...

@montavent ...

Image

... n'est-ce pas ce que tu lui as déjà demandé en 2019 ??! ...
:shock: Pour ? Contre ?
.......hummmm !
Ce qui est sûr c'est que nous passerons notre vie à nous demander si on a fait le bon choix...s'il aurait mieux valu que...si ça n'aurait pas été mieux si...si...si...si...
:(

Perso j'aime la vie à deux, m'intéresser à l'Autre et qu'il s'intéresse à moi...le gâter et qu'il me gâte...partager, même quand il s'agit de soucis, de gains au loto ou de chaussettes sales !

Ça s'appelle de l'amour, même à notre âge, bien que l'on essaie toujours de nous faire croire que ce n'est que de la tendresse !
:oops:

...mais beaucoup trop d'entre nous ont désormais peur de devenir "l'infirmière" de l'Autre,
...beaucoup s'arrête à des questions matérielles,
...d'aucun(e)s prennent la famille de l'Autre comme excuse...

C'est bien naturel de réfléchir, de soupeser, de comparer.

Mais depuis le temps qu'il ou elle réfléchit, soupèse, compare...pourquoi il/elle se pose encore la question, si ce n'est pas parce que c'est trop bon quand même d'avoir quelqu'un chez soi ET avec soi ?!


Bon...après...chacun ..........(là, ils ou elles peuvent mettre ce qu'ils/elles veulent !) :wink: :D
Oui....et bien c'est bon.....

Arrêtons là les dégâts.....
:shock: Que t'arrive t'il, Solene...ce n'est qu'un débat...et qui reste très respectueux !

Si tu n'as rien à dire, ce n'est pas très courtois de vouloir faire taire ceux/celles qui ont envie de s'exprimer !
quels dégâts ?

Ce sujet est intéressant .
Parfois les raisons avancées pour le "chacun chez soi " par certains membres ne sont que le reflet de leur propres peurs de leurs échecs, voire de leur volonté de tout garder pour eux (matériel, sous, espace etc ..) et c'est instructif de lire les témoignages .

S'inscrire sur un site de rencontres avec des idées floues sur ce qu'on veut et lire un tel forum peut les éclaircir .

Il y a les pour et il y a les contre
Il y a débat et il y a des "bon...arrêtons les dégâts "

ce "bon arrêtons les dégâts " m'interroge .
Les dégats sont ailleurs a mon avis.........
@chayonne, ce n'est pas du tout par rapport à tout ce qui écrit et je vous lis avec attention

c'est juste par rapport à moi, à ma situation et à mes expériences..... pas du tout envie de me remettre en couple....

Mais je sais, mes interventions sont très courtes et je peux comprendre que ce ne soit pas très explicite pour vous.... toutes mes excuses....
:D ...OUF !...tu m'as fait peur, Solène...j'ai cru un instant que l'on t'avait changée !

...loin de moi (de nous) l'idée de faire parler l'intime...juste nos ressentis à partager! :wink:

Ça a parfois du bon...! ...même si ça remue !

Très bonne soirée, Solène...ainsi qu' à tou(te)s !
Solene14 a écrit : @chayonne, ce n'est pas du tout par rapport à tout ce qui écrit et je vous lis avec attention

c'est juste par rapport à moi, à ma situation et à mes expériences..... pas du tout envie de me remettre en couple....

Mais je sais, mes interventions sont très courtes et je peux comprendre que ce ne soit pas très explicite pour vous.... toutes mes excuses....


" (là, ils ou elles peuvent mettre ce qu'ils/elles veulent !) "

Vraiment inutile donc de s'excuser....
chayonne a écrit : :shock: Pour ? Contre ?
.......hummmm !
Ce qui est sûr c'est que nous passerons notre vie à nous demander si on a fait le bon choix...s'il aurait mieux valu que...si ça n'aurait pas été mieux si...si...si...si...
:(

Perso j'aime la vie à deux, m'intéresser à l'Autre et qu'il s'intéresse à moi...le gâter et qu'il me gâte...partager, même quand il s'agit de soucis, de gains au loto ou de chaussettes sales !

Ça s'appelle de l'amour, même à notre âge, bien que l'on essaie toujours de nous faire croire que ce n'est que de la tendresse !
:oops:

...mais beaucoup trop d'entre nous ont désormais peur de devenir "l'infirmière" de l'Autre,
...beaucoup s'arrête à des questions matérielles,
...d'aucun(e)s prennent la famille de l'Autre comme excuse...

C'est bien naturel de réfléchir, de soupeser, de comparer.

Mais depuis le temps qu'il ou elle réfléchit, soupèse, compare...pourquoi il/elle se pose encore la question, si ce n'est pas parce que c'est trop bon quand même d'avoir quelqu'un chez soi ET avec soi ?!


Bon...après...chacun ..........(là, ils ou elles peuvent mettre ce qu'ils/elles veulent !) :wink: :D




Pour ou contre... je remplace le NOUS par certaines personnes. Pour ma part, je fais mes choix en toute connaissance de cause. Une fois le choix fait, je l'assume. Si ce choix devait ne plus me convenir, simple faire un autre choix et l'assumer....mais pas question de faire la girouette encore et encore et me questionner à savoir oui...non...oui...non.... pas de temps à perdre, il va de soi que si les gens ont à se questionner encore et encore, c'est signe qu'il n'ont pas fait de choix sincère mais un choix par dépit... ce qui fait que consciemment ou inconsciemment, ils regardent autour pour voir s'ils pouvaient trouver meilleures chaussures à leurs pieds.

Ensuite.... le gâter pour qu'il me gâte en retour, être attentive pour la pareille en retour,


IIIIIIII que je trouve ça triste d'une certaine manière. Pour moi c'est choisir un candidat et sortir les stratèges qui mèneraient à une relation qui répondrait aux sentiments que j'aimerais ressentir, il faut s'avouer que pour bon nombre de personnes, c'est très valorisant wow il m'aime etc. Nous sommes loin d'un amour inconditionnel.

Pour ma part, j'aime parce que j'aime et ça me fait du bien, ça rayonne, ça papillonne et bourgeonne à l'intérieur de moi. Quand on aime ''gratuitement'' ça fait vraiment du bien à l'âme et à l'être. Nous n'avons pas à nous poser les questions. Souvent la réciprocité sera au rendez-vous... si ce n'est pas le cas, le fait d'aimer nourrit l'être quand même et fait du bien.

On peux aussi aimer, mais une relation peut toutefois être toxique (autant pour des amitié, relations amoureuses, familiales etc) à ce moment, on ne peux dicter à nos émotions de ne plus aimer, mais on peux tirer sa révérence sans fracas. Il est important de ne pas se laisser imprégner d'une corrosion émotionnelle.

MOI, je choisis d'aimer gratuitement et je veux être aimé, appréciée gratuitement aussi. Je prône et vrai et je ne suis pas adepte du faux. Intérieurement, on ne peux pas vraiment se mentir...si vérité nous voulons bien évidemment.
@ Jaguar...c'est exactement ce que j'ai dit !
...mis à part que toi, tu parles exclusivement pour toi et que moi, je reste dans le général.

Tu fais et penses ce que tu veux au moment ou tu le veux, et c'est très bien ainsi.
Moi aussi.

Libre à toi, à moi, à Pierre ou à Paul de donner son avis. :wink:

Et, au risque de me répéter, oui, je préfère vivre AVEC l'homme que j'aime et qui m'aime, sans le prendre pour un complément de fin de vie.
...et c'est bien d'amour que je parle.

...pas d'un objet dans ma vitrine ou d'un chéquier sur pattes !

Quant à se questionner, je pense (ça n'engage que moi) que oui, nous nous questionnerons toujours.
...et heureusement !
Se questionner est se remettre en question, reséduire l'Autre, prendre du plaisir à être à nouveau séduite.
Je ne cherche pas de réponses, les questions me suffisent.

J'espère sincèrement que tu es heureuse.
...moi, je le suis. :wink: :D
Oui, je me sens heureuse et épanouie.

Je ne remets pas forcément en question, mais régulièrement je fais un bilan, à savoir est-ce que je me trouve là o`u j'aimerais ou souhaiterais être, si ma réponse est non... pas vraiment... alors je prend les décisions nécessaires pour me mener à bon port.

La destination a changé en cours de route mais je fais en sorte de toujours emprunter la route vers ma destination choisie. Ainsi je ne connais pas de déception, au contraire l'aventure prend du gallon, elle est enrichissante et épanouissante.

Je vis par conséquent dans le moment présent, tout en regardant vers en avant.

Que demander de plus à la vie?... sinon d'avoir encore quelques bonnes décennies devant moi pour plus d'accomplissements.
Bonjour à toutes et à tous

Ne me lisez pas si les longues réflexions vous barbent !

Intéressant de vous lire, que l'on soit d'accord ou non! Je ne suis, par exemple pas du tout d'accord avec
@Carole qui dit
J'ai du mal avec ce "chacun chez soi ". C'est tout sauf une vie de couple. Je vois la chose comme: avoir besoin d'un truc, aller le chercher, s'en servir et le remettre à sa place quand on n'en a plus besoin.
Le mot est dit: BESOIN… Les seuls besoins qu'un adulte a sont à boire et à manger. Le reste relève de l'ENVIE. Et vu que mes envies varient, un jour j'ai envie de me pomponner, de partager ma journée, un dîner élaboré et mon lit avec quelqu'un et le lendemain, j'ai envie d'être seule, manger des cochoncetés et rester en survêt avec mon masque hydratant sur ma figure. Et l'envie d'imposer cela à quelqu'un me fait défaut – tout comme je ne suis pas dévorée par un enthousiasme irrépressible de voir traîner un homme en charentaises affalé sur le canapé en marcel. :cry:

@Carole encore: En fait le chacun chez soi n'est-ce pas une formule pour dire : je préfère vivre seul(e) tout en ayant des amant(e)s ? Et en changer quand je veux…
Votre innocence m'étonne. Les statistiques le montrent: la majorité des personnes en couple ont des amants/es en parallèle ! Pourquoi croyez-vous que les sites spécialement créés pour elles fonctionnent si bien ? Vivre en couple rend juste la chose plus difficile et creuse le budget: eh oui, si les deux sont en couple, on loue une chambre d'hôtel. :)

@Choupette dit: Vous connaissez je suppose cette flemme, ce manque d'envie de sortir dès qu'il commence à faire froid, à faire noir. Est-ce que l'un des deux va avoir envie de partir en courant dès que l'autre appelle pour dire : j'ai envie de te voir.
J'en déduis donc que la flemme et l'absence d'ENVIE de se voir sont plus fortes et ce serait donc l'OBLIGATION (pour ceux qui vivent ensemble) qui uniraient les protagonistes les longs soirs d'hiver sous couvre-feu ? Je peux juste dire: très peu pour moi !

Vous dites aussi: "je ne veux pas laver ses slips et ses chaussettes", je ne comprends pas.
Moi, j'ai toute la compréhension du monde pour cette situation. Pourquoi serais-je sa cuisinière, femme de ménage, livreuses de courses ? Je veux être une partenaire, pas une employée ! Je fais tout cela chez moi quand je reçois et m'attends à la même chose de sa part quand je vais chez lui: cela s'appelle l'équité.

Et non, il ne faut surtout pas arrêter de penser aux bons côtés: vous ne trouvez pas que la vie actuelle nous fournit assez de mauvais côtés ? Si on pense aux bons côtés, ils arrivent sous une forme ou une autre.

@Carole encore: Pourquoi vivre en couple est-il toujours considéré au travers de concessions ?
Simplement parce que sans concessions, la vie en communauté devient une lutte pour le pouvoir.
En vivant séparément, les concessions tournent plus facilement autour des choses simples telles que choix des vacances, des repas, que faire ce week-end? Alors qu'une vie commune implique aussi : Est-ce qu'on petit-déjeune ou quelques cafés suffisent aux deux? A quelle heure le déjeuner – et le dîner? Qui fait quoi ? Qui décide du programme télé si telle ou telle émission n'intéresse qu'un des deux? Je suis une couche-tard et lève-tard. Si je tombe sur un couche-tôt et lève-tôt: qui va gagner la course aux concessions? Ces questions-là ne se posent même pas quand on vit seul…
@jaguar999 dit: Je dois avouer que pour les amis hommes, c'est différents, dès qu'ils ont une nouvelle femme dans leur vie avec un certain potentiel amoureux, ils se retirent car les dames sont accaparente
Faux: Si un homme dit non, c'est comme pour les femmes: un non est un non, ni un peut-être, ni un oui. Alors si un homme ne VEUT pas se laisser accaparer personne ne peut l'empêcher de dire "non" à la prise de pouvoir de l'autre. Ce n'est donc nullement la faute des femmes s'il se "retire"… :wink:

Dernières remarques :
- Les hommes sont comme les chiens. Si vous le tenez en laisse courte toute sa vie, au moment où il le peut, il va s'échapper. Vous le laissez en liberté, il revient toujours. :P
- Pour ceux qui parlent anglais: If you love something, set it free. If it comes back, it's yours, if it doesn't, it never was ! (ce qui donne à peu près: si vous aimez quelqu'un, laisse-le/la libre. S'il/elle revient, il/elle est à toi, sinon il/elle ne l'a jamais été)
- Pour finir sur une note réaliste mais drôle quand même….n'oubliez pas que 100 % des divorces sont dus à un mariage…

Désolée, c'était un peu long…
Bon week-end à toutes et à tous !
Très bonne réflexion @Marquise des Anges.....

Pour ma part, c'est : Je veux faire ce que je veux, quand je veux et où je veux......
AMOR.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.