La rencontre, c'est ce qu'il y a de plus beau, le premier regard, le premier sourire, la première impression.... c'est plein d'espoir, de promesses, d'inconnu.....
Sachons préserver ce moment important de la relation!
Mpourlavie a écrit :

La rencontre, c'est ce qu'il y a de plus beau, le premier regard, le premier sourire, la première impression ... c'est plein d'espoir, de promesses, d'inconnu ... (*)

Sachons préserver ce moment important de la relation !


(*) ... c'est "après", souvent, que ça se gâte ... Image

... donc prendre le temps de se connaître ...
l'attirance première ne suffit pas toujours ! ...

Image
Oui, d'accord avec vous!
Il n'empêche qu'il ne faut pas rester sur du pessimisme. Même si nous rencontrons des déceptions, il faut toujours avancer, sourire à la vie...
tout à fait d'accord, il faut avancer....
Accepter une multitude de rencontres, de sourires, de paroles, d'échanges... c'est important à notre âge!
Et après, il reste des amis? peut-être celui qu'on espère:?: :?: :?:
Regarder ensemble dans la même direction 8) !

Ah non excusez moi, je me suis trompé .. ça c'est la levrette .. 8)

Ne ralez pas, je suis déjà parti ^^

:wink:
Mais, on ne râle pas du tout....
Chacun passe son chemin, l’important est d'être bien avec soi-même et heureux dans sa vie.
Je me souviens d'un ami très cher, hélas décédé maintenant , qui me disait : "N'oublie pas, certains hommes sont 3/4 en gueule le reste en q.... ! Heureusement, ils ne sont pas tous comme ça!"
:D
...

Il est vrai que, sur un malentendu, ça peut fonctionner ... ou pas !

Lui : j'ai un pote au Québec qui veut ton téléphone.
Moi : qui donc ? ... qu'il me donne plutôt ses coordonnées.
Lui : me cite un prénom ... féminin !
Lui : et me donne son propre téléphone (n° en France) ...

Bon, là, c'est raté !

Image
deux regards qui ce rencontre, deux mains qui se touchent et deux esprits qui s'harmonise et voilà c'est partie pour une belle soirée et peut-être plus
Bonsoir,je dirai rien n'y personne n'est parfais.
Rencontrer l'amour devient tellement difficile, Si vous n'êtes pas mince,jolie bien faite vous êtes rejetée et si vous le dites ,je oui je dis je ,suis prise pour la bonne copine ,celle à qui on lui raconte tout alors qu'elle aussi voudrait qu'on la regarde qu'on la choisisse car elle aussi à des sentiments à envie d'être enviter comme les autres .
Alors si vous avez la réponse dites la moi.
Merci
le déclic, tu connais ! :) si ca t'arrive, tu verras!
[quote="patrick44"]Je me rappelle avoir écris à la fin de lettres d'amour d'adolescent...
Je voudrais etre une larme, naitre dans tes yeux, vivre sur ta joue et mourir sur tes lèvres. J'écrivais aussi derrière l'enveloppe....""plus vite petit facteur "" :D[/quote]

Bonsoir patrick44,

C'est très beau et poétique. J'espère qu'elle a su l'apprécié.
Je souhaiterai offrir cette légende à Choupette 56 (j'espère que c'est le bon numéro, d'un coup, je n'en suis plus si sur !)
La légende du pot fêlé

Une vieille dame chinoise possédait deux grands pots, chacun suspendu au bout d’une perche qu’elle transportait, appuyée derrière son cou. Un des pots était fêlé alors que l’autre pot était en parfait état et rapportait toujours sa pleine ration d’eau.  A la fin de la longue marche du ruisseau vers la maison, le pot fêlé, lui, n’était plus qu’à moitié rempli d’eau.  Tout ceci se déroula quotidiennement pendant deux années complètes alors que la vieille dame ne rapportait chez elle qu’un pot et demi d’eau.  Bien sûr le pot intact était très fier de ce qu’il accomplissait mais le pauvre pot fêlé avait honte de ses propres imperfections. Le pot fêlé se sentait triste car il ne pouvait faire que la moitié du travail pour lequel il avait été créé. Après deux années de ce qu’il percevait comme un échec, il s’adressa un jour à la vieille dame alors qu’ils étaient près du ruisseau.  « J’ai honte de moi-même parce que la fêlure sur mon côté laisse l’eau s’échapper tout le long du chemin lors du retour vers la maison. » La vieille dame sourit : « As-tu remarqué qu’il y a des fleurs sur ton côté du chemin et qu’il n’y en a pas de l’autre côté ? J’ai toujours su à propos de ta fêlure, donc j’ai semé des graines de fleurs de ton côté du chemin et, chaque jour, lors du retour à la maison, tu les arrosais…   Pendant deux ans, j’ai pu ainsi cueillir de superbes fleurs pour décorer la table. Sans toi, étant simplement tel que tu es, il n’aurait pu y avoir cette beauté pour agrémenter la nature et la maison. » 
Chacun de nous avons nos propres manques, nos propres fêlures mais ce sont chacun de ces manques qui rendent nos vies ensemble si intéressantes. Chaque fêlure rend nos vies enrichissantes à trouver ce qu’elle a de bon en elle.
...

... pour @choupette & @lucciano ...

En image aussi ...
LégendePotFêlé.jpg


Bonne journée à tous !

Image
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
cron