Faut il avoir une mauvaise opinion de soi quand on est une femme et qu'on collectionne les echecs amoureux ? Les autres ont tendance à nous classer dans la categorie de collectionneuse et dire qu'on fait des mauvais choix qu'on ferai mieux de rester seule
Les échecs sont ce qui nous fait avancer dans la vie. Pourquoi se soucier de l'opinion des autres, pourquoi rester seule ?
Posez-vous, réfléchissez au pourquoi de ces échecs, et lorsque vous aurez mis le doigt dessus, ce sera gagné.

Bonne chance !
Bonjour Line,

Dans la croyance de ma mère Tamoul, on dit "que nous traçons nous même notre destin".

Nous posons nous la bonne question sur nos échecs !!!

Bon Dimanche,

Titiane
C'est quoi , un échec amoureux ?
Linemusso a écrit : Faut il avoir une mauvaise opinion de soi quand on est une femme et qu'on collectionne les echecs amoureux ? Les autres ont tendance à nous classer dans la categorie de collectionneuse et dire qu'on fait des mauvais choix qu'on ferai mieux de rester seule


_______________________________

Pourquoi avoir une mauvaise opinion de soi ? Les échecs ne sont pas toujours là faute de soi même. Un échec amoureux concerne 2 personnes.
Et puis, comme Dom dit, faut laisser parler les autres, ça leurs occupent.. :) . Et puis...peut être on parle par jalousie ? :roll:

On apprends et on avance si on ne reste surtout pas coincé sur l'échec.

Bonne dimanche et faut y croire 8)
Merci a tous faut déjà trouver la sérinité oui
J'ai bien aimé la question-réflexion de Pascaldu92 :" c'est quoi un échec amoureux ?".
L'histoire amoureuse vécue et finie, tout dépend de comment on l'analyse.
Les miennes, je choisis de les voir comme des chapitres du roman de ma vie :
ni échec, ni réussite, pas de jugement porté dessus : des histoires qui ont duré le temps
qu'elles devaient durer, avec des joies et des peines, plus ou moins, et je n'en regrette aucune.
Comme dit Dom, elles nous font avancer. Elles font notre chemin.
Aujourd'hui , j'ai un compagnon qui m'aide à comprendre beaucoup de choses....
de celles que je ne voulais pas voir. Alors, ça me fait parfois grincer des dents,
" petit ego calimero " ne veut pas toujours " grandir ", mais j'ai une immense reconnaissance
pour lui, parce qu'il m'aide à sortir de la prison dans laquelle je m'étais enfermée,
pour me protéger de ce qui me fait peur. :) . ( 3/3 ).
Pour rire, à relativiser bien sûr, ce dessin :
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
@ Mayah :) Comme toi j'ai trouvé la question de Pascal très intéressante et je n'aurais pas trouvé mieux à répondre que ce que tu as dis.... pas un mot à changer. Aurions-nous quelques gènes en commun ? :lol: et comme le dit Dom, l'essentiel reste de pouvoir avancer. Ce qui est appelé "échec" est une opportunité de mieux recentrer ses priorités.


mayah12 a écrit : J'ai bien aimé la question-réflexion de Pascaldu92 :" c'est quoi un échec amoureux ?".
L'histoire amoureuse vécue et finie, tout dépend de comment on l'analyse.
Les miennes, je choisis de les voir comme des chapitres du roman de ma vie :
ni échec, ni réussite, pas de jugement porté dessus : des histoires qui ont duré le temps
qu'elles devaient durer, avec des joies et des peines, plus ou moins, et je n'en regrette aucune.
Comme dit Dom, elles nous font avancer. Elles font notre chemin.
Je ne suis pas sur qu'une histoire d'amour fasse forcement avancer ,changer oui, nous dire ce que l'on ne veux plus oui mais avancer pas forcement. Par contre j'aime beaucoup vos reflexions phylosophique et il faut que j'apprenne à l'être.
Savoir ce que l'on ne veut plus, je trouve que c'est une sacrée avancée !
Cc Line
je réponds a la question de Pascal

Toi tu pensais que !!!! et que éventuellement que.....
sauf que ...... as tu fais le bon choix ?

Allez pas grave, c'est juste une expérience

c'est dur dur, de trouver l'autre moitié, mais ne désespère pas !!!! profitons de la vie :D :wink:

Mayah a répondu a ta question mdr, sauf que c'est pas donné a tout le monde, ah ce .... une perle

Dom oh que oui, "je ne sais pas ce que je veux mais surtout je sais ce que je ne veux pas"


Line ça viendra !!!!! en attendant entraîne toi lol
bizz
Linemusso a écrit : Faut il avoir une mauvaise opinion de soi quand on est une femme et qu'on collectionne les echecs amoureux ? Les autres ont tendance à nous classer dans la categorie de collectionneuse et dire qu'on fait des mauvais choix qu'on ferai mieux de rester seule



Avis tout à fait personnel (forcément)
il y a ce qu'il faut (on en est parfois consciente) et ce qui est ...

On peut parfois vivre une rupture comme un échec, dans les jours, mois voire années qui suivent. Lorsqu'on n'a pas encore eu le temps de faire le deuil de l'histoire.
C'est sain ça permet aussi de se remettre en question. L'un peut avoir plus mal que l'autre (celui ou celle qui n'en est pas l'initiateur, quoique)

On peut se tromper vouloir avant tout être aimé(e) que d'aimer (ce n'est pas de l'amour) et ça conduit forcément à étouffer l'autre et à terme à une rupture. Que dis-je des ruptures, car on aura beau enchaîner les relations, on les salopera toutes consciemment ou pas. Elles seront vécues par l'autre comme toxiques.

On peut aussi tomber sur une personne PN (perverse narcissique) qui vous rabaisse et une fois la relation finie (à supposer qu'on y arrive) à moins d'un sacré travail sur soi et de l'aide de tiers, on aura une mauvaise image de soi qui sera visible pour les autres.
Comment attirer si soi même on ne se trouve pas attirant(e).

On peut aussi ne pas avoir fait le deuil d'une histoire d'amour et la sublimer et tant qu'une histoire n'est pas finie (le deuil fait) il est impossible de pouvoir en construire une autre.
On quadrille sa porte à triple tours inconsciemment, ils pourraient être cent on ne les verrait même pas et là on peut meme s'étonner de n'attirer personne.

Il y a aussi un effet époque, où le plan affectif se calque sur celui professionnel. On gère l'amour par cdd. L'un des deux voire les deux ne croient plus en l'amour (qui se construit et se nourrit) et préfère vivre de brèves mais intenses histoires amoureuses. Sans investissement pour le long terme, sans projet commun. Ils/elles enchainent les relations amoureuses qui ne durent généralement pas plus de trois ans.

Bref, il y a plein de raisons il est donc illusoire de donner quelques conseils, car on est jamais l'autre.

Connais toi toi même, car seule toi à la réponse.

Pour ma part, je ne pense absolument pas que l'être humain est fait pour vivre seul (ça rassure quelques uns, unes de le penser) mais tout est plus beau à deux. Le tout étant de veiller à de jamais rompre le fil de la relation, sans étouffer l'autre mais aussi sans l'ignorer, car suppose d'etre soi même suffisamment bien dans sa tête.

Tryo - Serre-moi
https://www.youtube.com/watch?v=GcNDGHv9Teo
Et si tout simplement à la l'âge ou on arrive, l'homme n'est plus conscient de ce qu'est aimer, plus les même attentes,il voit la femme comme juste une accompagnatrice de vie, ils veulent une femme oui mais qui les aident pour des tâches de la vie courante ou comme infirmière.Beaucoup ne se responsabilisent pas, enfin c'est surtout ce que je vois. Une fois qu'on a compris ça, soit qu'on va dans leurs sens ou sois on profite de la vie autrement, La preuve !!! beaucoup d'hommes mariés en quête sur un site de rencontre, ils gardent bobonne en attendant d'en trouver une autre.
Oups ! Je te trouve bien sévère @ Bacca
C'est plutôt bien non de "s'accompagner" ? C'est même la raison d'être du couple cette complémentarité, d'autant plus qu'on peut en attendre de la réciprocité.
L'essentiel est d'aller dans le même sens car là est souvent la raison des ruptures.

Des évolutions personnelles, des besoins ou des envies différents signent la fin de l'histoire. Je ne vois pas bien où il devrait y avoir culpabilité. Pourquoi ne pas l'admettre plutôt que de reporter la responsabilité sur l'autre ou sur soi-même. Et puis on peut aussi ne plus aimer c'est une raison suffisante pour souhaiter changer sa vie.

Je suis plutôt pour essayer d'accepter l'évidence, même si ce doit être long et très difficile. Garder l'estime de soi et ne pas d'être victime du jugement des autres, forcément partial, ainsi la vie continue.
Mais il parait que je suis une grande optimiste....
Linemusso a écrit : Faut il avoir une mauvaise opinion de soi quand on est une femme et qu'on collectionne les échecs amoureux ? Les autres ont tendance à nous classer dans la categorie de collectionneuse et dire qu'on fait des mauvais choix qu'on ferai mieux de rester seule


Bon, je suis détendu, je rentre de WE, et je réponds :

C'est qui, les autres qui ... ?
A plusieurs reprise, ça n'a pas marché, et alors ? Cela serait une raison pour ne pas continuer a essayer ?

Catégorie des "collectionneuses" ! Pffff ...

Je vais te dire : Soit tu changes ces "autres", soit tu cesses de les écouter, et tu vis ta vie, avec ses "échecs" (comme interroge Pascal, est-ce le bon mot ? Je préfère test non abouti).
Choisir l'immobilisme conduit ... Dans le mur !

Bonne chance, et continue !