En faisant mes courses l'autre jour , je rencontre une personne dont je sais que la fille aînée est atteinte de mucoviscidose .Bien sûr , je lui demande des nouvelles de ses enfants , il faut noyer le poisson ...
Elle m'annonce que sa fille aînée , pas la trentaine, je pense 26-28 ans, qui souffre de cette maladie a été greffée des deux poumons après un accès très violent de la maladie le 23/12 , courant janvier , appel d'un hôpital parisien,   il faut vite s'y rendre  , un double greffon l'attend .Le donneur avait  une pneumologie dernier stade .La demoiselle reçoit les deux poumons ,séjour d'un mois à l'hôpital ,  la greffe de l'un d'entre eux ne prend pas ( état combiné des deux malades) .Le second greffon  prend , mais les staphylocoques sont toujours présents et atteignent cette nouvelle partie .........Les jours sont de nouveau comptés , soins onéreux : perfusion, oxygène  à domicile !Pour quel résultat ? 
A mon sens , il n'y aura pas de deuxième tentative ........et pourquoi implanté un organe malade ?
Autant je suis pour le don d'organes sains , je me dis que c'est un cadeau empoisonné que ce type de greffon , peut être un an de vie supplémentaire ............revivre les derniers instants une deuxième fois , pour un avenir zéro ?ou est l'intérêt? , je suis preneur des vos idées et échanges
Bon dimanche   
Bonsoir,
Beaucoup ont lu votre post mais pas de reponse, alors je me jette
Depuis le  début de la science, on avance a force d'essayer et ca ne s'arreteras pas, c'est la seule méthode pour faire avancer la science
Moi qui vous parle, j'ai perdu pere mere 2 freres et ma seule soeur, tous du cancer , je pourrais en vouloir a ces gens là, a la science, mais que ferions nous sans ça? alors il faut rentrer dans l'acceptation, ils ont essayé, ça aurait pus marcher....
Bonjour LISA
Si on savait de quoi on partira on vivrait encore plus mal : mieux vaut ne pas savoir .Dans mes ancêtres côté paternel , mes grands parents étaient partis plutôt en  de morts violentes , ma grand mère (au coeur très résistant ) après 5 hémiplégies = le Docteur avait  prédit 3 maxi , mais malheureusement de plus en plus de séquelles , une triste fin de vie quand même ), son mari d'un infractus du myocarde à près de 80 ans.Son père( mon AGP) en était décédé beaucoup plus jeune , entre 40 et 50 ans , de cette façon .Les deux enfants sont décédés suite à cancers :mon père (au colon) et mon oncle , son frère cadet , tout d'abord à la gorge puis une rémission de plus  de 10 ans  pour reprendre en leucémie ensuite .................
 Pas d'antécédents , et tous les deux sont partis de la même façon ..............
Les trois enfants ont du passer une coloscopie , par sécurité , nous avions tous les  trois soit des polypes ( plus ou moins ) et pour moi  un mélanome bénign........à revoir avant juillet
Impossible de  prévoir , il y a au moins une justice dans ce domaine , ce sera ma conclusion
Bonne journée à vous  
On es juste de passage!
Franchement Carlotta 80, quel intérêt sur ce forum de nous faire savoir de quoi sont décédés vos ancêtres y compris votre arrière grand-père !!!! 
Vous qui paraissez si "pointilleuse" d'après ce que j'ai pu lire, dites nous le rapport avec le sujet du forum. 
Salut Calva, je ne te voyais plus, mais bon c'est vrai que les coms avaient quelques peu évolués ces temps-ci

Tu es nouveau ici donc tu découvres ... notre amie Carlotta  :roll:

Carlotta sera toujours Carlotta et cela ne changera pas, la sauter c'est l'adopter

Et voilà, je vais être privée de dessert ... plus de blog :)
Oups, dans "sauter" Calva comprend que je parle des com  :oops:
Je ne me permettrais pas de te conseiller autre chose   :?
Édel j'adore votre humour et votre franc parler !
Rassurez vous, j'avais bien interprété votre premier post !
Il ne me serait pas venu à l'idée de ...... Allons !!  :lol:
Bonjour Carlotta,
Ou commence et ou se termine l'acharnement ? l'espoir du début peut très vite devenir un acharnement.
Nous ne voulons jamais accepter l'inéluctable.
Il y à cependant un point dans votre récit qui m'a choqué, comment peut on prendre la responsabilité de greffer des poumons malades ? là je m'interroge pour moi cela frise l'inconscience, il s'agit de quoi en clair, de faire croire à un malade qu'il va aller mieux, lui apporter pendant un temps très court l'espoir d'une rémission.
Je trouve inhumain d'entretenir en vain un espoir, et pourtant le paradoxe c'est que j'ai vécu cette situation et que j'ai tout fait, je me suis acharnée, j'ai combattu jusqu'au stade ultime.
Alors on peut penser et avoir une opinion sur ce sujet, mais confronter à la réalité agir à l'opposé de notre conviction première.
Edel Bonjour,
Je voulais vous copier un lien vers un titre de Florent Pagny " ma liberté de penser ".
Finalement c'est aussi bien que je ne parvienne pas à coller ce lien dans ce message, c'est le titre que souhaite vous dédicacer, et si vous la laissiez un peu aux autres cette liberté ?
Vous pouvez me répondre mais pour moi je n'ai rien d'autre à ajouter et le silence accueillera votre réponse la polémique ne m'intéresse pas.
Bonne fin de ,journée.