l'oiseau , industrieux ouvrier lentement mais sûrement , fait son nid -va-vient-repart - revient toujours avec une brindille , une frêle branche , des plumes , des brins de paille et le tout entrelacés
bel ouvrage pour ses oisillons
la gent ailée réalise ses œuvres dans des lieux étonnants 'haies , arbres , cavités , sur l'eau - flottants, sous les vieilles charpentes et peut-être avez-vous eu le bonheur d'en trouver dans votre jardin??
LE COUCOU LUI EST UN FAINEANT ET UN VOLEUR.....
Un poème tout doux :
Entre les branches dérangées
J'ai vu le petit nid tout rond
Ses œufs roses sont 3 dragées
Dont 3 oisillons sortiront

Les 3 coquilles bien closes
Contiennent donc mille chansons
Et les arbres , les buissons
Un jour chanteront

Je ne veux pas voler ces œufs
Comme font ceux de mon âge
J'aime trop les oiseaux joyeux
Qui gazouillent dans les feuillages

Chut !! doucement approchez-vous
Penchez-vous- quelle délicate merveille
Un jour les coquilles fragiles s'ouvriront
Qu'en sortira-t-il ?

Et prenez-soin de l'oisillon tombé du nid !!!
Ton poème est très joli et il évoque pour moi la fragilité de la vie.
C'est très joli , en effet . 
Cela évoque en moi le désir et la nécessité de s'occuper d'êtres plus petits et fragiles .
J'ai beaucoup d'oiseaux dans mes arbres , je les entends " discuter "  , chanter , mais les vois peu , où juste en vol .
Je ne peux les approcher car , apparemment , ils ont peur des Ours ....
J'ai beau leur dire , " venez , venez , approcher , je suis gentil ..."
Malheureusement , quand j'en trouve un , c'est un petit qui est tombé du nid ...
Et là , je suis triste . Mais un jour , j'ai pu en sauver un ...
Je voyais ma chatte  à l'affût , devant mon bosquet de lilas , et elle ne pouvait pénétrer sous les branches du bas . 
Je m'approche car , un jour , elle jouait avec une petite couleuvre ( c'est pas une chatte que j'ai , mais une tigresse ! ) et je vois un petit oiseau , visiblement avec une aile cassée .
Donc , je l'attrape , au grand dam de ma rouquine tigresse , qui se léchait les babines , croyant avoir Dracula comme maître et que j'allais lui livrer en pâture le pauvre petit oisillon !!
Je l'ai donc soigner comme j'ai pu et laisser dans une cage , le temps qu'il se remette .
Je crois que çà a dû guérir car le l'ai relâché quelques temps plus tard .
Voilà , désolé pour ma longue histoire , mais ce fût encore un autre de mes contacts du ( 3è ) type animalier !
Bonne journée .   
Il y a les oiseaux des buissons et des arbres, et il y a les hirondelles. Nombre de murs tranquilles,sont des bris protecteur pour ces oiseaux qui avaient tendance à disparaître dans les villages.On en voit autour des citadelles en particulier.
Il est beau ton poème Poèsie.
De plus de l'évocation d'une certaine fragilité, on y trouve beaucoup de minutie. La vie des oiseaux reste courte dans l'échelle de temps. Et pourtant ils créent tout dans les moindres détails comme si ils devaient franchir l’Éternel. Un don gratuit et instinctif de l'effort qui les projette toujours en avant. 
Anja, peu d'hirondelles reviennent dans nos, ou leurs nids,
Si vous voulez connaître le temps des jours qui viennent, regardez le vol des hirondelles!
vos commentaires sont tous doux comme le sujet , de temps en temps cela fait du bien.
n'est il pas la, le petit plaisir? moi, j'ai la plaine devant mes yeux, un bonheur!
LES PETITES  PERRUCHES  AUSSI S'AFFÉRENT À PRÉPARER LEURS NIDS ""
en volière ( avec brindilles à dispo " et ça jacte fort ( tous à l'ouvrage)

 
DSC_0523-1-1.jpg



DSC_0066-1.jpg


CELLES-CI PRÉFÈRENT LA SIESTE ET LE TOILETTAGE (  pas vu de nids en préparation)  
A SUIVRE    :P
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.