E-réputation

E-réputation

0 | 3228 Consultations

À l'heure où chacun d'entre nous est « googlisé » un jour où l'autre par un ami ou un employeur potentiel, des entreprises proposent aux particuliers, et surtout aux sociétés, de faire pour elles un travail de veille en ligne sur leur web-réputation. Votre intervention d'il y a quelques années sur un forum de discussion radical, une liste d'achats effectués sur un important site marchand, votre numéro de carte de crédit, votre numéro de téléphone, toutes ces informations peuvent se retrouver sur la Toile. De nombreux services payants commence à proposer aux internautes de contrôler et détruire leurs informations personnelles qui circulent, bien souvent à leur insu, sur les réseaux. On appelle ce marché naissant celui de l’e-réputation ou de la gestion de l'identité numérique. Avant de souscrire à un service payant, voici quelques conseils pour surveiller votre e-réputation.

 

Faîtes une recherche sur Google

Votre mémoire est défaillante ou sélective, Internet l’est beaucoup moins. Il est donc important de connaître la portée de nos actions sur les réseaux sociaux qui font - entre autres - notre e-reputation. En bref, tapez votre nom sur Google et analysez ce qu’il en ressort. Si rien ne vous surprend, choque ou étonne, tant mieux, cela veut dire que vous maîtrisez un minimum votre image virtuelle ou du moins, que vous l’assumez. Dans le cas contraire, sans s’alarmer outre mesure, il semble important de vérifier ce que vous êtes prêt à valider et ce qui vous gêne un peu plus afin de rectifier le tir.

 

Servez-vous d’outils de veille

Nous vous conseillons de vous servir de trois outils gratuits :

- Google Alert : efficace et simple, il ne laissera rien passer. Concrètement, vous avez juste à indiquer votre nom, votre prénom et d’autres paramètres pour obtenir tous les résultats qui circulent à votre sujet. Ces mêmes résultats apparaissent dans l’actualité, sur les blogs et les forums de discussion. Optez plutôt pour la boîte mail ou le flux RSS pour recevoir vos résultats (chaque jour, chaque semaine, chaque mois; etc.) . Vous n’êtes pas utilisateur d’un compte Google ? Pas de souci, rien ne vous empêche de créer des alertes à l’aide d’un gestionnaire spécialement prévu à cet effet.

- Mention : une fois l’outil paramétré selon les critères de votre choix, vous suivez l’évolution des résultats. Les pages web surveillées sont affichés sur le tableau de bord de Mention. Vous pouvez par ailleurs suivre l’évolution des notifications dans un récapitulatif mensuel ou hebdomadaire.

- Alerti : ce logiciel vous permet de recevoir des résultats classés en graphiques ou sous forme de tableaux. Vous pouvez aussi créer ces graphiques vous-mêmes.

 

Faites appel à des services professionnels

ReputationDefender efface de la Toile les contenus indésirables, tels que des photos de soirées arrosées où vous êtes taggé, publiés sur des réseaux sociaux, des sites web, des blogs, des plates-formes de partage d'images, de vidéo et de musique. Reputation Manager se situe sur le même créneau.

Naymz, pour sa part, lancée en juin 2006, crée des pages officielles pour ses clients et fait en sorte qu'elles soient mises en avant dans les moteurs de recherche. Tom Drugan, le cofondateur de la société, conseille même de créer son propre blog ou une page sur MySpace pour brosser une image positive de soi-même.

Quant à Garlik, il propose avec son service DataPatrol (la patrouille des données) de rechercher les données personnelles de ses clients sur les pages Web et les bases de données publiques. Ainsi, ils ont acheté par exemple les bases de données des agences immobilières, qui recensent les transactions, des fichiers qui sont en vente au Royaume-Uni. Le logiciel est censé pouvoir dire si l'utilisateur doit s'inquiéter de la présence de telle ou telle information à tel endroit, et donner des conseils pour qu'elles soient retirées.

Citons également TrustedID, LifeLock, qui proposent leurs services via des sociétés de courtage en assurances, ou encore Repleaf. À vous de voir connaître vos besoins et de faire votre choix.

 

Et vous, comment gérez-vous votre e-réputation ? Connaissez-vous d’autres outils pour la contrôler ? N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques en commentant cet article.

Photo : Fotolia - © momius

Betty_Nelly, 02.10.2014

Cet article ne dispose encore d'aucun commentaire.