Une émission de radio vient de me donner cette idée de forum. Que faisiez-vous, où étiez-vous, quelle était votre vie d'enfant ?
A 10 ans, j'étais en sanatorium mais j'étais heureuse en tant que petite fille. Les blagues que nous faisions tous les soirs pour faire peur aux nouvelles ou nouveaux, nos rires et l'infirmière de nuit qui venait qui me retrouvait dans la chambre d'une copine, vociférait en me tirant mes cheveux longs que j'ai coupés, mon premier petit amoureux qui m'a offert un petit écureuil que j'ai toujours.
En conclusion, j'étais heureuse sans parents...
Et bien des années après, j'ai retrouvé ces copines car je veux toujours retrouver cette époque de bonheur . Mais nous avons changé depuis...

@Isabelle, je ne sais pas si c'est dans le thème mais c'est mon ressenti à 10 ans
A 10 ans ....je faisais les poussières je cirais les escaliers je raccommodais les chaussettes de la famille et les ourlets des pantalons pattes d'éléphant de mes frères je faisais les vaisselles je mettais la table j'épluchais les légumes a 10 ans j'avais peur de mon père a 10 ans je faisais la garde malade de ma mamounette je n'allais pas à l'école .....mes frères et soeurs oui.... mais pas moi ...a 10 ans je rêvais ...a 10 ans je faisais les lits a 10 ans j'allais "à patates " pour gagner des sous ... a 10 ans etc.......a 10 ans j'avais dejà 50 ans .... :(


excusez moi de plomber ce forum mais ce n'est que la vérité ...

je pense que c'est pour ça que je suis une gamine je rattrape le temps perdu et c'est bon .... :mrgreen:
@Carole, continuons dans le plombage alors ...

Moi à 8 ans, j'avais un beau-père qui m'aimait un peu trop ...

Il a bousillé mon enfance et la suite, je l'ai oublié.

Mais heureusement, je suis forte et optimiste !
Et on s'en sort ... de quasiment tout :D
pas facile les précédents coms,

Moi j'apprenais à devenir Française, confronté au racisme etc.... et l’aînée d'une fratie de 4 enfants, une maman qui travaillait, je rêvais de liberté de pouvoir jouer à la marelle, à la corde à sauter et en même temps j'apprenais le français à mes parents,je me souviens quand je devais apprendre une récitation, je déposais le livre à ma mère qui faisait semblant de vérifier si j'avais tout bon sauf que c'était moi qui remarquais que j'avais fais une erreur ou pas, voilà mes 10 ans, c'était l'âge aussi ou je devenais une jeune fille alors tout ce mélange de petite fille et d'ado, il a fallut que j'assume....
Bonjour @Isabelle, et bonjour tout le monde :wink:

J’avais 10 ans pendant l’année 1968.

Avec ma famille, nous avions déménagé, changé de quartier, pour un logement hlm dans les quartiers Nord de Marseille (eh oui, à l’époque on n’en parlait pas autant qu’aujourd’hui… :roll: )

J’ai dû changer d’école, me faire de nouveaux ami(es)

Beaucoup d’évènements dans la vie politique et sociale, cette année là, dont la fillette que j’étais regardait ça d’un peu loin, sur la télé noir et blanc du salon ; télé sur laquelle j’aimais voir vagabonder le petit train d’interlude… :wink:

Mon grand frère de 20 ans est parti faire l’armée chez les parachutistes et pendant 18 mois il m’a beaucoup manqué…

J’étais une petite fille solitaire (je le suis toujours un peu), introvertie (là, par contre je me suis bien soignée :P ), déjà bien ferrée par le plaisir de la lecture et avec un caractère en formation…

Dans la cour de récréation, j’étais plutôt du côté de « la balle au prisonnier », que dans le coin « poupées Barbie »
Imbattable au « saut à l’élastique » et pour jongler avec trois balles. :)

A part une ou deux, j’aimais peu la compagnie des filles, que je trouvais chochottes et hypocrites.

En raison d’une maman dépressive, je n’ai quasiment jamais connu de vacances en famille…mais par contre, entre 6 et 16 ans, les colonies de vacances n’ont eu aucun secret pour moi…
J’essaie toujours de voir le côté positif….j’ai ainsi beaucoup visité la France, et cela m’a appris l’indépendance et l’autonomie…qui me sont encore très utiles aujourd’hui… :)

Voilà, pour cette petite plongée en enfance….et toi ? raconte nous… :wink:
je suis l'ainée d'une famille nombreuse, mes parents agriculteurs, née en 1950, un frere né en 1951, une sœur née en 1956, des jumeaux nés en 1957, ensuite un frere né en 1962 et une sœur née en 1966, alors a 10 ans j'avais déjà de quoi faire pour aider maman, mais ce fut une enfance tres heureuse, que je ne regrette pas du tout, bisous isabelle
moi a 10 ans, dernier enfant, resté dans un coin et bosser dansla vigne pour sarcler l'herbe!! alors que ma soeyr ainée avait tous les droits!! :mrgreen: :D
Bonjour à toutes et tous ,

A 10 ans soit 1953, bien peu peuvent s'en souvenir ..................

J'ai été très affectée par le décès de mon arrière grand mère à 84 ans , et devais quitter le cocon des grands mères pour être rapatriée chez mes parents ou je me retrouvais la "nounou" de mon dernier frère , pas cadeau !!!

Encore trop jeune pour avoir des tâches définies (mais cela n'allait pas tarder à venir)

Au niveau scolaire , cela faisait trois ans que j'étais dans le cours fin d'études d'une classe unique , je secondais l'instituteur dans les "petits cours"

Habitant la campagne , les jeux étaient communs avec ceux des garçons ( football, tour de France tracé avec une binette et joué avec des billes......)

Banal et triste à la fois, mais pour rien au monde je n'échangerai les 10 premières années de ma vie

Bonne fin d'AM

lisa
Ce forum, c'est le mur des lamentations :D

L'idée de départ était bonne ... C un peu parti en vrille Isabelle :P
Bonjour à tous :D

en 1962, j' avais 10 ans et j' étais une rapatriée d' Algérie avec tout ce que cela comporte....

pourtant française et il a fallu le 'prouver' je dirai....

j' ai connue la guerre car s' en était une qui a durée 8 ans!!!

le sang....les cadavres....les bombes....jamais je n' oublierai tout cela :!: :!:

et le silence que j' ai trouvé en France, je veux dire par la, sans bombes, a fait que je suis devenue insomniaque dès mon débarquement car habituée au bruit....

même maintenant je le "paie" encore......c' est la vie

à part ça j' ai été à l' école mixte et mélangée avec des petits musulmans, et ça se sont mes plus beaux souvenirs car nous les enfants étions des copains, leurs parents et les miens aussi comme beaucoup d' autres....

et lorsque le bateau s' est éloigné, plein de parents et leurs enfants pleuraient car on partait :(

et l' Algérie n' est pas restée française pour notre plus grand chagrin....pensées à mes parents, surtout à papa parti bien trop tôt <3

bonne fin d' après midi à tous :)

@ EDr, non , c 'est notre vécu...et malheureusement je vois ...des personnes touchées par l' horreur :!: :!: bises :)
Et bien, à 10 ans, au lire de ce que j'ai lu.... j'ai eu une enfance heureuse!!!!
Moi aussi, à 10 ans, enfance très heureuse. Je n'ose raconter après avoir lu ce qui précède !!
Merci pour vos commentaires que je trouve tous trés intéressants. C'est un pan de notre histoire personnelle et un pan de l'Histoire en général.

A dix ans, je vivais à Montpellier, dans une famille nombreuse, je commencais ma première année de lycée, dans lequel il n'y avait que des filles. A l'époque les classes mixtes étaient impensables. Mais quels bons prof qui m'ont marquées a vie !

Je faisais aussi des corvées ménagères dont mes frères étaient exemptés, Je trouvais cela trés injuste. Et mon père qui se faisait servir par les femmes de la maison ! Par contre dès cette époque j'ai appris à faire la cuisine et à coudre et y ai pris beaucoup de plaisir. Ce n'étaient pas des corvées. A cet âge nous buvions un doigt de vin coupé d'eau aux repas et du café au lait le matin. Etonnant de nos jours.

A dix ans, nous avions une fille au pair qui venait de l'Allemagne du Nord et qui m'a fait découvrir et la langue et le pays.

A dix ans, pendant la guerre d'Algérie, il y avait des attentats à la bombe au plastic dans ma rue. C'était trés impressionant. Ensuite des élèves venant d'Algérie ont été intégrées en plein milieu d'année scolaire dans notre lycée.. Il y avait des filles de famille qui avaient fait fortune et étalaient leurs richesses sous nos yeux ébahis et d'autres qui avaient absolumment tout perdu. Une lecon de vie.que je n'oublierai pas.
Eclat_De_Rire a écrit : Ce forum, c'est le mur des lamentations :D

L'idée de départ était bonne ... C un peu parti en vrille Isabelle :P



:lol:

Pardon c'est ma faute Isabelle :(

Je le ferai plus