Idem ^^ :)
Voici un texte revisité d'André Dumas , je l'avais préparé devant les querelles stériles que l'on trouve quelquefois sur ce club50 , je le dépose aujourd'hui jour de grande tristesse.

Toujours nous disons paix, paix, paix…
Nous demandons la paix sans aimer nos ennemis.
Nous demandons la paix en accusant les autres d’être des fauteurs de guerre.
Nous demandons la paix pour notre propre tranquillité, pour conserver notre propriété et notre sécurité.
Pendant ce temps, nos cœurs ruminent le soupçon, le mépris, la tactique, ou encore la crainte.
Nous parlons de paix quand la situation nous avantage ou quand l’avenir nous menace.
Nous parlons de paix pour chercher la paille dans l’œil de leurs adversaires et oublier la poutre qui est dans notre œil.

Qu’il est difficile de parler de la paix dans ce monde terrible,
où la course aux armements va plus vite encore que la course à la famine…

Quand nous parlons de paix,
Préservons nous des indignations faciles et vertueuses, unilatérales et inefficaces.
La paix commence avec ceux qui sont nos adversaires et non pas avec ceux qui sont nos partisans.
La paix commence quand nous cherchons à écouter et à négocier,
et non quand nous nous obstinons à accuser et à découper le monde en camps irréconciliables.
la paix commence quand nous cherchons à calmer le jeu,
Et non pas quand nous logeons le bien ici et là le mal là.
La paix commence quand nous sommes prêts à en devenir les ouvriers.
Yes ! J'ai aussi un texte sur la paix , je le mettrai ce soir, pas le temps maintenant .
bonjour à tous

vos textes sont magnifiques


si tu crois qu’un sourire est plus fort qu’une arme,
Si tu crois à la puissance d’une main offerte,
Si tu crois que ce qui rassemble les hommes est plus important que ce qui les divise,
Si tu crois qu’être différent est une richesse et non un danger,
Si tu sais regarder l’autre avec un brin d’amour,
Si tu sais préférer l’espérance au soupçon …
Alors la Paix viendra !
Une pensée pour les Nicois(es)...
Y a pas de mot pour expliquer l'incompréhensible .....
Condoléances....
JE SUIS LA PAIX - Anne GHESQUIERE de son blog METAMORPHOSE
suite aux attentats de Charlie Hebdo.

Que puis-je faire dans ce monde qui va si mal et qui suis-je pour changer les choses ?
L'ego sort toujours du bois le 1er, il veut se mettre en colère, réagir.
J'entends son appel légitime, je l'apaise, et alors, un appel se fait pressant, que mon âme me crie,
cette phrase : je suis la paix.
Je ne suis pas l'autre, même si je suis en interaction avec l'autre.
La paix qui appelle en moi est le sublime de l'être, ce que nous avons tous en nous,
notre part sacrée, intègre, le secret de l'humanité
Quand la paix m'appelle, est-ce que je l'entends porter son espérance en moi ?
Elle cherche à m'habiter, mais ma maison est bien pleine :
ego blessé, juge intérieur bien occupé, victime isolée.Ils me disent tous: ne t'aventure pas
sur ce terrain glissant de la paix, seuls de grands hommes y ont accès,
comme Martin Luther King, Mandela...Et bien justement, ce n'est pas un combat, la paix :
c'est une posture intérieure. L'appel intérieur de la paix est pareil à une ardoise magique
qui efface tout, là, sans conditions. J'imagine ce que ce serait,si on était des millions à jouer
à l'ardoise magique : tous blessés, puis tous guéris de nos blessures grâce
au pouvoir de la paix en soi. Si c'était aussi simple, ça se saurait.
Mais ça se sait, seulement personne n'y croit, et surtout personne n'essaye.
Mettre la lumière ( de la paix ) est un acte volontaire. Seuls, quelques résilients pacifistes
sortent de l'horreur, ils savent effacer sans oublier la blessure pour la transcender
( comme Etty Hillesum, morte en camp de concentration ).
Sommes-nous égaux en conscience, en cette capacité d'être en amour ?
Pour accéder à cette résilience, on peut contacter l'âme en soi, que rien ne peut détruire
car elle est en Paix. Toi, l'ego, tu es comme le lait sur le feu, prêt à sortir de la casserole
à la moindre saute d'humeur. Alors, écoute, respire avec moi : je suis la paix.
Lus aujourd'hui dans un blog , 3 petits mots écrits par pluiesdetoiles.qui résument l 'essentiel.

<< Humanité réveille toi >>
Ces 3 petits mots m'inspirent ce petit jeu de mots :
je m'émerveille = je mets Mère veille = je mets ( la ) Mère ( qui ) veille .
La Mère étant ici le symbole de l'amour qui veille sur tous ses enfants ( de la Terre ).
L'amour qui dort dans le coeur de chacun d'entre nous : toi + moi + nous.
https://www.youtube.com/watch?v=Ds0RXMxMpBU :D
Beaucoup d'entre vous ,endeuillés m'ont adressé un message,merci ,je ne détiens aucune vérité je ne suis pas femme d'église ou de dogme..ce texte pour vous, qu'il puisse au mieux vous apaiser, vous servir.

Rien ne peut remplacer la présence d’un être cher
Il est inutile d’essayer ;
il faut supporter et tenir bon.

Cela paraît très dur,
et c’est pourtant aussi une grande consolation,
car, puisque le vide n’est pas comblé,
on reste lié par lui.

Il est faux de dire que Dieu le comble ;
Il le maintient au contraire et nous aide ainsi
à conserver notre ancienne communion,
même si c’est douloureux.

Ensuite, la séparation est plus dure dans la mesure où
nos souvenirs sont plus beaux et plus riches.
Mais la gratitude transforme le supplice du souvenir
en une douce joie.

On porte en soi la beauté du passé non comme une épine,
mais comme un précieux cadeau.

Qu’on se garde de fouiller dans ses souvenirs,
de se livrer à eux.

Un cadeau précieux est un trésor caché
qu’on est certain de posséder,
mais qu’on ne contemple qu’en de rares moments ;
alors une joie et une force durable émanent du passé.

Dietrich Bonhoeffer
@ alicemarie : :D :D :D
La gestion des émotions, l'économie des sentiments, comme dit Freud, est le travail
le plus difficile que l'homme ait à accomplir.
Dans un 1er temps, comme l'enfant, on réagit ( colère, cris, pleurs ).
Adulte, on accède peu à peu à la maturité : on dépasse la colère qui est toujours
mauvaise conseillère et ne fait pas réfléchir avec bon sens, pour agir
( au lieu de seulement réagir ).
Et agir, ce n'est pas seulement qu'écrire des mots sur un forum, nous sommes bien d'accord,
c'est commencer par se mettre en état intérieur de paix, ce qui permet d'agir, même humblement,
chacun à son niveau, avec et dans toute notre humanité.

« Nous avons chacun un rôle à jouer pour instaurer un climat de paix authentique.
Si en tant qu'individu, on parvient à désamorcer ses bombes intérieures :
en neutralisant ses pensées et ses émotions négatives et en cultivant ses qualités positives,
on créé les conditions favorables au désarmement extérieur. » Dalaï-Lama.

« La terre est ma patrie et l'humanité ma famille. » Khalil Gibran

« Je fais le rêve, qu'un jour les hommes, se lèveront et comprendront enfin,
qu'ils sont faits pour vivre ensemble comme des frères.
Je fais le rêve, qu'un jour, chaque homme différent dans le monde entier,
sera jugé pour sa valeur personnelle, non sur la couleur de sa peau
ou de son appartenance religieuse, et que les hommes respecteront
la dignité de la personne humaine...Ce serait merveilleux !
Les étoiles pourront enfin chanter ensemble ! »
Martin Luther King

La règle de la nature : Rien dans la nature ne vit pour soi-même.
Les rivières ne boivent pas leur eau.
Les arbres ne mangent pas leurs propres fruits.
Le soleil ne brille pas pour lui-même.
Une fragrance de fleur n’est pas pour elle-même.
Vivre les uns pour les autres est la règle de la Nature…
:D pour toi mayah
indexc.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
merci de vous lire :)
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Merci les copines :D . Les images parlent aussi bien que les mots . :wink:
Bonjour Mayah.
Je te cite :
"La gestion des émotions, l'économie des sentiments, comme dit Freud, est le travail
le plus difficile que l'homme ait à accomplir.
Dans un 1er temps, comme l'enfant, on réagit ( colère, cris, pleurs ).
Adulte, on accède peu à peu à la maturité : on dépasse la colère qui est toujours
mauvaise conseillère et ne fait pas réfléchir avec bon sens, pour agir
( au lieu de seulement réagir ).
Et agir, ce n'est pas seulement qu'écrire des mots sur un forum, nous sommes bien d'accord,
c'est commencer par se mettre en état intérieur de paix, ce qui permet d'agir, même humblement,
chacun à son niveau, avec et dans toute notre humanité.


En tant que (largement) adulte, je revendique mon droit à la révolte et à la colère, je revendique le droit de ne pas toujours contrôler mes émotions et celui de (encore) pleurer ...
J'ajoute que Freud ne m'a jamais aidé et que si j'ai trouvé la paix intérieure ( si, si ...) je ne le dois qu'à moi-même...
Je ne suis certainement pas sur le chemin de la " sainteté" - je n'ai jamais voulu y être d'ailleurs, mais ça ne m'empêche pas d'agir à mon humble niveau et je me sens humaine dans ce que j'ai d'imperfections et surtout vivante !
Je te souhaite une bonne journée.
Coucou :)

"La gestion des émotions"...... Vi.... Pas très sûre de "gérer" non plus car je laisse volontiers s'exprimer mes humeurs, impossible de faire autrement ! Peu importe, au final cela me convient très bien.

J'aime ou pas, je le dis et tant pis pour les conséquences s'il doit y en avoir. Je peux aussi m'emporter, être excessive, regretter (çà ne dure jamais longtemps :wink: ). Je laisse tomber les échanges lorsqu'ils m'ont déçue ou ne m'intéressent plus.
Je revendique le droit d'être moi-même et sincère avant tout.
Le revers de la médaille ? Accepter de ne pas plaire à tout le monde..... Mais quelle liberté !!!!