Crêpes d’ici et d’ailleurs

Crêpes d’ici et d’ailleurs

7 | 539 Consultations

Ah, les crêpes… chaque année, à la chandeleur, elles ravissent nos papilles. Souvenirs des goûters de notre enfance, si nous les aimons tant, c’est qu’elles nous régalent depuis toujours et séduisent aussi bien les petits que les grands.  Au petit-déjeuner, au goûter ou au dîner, elles se déclinent à l’infini : plus ou moins fines, épaisses, parfois avec des trous, légères, aériennes, sucrées, salées, ou encore flambées. Si en France on les fait sauter, on peut, suivant les pays, les faire cuire au four ou dans un moule spécial. Petit tour du monde des crêpes.

 

Un peu d’histoire

Les historiens établissent l’origine de la crêpe à 7000 avant Jésus Christ. A cette époque, il s’agissait d’une galette assez épaisse, réalisée avec une pâte mêlant de l’eau et diverses céréales écrasées. Une pierre plate, bien chaude, permettait la cuisson. Elle apparût en Bretagne vers le XIIIème, suite à la culture du sarrasin rapporté de croisades en Asie. D’abord élaborée à base de sarrasin (appelée aussi farine de blé noir et sans gluten) elle a au début de notre siècle été transformée pour donner la crêpe que l’on connait de nos jours grâce à l’arrivée de la farine blanche de froment. Elle s’accompagne d’une bollée de cidre doux ou brut.

 

La crêpe et ses variantes à l’étranger

Le Maghreb : Au Maroc, les baghrirs appelées aussi « crêpes mille trous » sont légères et aériennes. Traditionnellement préparées avec de la farine de blé et des œufs, elles s’apprécient avec du beurre fondu et du miel. En Algérie, on craque sur la mahjouba, une crêpe épaisse et chaude, à base de semoule fine, farcie de viande et de tomates. L’mbassa est une galette de semoule principalement dégustée au moment des fêtes de ramadan. Chaude ou froide, elle s’accommode avec des plats sucrés ou salés mais on peut aussi la servir chaude avec du miel.

L’Europe : D’origine russe, le blinis est préparé à base de pâte au levain et cuite au four, cette galette épaisse se cuit à la poêle comme des pancakes et s’utilise principalement comme base de canapé pour l’apéritif. Les suédois se délectent d’une crêpe soufflée appelée hirams plattär servie avec de la confiture de baies polaires jaunes. Au Royaume-Uni, les crumpets sont des crêpes épaisses composées d’une face lisse et d’une parsemée de trous. On les consomme au petit-déjeuner avec du beurre et de la confiture ou salée avec du fromage et des œufs. L’italienne farinata est une galette fine salée qui cuit dans un four à bois, à base de pois chiches et d’huile d’olive, d’eau et le sel.  Enfin le Pfannkuchen allemand, est une galette qui se mange aussi bien en tant que plat principal qu’en dessert, très souvent accompagnée de pommes.

L’Asie : Le paratha est le pain plat le plus populaire en Inde et au Pakistan. Nature ou farci de légumes, il ressemble à une crêpe mais se différencie par le feuilletage de sa pâte. Les crêpes indiennes papadum ou padad faites de lentilles frites se dégustent comme des chips ou en accompagnement de salades. Au Nord de l’Inde, le chapati est un pain galette rond, à base de farine complète et de blé, sans levain, qui cuit sur une plaque en fonte. Toujours en Inde la dosa est à base de riz et de soja noir pelé servie au petit-déjeuner ou au déjeuner avec un curry de légumes et de lentilles. Au Japon, le dorayaki s’apparente au pancake mais sa pâte est à base d’azukis (haricot rouge). Les libanais craquent pour les manouchi, à base d’huile d’olive, de thym, de graines de sésame et de sumac, cuites sur une plaque en métal. Enfin, le pain pita est un pain peu épais de forme ronde connu aussi sous le nom de pain turc, arabe ou libanais, notamment consommé en kebab.

USA, Mexique, Afrique : Épaisse, le pancake se sert aux États-Unis et au Canada, principalement au petit-déjeuner avec du sirop d’érable, de la confiture ou du miel mais aussi en version salée avec du beurre, des œufs et du bacon. Les mexicains eux, dégustent traditionnellement leurs fameux tapas, ces galettes à base de farine de maïs qui se garnissent à volonté de légumes, viande et poisson. Enfin, l’injera est une sorte de grande crêpe éthiopienne à base de farine de céréales locales comme le teff blanc, rouge ou noir.

 

Faites-vous régulièrement des crêpes à la Chandeleur ? Comment les aimez-vous ? Plutôt sucrées, salées, alcoolisées ? Avez-vous des recettes à partager ? Personnellement, en bonne normande, je les aime flambées au Calvados, bien évidemment ! ;-)

 

Nous espérons vous avoir ouvert l’appétit !

 

Photo © Adobe – Auteur : Fahrwasser

Betty_Nelly, 04.02.2021

AMELIE97
3 | 05.02.2021 05:27

Non, je ne fais pas de crêpes ici. Il fait trop chaud ; mes repas sont froids sauf la viande bien évidemment et même mon petit déjeuner je le prends froid.
Mais j'ai eu fait des crêpes traditionnelles en quantité : deux à trois saladiers de pâte de froment et tous les feux de la cuisinière occupée avec des poêles de grandeur différente. Autrement dit il faut aller très vite et pas le temps de les faire sauter ou une par hasard parce que l'envie tombe au bon moment où je regraisse trois de mes poêles avec une cuillère en bois pomponnée d'une robe de coton, élastiquée à la queue et qu'il faut attendre qu'elles réchauffent. La cuisine et la maison sentent très bon puisqu'on est obligé d'ouvrir la porte à cause de la chaleur.
Crêpes traditionnelles avec froment oeufs lait un peu d'huile dans la pâte. Je les roule et fourre de façon variée, sucre ou confiture, sucre avec liqueur (cognac bien évidemment je suis cognacaise de naissance), aussi de jambon et fromage et dans ce cas, j'y ajoute un peu de purée de tomate avec épices et je les passe au four avec un peu de gruyère dessus. Malgré toute cette grande quantité, c'est englouti dans la journée. C'est affreux.
Ici j'achète des crêpes de sarrazin toutes faites, des bretonnes qui se vendent en lot de 10 au super-marché. Il faut les consommer vite sinon elles sèchent et les chauffer avec un peu de beurre, c'est meilleur, les plier en triangles avec juste un peu de sirop d'agave et une larme de pineau bien évidemment. ça convient parfaitement à mon régime et à la façon dont ça disparaît à ceux et celles qui sont sans régime aussi. ça permet aussi de faire un petit tour du monde et des régions françaises des saveurs.
Bonne chandeleur renouvelée à souhait les ami/e/s. Ne vous en privez pas. Les fêtes, c'est ce qu'il vous faut pour vous tenir joyeux et le ventre content.

Solene14
4 | 04.02.2021 20:29

Naturellement Betty, flambée au Calvados....hummmm
on peut rajouter un filet de caramel beurre salé ou de la confiture de lait, un bon produit de Normandie également....
Bien sûr, accompagné d'un bon cidre fermier de Normandie !
J'ai fait des crêpes à la Chandeleur et mes deux petites compagnes....Lily et Azalia ont bien apprécié aussi....;-)))