Bonjour à tous
Je me demande si le gâteau de maïs n’était pas le mîa , ou millat, je n’en connais pas l’orthographe, j’ai juste le souvenir du plaisir quand ma grand-mère le faisait ! Quant au canard , je pense qu’on le connaît partout : même enfant on trempait le sucre dans la tasse de café... mais dans le pousse-café, une eau de vie bien corsée ! Le vin ( piquette comprise) était considéré comme un aliment y compris pour les enfants : l’été le mijo et l’hiver le vin chaud , avec du miel et des zestes d’orange.
Comme Amélie l’a si bien expliqué, la Charente a subi de nombreuses influences, c’est pourquoi selon l’endroit où on se trouve on dira plutôt godaille que chabrot ou chabrol .
Bon dimanche
Choupette et manoucha pouvez vous me donner la technique, caraméliser un morceau de sucre trempé dans du café. Tout cela dans une petite cuillère.
Je viens d'essayer, impossible. Je sais pas une once d'origine charentaise.... Rire
Rosalie :
moi je ne me rappelle pas que mon Papa caraméliser le café ou le Cognac.
Juste que parfois il nous faisait un canard en posant un morceau de sucre sur une cuillère et en versant du café dessus.
Le café n'était pas bon à mon goût d'enfant, mais l'instant précieux et tellement rare. Mon Papa pensait que son rôle de Papa était toujours d'aller travailler et je ne le voyais pas tous les jours. Il partait tôt le matin et rentrait tard.

Je suppose que le Papa d'Epsilon devait chauffer le cul de la cuillère et que c'est le sucre du Cognac qui devait caraméliser. Je vais peut-être faire une expèrience culinaire un de ces jours mais à la casserole : chauffer un peu de cognac avec du sucre ajouté voir s'il caramélise.
Souvenir, souvenir !
Je crois qu’il faut mettre le sucre dans la petite cuillère, l’arroser d’alcool ( eau de vie ou autre ), et flamber tout de suite avant que l’alcool ne s’évapore ... je n’ai pas encore essayé , c’est pas trop l’heure :roll: mais je le ferai après le café de midi , je vous raconterai !
Bizzz
Amélie , quand tu reviendras au pays , à propos de marché, il me semble que c’est celui de Rouillac le plus grand ... et si tu ne connais pas encore , fais un saut au théâtre gallo-romain des Bouchauds . Il y a des spectacles l’été... enfin d’habitude !
Haaaaaaaaaaa la foire de Rouillac !!!!!!!!!!!!!!!
le 27 de chaque mois, c'est quelque chose cette foire et à ne surtout pas rater pour un forain.
Manoucha, je pense que tu parle de la foire et pas du marché qui lui est ordinaire mais la foire importante. Un marché peut être hebdomadaire, voir bi-hebdomadaire, mais la foire, "la fouér" est généralement mensuelle, voir parfois seulement annuelle, ce qui lui confère une autre atmosphère.

Je partais de la maison à 5h30 au plus tard pour ne rentrer qu'à 21 heures. Petite journée surtout quand je m'étais levée la vielle à 1 heure du matin pour monter à Paris avec le camion faire le plein et rentrer à 23 heures.

Quand je parle de cette époque avec un nouveau médecin, spécialiste, tous me répondent systématiquement : Et vous vous étonnez d'être dans cet état ?

Mais j'aimais tellement ça ! J'ai commencé ma vie à 8 jours dans le couffin dans le camion jusqu'à ce que ma Maman ai son 3ème enfant et mes parents ont pris un magasin où était ma mère alors que mon père continuait les foires et marchés parce que 3 gamins dans les pattes toute la journée pour travailler c'est pas tip top.
J'ai ouvert mon premier magasin à 23 ans,magasin où j'étais quand même à l'abri du froid, de la chaleur, du vent, de la pluie, mais rien ne vaut les foires et marchés !!!!!!! et celles de Rouillac fait partie des annales ainsi que celle de Matha. En fait plus les foires étaient rurales et plus elles étaient "vraies".
Pur aller faire celle de Matha, nous passions par un petit bled qui s'appelait "le petit bordeaux" et en le traversant, je chantais une chansonnette de mon crû sur l'air de "Ha le petit vin blanc".

Ha Le Petit Bordeaux, qu'on traverse en allant,
en allant à la fouér,
à la fouér de Matha !!!!!!!
Bon il vous manque l'air !!!!!!!!!! et mon mari riait en me disant : tu es folle "minette" tu es folle à lier !
Exact , Choupette, j’aurais dû dire la foire , pas le marché !
Bonne fête !
Ça y est, j’ai testé.... avec une réussite très moyenne !
- d’abord j’ai fait ce que je pensais : le sucre dans la petite cuillère, mais j’ai mis trop de cognac , le sucre s’est délité tout de suite
-pareil , avec quelques gouttes de cognac . J’essaie de flamber le sucre , mais l’allumette s’éteint trop vite ( 5 allumettes ), j´arrête le massacre!
- je mets le sucre dans une cuillère à soupe, j’arrose avec parcimonie, je fais chauffer directement sur le gaz et je flambe en même temps : ça marche !

Voilà, c’était pas terrible, mais qu’est-ce que c’est bon !!!
À vous maintenant
Hello !

Mais oui @ Choupette ... la foire de Matha quelle belle foire !!! et le petit Bordeaux par la route aux vaches que j'aime tant ...mon époux se fichait de moi parce que je me rallongeait en la prenant il préfèrait l'axe rapide lui..bonjour la poésie ... ma fille aussi aime bien la route aux vaches mon gendre non..je vous jure les bonhommes

Je n'ai Jamais fais de canards avec du Cognac dans mon enfance des bords du Couesnon on faisait cela avec de la goutte de pommes ...qui aurait réveillé un mort , comme médocs quand on tombait dans les pommes justement
Bjr Manoucha,
Oui le gâteau de mon père c'est le millat, c'est toi qui m'a redonné le mot, je n'en ai jamais mangé d'aussi bon et papa le savait déjà à l'époque puisqu'il en faisait chaque fois qu'il savait que je venais. En fait c'est drôle, chaque personne de la famille a sa spécialité dont on se souvient...
Je ne connais pas Rouillac et ses foires. Mais la foire mensuelle de Saintes est déjà bien épuisante, elle part de l'hôpital et va jusqu'à la gare, oups... En tout cas, c'est retenu... OK et théâtre gallo-romain des Bouchauds, OK.

Bjr Rosalie, je n'ai bu que des canards ordinaires et je pense que comme remontant immédiat c'était plutôt de l'eau de vie que du Cognac qu'on mettait dans la cuillère et le sucre à fondre dedans et hop, à avaler. L'eau de vie avait de multiples usages, en particulier, elle remplaçait la lotion après-rasage (les hommes ne se rasaient pas tous les jours comme aujourd'hui sauf qu'aujourd'hui c'est parce que c'est la mode ).
Bjr Choupette, on buvait pas de café à l'époque mais de la Chicorée et quand on faisait du café c'était toujours café et chicorée, enfin, chez nous, c'était comme ça et je n'ai jamais trouvé ça bon. Mais les enfants avaient le Banania.
Quand je me suis retrouvée à la retraite, j'ai retrouvé l'ambiance des marchés de Cognac, devant les marches, dehors où je vendais et bien car ma mère, bien maline, me plantait loin d'elle avec peu de choses mais les gens achetaient à "l'enfant"... bref cette ambiance c'est celle des Brocantes d'ici. Là j'y allais pour caser des petits meubles dont je ne voulais plus, des livres dont je voulais me débarrasser et des nippes trop petites. J'avais besoin de l'aide de mon mari qui restait à la voiture le temps que je décharge et qui revenait me prendre à midi. L'installation se fait ici dans les 4 heures du matin. J'y suis toujours venue habillée comme une Touareg à cause du soleil mais sans masque,lol !!!
Bjr Uranie, moi aussi j'aime bien les petites routes... Mais comment dire qu'il y avait de la circulation quand on arrive en retard sans passer pour un Tartarin. Ces petites routes on y conduit lentement et on y respire toutes vitres ouvertes, et on regarde beaucoup, autrement dit , on traîne et si la curiosité nous prend en plus pour un petit chemin qui débouche dans un autre chemin qui va on ne sait plus où et pas de pancartes, et personne ... , on peut s'y perdre bien quelques heures...
COUCOU @ mon insulaire préfèrée ...
Pour les petits chemins qui sentent bon la noisette , maintenant j'ai la blonde du gps qui ne dit pas que des conneries qui me géolocalise et me remet sur le droit chemin civilisé... car véritablement j'étais bien parachutée dans votre belle région j'y suis restée 15 ans..record absolu pour la nomade que je suis ! Sauf Paris 35 ans mais pour le boulot

En effet ĺa gnole ce n'était pas dans nos campagnes pour se piquer la ruche le plus souvent mais un cordial et un antiseptique

Pour la foire de Saintes je n'y allais plus...ké bazar pour y circuler !!!
Bjr Uranie,

Pour les petits chemins qui sentent la noisette, le GPS et sa dame à la jolie voix sont parfaits. A La Rochelle et sa banlieue il y avait des travaux quand j'y suis allée en octobre dernier, et tout a été faussé et pendant la semaine où je suis allée visiter mon frère et ma soeur je n'ai pas pu me servir de Dame GPS et j'ai perdu tous les jours une heure de temps à l'aller comme au retour entre eux deux. Mais si j'avais dû faire ça avec les transports en commun , une journée n'y aurait peut-être pas suffi.
A débrouille d'Amélie tout n'est pas fini
Mais au GPS rien ne marche à tout prix.