Nunuche naquit à Narbonne le neuf novembre mille neuf cent neuf. Nonagénaire nantie, ses noces avec Norbert, nébuleux nabi de Nanterre, narcotrafiquant notoire narguant les notables narbonnais, n'étonnèrent point. Son nez de nectarine, ses nénés nervurés,ses nuisettes noirâtres , le novi les niait. Elle le nourrissait bien, il la niquait bien, Quand Ninon eut narré dans la nétiquette leur néopositivisme , de nombreux néophytes niçois, nîmois, niortais la nominèrent. La nimbe du Nobel n'était pas loin... Néanmoins, tout s'arrêta net quand Nunuche noya Norbert comme un nématocère dans une niôle narcotique, nonuplant la nomination de son nanterrien au Nirvana...
O - culte

Oscar, ornithologue ostentatoire, obnubilé et accusé d'onanisme, souffrait d'ophtalmie. Optimiste, il osa obtenir d'une oothèque des oeufs en vue d'une odorante omelette pour les oeuvres oeucuméniques d'Ornans-sur-Oise, laquelle serait servie avec des ortolans. En plein délire onirique, son sens de l'orientation oblitéré, il osa, par un détour orbiculaire, s'aventurer dans l'obscurité sur un sentier obstrué à l'orée du bois, trébucha sur un os, chuta dans une ornière et s'étala tel un ovni à court d'oxygène, dans les orties odorantes qui bordaient l'oued, en émettant oralement des onomatopées obscures et ordurières, tel un ornithorynque. Par la suite il souffrit d'une ostéoporose de l'omoplate. Quel olibrius !

-- rleb 20140821, 20170725
P - ourquoi pas

Pétulante Pauline, qui adore les pralines, tu papotes et avances à petits pas. La pataphysique n'est pas ton plat préféré. Mais sais-tu que Philip, physicien à Phoenix est un phénomène ? Avant de partir pour Paris et pendant son périple il photographie des phasmes, des phlox, des phoques, et des phacochères pourvus de pédigrée. Persévérant, il est parti pour parcourir la planète. Le voilà promenant son petit panda parmi les pelouses de Pensylvanie où poussent les pervenches et les pissenlits. Les personnes qui passent par là ne le prennent pas pour un petit plaisantin pervers ni pour un plouc de Patagonie. Il persiste pourtant à être un personnage pédant et peu participatif, faisant des pirouettes précipitées à petits pas pendant les premières pluies printanières. Puis, peinard, prenant péniblement son pied, il participe pleinement aux plantations de patates à Plougastel, sans faire de platitudes. C'est alors que , plus tard, accompagné de Pénélope et pelotant pudiquement les popotins, il participe aux prémices du Périple Pédestre Provençal de Perpignan, plus connu du public sous le nom de 4P. Et tout ceci sans émettre un pet...

...pendant que nous pleurons, et prions pieusement pour ceux partis précocement pour protéger la patrie,
-- rleb, 20170805

Pétulante et primesautière, la puce est un petit pulicidé qui pique et pond partout, avec une prédilection pour les pelages et les pyjamas.
Peaux, poils ou plumes, elle y plonge avec passion et prend son pied pareillement, à poinçonner le porc-épic et le politique, le perroquet, le paltoquet, le pékin et le pékinois. Mais son pili-pili, c'est le pur puceau dont elle se plaît à pomper la pulpe ponceau. Plus pernicieuse que les perfides pipistrelles de Pitesti, la puce pioche, perce et puise à s'en péter la panse, puisque c'est en permanence qu'elle ponctionne sa pourpre pitance. Pif, paf, plic, ploc, elle se pinte aux plaquettes plutôt qu'au picpoul. Papules, pustules et purpuras piquettent son passage, paraphé en prime d'un pénible et persistant prurit. Pire que le pou, la punaise et le puceron, protégée par son puissant piston, la puce prend de plus en plus de place dans la population. Pourchassée avec pléthore de poudres, poisons, pesticides, elle est parvenue à se projeter dans les périphériques, grâce à ses pattes postérieures à propulsion progressive, et perdure parmi une profusion de programmes où elle prolifère et pullule comme les Philippins aux Philippines. Preuve d'une personnalité paranoïaque et de pulsions perverses, elle est portée à papouiller et à perforer perforateurs et perforatrices. Ah, que ne peut-on lui planter un pieu en pleine poire, pour la punir par où elle a péché.

-- Danielle Grondein (auteure de livres pour la jeunesse)
Quenouille, qu'as-tu à me quereller ? La qasida du Qatar te mettra -t-elle en quarantaine ? Que nenni, Là-bas les quarteniers ont tous quatre quêteuses quarteronnes à leur service, des quintuplettes qui frétillent au son d'un quartet, voulant quérir chacune le quota de ton quitus. Au prochain quinquagésime, foi de quinquagénaire, je me fais qatari !
lapin , mon beau lapin , sort de ton labyrinthe , lorgne cette belle labiacée , : l'empathie te gagnera , lance toi à la course , si tu veux être labellisé " bon coureur" Ce label serait un top pour toi .....
on avait dit par ordre alphabétique... :) merci quand même pour ton lapin :) :)

R ire

Ce ne sont pas les reproches ringards de Roberto, ni les regards réprobateurs de Raymonde, ni les recommandations du révérend Renaud qui me retiendront, car rire est rigoureusement recommandé, après chaque repas. Sans rival pour le repos de la rate, rien ne remplace une bonne rigolade. Raison de plus pour nous ressaisir et réfuter les ragots qui nous retiendraient de rejoindre le parti des rieurs.
Non, le rire n'est pas le propre du rat. Ravi de vous avoir réjoui… je reviendrai !
-- rleb, 11 sept. 2017
S – Sinistre

Ce sinistre sicaire sévit dans une scierie en Syrie. Il sifflote et se saoule sans cesse, sans se soucier des suites subséquentes et sérieuses pour sa santé. Son savoir si sommaire et singulier se situe là où ses soucis sont. Son service s'entend pour la semaine sauf samedi. Sa situation souffre de sa suffisance et de ses simagrées souvent simplistes, parfois sinistres et sauvages mais sans signification. Sommé de s'expliquer, il s'enfuit subitement sur le sentier qui serpente sous les sapins. Si seulement sa soeur savait le situer...

-- rleb 20150127, 20170912
T - Tonton, tu me tentes avec tes tartines. Tiens, tantôt, tu t'es trompé ; tu as titillé Tantine avec tes tartes Tatin et tu trouves qu'elle te tance de t'être targué trop tardivement et techniquement plus tatillon qu'elle sur notre tendre tartelette à peine tolérable puisqu'elle tombe en tortellinni tout tourneboulé. Mais on t'aime tant que t'as pas trop à t'en faire...
U -
Umberto utilisait des ustensiles usurpés venant d'une usine qui fait des urinoirs. Tandis que Ursula observait Uranus et que Urbain, venu d'Uruguay, unique dans son uniforme, urinait dans une urne usagée. Il avait un emploi peu utile à l'urbanisme et usait maintenant de crédits usuraires de l'Union des Usagers, sans respect pour les us et coutumes. En toute ubiquité il jouissait d'une bénédiction urbi et orbi.
-- rleb, 20170914
V -

Sur mon vélo vétuste je vais à Vierzon voir Valérie qui vendange de vieilles variétés de vigne vierge.
W

WLADYSLAWA sortez du wagon je vous prie , prenez votre webcam super welter, prenez donc un whisky avant de faire un petit whist
X

Assis sous le xyste, Xenophon charme les xylocopes en jouant du xylophone sous sa lampe au xénon tandis qu'il rêve à Xanthippe.
Y
YANNICK , YANN habitaient dans la région de l'YONNE, ils rêvaient les yeux dans le vide .Tous deux dégustaient un yogourt.Ils s'imaginaient sur un yacht , mais les rêves étaient bien différents .YANNICK s'imaginait voir un yack alors que YANN était encore en compagnie du yéti , cet abominable homme des neiges
Zénophon, un peu zazou et qui venait de Zanzibar ne se prenait pas pour un zéro. Il zigzaguait dans le zéphyr matinal, les yeux au zénith, en se massant le zizi. Quel zozo !

(rleb, 20171102)
Avez vous vu avec qui j'ai avalé un anaconda d'Amazonie? Avec mon ami Albert, qui lui aussi affamé avait aveuglement avalé sa part.