Epsi......sans vouloir polémiquer.........il me semble que très SOUVENT
tu dis : c'est privé ! ou c'est intime ! ou personnel !

Nous sommes là pour donner notre avis....même si souvent ça déplait
à certains/es.......

C'est mon simple avis :D


Ebbie
Coucou Marie,

C'est un autre problème et tu connais mon opinion sur ce sujet.
Je pense que là, il s'agit de... Pleurnicher sur la mort, sur sa mort, oupsss...
Et Badinter l'a bien compris et il n'a pas voulu parler de Sa mort. Tu vas me parler du départ d'Axel Khan. OK mais il est venu dire au REVOIR !

L' Euthanasie est un sujet de société et c'est normal qu'il soit sur la place public puisqu'il faut une loi !

Pour une fois qu'il ait divergence :lol:
Eh, ben, c'est bien vous monter au créneau, les filles !

Coucou Ebbie !

C'est vrai, je suis pudique, le JE n'a pas beaucoup d'importance, je préfère le NOUS.

Même si les détails ont parfois de l'importance, je préfère aller au fond du problème !
Que veux tu, suis comme ça !
Mais je sais que tu m'aimes bien comme ça..
.
Ah, toi, alors...
Je suis d'accord, la mort,( la notre ou celle de nos proches) est dans le domaine strict du privé

Toutefois elle a intéressé toutes les civilisations notamment les égyptiens qui avaient développé des rituels très poussés pour accompagner leurs morts vers l'au-delà

Il suffit de voir le nombre de momies qu'ils nous ont légué et l'usage monstrueux que nous en avons fait en les utilisant comme combustibles.
Encore aujourd'hui on dissèque les momies au nom de la science
Profanation, de sépulture, par simple curiosité !!

Dans le rituel il y avait la pesée de l'âme
Ils croyaient donc à une autre vie et que nous aurions à répondre du bien et du mal de notre vie terrestre
Cela a été repris dans la religion chrétienne, je ne connais pas les autres

Mais tout cela nous vient de très loin dans l'histoire de l'humanité, de notre humanité
Le respect des anciens ( qui détiendraient la sagesse) et des morts est un marqueur important d'une civilisation et de sa décadence
Je pense que la surpopulation des vivants entraîne nécessairement une réduction des morts occupant une place matérialisée trop grande pour des rites qui peuvent se faire de façon plus discrète et plus privée.
Perso j'ai opté dans mes voeux funéraires, pour la crémation et la dispersion des cendres au jardin du souvenir le plus proche et sans cérémonie ni venue de mes proches. Mais j'habite très loin d'eux. Et quant à mes ami.e.s, je sais d'avance que l'usage les regroupera sur la plage pour un jeter de fleurs à la mer, sans que j'y sois pour quelque chose. Et que s'ils ont des raisons de m'avoir oubliée, et bien je n'y pourrai rien.

Je peux toujours changer d'idée et me faire construire un mausolée avec mes économies,et payer d'avance une cérémonie d'enfer, bouffe, et tout le tsoin tsoin. orgues et chants etc... certes...? Franchement ce serait me faire détester pour l'éternité...
moi je dit ne pas y penser ,on est que de passage sur terre ,profitons de chaque instant de ce que la vie nous donne
La mort ? :?: ?

C'est me priver d'intérêts pour ce qui suit :shock:
C'est la fin de la ré flexion personnelle :roll:
C'est la délivrance de tous les jeux de dupes (voulus ou subis) :cry:
C'est le lâcher prise ultime :wink: