Pour revenir ( plus sérieusement au sujet ) lorsqu'un enfant vous tourne le dos,  et après avoir essayé encore et encore,  il jour il faut savoir " lâcher" prise, car pour eux ( quelque soit la raison du problème ( le leur) on devient " harceleur(se)" et la bête noire à ignorer, en fait c'est devenu une habitude ( leur mépris) suis moi je te fuis !! c'est bien connu,  un moment il faut savoir inversé la tendance ,finit les courbettes,  les p'tits billets,  les coups de fils, etc..quand on à été un bon parent, on à plus rien à perdre,  il faut savoir se faire désirer,  ( on les
  étouffe) parfois à trop les aimer,  il
  faut savoir prendre ce qu'ils peuvent
  nous donner et ne pas trop s'imposer
  non plus,  je pense que c'est pas une
  mauvaise idée de se faire oublier
  parfois pour susciter leur curiosité,et
  leur  envie de nous voir,  tout simplement, enfin c'est mon avis et  je
  parle en connaissance de cause , il  ne  faut pas perdre espoir,  il faut se dire que nos enfants ont une vie de
 famille à eux avec leurs soucis à eux et n'ont pas le temps ou l' envie non
 plus de se  faire du soucis et avoir une charge suplementaire (parents)et lorsque l'on a compris ça, on est
 moins en attente ni en peine,  car
 c'est la vie,  la roue tourne avec nos
 parents et nos enfants et ainsi de suite,  ainsi va la vie,  bonne soirée
Image
sans parole :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
Pauvre gosse ....l'a le gland tout irrité....voir le lien de Magioia  :D
Image
magioia,
vous me fais pleurer......de rire
tout ce que vous publiez est au top !
je chiale, crénom de Zeus, et c'est extra !!!

:D :twisted: :mrgreen:
Mes deux plus vieille ont sorti leur père de leur vie il y a 3 ans… Ma plus jeune a gardé le contact.

Déjà mes filles n’étaient pas près de leur père qui a passé la moitié de leurs vie en dehors du pays pour son travail, quand il revenait après des mois d’absence, il n’était pas à leur écoute, Il était disons égoïste de sa personne et de son temps, il priorisait la télévision et ses bouquins.

On sait que les liens affectifs se surtout dans les 24 premiers mois de la vie des enfants. Durant cette période, si je fais le calcul, il n’a même pas été présent 50 % du temps… et comme je disais, l’autre moitié…il assumait son rôle de pourvoyeur mais pas de papa…

Mes filles se sont toujours forcées pour lui adresser la parole et le voir. C’était comme un devoir mais le plaisir n’y était pas. Il y a trois ans, la belle-mère a gaffé. Mon ex aidait ma plus jeune et elle s’en est plainte à l’ainé.

Ma grande n’a tout simplement pas accepté cette remarque disant que ça ne la regardait pas du tout. Réalisant qu’elle venait de gaffer, elle a raconté sa version à mon ex et lui est venu dire à mes filles qu’elles avaient compris de travers et il ne voulait pas croire leur version des faits, ce fut la goutte de trop…Cette femme est vraiment au cash, il est impossible qu’il ne le sache pas mais il a préféré se ranger du côté de sa copine.

Mes filles ont eu ça comme excuse pour couper les liens…je trouve ça désolant, j’aurais aimé que les 3 aient une belle relation avec leur père, j’ai essayé de réparer… en vain. Je ne sais même pas s’il en souffre aujourd’hui ou s’il fait semblant pour sauver les apparences sociales. Aujourd’hui je me dis que nous récoltons ce que nous semons.

Mon ainée est enceinte depuis presque 10 semaine et ma plus jeune de 7… il sait pour ma plus jeune mais pas pour l’ainée. Elle a dit que probablement elle le lui dirait quand elle en aura décidé. Encore une fois, je ne veux pas manipuler ma fille mais je pense aussi qu’il ne serait pas bien de priver cet enfant de son grand-père. Reste que ce sera le choix de ma fille et je devrai respecter sa volonté. Peut-être que ce petit bébé est là pour rétablir cette relation, un peu du moins. Comme c’est un bébé surprise, pas prévu, qui sait, je ne crois pas aux hasards de la vie, rien n’arrive pour rien…. J’espère les meilleurs pour tous.

Si vous lui posé la question à savoir ce qui a foiré, il vous dira qu’il n’en sait rien…et qu’il ne comprend pas… La vérité, il ne veut pas la voir, il n’est pas encore mûre pour se regarder le nombril. La dernière fois que ma grande lui avait parlé elle lui avait demandé ce qui était le plus important pour lui et il avait répliqué sa fierté…. Je me suis dit OMG…tu viens de te planter, il n’a même pas pu répondre vous, mes filles…Le plus triste et malheureux c’est qu’il devait le penser et le croire. Il me fait penser à un alcoolique qui ne veut pas s’admettre son problème, il n’est pas encore rendu là… Il faut que ça vienne du cœur et non des bonnes conventions...

Les blessures sont profondes et datent de la petite enfance, ça ne se guérit pas rapidement. 
@Francou
@magioia

Mesdames où allez chercher toutes bonnes blagues qui me font rire comme un demeuré devant l'ordi!!!! un seul mot au plaisir de vous lire ! je rajoute "respect"
109.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Hé oui les parents sont vraiment des gens contrariants qui ne savent jamais ce qu'ils veulent. Et encore......... faut-il qu'ils veuillent la même chose au même moment !
David a invité sa mère à dîner. Pendant le repas, celle-ci ne peut s'empêcher de remarquer que Julie, la colocataire de son fils, est sacrément mignonne.

Pendant la soirée, alors qu'elle observe la façon dont David et Julie se comportent l'un envers l'autre, elle se demande s'il n'y a pas entre eux un peu plus que le simple partage d'un loyer.

David, devinant les pensées de sa mère, lui dit :

-Maman, je sais ce que tu es en train de penser mais je t'assure que Julie et moi ne faisons que partager un appartement, c'est tout.

Environ une semaine plus tard, Julie dit à David :

- Dis-donc, depuis que ta mère est venue dîner, je ne trouve plus la louche en argent. Crois-tu possible qu'elle l'ai prise ?

- Quand même, ça m'étonnerait que Maman soit devenue pickpocket ! Mais bon, je vais lui écrire un mail pour en avoir le cœur net.

Il s'assied devant son ordi et écrit :

- Ma chère Maman, je ne dis pas que tu as embarqué notre louche en argent, et je ne dis pas non plus que tu n'as pas pris la louche, mais il n'en reste pas moins vrai que cette louche a disparu depuis que tu es venue dîner.

Bisous, David.

Et le lendemain, David reçoit la réponse de sa mère :

- Mon cher David, je ne dis pas que tu couches avec Julie, et je ne dis pas non plus que tu ne couches pas avec Julie. Mais il n'en reste pas moins vrai que si Julie dormait dans son lit, elle aurait trouvé la louche depuis longtemps.

Bisous, Maman. 
Pliée de rire : les mamans sont bien de " vieilles guenons " auxquelles on n'apprend pas
à faire la grimace ? :lol:
Magioia : excellent !!!
:D :D :)