Auriez vous quelques anecdotes à nous raconter pour nous faire rêver, rire, pleurer ou nous divertir tout simplement concernant
votre passé professionnel,
vos histoires d'amour,
vos amitiés
vos gaffes
vos aventures etc etc ………...

Histoire de changer un peu des sujets récurrents ou belliqueux ( :wink: ) histoire de nous faire partager vos émotions, vos souvenirs
Histoire de quoi …………….. :wink:

Je lance le sujet en espérant qu'il vous inspire et même vous fasse du bien et soyez sans crainte, quoique vous racontiez, çà ne sortira pas d'ici ! :lol:
Bonjour Odyssee, j'en ai pleins commençons par celle la , pas très gaie j'en conviens........

Mariage en oct 79, voyage de noce en avril 80 a Djerba, petit tennis entre vacanciers grosses chaleurs, un monsieur la soixantaine a voulu échanger quelques balles avec moi, après 10 minutes et un râle !! le monsieur est ...dcd sur le court d'un anévrisme foudroyant. Je ne vous raconte pas l'enquête de police et le soulagement de pouvoir reprendre l'avion du retour le sur-lendemain.
Merci Patrick pour le lancement et pour ton histoire (on attend les autres !)

J'ai toujours pensé que le sport était dangereux :lol: tu le confirmes !


A moi, du coup :

J' étais infirmière en Guyane, en poste depuis quelques jours en village amérindien donc seule et je reçois ma 1ère urgence : un jeune garçon (10/12ans) qui venait de recevoir une flèche en plein thorax (ce qui ne m'a même pas étonnée vu qu'on était chez les indiens :lol: )
Le gamin supportait courageusement, çà ne saignait pas donc j'appelle Cayenne pour qu'on m'envoie un hélico (pas d'autres moyens de secours envisageables) et le régulateur me le refuse "on va pas t'envoyer un hélico pour un pansement quand même" et me conseille de retirer la flèche
Inenvisageable bien sur donc, pas d'autre choix que de "conditionner" l'enfant sur un brancard, l' installer dans une pirogue et faire descendre le tout au village où se trouvait le dispensaire (3h de pirogue et sur un fleuve pas tranquille du tout )
Le môme a été envoyé à Cayenne le lendemain et opéré fissa car la flèche avait glissé et la pointe n'était plus qu'à 4mm du cœur.
Un an après j'ai appris fortuitement que cette histoire avait fait l'objet d'un article dans une revue spécialisée car évènement rarissime !( ben oui, ils ont tous des fusils !!)
C'était en automne à la tombée du jour et je marchais sur l'artère principale quasi déserte de ma ville. La brise du soir poussait çà et là des feuilles arrachées des arbres. J'en aperçois quelques unes que le vent pousse vers moi jusqu'à mes pieds. Je réalise que ces belles feuilles sont en réalité 2 billets de 20 euros et un de 10!!! 50 euros et personne, ni devant ni derrière moi!
Un cadeau tombé de la poche de quelqu'un pour finir dans la mienne!
Je me suis dit que c'était trop beau, que ces 50 euros devaient être faux
Pour m'en assurer j'ai acheté un ticket à gratter au tabac... Bingo j'ai encore gagné 50 euros!!!!!
Une chance de cocu! mais je ne risquais pas de l'être vu que je vis seul avec moi-même... :lol:
Allez je relance......., comme souvent dans un couple c'est madame qui tient les cordons de la bourse mais la exceptionnellement je suis passé a la banque pour un retrait (pas encore de dab) . Dans ce temps la (mars 1984) il y avait un sas double portes pour accéder aux guichet .
J'ai vu 2 hommes non grimés entrer et après quelques instants l'un a sortie un fusil canon scié de son blouson et nous dit ...à genoux.. face au mur... les mains sur la tête... tous va bien se passer. Cela a duré 3 minutes comme dans un film.
J'ai pensé que ma banque aurait ouvert un petit compte à 100frs (soit 15 euros) pour mon fils qui venait d'avoir 5 mois mais non rien a part une lettre d'excuse :mrgreen: mise en ligne dans ma galerie.
un jour ,il faisait clair et soudain la nuit.
je me suis dis je m eclipse :?
non c est elle qui me nuit. 8) :lol:
Pfffff.....
pffffff :lol:
par lecalain » 04.05.2019, 22:46
un jour ,il faisait clair et soudain la nuit.
je me suis dis je m eclipse :?
non c est elle qui me nuit. 8) :lol:


Enfin de l'humour dans ce monde de brute.
Bon puisqu ' Odyssée veut des anecdotes et que je suis la reine des gaffes , je vais vous narrer celle là .
Nous devions mon mari et moi rendre visite dans l'après midi à ses parents habitant dans un département voisin . Pour le repas de midi j'avais fait une jardinière de légumes du jardin , les carottes n'étaient pas assez cuites .. le repas fini , je remets la casserole sur le gaz, à l'époque on utilisait le butane .
On range , on s'en va vers 13 h 30. Tout se passe bien .
Sur la route du retour vers 18 h 30 j'admirais un jardin en traversant un village ... je repense à mes carottes , je demande à Pierre s'il avait arrêté le gaz " bin non c'est toi qui l'as arrêté" ... je ne l'avais pas arrêté . panique ..panique ... je voyais le feu dans la maison, les pompiers , la cuisine toute noire ....
Arrivés dans notre rue , rien d'anormal , personne , tout était calme . Je me précipite dans la cuisine ....tout était froid ....il n'y avait plus de gaz dans la bouteille !!!!
UN MIRACLE . :D
@ Lecalain : :D . Tu es un poète, parfois incompris, tel est le sort des génies. ( génie dans le sens d'être surnaturel, et on a besoin d'eux pour rêver :wink: ).

Pour ma part, je vais vous raconter une mésaventure professionnelle.
A la pause café, dans la salle de repos de l'hôpital ( psy ) où je bossais, nous discutions en fumant - à l'époque, c'était autorisé - sur l'enfer et le paradis,
des croyances que nous mettions sérieusement en doute quand l'un d'entre nous jeta sa cigarette mal éteinte dans la corbeille à papiers.
Bien sûr, cela y mit le feu, et nous vîmes de belles flammes s'élever.
Le moment de stuppeur passé et le feu vite noyé, nous sommes partis d'un éclat de rire en disant :
" bin voilà, nous avons vexé le diable et il s'est manifesté, c'est l'entrée de l'enfer qu'il vient de nous montrer " !
Alors, le diable ( qui ne s'habille pas qu'en Prada ) existerait donc, il est qui ou plutôt quoi ? :wink: :lol:
tabac-du-diable.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Merci aux gens qui ont accepté de "dépoussiérer" leurs souvenirs !! :D

Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas !
c'est un plaisir de les lire (enfin pour moi :wink: )

J'ai retrouvé il y a peu, une ancienne "relation" avec qui j'ai vécu une histoire très passionnelle, faite de moments forts dans le meilleur comme le pire, de ces histoires qui ne vous laissent pas indemnes.
Nous ne nous étions pas revus depuis ………… 25 ans et je pense qu'il était beaucoup plus ému que moi. J'ai pu vérifier que son humour me faisait toujours autant rire et que les échanges avec lui (intarissable bavard) étaient toujours aussi profonds et intelligents.
Mais le temps de la séduction est passé et notre complicité réhabilitée va nourrir désormais une vraie amitié.
Que du bonheur !!

Notre rencontre ne fut pas banale d'ailleurs (comme le fut notre relation) : Nouvelle arrivée dans la région, je cherchais un logement et lui devait quitter le sien donc je suis allée visiter et quand il m'a ouvert la porte, il m'a dit tout de go : "je savais que tu viendrais !!"
Devant ma perplexité, il m'a fait lire un texte sur un bloc note où TOUT était écrit !!
Incroyable non ?
@ Odyssée : tu as raison, c'est sympa à lire, ces histoires de vie. :D

J'en ai raconté une au niveau professionnel, en voici une dans le domaine amoureux.
J'avais 17 ans, un petit copain, et c'est avec celui-là que j'ai " franchi le pas ", un beau jour de mai en pleine campagne. Le lendemain matin, ma mère entre dans la salle de bain pendant que je faisais ma toilette et vois un truc sur ma fesse gauche ( je me souviens même de l'emplacement exact ).
Elle s'approche pour voir ce que c'est et découvre que c'est...une petite feuille morte ! Horreur, malheur, sa fille a " regardé la feuille à l'envers " !
Inutile de vous raconter l'avoinée que j'ai prise !
Waouh, 45 ans après, quel bon souvenir ! :wink:
Très drôle Mayah :D :D

et du coup, çà me rappelle une anecdote !!

J'étais encore en "apprentissage" des choses de l'amour, toute adolescente que j'étais alors et lors d'un camp d'ados que j'animais en Allemagne, je me suis laissée allée à une petite "lutinerie" coquine avec un des accompagnateurs et comme il nous fallait être discret, nous nous sommes éloignés des autres pour nous retrouver ……….. dans des orties !!
Je vous laisse imaginer la réaction du garçon, notre aventure fut plus que brève :lol: et je n'ai donc pas "appris" grand chose ce jour là :roll: :lol:
Tient, il m'inspire ce sujet et je ne sais pas si c'est pareil chez vous, mais à Lyon, c'est l'hivers !

Rien a voir avec le cœur, ma première rencontre avec ma future belle-maman, une première que personne n'a oublié, rigolote ;)

On se fréquente depuis 1 an avec Chris et me propose de monter sur Rouen pour me faire rencontrer belle maman et beau papa, séparément car divorcé.

Comme souvent et vu que je suis un "bon" cuisinier les gens qui m'invitent stress un peu (c'est d'ailleurs très gênant)

Belle maman n'est absolument pas un cordon bleue mais maîtrise qq plat dont un ragoût de lapin !

La rencontre se passe super bien, belle maman m'apprécie :), on passe a table et une belle marmite en fonte arrive avec le lapin fumant !

Je suis gêné, elle me sert en premier et me demande mon avis avant de servir les autres, j'ai horreur de ça !

Je goûte et tout simplement immonde, affreux, un gout puissant de détergent !!!!

Un immense moment de solitude, tout les regards braqués sur moi.

Et là, je sort : Excusez moi M, mais l'assaisonnement n'est pas ça et lançant un regard de désespoir à ma tendre ! Christel ayant un très bon palais goûte le plat et recrache.
Elle remue le plat et sort un tissus avec une boule visqueuse à l'intérieur, un gant de toilette avec un reste de savonnette à l'intérieur !!!!!!

On n'a jamais compris, une blague d'un des gamins, une étourderie, toujours est-il que j'ai eu des coquillettes au beurre tranche de jambon pour terminer.

PS, j'adore belle-maman ;);)
cron