Voilà nous y sommes....
Merci pour vos participations précieuses pour la continuité du jeu...avec calme et sourire...

Textes soumis aux votes:

Mayah 12

Qu'ai-je donc fait pour mériter pareille punition ? 
Ce n'étaient pas des enfants que dame Nature m'avait permis d'avoir, mais de sacrés PHENOMENES, de vrais PIRATES, toujours trop COURAGEUX pour défier les OBSTACLES en skate ou en vélo. 
Ce qui était drôle toutefois, c'est qu'ils ne craignaient pas les blessures, mais avaient une peur bleue de la teinture d'IODE pour les soigner.
A la maison, ils étaient capables en seulement quelques minutes de transformer leur chambre en un no man'land comme détruit par un TSUNAMI !
Une fois les dégâts faits, ils savaient pourtant qu'ils allaient devoir AFFRONTER ma colère la plus NOIRE dans un OCEAN de cris et d'injures :
" bande de vauriens, vous allez voir qui est le capitaine du NAVIRE, nonméo ! Ce soir, les affreux jojos, vous serez de corvée en cuisine et en solo ! "
Au tout début de leur adolescence, ils ont bien essayé de me défier en me menaçant de mettre illico les VOILES. 
Ils affirmaient en me toisant qu'ils voulaient NAVIGUER, en tant que seul maître à bord pour découvrir des contrées plus excitantes et qu'ils se moquaient bien que vogue la galère, sur mer d'huile ou déchaînée par la HOULE et le vent.
Mais ils revenaient toujours en grands éclats de rire en affirmant que si la maison ressemblait parfois à des MARAIS SALANTS un peu trop salés, ils adoraient toujours venir PÊCHER mes mots doux et mes bisous et m'en faire, sur mes joues aussi rondes que celles d'une LOTTE, aimaient-ils dire pour me taquiner.
Puis vint le temps des POLLUTIONS nocturnes. Non sans une certaine émotion, je me souviens m'être dit : mes petits MATELOTS sont en train de devenir des hommes.
La vie va leur offrir bien des surprises, ils vont connaître des amours à géométrie variable, et ils auront le coeur, tantôt à marée haute, tantôt à MAREE BASSE.
Et effectivement, il en fut ainsi. 
Mais " démons et merveilles, vents et marées ", ils savent que jamais très loin la mère ne s'est retirée. Ils savent que de ses " yeux entr'ouverts ", la mère veille sur ses merveilles, toujours prête autant à consoler leurs peines qu'à partager leurs joies, avec tout son coeur qui ne sera jamais ni de pierre ni de BOIS, mais aussi avec ses yeux dont débordent parfois " deux petites vagues " bleues quand elle reste sans voix.

Utopique

Habitant très loin d'un MARAIS SALANT je manque bien évidemment de sel mais surtout d'IODE, alors , pardonnez moi si mon discours est d'humeur NOIRE et quelque peu crétin .
Que sa MARÉE soit haute ou BASSE la mer est toujours difficile à boire avec ce mal de mer qu'est la POLLUTION provoquée par l'Homme qui ne fait que PÊCHER par ignorance, enfin, d'après ce qu'il dit . 
L'OCÉAN a toujours ses PIRATES hélas! et ils ne sont pas si COURAGEUX que ça dans leurs façons de le piller en contournant les OBSTACLES des lois pour leurs plus grands profits . 
NAVIGUER en père peinard est de moins en moins facile pour le MATELOT qui, s'il est l'ivre de bord, n'arrive plus à border les VOILES et risque , du coup , de s'échouer sur une île de plastique , loin d'être pacifique et ne servant surtout pas de paradis fiscal ! . C 'est sûr, les lingots , ça ne ruisselle pas, pas plus que ça ne flotte comme les BOIS drossés par une forte 
HOULE !!
Rester sur terre, le NAVIRE à quai, ce n'est pas plus rassurant. 
Bon appétit messieurs dames , à vous les gras maquereaux à la dioxine, régalez vous de sardines à l'huile de vidange, bien serrées, avec un doigt de bisphénol , avec de la LOTTE sauce mercure, et des sushis radioactifs !
Vous aurez aussi en dessert le TSUNAMI ,su et connu , en tant que PHÉNOMÈNE ravageur pour toutes les lignes de flottaison , qui, en lâchant ses eaux subitement, fait une quantité de morts nés .
Elle est pas belle la vie pour nos successeurs qui vont devoir AFFRONTER toutes ces joyeusetés, entre poubelles et déluges ?
J'ai essayé d'être palourde et de changer de thon , mais l'heure est grave , amis de la nature : je me demande quand les requins comprendront que l'or et l'argent ne sont pas comestibles . 
Je termine en citant Geluck : "contrairement aux chasseurs qui, eux, ne sont pas des lapins , les pollueurs ,eux, sont des ordures "


Candice34

Rejeté par un terribleTSUNAMI dans l'OCÉAN , ma famille et moi même vivons une triste destinée.
NAVIGUER dans la HOULE violente , AFFRONTER la hauteur des VAGUES au large , les courants , les MARÉES BASSES , notre survie est très éphémère.
Dans les MARAIS SALANTS nous servons d' abri et de nourriture aux oiseaux et aux poissons dont la LOTTE sauvage difficile à PÊCHER par l'homme.
Pardon, pour la POLLUTION NOIRE,
un PHÉNOMÈNE effrayant dans notre décomposition
Par les vents et tempêtes, NAVIRES et bateaux à VOILES nous détruisent en nous heurtant violemment. Notre souffrance est grande de perdre des membres de la famille.
Une tendance mode , depuis des années, artistes et collectionneurs nous accueillent chez eux.
Saisis par l'odeur d'IODE ils se laissent submerger par des fantasmes créateurs.
COURAGEUX nous nous laissons exploités et façonnés sans OBSTACLE de notre part.
Nous voilà ,PIRATES ou MATELOTS dans les expositions d'arts pour vous émerveiller.
Je suis un jeune matelot en bois flottant survivant du dernier tsunami.


PomPrune

Un sacré PHÉNOMÈNE disaient les marins en caressant ma coque ,, 18 nœuds 400 tonneaux ,prêt pour avaler et AFFRONTER la HOULE des OCÉANS ,pourNAVIGUER entre les OBSTACLES et même défier un TSUNAMI. J'étais.fier etCOURAGEUX ! A mon bord on se rêvait moussaillon MATELOT ou PIRATE..
Hisse ho le drapeau NOIR hisse ho !
Puis est venu le temps des bateaux à moteurs et autres mécaniques infernales je n' ai pas pu tenir la distance , victime de la rentabilité on m'a abandonné .
Maintenant je suis là, échoué à MARÉE BASSE désolation et POLLUTION autour de moi . Le mât de misaine en BOIS des tropiques brisé, , mes haubans rouillés par l'IODE et le MARAIS SALANT voisin , Plus jamais le vent ne gonflera mes VOILES ,je m'endors ,plaintif , fantôme sur le rivage, NAVIRE qui n emmènera plus personne PÊCHER ..je meurs doucement au gré des courants ....


Chayonne

J'avais survolé ce NAVIRE !...j'ai entendu l'explosion. 
Le séisme a ébranlé les fonds et les ondes du TSUNAMI ont fait bouger l'OCÉAN !

Je voyageais en dessous des avions, m'amusant à m'approcher des grands bâtiments marins. Je jouais avec eux à NAVIGUER.
J'ai surpris les équipages, MATELOTS en tête, criant et gesticulant sur les ponts !

Avec mes frères nous voulions juste PECHER.
Près du navire étrangement penché, j'ai vu les bancs dansants de petites morues et de LOTTES. Certains de mes frères ont plongé.
Mon océan changeait. J'observais ce PHÉNOMENE étrange!...un monstre étirait ses tentacules en bandes sombres depuis les flancs du bateau.
Les vents se levaient, violents et brusques...la HOULE enflait ses vagues ! Désormais la MARÉE NOIRE galopait.

Terrifié, ignorant, je suivais du regard les nappes de déchets qui s'approchaient de la zone de ponte.
La bête d'hydrocarbures avalait lentement les côtes !...le monstre tuait l'IODE.
Hier encore à marée BASSE, quand l'eau se retirait, ohhhh...combien j'aimais rafraîchir mes pattes dans les lagunes et les mangroves, à l'embouchure du fleuve !

Les heures n'ont pas freiné la bête.
Impuissant, le corps lourd, je vois le monstre envahir les carreaux des MARAIS SALANTS !...il patiente contre les OBSTACLES des barrages et des vannes !...il rejoint les bassins.
Du temps de mes pères les PIRATES creusaient pour déterrer les trésors !...les nouveaux bandits des mers, pourtant conscients, creusent dangereusement pour ce nouvel or qu'est le pétrole !
Les marins savaient AFFRONTER ces brigands !...mais comment combattre cette gangrène effrayante !
Les hommes parlent "d'accident" comme pour minimiser leurs responsabilités. Ils appellent "ça" POLLUTION !...l'humain est il fou ?...ne sait il pas ses propres menaces ?

Je reviens vers mes frères restés sur les plages. La fange mazoutée poisse leurs pattes et les asphyxie, détruit les algues de nos nids. Leurs cris se brisent dans le blanc de leur gorge !...ils peinent à ouvrir le bec... Leurs longues ailes sont collées.
...je ressens leur stress. ils se résignent !...un VOILE tombe sur leurs yeux.

Je voudrais comprendre. Je ne veux pas être COURAGEUX !...je ne sais pas être brave. Je suis bien trop effrayé !
Ce monstre, ce titan, ce diable de Neptune...une nouvelle erreur des hommes ?

Jour après jour, des années durant, il changera les cellules de mes frères rescapés !...il bousculera longtemps les lignes naturelles des paysages meurtris. 
De ma belle Bretagne aux côtes des Cornouailles, il souillera longtemps les nids bâtis dans les racines, les buissons, contre les BOIS flottés.
Il contaminera les êtres et les sols.

Les livres d'école parlent ils de l'Amoco Cadiz, du Torrey Canyon ou de l'Érica ?
de la nocivité des produits employés pour nettoyer la mer et les lignes côtières ?

...malgré le travail acharné d'une poignée d'humains il restera les reflets argentés, les traces entre les rochers !...le monstre ne mourra pas...il vivra dans les entrailles de la faune et de la flore !

...le vrai naufrage est celui des miens !

Marie 93

Me voilà échouée sur cette plage, à côté des MARAIS SALANTS des SAINTES MARIE DE LA MER, un comble, moi la baleine !
Un MATELOT COURAGEUX, peut être un ancien PIRATE essaie de me sauver, mais je sais qu'il est trop tard, il n'y a pas de MAREES qui pourraient me rendre à l'OCEAN ! 
Quel calme après ce TSUNAMI, les scientifiques l'avaient annoncé depuis si longtemps, comme cette POLLUTION, comme le réchauffement climatique qui a asséché la mer NOIRE, comme les nouvelles routes maritimes polaires où les bateaux peuvent NAVIGUER et PECHER la LOTTE…
Mais, ou es tu mon petit, dans ces entrelacs de NAVIRES, de BOIS et de détritus ? Pourras tu mon baleineau AFFRONTER seul tous les OBSTACLES que tu vas rencontrer. Je n'ai pu t'apprendre à filtrer le plancton IODE, à déguster des crevettes ou accompagner quelques minutes les bateaux à VOILES dans leur voyage.
La HOULE se lève, un PHENOMENE étrange se produit, la mer remonte, je repars. Ecoutes mon chant t'appelle, écoutes toutes ces notes BASSES, rejoins moi.

Bonne journée à vous, ensoleillée dans le Jura, il était recouvert d'une mer chaude, il y a 150 millions d'années.

Mamybjaa


je vais AFFRONTER avec la tete BASSE mais tete de BOIS et sans etre COURAGEUSE la HOULE actuelle, je viens de prendre un bol d'air rempli d'IODE venant des MARAIS SALANTS quant la MAREE montait, je ne vois au loin aucun MATELOT pour m'aider à NAVIGUER ce NAVIRE un peu fou, des idées NOIRES me viennent, trop d'OBSTACLES à franchir un VERITABLE ocean de soucis , a part PECHER de droles de PHENOMENES je ne vois rien de rejouissant , je souhaiterais voir un beau PIRATE sans la pollution ACTUELLE venir et éviter un TSUNAMI , peut etre que personne ne metterait les VOILES 



Bemole

Le 7 Février 1978, le NAVIRE l'Amoco cadiz se brise devant le littoral Breton,
entre vent et MAREE ,il faut NAVIGUER ,pour éviter cette POLLUTION sur 326 
kilomètres la HOULE et le BOIS marin ,les OBSTACLES sont nombreux ,il faut AFFRONTER cet OCEAN trahi ,le PHENOMENE TSUNAMI que l'on soit MATELOT où PIRATE ,nous devons rester COURAGEUX ,tenir la barre pour plier les VOILES ,rentrer à la maison.
Plus nous avançons vers le littoral et moins nous sentons l'odeur de l'IODE si familière .
Nous savons que désormais interdiction de PECHER .
A marée BASSE nous nous transformons en éboueur avec cet écoeurement 
désabuser, nous savons que c'était avant bien longtemps la dernière pèche de LOTTE .pas très loin les MARAIS SALANTS ,quel désastre 
Comment comprendre que pour quelques dollars panne de négligence ,ils nous volent ,notre gagne pain,notre faune marine et nos oiseaux quelle honte .
Jamais d'homme nous n'avions connu pareille catastrophe .
La marée NOIRE du siècle ,depuis pas un jour passe sans ressentir de la colère 
40 ans après les blessures du littoral sont soignées 
Mais l'amertume reste .


Biloum

Viens près de moi Petite ! ma douce LOTTE !!!! . Tes yeux pétillants semblent éclairer tout à coup la voie lactée. ! .Je te vois ! Tu souris ! J’aime trop quand tu souris ! 
Tu te souviens ??? ca t’a toujours rendue dingue que je t’appelle ainsi devant toute une assemblée !!! Allez ! viens donc t’asseoir et écoute ton grand-père radoter ! ! Aussi NOIRE te paraisse-t-elle, il est temps pour toi d’AFFRONTER la vérité. Une existence de quatre vingt années vient de s’affaler sur mes épaules. Mais ne me regarde pas comme ca ! Cela n’a rien d’un PHENOMENE. En MAREE haute ou BASSE , seuls le soleil ou la lune décideront de mon départ En bon MATELOTtéméraire et COURAGEUX, Je m’apprête à mettre les VOILES pour NAVIGUER et AFFRONTER un nouvel OCEAN , privé d’OBSTACLES , pur , délivré de toute POLLUTION ! ………Oh ! non ! ne pleure pas s’il te plaît. Ne crains rien ma douce ! Prête moi juste une oreille ! 
Là bas, sache que la HOULE, les bourrasques, les tempêtes, les TSUNAMIS ne pourront plus rien contre mon NAVIRE .Sois rassurée, je ferai la nique à tous les PIRATES s’ils se présentaient à moi. Même que je pourrais leur apprendre à PECHER dans les MARAIS SALANTS ! 
Allez ! Fais pas cette tête ! Ferme ton anorak ! Respire à plein poumons ce bon air chargé d’IODE. Laisse le vent du large caresser tes joues, tatouer ta mémoire de ce précieux moment .……..
Ne manque rien de ce spectacle ! Souviens toi longtemps Petite du bruit de ces vagues bouillonnantes s’écrasant contre la roche !
Promets moi de ne rien oublier ! . Croix de BOIS croix de fer ………
Tope la !!!
Rentrons à présent ! Il se fait tard !



Lannavia

17h30 !!! 
Et comme tous les soirs de la semaine je m’apprête à AFFRONTER un véritable PHENOMENE : la MAREE humaine. Je ne suis qu’un brave MATELOT COURAGEUX qui veut rentrer chez lui. Mais les PIRATES ne l’entendent pas de cette oreille. Les portes s’ouvrent ; je me prends un TSUNAMI en pleine figure. Des OBSTACLES mouvants se dressent devant moi. Les odeurs sont pires que celle d’un MARAIS SALANT. Dans cet OCEAN nauséabond je pars vaille que vaille PECHER une place assise. Mais non. Je suis debout. Et le NAVIRE tangue, balancé par la HOULE des rails et des virages !!! Un quidam me fixe avec son regard de LOTTE à marée BASSE. Qu’il n’essaie même pas de s’approcher sinon il va voir de quel BOIS je me chauffe !!! NAVIGUER sur la ligne A du RER parisien n’est pas une sinécure.

J’ai fini par mettre les VOILES pour aller respirer l’IODE loin de la POLLUTION et des fumées NOIRES des pots d’échappement.



Tenderly59

.Encore une nouveauté dans notre village : Alexandre Benoît et Berthe, toujours à la pointe de l’actualité et avides de fric comme chacun sait, ont racheté la vieille grange en BOIS du père Mathieu pour en faire un gîte pour les gens de passage ne pouvant pas remonter dans leur voiture après l’absorption de produits spiritueux !
Ca n’a pas été facile : le vieux ne voulait pas se laisser faire … mais, vous les connaissez, ils sont COURAGEUX et aucun OBSTACLE ne les arrête ! C’est ainsi que le couple a débarqué un soir chez Mathieu avec quelques bouteilles pour AFFRONTER le PHENOMENE Mathieu ! Vous auriez vu ça : un véritable TSUNAMI dévastateur ; une HOULE sans pareille … on aurait dit deux PIRATES échappés d’un OCEAN en folie ! 
Ca vous avait des allures de MAREE NOIRE et ça sentait pas l’IODE, moi je vous l’dis ! La Berthe marchait devant, la taille BASSE et toutes VOILES dehors, on aurait dit un NAVIRE en train de NAVIGUER sur une mer de POLLUTION olfactive ! Faut dire qu’ils étaient aller PECHER près des MARAIS SALANTS et s’étaient embourbés dans la vase !
Le costume de MATELOT que portait invariablement Alexandre Benoît quand il allait à la pêche dégoulinait de vase putride et la Berthe, tombée à l’eau, ne valait guère mieux !
Mais, bast, le père Mathieu ne s’en offusquait pas pour autant : ils étaient voisins depuis longtemps et il en avait vu d’autres ! Non, ce qui l’intéressait, c’étaient les bouteilles de blanc pour accompagner la LOTTE que ces deux abrutis avaient réussi à pêcher ! Quelle belle fête, à la fin de la nuit, c’était signé … avec le concours de la Berthe qui avait quelque peu consolé le père Mathieu qui pleurait sa grange perdue !



Heleyla

...Lointaine et solitaire la Mer à perte de vue, le monde où l’on scrute l’horizon sans y voir son infini…
Le bord de mer est un havre de paix où tout semble s’arrêter et être apaisé. Le vent se lève sur la dune renvoyant comme une VOILE l’IODE marin si frais et si serein. Aucune POLLUTION ne couvre l’OCEAN si pur, uniquement la HOULEdes vagues se devine au loin.
Découvrant sur son horizon un NAVIRE de PIRATES pour unique équipage des MATELOTS qui reviennent de PÊCHER le gros poisson, COURAGEUX et téméraires ayant bravés tous les OBSTACLES d’une mer déferlante, sous ses PHENOMENES climatiques que l’on ne peut pas maîtriser. Ils rentrent au port près des MARAIS SALANTS, effondrés et épuisés, la pêche a été des plus éprouvante. Ils ont dû AFFRONTER corps et âmes un vrai TSUNAMI avec des vagues dépassant et submergeant le BOIS des mâts, il fallait maîtriser la barre promptement pour garder le cap sans dérive quant au bateau pour NAVIGUER en attendant que la MAREE BASSE daigne revenir au flan du chenal du port et les guider pour débarquer la pêche d’une journée si houleuse, la LOTTE de mer, la raie, la sole et d’autre encore prises dans les filets, en attendant de garnir les étales à la criée du matin…
Une journée NOIRE qui vient de s’achever et qui n’est pas unique, qui reviendra hanter les nuits, mais la passion et l’appel de la mer ne fera reculer aucuns des pêcheurs-matelot, ils continueront comme leur père, leur grand-père et arrière -grand-père le faisaient avant eux, bravés la mer contre vents et marées…..


Voilà...C à vous...

12339160_1654881308117832_262947261206608800_o.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
:) Bonsoir

Mayah c'est tellement vrai ..
Marie93 parce que j'adore les baleines
Biloum pour la tendresse
Mamibjaa parce que je te trouve toujours juste pile poil dans tes textes .
Lannavia entrée triomphale c'est tout à fait ça le métro .
Voici mon tiercé :
POMPRUNE et BILOUM pour le rapport à la mort, un thème qui me fascine.
LANNAVIA pour son humour qui m'enchante.
Quant aux autres, et au maître de chai tout autant, j'en dirai que ce fut une très bonne cuvée. :D
Bonsoir !


Je ne vote jamais si tôt mais le we s'annonce bien rempli.

Alors voici mes choix :


Mayah : Peut-être t'aurait-il fallu une fille !!!!! histoire de calmer le jeu :wink:

Pomprune : Ton histoire m'a rappelée la triste fin du paquebot le FRANCE..(j'ai eu la chance de faire une traversée)

Lannavia : Une bouffée d'oxygène ton texte! Drôle et réaliste !Un sketch quoi !!

Mamybjaa : Epatante ! Surprenante ! comme toujours ( j'ai bien capté la particularité :wink: )


Bonne nuit ! .............et Un bon we .....à tous !

Salut Capitaine Grey ! :wink: Jolie traversée !!!! à bientôt !
Bonjour

Mon vote,

Heleyla
Lannavia
Utopique

C'est la dernière fois que je participe aux MV.

Je leur souhaite longue vie.

Je continuerai de vous suivre et prendrai plaisir à vous lire.

Bonne journée à tous
ce qui est super avec les votes..C que cela roule tout seul!
Dommage Marie...!

Allez on hisse les voiles vers le week end et belle journée à tous!


10013727_10152002062481752_1002692860574565844_n.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bonjour tout le monde :D
Voici mon quinté
Lannavia : pour sa marée humaine dans le RER .
Chayonne : pour sa bête noire échouant sur les côtes .
Mayah12: capitaine aimant sur son bateau familial .
Marie93 pour la baleine, malheureusement pas la seule à être victime du réchauffement climatique .
PomPrune : pour les bateaux devenus épaves faute de réparation ou d'utilisation détournée .
Belle journée .
Bonne journée à tous !

Mes 3 coups de coeur :)

Utopique si bien écrit et plein d'humour
Tenderly et Lannavia c'est top plaisir de sortir du thème.. bravo ! :wink:
Bonjour à tous.

Marie
:!: Bonjour...
...que mes Ami(e)s me gardent comme je les garderai !...je ne participerai plus aux Mots Vagabonds.
Mon dernier vote :


CANDICE
TENDERLY
UTOPIQUE
HELEYLA
MARIE
Bonjour
Comme Marie et Chayonne je ne participerai plus aux MV....
Dommage de créer des problèmes et des règlements de compte sur ce forum....
Merci Grey pour ta belle animation sur le thème que tu as choisi...

Je donne mon dernier vote:
CHAYONNE
MARIE
TENDERLY
HELEYLA
Bon vent à vous tous☺
Candice 34
Bonjour tout le monde des M V sortant où pas ????
mon vote pour cette semaine .
LANNAVIA
MARIE
BILOUM
MAYAH
MABJAA
Bonne journée a tous
Bonjour,

Mon vote :

Mayah12
Utopique
Marie93
Biloum
Tenderly

Bonne soiree et bon week end à tous.
Bien...je prends note du souhait de départ de ce jeu par certaines.

Cela faussera de fait les résultats de ce jeu que j'essaie d'amener à bon port...contre vents et marées!
Ce n'est pas grave.

Continuez à voter avec le sourire, la légèreté et le calme nécessaires ...au moins jusqu'à dimanche midi!

Bonne soirée à vous tous

51325637_799152040459686_4293038035345342464_o.jpg


Cela fait 78 ans que l'océan essaie de briser ces blockhaus...et ils sont toujours là....
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bonsoir les emplumés! :wink: Coucou Grey! Le rôle de meneur n'est pas toujours une sinécure ... mais, certains s'en vont ... et seront regrettés, n'en doutons pas ... mais d'autres arrivent ... ou reviennent ... c'est ça aussi le jeu! :wink: Bonne route à ceux qui partent et bienvenue à ceux qui viennent jouer avec nous! :D Voici mon vote:

4 POM PRUNE
5 CHAYONNE
7 MAMYBJAA
8 BEMOLE
10 LANNAVIA

Bravo à tous; bon W.E. à la semaine prochaine ... la vie continue! :wink: 8) :D