Je confirme….Le véritable état d'épuisement est tellement inoubliable qu'il a le goût du " reviens y "..... :lol: :lol: