On a tous entendu parler de l'effet placebo : On donne à deux groupes de personnes un même traitement, sauf que l'un des deux groupes a un faux médicament et l'autre le vrai traitement.
A la fin de l'expérience on constate que le taux de "guérison" est identique dans les deux groupes et ça parce que les individus sont persuadés d'être "soignés" et donc guérissent par la seule force de leur inconscient.

De même, lors d'expériences, on donne le même traitement à deux groupes, mais sauf que pour un groupe, l'on change le nom du médicament et oh surprise, juste le changement de "marque" rend le cobaye insensible au traitement ou sujet à des effets secondaires.

Je n'ai pas remis la main sur l'article que j'ai lu hier, mais je vous raconte en substance ...

Dans les années 50, un marin s'est fait piégé dans la chambre froide du paquebot. La porte s'est refermée derrière lui et il n' y a pas de moyen d'ouvrir de l'intérieur.
Quelques jours plus tard, on le retrouve dans la chambre froide... mort de froid. Il a gravé avec un bout de métal, l'histoire de sa fin de vie sur la paroi de son "cercueil "
Or il s'avère que la chambre froide n'était pas en fonction et qu'il est mort de "persuasion de froid"...
Cet homme était tellement persuadé que personne ne l'entendrait et qu'il allait mourir gelé, que son inconscient a fait le reste ... L'effet placebo à l'envers en quelques sortes...


Je ne sais pas si c'est le même processus qui se met en place lors de crises de schizophrénie pendant lesquelles le malade est persuadé d'avoir entendu des voix lui "parler", mais tout ça me met assez mal à l'aise. L'idée que mon inconscient puisse entrer en compte dans certains de mes actes ... ça me fait flipper :mrgreen:

A l'inverse, je pense qu'il doit être possible de s'auto manipuler - ce n'est pas le bon terme, mais là je ne trouve pas mieux :roll: -
Je suis intimement persuadée que l'on peut s'auto déprogrammer pour des petits trucs -ou plus importants -
Pour la schizophrénie , je ne me risquerais pas à émettre une opinion, je ne sais pas..
Pour le reste, cela s'appellerait peut etre la méthode Coué? Il est avéré que les personnes atteintes de cancer, optimistes et bien entourées, ont plus de chance de vaincre la maladie. Que les battants et les battantes ont un chouia de chance en plus....
Bonjour, Edel.

Oui, c'est possible, dans une certaine mesure (de "s'automanipuler'. Bon, arrêtez de rigoler, les autres, je vais tenter d'être sérieux, là :D )

Et de façon consciente, également (l'effet placebo est géré de façon inconsciente).

Un assez bon exemple : Les apnéistes. Parfaitement capables de contrôler une fonction, normalement purement réflexe, le rythme cardiaque (certains arrivent aux alentours de 20 P/M).

Quant tu dis :"L'idée que mon inconscient puisse entrer en compte dans certains de mes actes ... ça me fait flipper ", ben, je pense que tu n'es pas la seule.
Pourtant, on y échappe pas.

L'inconscient nous pilote, et en grande partie.
Livre toi à une petite expérience : Tente de te souvenir de TOUS LES GESTES que tu as effectué, lors de ton dernier trajet en voiture.

Tu vas voir, c'est intéressant. 90% ont été fait "hors de contrôle conscient"

Physiologiquement, il y a deux types de réflexes.
Innés, et acquis.

Les innés ne passent pas par le cerveau, juste par la moelle épinière (retirer la main, quand on se brule, etc ...).
Les acquis, eux, se logent dans notre inconscient. A l'insu de notre plein gré :D

Un peu comme des sous-programmes, fonctionnant en mode interruptif.

J'aime bien, ce sujet.
moi aussi...
Bonjour Edel, tout à fait d'accord avec toi, l'inconscient prend le dessus malgré soi, il faut une sacrée force de caractère pour s'autoprogrammer comme tu le sous-entend, perso, je me persuade depuis le temps *du sida, il ne passera pas par moi, tout comme le cancer de si ou de ça, que certains docs s'évertuent à te faire dépister régulièrement, vers 30/40 ans j'ai eu fait quelques dépistages, ils (docs)t'insinuent le doute et si tu es structurellement fragile, ton ciboulot commence à cogiter, c'est pas mon cas, j'ai dit stop à toute cette "manipulation" je rentre pas dans le détail du business, HEIN,
J 'ai simplement décidé de mourir de vieillesse en mon heure, j' ai jamais été malade de ma vie et n'y serai jamais ( méthode Coue) et ça marche très bien, pas de douleur, ni ici ni là, ni arthrose, ni cholestérol, prise de sang parfaite, cœur sain etc etc etc !!
Faut juste que je ne fasse pas d'abus, avoir une vie saine, sans être parfaite, parfois je me laisse un peu aller et là mon corps me le rappelle à l'ordre, c'est simple, quand tu as compris le Beaba du fonctionnement de ton corps, tu as les clefs (en partie) du secret d'une bonne santé, je parle ici de la base logique des choses, en ce qui me concerne !!
Sinon très facile d' aller plus mal, il suffit de ne pas respecter les bases élémentaires d'une bonne hygiène de vie, j'ai fait un blog là-dessus, mon cher Watson (rire) y a rien de flippant là-dedans, juste d'une inébranlable logique, pour ceux qui ne sont pas dupes de la société, voili, voilou mon charabia à moi, que je compte appliquer encore longtemps, tant que mes neurones suivront, hein quoi, serai-je à l'ouest, moi aussi :lol:
Bonne journée à toi.. :wink:

PS: plus aucun dépistage de quoi que ce soit depuis plus de 20 ans, na !!
francoise57 a écrit : Pour la schizophrénie , je ne me risquerais pas à émettre une opinion, je ne sais pas..
Pour le reste, cela s'appellerait peut etre la méthode Coué? Il est avéré que les personnes atteintes de cancer, optimistes et bien entourées, ont plus de chance de vaincre la maladie. Que les battants et les battantes ont un chouia de chance en plus....


Oui, j'ai bien connu, les médecins ont appelé ça la rage de vivre. 30 ans de plus à survivre, puis un jour il a dit stop, il est parti dans la journée. Certes, les battants ont un chouia, pas de chance, mais de volonté en plus. A quel prix pour eux et pour leur famille ?
Ce sont eux qui décident...
Ne me cherche pas de poux dans la tête, Marie, ce sujet est épidermique, on va y mettre nos affects, toi, comme moi, comme d'autres.... acceptons les dires....
A quel prix pour la famille? Eh bien pour nous, elle l'a dévasté, mais ce n'est pas la maladie qui l'a dévasté, c'est le manque de projet, au cas où!!!
:D
sfinx1 a écrit : Bonjour, Edel.

Oui, c'est possible, dans une certaine mesure (de "s'automanipuler'. Bon, arrêtez de rigoler, les autres, je vais tenter d'être sérieux, là :D )

Et de façon consciente, également (l'effet placebo est géré de façon inconsciente).

Un assez bon exemple : Les apnéistes. Parfaitement capables de contrôler une fonction, normalement purement réflexe, le rythme cardiaque (certains arrivent aux alentours de 20 P/M).

Quant tu dis :"L'idée que mon inconscient puisse entrer en compte dans certains de mes actes ... ça me fait flipper ", ben, je pense que tu n'es pas la seule.
Pourtant, on y échappe pas.

L'inconscient nous pilote, et en grande partie.
Livre toi à une petite expérience : Tente de te souvenir de TOUS LES GESTES que tu as effectué, lors de ton dernier trajet en voiture.

Tu vas voir, c'est intéressant. 90% ont été fait "hors de contrôle conscient"

Physiologiquement, il y a deux types de réflexes.
Innés, et acquis.

Les innés ne passent pas par le cerveau, juste par la moelle épinière (retirer la main, quand on se brule, etc ...).
Les acquis, eux, se logent dans notre inconscient. A l'insu de notre plein gré :D

Un peu comme des sous-programmes, fonctionnant en mode interruptif.

J'aime bien, ce sujet.


:) Bravo, j'en suis bien contente...
Oui, mais bon.

Ça semble partir en quenouille.

Dommage.
Si on positive, tout suit et souvent s'améliore. ....
Si on est négatif, bof ....à quoi bon continuer....et ne ne fait plus d'effort !
Un petit rajout sur mon post un peu plus haut ci-dessus, j'ai oublié de vous parler de l'essentiel, un constat personnel, c'est avant tout, de se protéger "des autres" le pire ennemi de l'homme /femme, c'est l'humain, oui il faut savoir se protéger, nous avons tous des gens négatifs autour de soi, plus ou moins proche, des gens nuisibles,/malsains, envahissants, pervers, qui ne cherchent qu'à vous pomper votre oxygène, notre énergie, et nuire à votre positive attitude (par jalousie) protèger vous de ces gens là, ne les fréquenter plus, à rayer de votre entourage, oui pas toujours facile de s'en défaire (proches) mais je pense que certaines personnes sont responsables de notre mal être aussi , c'est très insidieux, j'en ai pris moi-même conscience, des gens sont capables de vous pourrir votre santé, parfois savoir dire non, c'est déjà un grand pas pour notre propre bien-être **
C'est une manière de préparer consciemment son inconscient à se protéger, c'est juste mon point de vue, et mon avis :)
Tout à fait d'accord! Se protéger, ne pas se laisser pomper son énergie...savoir dire non. Apprendre à devenir plus sélectif, c'est essentiel. :wink:
@françoise,
Moi non plus, je ne me permettrai pas de faire un diag de comptoir, simplement je me pose la question : A savoir si ce sont les mêmes zones du cerveau qui travaillent à ce moment là ...
La méthode Coué ? peut-être. C’est ce que l’on fait avec nos enfants quand ils tombent -et que ce n’est pas « grave » - on détourne leur attention pour leur faire oublier le bobo ... Chez nous, ma grand-mère nous disait « Tu n’as pas déchiré ton pantalon au moins ? » Du coup, lorsque l’on prenait une gamelle, on arrivait en sang mais très fiers car « on avait pas déchiré le pantalon » :D et c’est vrai que ça marchait car nous avions une autre priorité que notre bobo ^^
@sfinx
Moi aussi j’aime bien le sujet ^^
Tu parles des réflexes ??? Je connais :lol:. Tu dis 90% ? moi, je dirai ce jour-là 200% :lol:
Le 31 août 1987, j’ai tiré ma révérence dans la boite où je bossais depuis 6ans.
1er septembre 1987, je pars vers mon nouvel avenir et ... Je réalise en arrivant devant le portail, que j’avais fait le trajet vers l’ancienne boite Oops !!! J’étais tellement dans mon trip de savoir qui j’allais trouver dans la nouvelle entreprise, que je me suis mise en pilote automatique ... mais sans mise à jour :mrgreen:
@topsecrete
On peut dans certains cas, gérer sa vie par l’autosuggestion, mais on ne peut pas tout gérer. Tu as un capital génétique de « bonne santé » et c’est tant mieux et je te souhaite que tu le garde le plus longtemps possible.
Par contre, il y a des accidents de la vie qui font que tu perds partie ou tout de certaines capacités et ça tu n’y peux rien. Certains arriveront à mieux récupérer d’autres moins bien, mais l’accident de vie est lui bien présent.
@marie93
On connaît tous dans notre entourage des personnes qui ont « tenu » plus que prévu suite à des maladies graves et invalidantes, mais il ne faut pas non plus croire que c’est « la règle » car il y a des charlatans qui ont il y a quelques années faits mourir pas mal de malades en les faisant s’auto-persuader qu’ils n’étaient pas malades...
@solene14
Pas en étant obligatoirement négatif. Décider de ne pas se battre pour la vie, n’est pas obligatoirement « négatif », c’est tout simplement un choix de vie. On ne doit pas juger la décision de chacun, on doit l’accepter, même si parfois la pilule est dure à avaler pour ceux qui restent.
@re topsecrete
Exact, se protéger c’est important. Souvent, on s’oublie au profit des autres et on devient plus vulnérable à toutes sortes d’agressions.
Dans les pro du dézingage psy il y a les pervers narcissiques, mais là non plus faut pas mettre tout le monde dans cette catégorie-là, car c’est je trouve la nouvelle mode... que pour tuer son chien on dit qu’il a la rage :D
cron