A nos âges pour une seconde vie avec quelqu'un je préfère de loin le chacun chez sois
Étant célibataire depuis de nombreuses années j'ai pris des petites habitudes qui me semble difficile à changer
Le chacun chez sois évite la routine qui pour ma part est un tue l'amour
Et sincèrement se retrouver le week-end ou pour de petite vacances pour moi ça met plus de piment dans la relation
Cette situation n'empêche absolument pas l'amour pour l'autre bien au contraire
Bien sur pour cela il faut totale confiance
Quand pensez-vous ??
Bonjour ! et bien je suis pour , j'aime bien aussi ma tranquillité
parfaitement contre !
le "chacun chez soi" est une façon de ne pas s'engager, une façon d'entrer dans la relation à moitié - comme à reculons :lol: - une relation tiède, mitigée, un pied dedans, un pied dehors, on prend ce qui plaît, on laisse le reste....
j'ai un caractère entier, quand je prends je prends tout, sinon je ne prends rien.
et puis l'impression que le monsieur ne t'appelle que lorsqu'il a envie de "tagada" ?bof bof, très très bof comme relation ! :mrgreen:
" On prend ce qui plaît, on laisse le reste " : non, on peut s'entr-aider dans ce type de relation et répondre présent quand l'autre est dans la peine ou le besoin.
On n'a pas besoin de cohabiter pour s'engager.
" Le monsieur ne t'appelle que lorsqu'il a envie de "tagada" : euh, ce peut être la femme qui a envie de tagada. Plaisanterie mise à part, on peut aussi se voir pour un ciné, un resto, sans avoir envie de tagada ce jour-là.
@ Millae : je pense et dis comme toi. Mais qui sait, peut-être un jour trouverons-nous la personne qui nous fera changer d'avis.
Alors, la porte reste entrouverte, ne crois-tu pas ? :wink:
Bonjour
Eh bien moi je vous propose une solution intermédiaire : 15 jours chez l un, 15 jours chez l autre. Celui qui invite reste maître chez lui et impose ses habitudes. Par la suite il doit accepter la manière de vivre de l'autre. En plus le fait de changer de lieu d'habitation permet d'apporter de la nouveauté à chacun. Et pour peu qu' il y ait des kms qui les séparent, on découvre une nouvelle région en même temps. Je ne sais pas si ma proposition vous plaît mais moi je trouve qu elle évite la routine.. :D . Bien amicalement
Cath
chacun chez soi !

c'est le bonheur !

ne pas vivre sous le regard de l'autre en permanence, quelle chance !
A plusieurs reprises, ici ou ailleurs, on retrouve de plus en plus ce souhait et étrangement, par les dames !

Un homme parlera de sex-friend, mais pas d'amour. L'amour ne se programme pas à des jours fixes, il se donne à tout moment, il est imprévisible, les petits gestes qui font du bien etc ...
Un homme vraiment amoureux ne voudra pas vivre de cette manière, en grande majorité ;)

Les tagadas (@maya) programmés, beurk, le tue l'amour, en tout cas, pour moi, ça me couperai le sifflet :mrgreen: , je plaisante maya :wink: non, en fait, c'est vrai, c'est beurk :roll:

Tagada 1 fois par semaine ou tous les 15 jrs :shock: :shock: :shock: , mince, c'est la moyenne à la retraite ! ? ! ?

Mince, je pique ;);) mais rien de méchant ;)
Tout à fait d'accord avec toi CiziaM. :D
Il n 'y a pas de plus grand bonheur que de se réveiller tous les matins à côté de celui ou de celle qu''on aime ! (à condition qu'il ou qu'elle ne ronfle pas ! LOL)
Cath


Fini pour aujourd'hui ! 3eme message
Entièrement POUR….le chacun chez soi et les retrouvailles choisies par alternance….

Se retrouver pour le meilleur n'exclut en rien l'entraide si souci/blues.

Pour info : Haribo livre à domicile les tagada par paquet de 10 kg... :mrgreen: :arrow:
Tu as raison @CiziaM, il est vrai que les hommes recherchent plus vite la vie commune. Peut être sont t'ils plus prêts à se réengager, tombent t'ils amoureux plus rapidement ?
Et comme tu l'as également dit, les femmes sont de plus en plus en demande de cette liberté.
Pour moi, et ce n'est que mon avis, j'accepte toutes les critiques qui peuvent être suivre.
Nous avons connus, pour la plus part, une vie faite de contraintes, les enfants, le ménage, et le travail. Peu d'hommes de notre époque ont partagé ces obligations ménagères et d'éducation, cela a d'ailleurs certainement provoqué des disputes, voir des divorces. Et nous ne voulons plus revivre ces années.
Alors sauter le pas reste très difficile.
Mais, là j'écris ce que des amies m'ont confiés.
Pour ma part, c'est différent et je n'en parlerai pas.
Bonne journée
...

Un témoignage :

Un couple de ma connaissance (disparus tous deux depuis) s'était rencontré à la soixantaine (et pas par Internet !). Vivant à moins de 100 km l'un de l'autre et chacun propriétaire de sa maison, ils ont vécu plus de 20 ans de cette manière :

Ils étaient ensemble une semaine entière, une fois chez l'un, une fois chez l'autre, entrecoupé de jours en solitaire, où ils se téléphonaient tous les jours.

Et quand l'un était malade, par exemple, l'autre venait et restait le temps qu'il fallait (parfois plus d'un mois) et réciproquement.

C'était un couple très uni, très solidaire.
Juste avec deux maisons, deux modes de vie en complémentarité.

.......................... Image ... Image




@Petrus ...
Que ferais-je de dix kg de fraises Tagada !! Je n'aime pas. Du tout !
On voit que bien des options différentes sont possibles.. la grande difficulté reste qu'il faut être 2 à décider du même choix. Ce qui n'est pas si facile d'autant que les envies de part et d'autres peuvent rapidement changer au cours de la relation.

Chacun chez soi, pourquoi pas ? si l'on habite à proximité, on préserve la spontanéité des rencontres. Dans le cas contraire... j'ai appris d'expérience que tout se complique rapidement... à moins d'aimer garder le nez dans ses valises..

@Malaja :) je partage ton avis. Une relation amoureuse pour moi aussi se vit au quotidien, au gré des aléas de la vie. C'est d'ailleurs quand l'envie de vivre ensemble se fait sentir que l'on sait que la relation est profonde.
Mais je peux comprendre la frilosité de certains(es)... en fait, tout dépend du vécu de chacun(e).
malaja a écrit : parfaitement contre !
le "chacun chez soi" est une façon de ne pas s'engager, une façon d'entrer dans la relation à moitié - comme à reculons :lol: - une relation tiède, mitigée, un pied dedans, un pied dehors, on prend ce qui plaît, on laisse le reste....
j'ai un caractère entier, quand je prends je prends tout, sinon je ne prends rien.


Ah tu veux qu'on s'engage, rtine !
Bien, très bien, l'engagement.
Mais de nombreuses expériences montrent qu'un engagement n'empêche en rien un dégagement ultérieur.
Même l'engagement signé solennellement en présence du plus haut magistrat de la commune.
Alors accorder une importance à l'engagement...

malaja a écrit : et puis l'impression que le monsieur ne t'appelle que lorsqu'il a envie de "tagada" ?bof bof, très très bof comme relation ! :mrgreen:


Les hommes auraient envie de tagada ?
Alors là, tu m'étonnes.

Seuls les hommes auraient envie de tagada ?
Alors là, tu m'étonnes encore plus, je n'arrive pas à y croire,

Quoi qu'il en soit, la relation est mal barrée si de son côté le mec a l'impression d'être appelé parce que le gazon a poussé et qu'il faut tondre la pelouse.
:lol: :lol: :lol: Wouahhh @ami Campegar Aurais-tu des pbs de jardinage ? ta pelouse pousse trop vite ?? ou bien tu as fumé ton herbe ? :idea:
Tout "engagement" amoureux permet of course un désengagement consenti et respectable .. on ne parle ici que de mode de vie susceptible de convenir à 2 personnes qui s'aiment et ne veulent que choisir pour eux le meilleur. Evitons les crises d'urticaire.... :lol:
@Malaja te dira tout ça mieux que moi...
A quoi bon s'énerver? Sous le même toit ou chacun chez soi, on prend forcément des habitudes, des bonnes et des mauvaises.
Se réserver des plages de solitude (si on en a besoin) quand on vit séparé est relativement facile. Dans le cas contraire c'est un peu plus difficile mais c'est possible...

Aimer c'est respecter la solitude de l'autre sans même vouloir la connaitre.

Christian Bobin