Je viens de relire les post précédents .
Topsec a écrit : " ce ne sont que des histoires de mites...", d'où l'image de Xyla.
Je réalise que j'ai certainement mal interprété son intention ( mais je l'ai vue si souvent ironiser
sur des personnes ici, moi y compris ). Si son intention n'était que dans l'humour, alors :
je lui présente mes excuses, elles seraient justifiées.
Joseph , prenez garde aux pierres qui tombent dans votre jardin ou dans l'eau de votre piscine en faisant des ronds.... sans jambe.... :D
il y a certaines fausses pierres, qu'il vaut mieux laisser en bas de la montagne , amasser mousses et noirceurs ...

Je ne parle pas de ceux qui veulent détendre un peu la lourde atmosphère au sujet de la mort , c'est une façon pour eux de braver , comme l'a fait Jacques Brel : " mourir de rire, c'est possiblement vrai, d'ailleurs la preuve en est ,qu'ils n'osent plus trop rire "

Personne n'échappe à la peur de la mort ... la peur de la souffrance ...de la dépendance ...

"Mourir , cela n'est rien mourir, la belle affaire ,mais vieillir , oh vieillir "

Mourir insignifiant
Au fond d'une tisane
Entre un médicament
Et un fruit qui se fane
( là je pense à un collègue décédé il y a 2 jours )

mourir couvert d'honneur
Et ruisselant d'argent
Asphyxié sous les fleurs
Mourir en monument
(là je pense à des obsèques récents ....)

Belle journée ! " vivez si m'en croyez, n'attendez à demain "
Uto:

Personne n'échappe à la peur de la mort ... la peur de la souffrance ...de la dépendance ...

Je trouve que souffrance, dépendance, oui. Ces situations me font peur.

Mais, la mort, non, pas vraiment.

J'explicationne mon point de vue :D

Si l'on y réfléchit bien, la notion de peur est indissociablement liée à la notion de "après".
Peur du noir : Qu'est qui risque de m'arriver, une fois la lumière disparue ?
Peur de l'eau: Une fois dedans, je risque de me noyer.
Peur des serpent: je risque de me faire mordre.

Etc, etc ...

Pour la mort, si l'on est bien certain (mon cas), que c'est la "fin finale, sans rien après", pourquoi avoir peur ?

Peur de quelque chose qui n’existera plus, pour le défunt ?

Bon, ben les genses, on n'est pas gais, aujourd'hui ! :cry:
@ Uto : :D . Merci de revenir à notre sujet.
Tu montres là l'un des visages de notre peur de la mort : le vieillissement qui s'accompagne
parfois pour ne pas dire souvent de souffrances et de dépendance.
De Gaulle disait : " la vieillesse est un naufrage ".
J'avoue que c'est cela qui me fait peur, seulement cela, et non la mort.
Mourir, ok, mais en bonne santé . :wink:
@ sphinx : on a écrit en même temps. :wink:
" Bon, ben les genses, on n'est pas gais, aujourd'hui ". Je vais vous dire quelque-chose
et là, vous pouvez rire de moi , d'ailleurs, j'en ris moi-même : de moi.
N'ayant pu visiter tous les pays de notre Terre, en admirer hormis en images,
toutes les merveilles, j'ai dit à mon âme :
" avant de partir, prends le temps de faire tout le tour de la planète,
jouis une dernière fois des beautés de ce monde, ainsi, tu partiras joyeuse ". :lol:
mayah12 a écrit : @ Topsecrete : j'aime bien certains aspects de ta pensée que je partage.

- " L 'absurde à mon avis c'est de se poser des questions qui n'ont pas lieu d'être " :
c'est très vrai. On fait souvent intervenir le mental là où il suffit juste de ressentir, et c'est ainsi
que l'on n'est pas présent au présent et que l'on passe à côté de sa vie parce qu'on n'est pas pleinement dedans, trop occupés dans nos têtes par les pensées qui nous agitent.


des questions qui n'ont pas lieu d'être ...
c'est vrai ... mais comment faut-il que ces personnes arrivent a en faire Abstraction ?
et est-ce possible ?


- " savoir le reconnaître son propre bonheur " : eh oui. Pour le reconnaître, il faut déjà le voir.
Et pour le voir, il ne faut pas mettre des filtres devant nos lunettes qui sont :
le doute ( mal placé), la suspicion et la peur.

On manque cruellement de confiance à notre époque. Enfin, c'est ce qu'il me semble.

Mais ne croyez-vous pas que ... "pour le voir" , avant même de le voir,
il faut "savoir" qu'il peut exister, il n'y a que dans ces conditions ... qu'on peut envisager de pouvoir le ... voir !


En fait, selon ce que représente pour soi le caillou, nous aurons des réflexions différentes
sur le sujet et c'est très bien ainsi : ça enrichit le débat.
Pour ma part, j'adhère à ce qu'en dit Zeno : " le caillou, c'est notre existence quotidienne ",
toutes ces activités quotidiennes auxquelles on ne peut échapper : nous n'avons pas le choix,
tout comme Sisyphe !

par contre ... ce "caillou quotidien" s'il existe (n'oublions pas que dans l'esprit de Camus ... ce n'est qu'un MYTHE) , ne peut-on pas le transformer en "petit gravillon" que l'on ratisse chaque jour ?


Quelle punition de quelle faute ? Celle d'avoir croqué la pomme, celle de la connaissance
du bien et...du mal, pour faire référence à un autre mythe. :lol:


j'aime bien les "pommes" ... même vertes !!

Nous avions quitté le thème du mythe de Sisyphe et changé de sujet pour parler de la mort
et de la possibilité d'un après-vie
. As-tu un avis sur la question que tu accepterais de partager
avec nous ? :wink:


Oui nous avons changé de sujet ... mais est-ce un problème ?
ou bien simplement qu'une idée en amène une autre ... et que nos pensées ne font que suivre un "fil logique" ... même s'il ne l'est pas pour tout le monde !!


bon ... ce n'est pas tout !!!
il faut que je me décide sur ... ce que je vais ... manger !!

HS
@ HS : non, ce n'est pas un problème, la preuve : je suis à nouveau rentrée dans
le débat précédent celui que nous envisageons maintenant. :wink:
" il faut "savoir" qu'il peut exister " ( le bonheur ) : perso, je ne le sais pas, mon esprit
est réfractaire à le savoir, ce qui m'amène à dire, et je l'ai déjà dit ailleurs sur ce site :
je ne crois pas au bonheur, pour moi un concept inventé par l'homme, une légende donc.
Je crois à la joie, au bien-être, mais pas au bonheur. :wink:
Je suis d'accord avec vous Sfinx et Mayah : la mort en elle même est pour beaucoup une délivrance :
Pourquoi avoir peur de cet état , puisque nous ne souffrons plus de rien . ?
Mais quand on y pense vivant , on se voit loin de ceux qu'on aime c'est cela qui nous angoisse . et puis on sait ce qu'on quitte mais on ne sait rien de rien sur l'après .??
Mayah, rares sont ceux qui meurent en bonne santé à part ceux qui sont fauchés dans des accidents mortels , les victimes de criminels , les militaires .....
Des personnes âgées et dépendantes j'en vois tous les jours au cours de mes visites à l'hôpital et à la maison de retraite près de chez moi , c'est cela qui me fait peur .
Ce sujet n'est pas réjouissant , c'est vrai , Sfinx , mais sur ce site c'est assez varié , et on peut aller rigoler et s'amuser sur d'autres thèmes , surtout que tu es premium .
Salut tout le monde . 2/3
@ Uto : oui, comme toi, j'ai vu la mort comme une délivrance pour tous ceux que j'ai soignés
quand je travaillais dans un service de soins palliatifs.
Alors oui : j'ai très peur des longues agonies. Mourir en bonne santé :
j'ai un exemple, ma grand-mère, qui n'a pas connu la dépendance, autonome chez elle
jusqu'à sa dernière heure.. La veille de sa mort, elle jouait au bridge à son club.
Le lendemain matin, elle a tiré brutalement sa révérence : un infarctus massif.
Je me souhaite la même mort. :wink:
Merci Utopique de remettre le train sur ses rails.
Quelques réflexions en vrac...
Je pense que les questionnents sur la mort ont un lien avec le mythe de Sisyphe puisque pour nous la "punition quotidienne" n'est pas éternelle. Certes on pourrait penser qu'il est bien futile d'entreprendre quoique ce soit dans ce monde puisque de toutes façons nous marchons vers notre fin.
Consciemment ou inconsciemment par la reproduction sexuelle nous nous prolongeons indéfiniment (?) et de là à nous interroger sur l'après vie il n'y a qu'un pas!
Les prophètes et les Dieux nous promettent la vie éternelle contre un acte de Foi, (de celle qui secoue les montagnes) laissant entendre qu'il existerait un monde parallèle au notre et qu'à la fin des Temps devant le tribunal divin les justes ressusciteront!
Or depuis que le monde est monde aucun des milliards de disparus n'est revenu nous en parler ou nous faire signe sauf par la voix de soi-disant médiums le plus souvent de fieffés menteurs et imposteurs ou même par la voix de Dieu. Dieu a t-il perdu la parole ou sommes nous devenus sourds comme certains le laissent croire?
En vérité au fur et à mesure que nous nous rapprochons du terme de notre existence nos questionnements se font plus impérieux, plus exigeants... sur nous, sur notre parcours de vie, qu'avons nous fait ou pas? que léguons nous à nos enfants en dehors d'éventuels biens matériels? Tomberai-je rapidement dans l'oubli? etc... etc... Passé présent avenir s'entrechoquent....

Désolé Mayah on ne meurt pas souvent en bonne santé sauf accident! Nous sommes comme de vieilles voitures, elles se déglinguent en fonction des kilomètres qu'elles parcourent et ce malgré les révisions ou le remplacement de tels ou tels organes... :lol: Dans le meilleur des cas on peut partir sans souffrances physiques ni même morales si on est préparé et prêt à faire le grand saut dans l'inconnu ou le vide c'est selon... La mort peut être une sorte d'orgasme!

Mais foin de la mort! il peut y avoir au préalable la vieillesse, ce statut qui souvent ressemble à un cachot!
Joseph Delteil écrit quelque part: "Le grand âge me permet enfin, sans visée de conquêtes et sans intentions, de fréquenter les femmes si j'ose dire, pour le plaisir..." :lol:
Ainsi quand tout nous a traversé on peut devenir un PASSAGE... !

C"est venu en vrac donc soyez indulgent! :D
:!: ...C'est vraiment très bien de ne pas tous avoir les mêmes croyances et des idées complémentaires...!
...c'est la possibilité de s'ouvrir à toutes les possibilités...!

Pourtant dès qu'il s'agit du "final", nous nous rejoignons toutes et tous sur un point :
..."et si cela me fait du bien, à MOI, de penser ce que JE pense...!
(...qu'il n'y ait rien ou autre chose après la mort...?)

...puisque nous restons sincères même en semblant dans l'erreur pour les Autres, quelle importance puisque ce que nous pensons nous fait du bien...
...ce que je crois vaut bien ce que l'Autre croit... au final, ce que nous pensons perso nous aidera le jour du Grand Départ...
Alors, restons nous mêmes à fond...tout en acceptant les débats...sans chercher obstinément à convaincre...

Pour ma part, je n'ai à vivre qu'UNE vie sur Terre et je ne veux pas la passer à rechercher ce qui n'est pas vérifiable...!
(peut-être que lire trop, en savoir trop, réfléchir trop nous embrouillent...) :!: :wink:
...même OU parce que je suis curieuse de tout je préfère VIVRE...!

...je laisse aux religions l'idée que l'on pourrait se tromper...à la philo l'idée des débats philos...et à la psycho l'idée que notre vie de tous les jours est rythmée par nos individualité et personnalité...!

... :!:

...très bonne soirée à tou(te)s...
:D :D :D
@ Chayonne : pfff ! Bien que nous ayons des idées divergentes sur la forme,
on n'en a pas sur le fond, on ne peut donc pas disputer le bout de gras , mdr.
Oui : hic et nunc et carpe diem, et le jour du grand départ : surprise derrière la porte :wink:
" ce que nous pensons perso nous aidera le jour du Grand Départ " :
pourvu que cela nous aide, car ce n'est malheureusement pas toujours le cas.
@ Zeno : " Désolé Mayah on ne meurt pas souvent en bonne santé ".
Je ne le sais que trop vu mon métier et l'ai dit. J'ai juste cité le cas de ma grand-mère
et souhaité la même chose pour moi, sachant la rareté de ce cas de figure. :wink:
Je tire le rideau ! Je souhaite à tous un joyeux Noël et une bonne année 2018. Vive la philosophie !
Vous avez la trouille de crever ... C'est marrant ça de la part de personnes qui se réclament sensé/es .. Par ailleurs vous défendez la vie animale et donc, i presume , le même après pour nos gentils animaux ..

Plié de rire ..

Notre organisation particulière de la matière disparaîtra avec nous .. On nous oubliera et c'est ce qui peut vous arriver de mieux !

Autant je peux comprendre que les grands anciens avec leur approche factuelle, étaient obligés de chercher des explications farfelues .. Ceux qui font ça maintenant ..

Et puis ..

"Quand on est mort c'est pour la vie "

Merci Henri ! 8)

Image


:wink:
cron