Fête de la bière à Munich

Fête de la bière à Munich

3 | 3082 Consultations

La première "fête d'octobre", le vrai nom de la fête de la bière, se déroulait pour la première fois le 17 octobre 1810 à l'occasion du mariage du prince-électeur Louis, le futur roi Louis I et la princesse Thérèse Charlotte Louise de Saxe-Hildburghausen. Cette première fête n'était à l'origine qu'une course de chevaux, mais fut reconduite l'année suivante à cause de son succès. Le champs sur lequel la course a eu lieu fut baptisé à l'honneur de la princesse "Theresienwiese" (prairie de Thérèse). Cette place de fêtes, située en 1810 encore loin des portes de la ville est aujourd'hui presque au centre-ville. Dès la première fête, il y avait des buvettes, où l'on servait de la bière et du vin. Au fil des années, les festivités se multipliaient et les tentes s'agrandissaient jusque la fête devienne connue dans le monde entier comme "Fête de la Bière" ou encore "German Beer Festival". Aujourd'hui, une centaine d'attractions amusent (ou font peur) aux visiteurs de tout âge...

 

Un programme traditionnel

Le samedi à 12h00 le maire de Munich, Dieter Reiter, met en perce le premier fût et ouvre les festivités avec des mots traditionnels. Une ouverture solennelle avec les familles des aubergistes, les calèches et les attelages des brasseries munichoises et tous les ensembles musicaux. Le dimanche suivant l'ouverture se déroule un deuxième cortège, unique dans le monde, avec plus de 8000 participants en costumes folkloriques, long de plusieurs kilomètres. Le mardi à partir de 12h est traditionnellement dédié aux familles. Le premier vendredi à 10h a lieu une célébration œcuménique dans la tente "Marstall". Le deuxième week-end est celui des italiens " Bella Italia à l'Oktoberfest" - le second dimanche, à 11h00, on peut assister à divers concerts traditionnels - enfin le dernier dimanche à 12h00 a lieu le fameux Tir de canon pour célébrer la fin de l'Oktoberfest.

 

Des chiffres époustouflants

Le prix 2015 d'une chope (1 litre) varie entre 10,10 à 10,40 € selon les tentes.  Presque sept millions de visiteurs viennent pendant deux semaines dans la capitale bavaroise pour boire presque 6 millions de litres de bière...  Cette fête devrait rapporter, en 16 jours, environ un milliard d'euros à l'économie locale. Les brasseries Augustiner, Hackerbräu, Hofbräuhaus, Löwenbräu, Paulaner, Pschorr et Spatenbräu commencent dès juillet à monter leurs "tentes à bière" (14 en tout), de véritables halls géants.  Jusqu´à 6000 personnes s´y rassemblent autour d´un podium, où un orchestre chauffe le public avec des airs populaires. C´est ainsi que se déhanchent "prussiens et étrangers" sur les bancs et tables pendant que les nouveaux arrivants font la queue à l'entrée. Les serveuses et serveurs se fraient un chemin dans cette foule, chargés avec parfois une dizaine de chopes sur les bras, sachant qu´une seule chope contient un litre de bière! L’an passé, ont été consommés 118 bœufs, 53 veaux, environ 506 000 poulets et 120 000 paires de saucisses de porc.

 

De la bonne humeur en habit "traditionnel"

Venus du monde entier, les visiteurs ont adopté la traditionnelle tenue, parfois achetée à la hâte sur un stand: culottes de peau (daim) et bretelles brodées pour les hommes, corsages plissés et largement décolletés pour les femmes, le tout conçu pour laisser s'épanouir les ventres tendus par la boisson. Gabriele Papke, responsable du service de presse de la Fête de la bière, explique: «Dans les années 1970-1980, on allait à l'Oktoberfest en jean, habillé en vêtements de ville, de façon tout à fait normale. On le voit aussi sur les films et les photos des années 1960. Les seules qui portaient des Dirndl (nom de l´habit féminin), c'était celles qui venaient des montagnes, de la campagne. Et puis dans les années 1990, la «Landhaus Mode»(mode maison de campagne) a fait son apparition. Aujourd'hui la Dirndl et le Lederhose (culotte de peau) sont devenus un must have».  Le Dirndl en coton ou en soie, est une tenue romantique pour certaines, très kitsch pour les autres, et qui se porte sur une mini-blouse à manches courtes, avec un tablier. Ce dernier élément est très important, puisque la façon de le nouer donne des indications précises sur la disponibilité de celle qui la porte. Le rêve de tout dragueur qui se respecte. Si le tablier est noué à droite, il s'agit d'une femme mariée. À gauche, c'est le contraire: à vos marques. Les veuves, quant à elles, portent le nœud dans le dos. Autrefois, les jeunes filles vierges nouaient leur tablier à l'avant – une pratique tombée en désuétude - fort heureusement...

 

Pour ceux qui n’ont pas prévu de déplacement en terre bavaroise, sachez que la fête de la bière va s’exporter chez nous pour la première fois. L’idée, on la doit à Ralf Schneider, un entrepreneur qui déplorait jusqu’ici le manque d’événement franco-allemand d’envergure. Pour cette première édition, l´Oktoberfest Paris s´installera au Paris Event Center du 8 au 18 octobre prochain.

 

Que pensez-vous de cette gigantesque fête traditionnelle populaire? Avez-vous eu l´occasion d´y aller?

 

 

Photo © Fotalia absolutimages

Betty_Nelly, 23.09.2015

deniza
0 | 25.09.2015 23:37

J'ai très envie de connaître la fête de la bière, j'habite marseille, et je voudrais faire connaissance avec une dame qui bien au courant, merci pour une correspondance, Denise

pasthier
0 | 25.09.2015 10:41

Apres avoir effectué des études ( il y a longtemps) à MUNCHEN je connais très bien 
c'est une très belle féte A FAIRE ....... 

gillmu
1 | 23.09.2015 16:29

je n'ai pas encore eu l'occasion d'y aller....mais ce sera pour cette année...il y a un bus au départ de metz