Pardon, je vais faire ma " casse-noisettes ", mais je vois comme un lézard là :
- Onfray : " un livre dans lequel l’athée que je suis demande au cosmos
une consolation païenne".
- Joseph : " Pour moi c'est la main de Dieu dans les parole d'Onfray " . :roll:
Pardon, 3 fois pardon, mais ça commence mal, non ? :oops:
Il me faut rendre ma copie pour demain matin, Jazzie me l'a réclamée, je ne veux pas la décevoir.
Y'en a qui vont la maudire, à cause d'elle, vous aurez droit à ma logorrhée. :lol:

J'ai trouvé cette phrase concernant la pensée de Michel Onfray dans son livre " Cosmos ".
Ah elle me titille grave la comprenette, celle-là. Comme toi, ma chère Chayonne,
je vais jeter un pavé dans la mare, mdr. La voici :
" Retrouver le sens de la nature a été une bonne chose. Il nous faudrait aujourd’hui passer
un stade au-dessus et retrouver le sens du cosmos qui permet de trouver un sens à son existence après qu’on a trouvé sa place dans l’Univers ".

- Ah, cette angoisse de la mort, du vide, du néant. La nature, c'est beau, c'est chouette,
mais on sait qu'en son sein, on y finira poussière : pas franchement réjouissant,
tout philosophe matérialiste soit-on.
Vite : il faut trouver quelque-chose qui ne soit pas éthéré, qui ait un minimum de corps,
bin vi hein : on est matérialiste ou on ne l'est pas, il n'y a pas de demi-mesure dans ce domaine.

- Rejetant donc l'ether radieux : les cieux de Notre Père, comme dernière demeure,
la nature ayant horreur du vide, il faut donc trouver un lieu, le néant n'en étant pas un...
Onfray a donc la " géniale " idée de nous suggérer le Cosmos.
Waouh : grandiose ! Voilà de quoi satisfaire les ego les plus démesurés, voilà de quoi rendre
à l'Homme toute sa grandeur, que dis-je, toute sa magnificence !
La mort permet alors l'accession au trône, qui n'est plus divin, mais cosmologique :
ça c'est du concret, ça c'est tangible et ô bonheur, ô joie suprême : à la mesure de notre orgueil.
Nous voilà rassurés, merci Mr Onfray, on va enfin grâce à vous pouvoir mourir tranquille.

- trouver un sens à son existence : c'est obligé ? Oui ? Ok, mais alors, suis-je obligée d'aller
le chercher dans ce cosmos qui ne parle pas à mes sens ( au moins 5 paraît-il ),
lesquels me permettent de vivre une forme de matérialisme qui ma foi me procure beaucoup
de plaisirs. Je ne peux pas le chercher, ce sens, dans mon ici et maintenant,
hic et nunc et carpe diem du mieux possible avec mes congénères et au sein
d'une faune et d'une flore qui m'apportent également de multiples sources de réjouissance ?

- Sa place dans l'Univers : on a déjà du mal parfois, souvent, à trouver notre place au sein
de notre famille, même simplement auprès de notre conjoint, alors dans l'Univers !
Ne serait-ce point un moyen de s'évader très loin pour mieux oublier ce qui est souffrant
sur notre Terre et dans notre vie?
Pour transporter nos angoisses les plus profondes en un lieu, le Cosmos,
pour mieux les y perdre ? Je m'interroge, Mr Onfray, juste je m'interroge...

Ah me direz-vous : comment résouds-tu le problème de la mort ?
J'aime les surprises voyez-vous : cette passeuse saura, je n'en doute pas,
me les faire connaître en temps voulu. :wink:
Je quitte ce Forum où la critique est reine ;  je veux aborder (hors Forum philosophique) le problème de la mort sans morale selon Michel Onfray et celui de Jean Guitton avec morale. Je prendrai pour navigateur le livre du neurochirurgien américain Eden Alexander qui dans son livre LA PREUVE du PARADIS" apporte la preuve vivante de l'existence de l'après-vie" selon Raymond A. Moody.
zzzzzz.....jpg


zzzzzz Blue.JPG
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Vu comment est décrit Michel ONFRAY, c'est sûr qu'on en reste là !!
@ Solène : Chayonne a écrit : " ...mais, après tout, ces fora sont ouverts pour permettre
les débats, non ? Chacun(e) a sa perception des écrits et des écrivains...!
Chacun(e) a son propre ressenti..."
N'accepterais-tu aucune controverse, et devons-nous tous aller dans le même sens ?
Il n'y aura alors plus qu'à dire : je suis d'accord avec toi et le débat en restera là également.

J'ai au moins le courage d'exprimer mes pensées, prenant le risque d'être moquée,
ce qui ne manque pas.
J'ai pris un angle satirique, la satire est un genre qui permet juste de se poser des questions,
afin de ne pas avaler tout rond et tout cru une idée que l'on nous propose.
Mais franchement : je ne l'égratigne pas beaucoup, Mr Onfray, bien moins que certains athées
envers les croyants.
Je me moque sans méchanceté non pas de l'homme, mais de sa pensée dans ce cas précis. :wink:
@Mayah je suis d'accord et ce n'est pas tes écrits qui me font dire ça mais ceux de @chayonne qui commence en demolissant complètement le personnage. ... Michel Onfray est d'ici, j'ai toujours été très attentive à ses idées même si ses conférences se terminaient tard le soir et même la nuit car après. . fusaient les questions et il était infatigable !
Mais ça fait plusieurs années que je n'y vais plus par manque d'un accompagnateur et se produit il encore ici. ...je ne le sais...
Chayonne a le courage également d'exprimer son opinion qu'en l'occurrence je partage,
soit dit en pensant, euh en passant : lapsus intéressant. C'est amusant :
elle avec son regard d'athée, moi avec celui de la croyante que je suis, et " Dieu " que j'ai été
moquée ici sur ce site et bien méchamment .
Je n'ai pas réagi comme Joseph en disant : " je quitte ce forum ", la lâcheté n'est pas mon principal défaut. Car c'est trop facile d'habiller le manque de courage avec l'habit du " lâcher-prise ".
Je n'apprécie pas les théories de l'absurde, cela ne m'a pas empêchée de rentrer dans le débat
et d'en discuter sereinement avec les autres participants. :wink:
... :!: ...Solene, je t'apprécie et respecte tes idées (qui en l'occurrence restent celles de Onfray)...
...mais permets moi de poser et garder les miennes à son sujet....! son art d'haranguer les foules est incontestable...et l'Homme en général à besoin de "gourous"...!
...après analyse de ses lectures et non pas par "avalements" immodérés, donner son avis est toujours une chose bienvenue...!

Mayah, ma belle, c'est ce que tu as fait : te documenter et tirer tes propres conclusions, rendant ce débat fertile...
...réaction fort intelligente...et je sais que tu n'aurais pas manquer de m'apostropher si mes propos n'étaient qu'élucubrations clownesques...!

Michel, facile de quitter un navire qui TE semble inadapté...
...nous sommes sur un forum...et non obligés d'accréditer aveuglément tel ou tel orateur...
...insuffler quelque idée invraisemblable ou invérifiable reste la force des prêcheurs doués...

Je dis "Chapeau Mr Onfray...et je le pense !
... (comme tant d'autres exaltés) faire croire tant d'âneries à tant de gens tout en LEUR et SE faisant du bien relève d'un talent non pas exceptionnel mais fortement travaillé...!
...c'est jouer quelque part avec les sentiments, la souffrance ou l'illumination de certain(e)s en recherche de paix, d'amour ou d'amitié...

Je suis irrémédiablement, définitivement athée...
...et des écrivains comme Onfray me conforteraient dans cette idée si cela n'était déjà fait...
... :!: je ne crois pas aux dieux, mais aux Hommes...
Je préfère l'Abbé Pierre ou Thérèse de Calcutta à toutes les idoles....
...les actes aux paroles...même si certaines guérissent (mais cela est un autre sujet)...
...je ne donne pas d'importance aux profiteurs...!

1/3
Vous permettez que je revienne parler du problème de la mort ?
Pourquoi poser la question puisque je le ferai quand-même. :wink:

- Joseph : " je veux aborder le problème de la mort sans morale selon Michel Onfray
et celui de Jean Guitton avec morale ".
- Chayonne : " c'est jouer quelque part avec les sentiments, la souffrance ou l'illumination
de certain(e)s en recherche de paix ".

Que l'on soit athée ou croyant : l'angoisse de la mort est bien la même pour tous.
Elle nous réunit et non ne nous divise dans ce qu'est notre condition humaine dont
les principales caractéristiques sont notre finitude et l'impermanence des choses.
" Rien ne dure sous le soleil " ( livre l'Ecclésiaste dans la bible ).
Les athées se moquent des croyants en disant qu'ils ont besoin d'une béquille pour
affronter les difficultés de la vie et la terreur de la mort.
Mais je constate que M. Onfray, face aux 2 décès douloureux qu'il a vécus, en a aussi
besoin d'une. Il dit lui-même chercher une " consolation païenne ".
Le voilà, le nerf de la guerre : nous avons tous besoin de consolation,
et notre seule interrogation est de savoir où la chercher.
Je vais vous dire : royaume des cieux ou cosmos, pour moi, c'est du pareil au même.
Dans les 2 cas, il y a une Force, une Energie pré-existante à ces lieux.
Alors, qu'on l'appelle Dieu, Principe 1er, Source ( je ne donnerai pas de mots scientifiques,
suis nulle en la matière ) m'importe peu : cela n'est qu'une question de forme, pas de fonds.

Je reviens sur une partie de la phrase de M. Onfray : " retrouver le sens du cosmos qui permet
de trouver un sens à son existence après qu’on a trouvé sa place dans l’Univers ".
Euh...il ne met pas la charrue avant les boeufs là ?
Allez expliquer à un enfant qu'il doit trouver sa place dans l'univers alors qu'il doit d'abord
apprendre à la trouver dans sa famille, à l'école, au club de sport, etc...
Nous ne sommes plus des enfants, me direz-vous, et nous devons faire cette démarche
pseudo-intellectuelle à l'âge adulte... 2 mn, je reviens :
faut que j'aille consoler mon enfant intérieur là !
( il ne meurt pas quand nous avons atteint l'âge adulte ) :
Il pleure du sort qu'on lui décrit, il ne comprend rien à ces propos pas assez existentialistes
à son goût. ( existentialisme : courant philosophique qui postule que l'être humain
forme l'essence ( le sens aussi ? ) de sa vie par ses propres actions, celles-ci n'étant pas prédéterminées par des doctrines théologiques, philosophiques ou morales ").

Vous remarquerez que je ne fais pas intervenir ma foi dans mes propos, je me positionne
en tant qu'être humain laïc vivant comme tous des chagrins, des souffrances -
existe t-il sur terre une seule personne qui n'en ait jamais vécues -
mais aussi des joies et des émerveillements. Sachons les apprécier à leur juste valeur,
hic et nunc et carpe diem ! :D
Je ne dit pas que je suis d'accord avec tout ce que dit Michel Onfray mais je pourrais l'écouter pendant 24h sans m'endormir je crois.....c'est un tel personnage. ....il est captivant....!!!!!
Ja sais @chayonne, tu vas me considérer comme les "illuminés " que tu cites....
Et bien ce n'est pas grave, je veux bien....tu vois ça ne me dérange pas.....
@ Solène : :D . Je suis une illuminée aussi, tous ceux qui ont lu nombre de mes propos
en matière de spiritualité le savent, et certains me le reprochent avec grand mépris
( HDS : voir son com me traitant de " sinistre mayah " dans le forum rire des sectes ).
Chayonne sait que je suis une illuminée et cela ne gêne en rien notre amitié. :wink:
Alors Solène : on peut se serrer la main toutes les deux ( toi et moi ) ! :D
Je suis athée par conviction, chrétienne parce que mes parents m'ont baptisé et enseignaient cette religion.
Je n'ai pas lu ni écouté cet argument de Michel Onfray sur le Cosmos, je réponds juste d'après ce que tu écris Mayah et mes visions, je rejoins donc Michel Onfray
Ok @Mayah on peut se serrer la main mais j'aime beaucoup aussi @chayonne , ce n'est cela qui tarrira notre amitiés. ....bises les copines. .. . :D
Vous l'aurez compris....je suis fan de Michel Onfray.... :D