Pour ma part je n'ai jamais été hypnotisé de ma vie, et j'aimerai bien expérimenter...........je sais que mon médecin traite les insomnies par séances d'hypnose et ça marche !! d'après les dires ........se servir de l'hypnose au bloc opératoire est je pense une solution alternative, sachant que les produits anasthésiques ne sont pas sans risque pour le corps humain et les effets secondaires sont toujours présents au réveil, quand on est passé par là on sait. :cry:
Oé faut expérimenter .. Chopez une bonne saloperie et faites vous anesthésier pour la ou les opérations nécessaires .. Vous nous raconterez j'espère ^^
"esprit sain dans un corps sain" donc pas l'occasion pour le moment. :)
Merci pour votre intervention
Bonne soirée. 
Ne pas confondre sommeil et anesthésie !!!!
certes en anesthésie , " on vous endort " mais on vous curarise aussi !
Pour tout ce qui concerne les operations colo-rectales , l'hypnose , je suis contre !
Tout le monde est il hypnotisable ?
Je n'ai jamais essayé , mais je pense faire partie des gens qui sont réfractaires à l'hypnose !
( Tout au moins à l'hypnose pratiquée au music-hall )  
Pour que l'hypnose fonctionne et qu'elle soit suivie de résultats, il faut un accordage : tout est affaire de relation entre le patient et le praticien .( en un mot de confiance )
Mais il serait souhaitable que le conseil de l'ordre des médecins se penche sérieusement sur la question : faut il être titulaire d'un diplôme de médecine et de psychologie   ?
C'est du sérieux l'hypnose . 
Comme je l'ai dit, je poserai la question à mon hypnotiseur préféré... mais je m'attends à ce que la réponse soit négative, trop prudent, le mec. Il est certain que ni l'hypnose de type "coaching", ni l'hypnose thérapeutique n'ont le moindre rapport avec l'hypnose de music-hall. La première est effectivement relationnelle, la seconde je sais pas.
Ne pas compter sur le conseil de l'Ordre pour s'intéresser à quoi que ce soit, cet organisme sclérosé que le candidat Mitterrand avait promis de supprimer ne sait que freiner des quatre fers face à toute innovation qui n'engraisse pas l'industrie pharmaceutique.
Plusieurs personnes ont tenté sans succès de m'hypnotiser. Par contre je pratique avec facilité l'auto hypnose quand je suis chez le kiné, le dentiste. Je "pars" très vite et quand ils me demandent comment je me sens, je dois "revenir" pour pouvoir leur répondre. Une fois j'avais rendez-vous avec un chirurgien pour qu'il m'ôte un kyste sébacé sous une aisselle. Quand je suis arrivée à la clinique, à la réception on m'a dit qu'il était parti. Une intuition m'a incitée à attendre devant la porte de l'ascenseur et une minute plus tard, la porte s'ouvrait et le chirurgien était devant moi, en costume, prêt à rentrer chez lui. Il m'a dit que l'anesthésiste était parti et qu'il allait me donner un autre rendez-vous. Je lui ai répondu qu'il pouvait m'opérer sans anesthésie. M'ayant rencontrée chez des amis communs et connaissant un peu ce que j'étais capable de faire, il a accepté et nous sommes montés dans la salle d'opération. Je me suis étendue sur la table, lui au fit signe que je me mettais en état d'auto-hypnose. Alors, pas très rassuré et assez pâle, il a, pour la première fois de sa vie, pratiqué une intervention en costume, me demandant tout le temps s'il ne me faisait pas mal. Ensuite, nous sommes rentrés chacun chez soi, moi débarrassée de ce fichu kyste, contente de ne pas être obligée de revenir.
super, j'aimerais bien savoir si c'est à la portée de tout le monde de faire de l'auto-hypnose ??

jp
Aigrefin , le mot "réfractaire" trop général ne me parait pas exact , j'ai moi-même suivi des séances
d'hypnose , cela n'était efficace que lorsqu'il y avait un" fil conducteur magnétique" '(un lâcher -prise
et une voix grave qui vous guide ).
un feeling en quelque sorte fragile
Il est vrai que je réagissais comme toi auparavant mais je l'ai fait mais avec un médecin exerçant  dans un centre anti-douleurs , cela dit l'effet est différent par individu avec ce facteur de "réceptivité" notamment.
j'ai déjà vécu 13 opérations, d'une manière différente

j'essaierai bien cette méthode qu'un ami m'a vanté, pour ma quatorzième ouverture

jp
Pour Jeanpascal !!

Mon age me permet de t'avouer çà:

Tu me dirais:prends moi la main,on va se faire une"Méga-petite-hypnose"
Les hommes sont laches;je crois que je me laisserais kidnapper.
J'essayerai volontiers, encore faut il trouver le bon anesthésiste-hypnotiseur.
pascaldu92 a écrit : Pour tout ce qui concerne les operations colo-rectales , l'hypnose , je suis contre !

votre réponse me surprend, Pascal : une opération chirurgicale reste une opération :!:
je veux dire que c'est extrêmement douloureux (j'ai subi 1 jour 1 biopsie à vif : au secours + jamais!)
quel que soit l'endroit .
Je suis de ceux qui réagissent tres mal aux anesthésies générales et qui les évite 1 max mais
je suis aussi assez rebelle au 'lâcher-prise' ! :!: :!: :!: comment faire en pareil cas :?: :?: :arrow:
j'envisageais de tenter l'hypnose pr 1 acte chirurgical soft : 1 examen supportable mais désagréable... ds quelques mois. J'aimerais que ce soit concluant.
Pour cela, il faut un hypnotiseur digne de confiance et 1 patient réceptif.
J'ai découvert que l'hypnose était de + en + préconisée ds les Hopitaux, en chirurgie
et j'ai eu aussi des témoignages de réussite (mais d'échec aussi) pr le sevrage tabagique.
Voilà ce que je peux en dire aujourd'hui.