depuis plusieurs années il n'y a plus de communications entre mon mari et son fils malgré plusieurs relances de sa part(tél.mail.), celui-ci n'a aucun ressentiment pour lui malgré toutes les difficultés qu'il a rencontré avec sa maladie, seul un mail d'une de ses petites filles lui a été envoyé alors que celle-ci avait 10 ans et qu'il l'avait vu la dernière fois  elle avait 3 ans. Comment comprendre ce genre de situation ainsi que la personne vis à vis de son père (son fils etant fils unique)?Les mails envoyés à la petite fille ne sont jamais suivis de réponse et les courriers non plus (la belle fille faisant barrage) qui me dire comment faire car cela fini par le miner psychologiquement?merci pour l'aide que l'on pourrait nous apporter
mamie57 a écrit : depuis plusieurs années il n'y a plus de communications entre mon mari et son fils malgré plusieurs relances de sa part(tél.mail.), celui-ci n'a aucun ressentiment pour lui malgré toutes les difficultés qu'il a rencontré avec sa maladie, seul un mail d'une de ses petites filles lui a été envoyé alors que celle-ci avait 10 ans et qu'il l'avait vu la dernière fois  elle avait 3 ans. Comment comprendre ce genre de situation ainsi que la personne vis à vis de son père (son fils etant fils unique)?Les mails envoyés à la petite fille ne sont jamais suivis de réponse et les courriers non plus (la belle fille faisant barrage) qui me dire comment faire car cela fini par le miner psychologiquement?merci pour l'aide que l'on pourrait nous apporter


_______________________________________________________________________________BBonjour mamie 57,
en aucun cas je ne me permettrais de vous dire comment faire.........chacun son histoire et vous seule et votre mari connaissez la cause de cette "séparation" père-fils qui date de plusieurs années et qui persiste malgré les différentes tentatives de réconciliation (à sens unique).
Je connais un couple qui avait un fils unique , un petit-fils dont ils se sont occupé comme beaucoup de grands-parents (garde pendant le travail des parents, récupération à l'école, etc....) jusqu'à l'issue fatale de la maladie soudaine du papa.........leur belle fille a coupé alors toute relation avec eux. En plus de la douleur de perdre leurs fils unique, il ne voit plus leur petit-fils !
Leur histoire me fait penser un peu à la vôtre.'Au début ils ont essayer de savoir pourquoi, (pas de raison à donner, c'était comme çà point ). Désemparés, ils ont même pris conseil auprès d'un avocat qui leur a déconseillé de tenter toute tentative juridique pour le "bien de l'enfant'. Alors impossible de renoncer ! impossible non plus de s'imposer. Ils continuent malgré tout à écrire à leur petit garçon (des réponses brèves) à lui envoyer des cadeaux et Papy ayant un besoin de dire à ce petit fils combien il a aimé son fils et lui-même,pourquoi la situation est telle, écrit un livre en s'adressant à lui ........en espérant pouvoir lui remettre en mains propres un jour......
Alors bien-sûr chaque histoire est différente mais ce qui reste commun, c'est l'amour des parents pour leurs enfants et cet amour il faut continuer à leur témoigner quoiqu'il advienne ! Mais on ne peut l'imposer à qui ne veut le recevoir et çà je pense que c'est une réalité, dure à vivre je le conçois ! Gardez espoir, essayez de continuer à dialoguer avec votre fils, même par mails, peut-être que chacun a ses torts, alors il faut les reconnaitre, savoir pardonner..........je pense que c'est avec lui qu'il faut renouer avant tout. Votre petite fille suit ce que dis maman (normal) mais elle va grandir et comprendre que vous avez toujours essayer de garder le contact avec eux.
Je sais que mes propos ne vont pas vous apporter beaucoup d'aide. Je suis moi-même maman et mamie et comprends aisément ce que vous pouvez ressentir.
Je vous souhaite de "retrouver" ce fils et petite fille (mais je crois qu'il y a d'autres petits enfants aussi) et la joie perdue.
Cordialement
Christine
.Est ce que la démarche de rencontrer le fils seul a été tenté? oser et recommencer si il le faut
Continuer de tisser un lien ,même invisible ne pas couper le contact
On ne connait pas quand se produira le déclic ! sinon rien a ajouter sauf que le situation seule les 2 parties savent le pourquoi ???

qui peut me dire comment gérer la situation de mon neveu 38 ans 2 enfants 4 et 8ans
la maman comme on dit 'a pété les plombs" s'est mise a faire du sport a outrance .Ses enfants qu'elle aime a sa manière, passent après! le papa les a pris en charge .Il ne veut rien tenter, de peur que les enfants souffrent encore plus ,il assume tout ! fait de son mieux avec les grands p
Nous savons que le ménage est cassé et que la maman qui a coupé les ponts avec tout la famille ,même sa mère ( elle est fille unique!) est malade phycologiquement
elle ne parle pas ; n'explique rien comment faire pour pouvoir lui faire comprendre de se faire aider dans sa situation qui devient catastrophique
La situation est bloquée! plus personne ne sait comment faire!
Les deux cas cités sont complexes et lourds .nous pouvons les entendre mais pas entrer dans des sphères par définition fermées qui vous appartiennent .
C'est déjà formidable que vous puissiez en parler -c'est une démarche d'aide très forte-qui exige
du courage et je vous admire pour le partage de la souffrance que vous vivez encore plus aigue
je pense, en cette période de rapprochement sincère des membres de la famille mais il n'existe
pas de Devoir d'amour . la Réciprocité est ou n'est pas .
Essayer de les provoquer au sens positif du terme (sans jugements moralisateurs ) par petites touches personnelles sans attendre de retour systématique .
L'écoute est primordiale dans vos situations mais pas passive , pas dans l'attente de ?...
A vous lire vous avez des ressources insoupçonnées certainement ( pas de lamentations , pas de directives ) Un tiers compétent m'apparait nécessaire pour ses compétences médicales dans le deuxième cas et pour sa neutralité dans le premier .
Enfin ce ne sont que des suggestions que je vous livre bien entendu , loin de moi à juger et imposer telle ou telle façon d'approche pour relier ce qui est aujourd'hui délier .. BON COURAGE A VOUS !
et beaucoup de douceur et persévérance .
A vous lire
Merci douceur ,pour votre témoignage .C'est vrai jour de noêl un peu difficile ,mais les enfants préservés ! La réunion de famille a eu lieu sans leur présence .Si la situation n'a pas trouvé de réponse , nous avons permis au papa de pour parler ,sortir de son mutisme
J'ai évoqué la présence d'une personne neutre et professionnellement compétente
oui mais comment faire? Nous ne la jugeons pas , ,mais elle ne rend pas compte du mal qu'elle fait a ses enfants et sa famille
Bonjour, vivant une relation identique avec une de mes filles, je peux dire qu'il n'y a qu'une solution attendre...............
Mais l'attente est longue...........
Nous constatons malheureusement, que dans notre époque, avec les divorces, et les unions tardives, que les jeunes, lorsqu'ils ont enfin trouvé l'amour, nous rejettent.......c'est désolant....

Lorsque je vois mes autres petits enfants, je ne pense qu'à celui qui me manque.............il grandit et je  ne peux lui transmettre tout ce que je transmet aux autres........Tout cet amour que nous avons en nous......
Malheureusement maintenant il suffit d'un désaccord, d'une parole mal comprise, pour que l'on se fasse jeter comme des mal propres, même si on a donné beaucoup à nos enfants, ils ne sont pas toujours reconnaissants......
Pas un soir, pas un jour, que je ne pense à ma fille et à mon petit fils, j'espère toujours pouvoir le lui dire en face, car je le lui ai écrit, mais elle ne voulait pas l'entendre, alors j'espère que le temps fera la paix..... 
Dans mon métier, je rencontre beaucoup de gens qui vivent la même chose et ont la même peine au fond du coeur...........
Autrefois on avait le respect, et même si on été blessé, par nos parents, on se taisait.........peut être c'était pas mieux, mais au moins on allait les voir, on donnait des nouvelles et on ne les laissait pas dans l'inquiétude de savoir si nos enfants vont bien, ou si ils sont vivants et ne manquent de rien.....

A cette justice qui ne fait rien, sur ce sujet, je ne dit pas merci................. 

Aussi je ne peux vous dire qu'une chose, essayez de vivre égoïstement et profitez des bons moments avec votre épouse sans vous ronger les sangs et vous verrez la vie un peu plus belle, on ne peut vivre la vie de nos enfants, alors essayons au moins de vivre la nôtre avant de la perdre...... 
idem... de la peine, beaucoup de peine, de l incompréhension mais aussi ds mon cas de la colère. Aimez, et vous serez haï, méprisé, abandonné. Ingratitude totale. mauvaises natures... Au point qu'on cherche au fond à se recréer une famille en dehors de sa famille. 
Oh comme je vous comprend ! je vis la même chose depuis Noël 1996. Oui 17 ans que l'un de mes 2 fils a tourné le dos à toute la famille. Il a 2 filles qu'il n'a pas reconnu pour "ne pas que je puisse demander à les voir" l'ainée aura 17 ans en 2014 !
C'est un grand malheur quand cela arrive, je m'en suis rendue malade (6 mois de dépression) avant de relever un peu la tête et de me dire que mon second enfant méritait que je lui donne plus que gite et couvert.
J'ai pensé que le temps arrangerait le choses, mais rien. J'ai fait des recherches pour localiser ce fils parti loin de notre domicile, j'ai pris contact, mais il me raccroche le téléphone au nez chaque fois que je l'appelle, juste une fois par an pour son anniversaire.
Une fois j'ai pu lui dire que si j'ai déplu il y a des années, j'ai quand même fait mon maximum pour l'élever et lui permettre de faire des études (alors que je n'avais pas d'aide du père) sa réponse a été "qu'il n'avait pas demandé à venir au monde" Et oui l'ingratitude. Autrefois, même si on avait des griefs envers les parents, on avait le respect et la reconnaissance.
Il ne m'a contacté qu'une fois pour me demander de l'argent pour la maison qu'il se faisait construire avec sa compagne, puis quelques jours plus tard il m'a dit qu'elle n'en voulait pas ! je pense que ses parents à elle les ont aidé.
Je n'ai jamais vu mes petites filles. En 2013 je ne l'ai pas appelé, je ne sais pas s'il vit, ce qu'il devient, Il a eu 39 ans et la dernière fois que je l'ai vu il en avait 22 !
Personne de la famille n'a de nouvelles non plus, bien que certains ont essayé de le contacter et mon autre fils n'a jamais voulu faire de démarche, il se ferme si j'en parle, je pense qu'il souffre de ne pas voir son grand frère, mais que puis-je faire ?
Rien je crois. Sauf espérer .... Mais c'est vraiment dur.
Je suis heureuse de pouvoir choyer les 2 petits de mon second fils, mais le coeur d'une mère et grand mère a de la place pour tous. Et je crains d'être trop "demandeuse" auprès de mon second fils.
Que c'est triste de vivre cela.
Je souhaite bon courage à toutes celles qui vivent cela, je les comprends, je les embrasse très fort
Je comprends la dureté de ta situation ,à 39ans et même avant  ce sont des adultes , ils devraient mesurer la portée de leurs actes .J'appelle cela de l'immaturité .Toute médaille à son revers , que va t il répondre aux questions posées ,  par des mensonges mais toujours à un moment , un être humain , a besoin de ses racines s'il ne veut pas être déraciner par la tempête .Il n'est pas dit que des recherches ne seront pas effectuées , il devra s'expliquer le fossé qui s'est s'agrandi et devient un bras de mer........
Image
Dans un autre thread, vous disiez me laisser à ma corrida .. Je crois bien que je vais vous laisser à votre peinture ... Je pense ne plus être assez souple  :D
Je comprends......
Nous évoquerons alors une souplesse.....d'esprit?  

http://p9.storage.canalblog.com/92/76/1 ... 0751_o.jpg
culotte.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Image
Image