrée avant minuit , pas perdu mes escarpins , sniff, je n'aurai donc pas de prince charmant pour me les rapporter :D
A mon amie Juliette, qui vient de perdre son mari.

Sur la VAGUE de la vie, ensemble, ils ont vécu l'AVENTURE. Comme un ALBATROS porté par un VENT mauvais, la mort a étendu ses ailes et les a séparés.
La GUERRIERE est exténuée, elle a perdu la bataille.
Sur la HOULE, son BATEAU DERIVE.
Elle était sa FEMME, elle ne se sent plus rien, elle a perdu tout COURAGE.  
Françou, tu ne devais pas  porter d'escarpins .. c'est pour ça...

Dom, ta dédicace est triste. Elle nous renvoie à notre propre passé à nous, femmes qui avons un jour perdu notre compagnon. Beau texte, chargé d'émotion.
Le rire et le chagrin, ce sont les ingrédients de la vie.
Ca y'est, je suis dans mon cyber-café.
Vous m'avez manqué, c'est incroyable !
Quel bonheur de vous lire, mais vous mettez la barre de plus en plus haut... Vos textes sont très poétiques et plein d'émotion.
C'est bien, on est obligées de faire des progrès !
Accordez-moi la journée pour pondre un texte, je vous le livrerai demain vers 11h.
BISOUS mes chères amies !
Gros bisous Amie

coeur souriant.jpg
 
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
@  Amie    :D   On compte sur toi.....

Bonne continuation !


 
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.