Les belles-mères

Les belles-mères

9 | 896 Consultations

« Aux dernières étrennes, j'ai offert une chaise à ma belle-mère. Aux prochaines, je la ferai électrifier», disait Pierre Doris. Humoristes et caricaturistes se sont emparés de la figure de la belle-mère et le moins que l’on puisse dire c’est que si elle fait allègrement sourire, elle véhicule néanmoins une image souvent négative. La belle-mère n'a jamais très bonne presse. De la marâtre à la castratrice en passant par l'omniprésente ou l’agaçante, cette image hostile lui colle à la peau. Les belles-doches sont-elles toutes des chipies ? Nous essaierons de comprendre pourquoi les belles-mères ont mauvaise réputation, donnerons quelques conseils pour gérer une belle-mère envahissante et évoquerons en fin d’article un exemple personnel de relation belle-mère/bru.

 

Une relation fatalement difficile

Comment expliquer tant de haine envers belle-maman ? C’est le rapport trop fusionnel entre une mère et son enfant qui rendrait difficile l’instauration d’une relation sereine entre la mère, sa belle-fille ou son gendre. « La relation mère et fils est une relation comblante pour une mère. L’apparition d’une femme plus jeune dans la vie de son fils peut être vécue comme une perte », analyse la psychologue Béatrice Copper- Royer. Par ailleurs, la sociologue Clotilde Lemarchant, met en avant le « non-choix » des protagonistes. « Dans notre société qui valorise l’individu et son libre choix, cette relation par alliance, c’est-à-dire non consanguine et à caractère obligé, est mal vécue. Gendres ou belles-filles ou beaux-parents sont d’abord des inconnus qui vont devoir partager leur intimité », déclare-t-elle. Malgré tout le bien qu’une belle-mère peut penser de sa bru ou de son gendre, elle se demande si sa fille ou son fils sera plus heureux que pendant son enfance. Ce qui risque de créer, inconsciemment, une certaine jalousie. Même si elle croit bien faire, belle-maman génère des tensions et ses conseils ne sont pas toujours les bienvenus.

Les belles-mères sont la source d’inspiration de nombreuses pièces de théâtre. Pour n’en citer que quelques-unes : « Ma belle-mère, mon ex et moi », « Quand les belles-mères s’invitent », « Quand les belles-mères s’emmêlent » etc.

 

Comment « gérer » une belle-mère ?

Tout d’abord il ne faut surtout pas la critiquer. Votre mari est passé chez elle, et il est rentré avec un bon petit plat fait maison… Pour lui, c’est gentil de la part de sa mère. Pour vous, c’est un message : « Tu ne cuisines pas assez bien pour mon fils, mais moi, je suis là ». Ne pas réagir à chaud. C’est sa mère, il ne supportera pas que vous la critiquiez. Passez le message, l’air de rien, en lui disant qu’il devrait rassurer sa mère, qu’elle n’a pas de souci à se faire, vous êtes quand même capable de nourrir son fils ! Ainsi, votre homme se chargera lui-même de gérer votre belle-mère envahissante ! Autre exemple : Elle prétend que votre ainé devrait choisir telle filière plutôt qu’une autre, tel sport plutôt qu’un autre. Même si elle veut toujours bien faire, elle vous agace ! Comment se comporter ? Remerciez-la gentiment pour ses bons conseils. Mais expliquez-lui que vous déciderez, vous et votre homme, de ce qui est bon pour votre enfant. Petit à petit (et avec un peu de chance !) la belle-mère envahissante s’abstiendra de prodiguer des conseils à tout-va. Enfin si malgré tous ces messages, elle continue à vous agacer, il en va de votre bien-être de tout faire pour l’éviter ! Si elle demande pourquoi elle ne vous voit plus, ce sera l’occasion de lui expliquer ! En résumé, pour éviter toute escalade, reconnaissez et évitez les « éléments déclencheurs », ayez votre conjoint comme allié, fixez vos propres limites, soyez certes compatissant mais ferme et prenez de la distance. Virginie Grimaldi et Caroline Michel donnent de plus amples conseils dans leur guide intitulé : « Comment supporter belle-maman ? (ou la dézinguer le cas échéant) ». Un vrai « défouloir », où la figure de la belle-mère en prend pour son grade mais avec humour.

 

Témoignage personnel 

Mon ex belle-mère italienne était une femme envahissante (par exemple elle s’occupait de mon linge sale ou rangeait ma chambre alors que je ne lui avais rien demandé !). Malgré tout, c’était une femme bienveillante, qui voulait uniquement nous « aider ». Malgré son côté étouffant, nous avions une bonne relation, la distance aidant… (elle en Italie, son fils et moi-même à Munich). La « mamma » italienne ne tarissait pas d’éloges envers son fils adoré. Quand un jour, je lui ai fait le pire des affronts : j’ai quitté son fils. Une tragédie. Une série de disputes et d’insultes a suivi. Nous avons réagi de manière trop émotionnelle et au final nous ne pensions pas ce que nous nous sommes dit. Elle craignait sans doute que je reparte en France avec notre garçon (qui avait 3 ans à l’époque) et que son fils (mon ex), ne voit plus son fils et elle, son petit-fils.  Bref ce fut une période douloureuse où j’ai dû gérer une séparation et parvenir à maintenir de bons rapports avec mon ex belle-famille italienne et cela en toute intelligence, pour le bien de mon fils et de tout le monde. Aujourd’hui (12 ans après), j’entretiens une belle relation avec elle. Elle n’est plus ma belle-mère mais la grand-mère aimante de mon fils ; nous nous respectons beaucoup.

Pour conclure sur une note d’espoir :-), les belles-mères peuvent être chaleureuses, saines d’esprit, non-intrusives et bienveillantes !

 

Et vous, quelles sont vos expériences avec votre belle-mère ? Quel type de relation entretenez-vous avec elle ?  Avez-vous des anecdotes ou situations cocasses à nous raconter ?

 

Photo © Fotolia – Auteur : Scott Griessel

Betty_Nelly, 28.02.2019

Dokkaz
1 | 02.03.2019 10:24

Bonjour,
Comme Marie, je n'avais pas d'atomes crochus avec ma belle-mère. Nous avions pas les mêmes valeurs et elle passait son temps à ruminer le passé.
Pour autant, je ne la détestais pas.
J'ai une belle fille que j'adore et je pense que c'est réciproque. Quand elle a des problèmes, c'est moi qu'elle appelle pour prendre conseil, car, dit elle, je suis une personne en qui elle a entière confiance. Si elle n'est pas ma fille de sang, elle est ma fille de cœur.

marie93
2 | 01.03.2019 18:44

Pour la mienne, il y a prescription, elle est DCD il y a bien longtemps. Je n'avais pas d'atome crochu avec elle, mais cela n'a jamais perturbé mon couple. Son fils lui rendait visite avec les enfants quand il le souhaitait.
Je suis maintenant une belle mère comblée, mon gendre m'a, avec ma fille donné une petite fille. Ma belle fille est femme qui a beaucoup souffert.
Les deux ont à coeur le bonheur de mes enfants et c'est ce que je souhaite. Nous n'avons ni les mêmes idées, ni les mêmes vies, mais normal, enfin c'est ce que je pense.
Bonne soirée à tous

mimosa13
2 | 28.02.2019 17:50

ah les belles-mères !!! on a souvent le mauvais rôle et pourtant....
la mienne ? pas celle que j'espérais c'est certain ! et je ne devais pas être celle qu'elle voulait pour son fils non plus vu son attitude plus que méchante et non justifiée avec moi.
Pourquoi ne parle-t-on jamais ou beaucoup moins des belles-filles ? quand la belle-mère fait tout pour faire plaisir, se coupe en quatre, fait plusieurs plats pour "lui" plaire, etc.... que vous arrivez avec une superbe orchidée (ses fleurs préférées) et qu'elle vous dit "ce n'est pas mon anniversaire"...
Là aussi il y a beaucoup à dire !!!
bonne soirée, et bise à toutes les belles-mères ... lol

carard
2 | 28.02.2019 17:34

J'ai eu une belle-mère extraordinaire, castratrice certes car le cordon ombilical a omis d'être coupé à la naissance de ses enfants et elle espérait la même chose avec mes enfants qu'elle gardait en la rémunérant bien sûr car j'ai horreur de devoir quelque chose à quelqu'un... Mais elle n'a pas réussi. Je la remercie en tous les cas d'avoir remplacé ma mère avec qui je ne m'entendais pas du tout et surtout, je la remercie d'avoir bien éduqué mes enfants pendant que je travaillais. Et le week-end, nous avions tellement de connivence pour les sorties, fous-rires... Elle me manque ! Lorsqu'elle est partie définitivement, j'ai versé beaucoup de larmes alors que je n'en avais pas versé pour ma mère.
Une anecdote : sur le bateau qui m'amenait à Lausanne au boulot, j'ai failli me faire lyncher car je défendais les belles-mères par des mamans qui préféraient que ce soit leur maman pour garder leurs enfants ! Je n'ai plus jamais remis le sujet sur le tapis !

solene14
2 | 28.02.2019 15:03

J'ai eu 2 belles mères, adorables !
J'ai des bonnes relations avec mon gendre et ma belle fille.
Je reste à ma place et ne me mêle pas de leur vie , je pense que c'est le secret d'une bonne entente.
J'habite à un 1/4 d'heure de chez eux et je me fais un plaisir de leur rendre service lorsqu'ils ont besoin pour garder les petits enfants et aussi leurs animaux, étant dispo je trouve cela tout à fait normal.

utopique
5 | 28.02.2019 13:40

Personnellement mon unique belle mère a été pour moi accueillante, pleine de bon sens, pas du tout indiscrète .et d'esprit très ouvert .
Comme je n'avais plus la chance d'avoir mes parents disparus très jeunes , mes beaux parents ont été pour moi très bienveillants cela explique sûrement cette relation privilégiée.
Je conçois qu'une trop grande proximité puisse parfois créer des problèmes , ça n'a pas été le cas, nous n'habitions pas le même département .
J'aurais aimé qu'ils puissent me garder mes deux fils de temps à autre , il a bien fallu que l'on s'organise autrement .
Belle mère moi-même maintenant , je ne me permets pas d'intervenir et ne pose pas de questions . Mais il est vrai que les brus , privilégient en premier leur propre famille et leur mère, c'est un peu normal . Je ne sais comment ça se passe avec les gendres , je n'ai eu que des fils .

Doubien
5 | 28.02.2019 12:59

j'entretiens une excellente relation avec mon ex-belle mère (avec mon ex épouse aussi, d'ailleurs).
Je n'ai jamais eu le moindre souci avec elle. Elle est toujours resté en dehors de mon couple et m'a assez souvent soutenu, ce qui est assez loin de la vision qu'on se fait d'une belle mère. C'est elle que j'aurais peut-être dû épouser (je plaisante)
J'ai toujours un réel plaisir de la revoir. Hé oui, toutes les belles-mères ne sont pas, ni envahissantes, ni mauvaises.
Merci pour ce blog.

PETRUS2016
4 | 28.02.2019 11:53

Une seule ….belle mère….belle certes mais acariatre et castratrice….Bonjour les dégâts !!!