Retraite à l'étranger

Retraite à l'étranger

8 | 1600 Consultations

Pour gagner en qualité de vie, certains retraités – de plus en plus nombreux – font le choix de quitter la France. Une tendance qui touche presque toutes les catégories sociales. D’après les sondages, les motivations principales sont le coût de la vie moins élevé, un climat plus propice ainsi que de nombreux avantages fiscaux. Voici un aperçu (non exhaustif) des destinations susceptibles de satisfaire ces aspirations.

 

Le Maroc

Choisi pour son climat méditerranéen, c’est également un pays prisé pour sa proximité avec la France, tant géographique que linguistique, et sa fiscalité avantageuse. Les contribuables bénéficient d’un abattement forfaitaire de 40% applicable à toute pension de retraite et d’une réduction de 80% du montant de l’impôt, à condition que la pension ait été transférée au Maroc à titre définitif en dirhams. Au final, on paie très peu d’impôts au Maroc. Autre avantage : L'avion qui permet de relier les villes les plus importantes à Paris en moins de trois heures et contrairement aux pays cités ci-dessous, on peut communiquer sans problème en langue française. Que se soient les courses alimentaires, les transports en commun, les restaurants ou les visites de musées, le coût de la vie est en moyenne environ 50% moins cher qu’en France. Sans oublier un patrimoine culturel et architectural très riche (exemple : Fès, Mèknes, Marrakech, les ruines romaines de Volubilis ou encore la vallée des gorges du Dadès). En février 2018, France 2 consacrait un reportage aux retraités français (ils seraient plus de 30.000 camping-caristes) qui s'installent au Maroc, en camping-car, pour passer de 3 à 6 mois en hiver sur la côte d’Agadir.

 

Le Portugal

Le Portugal est en train de remplacer le Maroc pour devenir le nouvel Eldorado des retraités en raison de sa stabilité politique, de la sécurité, des avantages fiscaux et des prix moins élevés. A cela s’ajoute un bon climat et une qualité de vie relativement proche de la France, reconnue selon une étude de 2017 comme la meilleure au monde pour les expatriés puisque la fiscalité est considérée comme très avantageuse : une convention fiscale en vigueur depuis début 2013, créant le statut de résident non habituel, permet l’exonération d’impôts sur la pension des retraités pendant une durée de dix ans. Parmi les conditions, il faut résider plus de la moitié de l’année dans le pays. Un autre atout du Portugal, outre sa proximité géographique avec la France et sa fiscalité, est son marché immobilier (encore) très accessible. Le bémol serait son système de santé (plus cher dans le privé et moins efficace dans le public).

 

Le Cambodge

Les Français sont de plus en plus nombreux à choisir le Cambodge pour y passer leur retraite. Le pays, dont le niveau de vie est bas, attire notamment les retraités aux pensions peu élevées. Les Cambodgiens sont très avenants, il est possible d'acquérir des biens immobiliers à des prix très abordables, de créer de petites entreprises, et le visa d'affaires est facile à obtenir, il suffit juste de le prolonger tous les ans. Le Cambodge est doté d’un patrimoine culturel et architectural époustouflant, un climat délicieux, une population accueillante, une gastronomie raffinée et des plages paradisiaques. Un bémol : la difficulté d'avoir accès à des soins de qualité.

 

Avant de partir

Il faut vérifier que le pays ait bien signé une convention sociale avec la France. Même chose pour la couverture maladie. Sur place, faire une demande d'attestation de droits aux soins de santé auprès de l'organisme de sécurité sociale. Si le pays n'a pas signé d'accord avec la France, il faut alors adhérer à la caisse des français à l'étranger (CFE), ou revenir se faire soigner en France. En partant vivre à l'étranger, certaines aides liées à une condition de résidence en France telles que : l'Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) ou encore l'Allocation supplémentaire d'invalidité (Asi) peuvent être malheureusement perdues.

 

Pour finir, prendre sa retraite à l’étranger, c’est vivre des chocs culturels enrichissants : des expériences gastronomiques, des rencontres passionnantes avec les locaux. Par ailleurs comme il n’y a pas d’âge pour apprendre, pourquoi ne pas nourrir son esprit et apprendre la langue du pays ? C’est le meilleur moyen de comprendre la culture de ce nouveau pays !

 

Que pensez-vous de cette décision ? Pourriez-vous l’envisager ? Ou au contraire pour quelles raisons ne souhaiteriez-vous pas quitter la France ?

 

 

Photo © Fotolia – Auteur : Jörg Lantelme

Betty_Nelly, 23.08.2018

pataclock
0 | 12.10.2018 06:36

j'aimerais partir pour le portugal ou au quebec je sais pas,l'afrique pas assez stable politiquement

odysee
0 | 28.08.2018 14:10

Moi j'ai déjà fais mon projet, rester en France pendant 6 mois et en Afrique 6 mois.
Je partirais pendant l'hiver, pour profiter du beau temps d'Afrique .

YoupiSissi
2 | 24.08.2018 18:05

Et bien cette éventualité me tente beaucoup. je suis encore en activité mais l'envie me tenaille de partir Portugal, Espagne... Reste à définir où et avec qui!

Elyane19
3 | 23.08.2018 21:25

Se "déraciner" est très compliqué, surtout à un moment de notre vie où nous avons du temps pour profiter sereinement des nôtres.
Personnellement, je préfère, tant que je le peux, découvrir plusieurs pays sans me polariser sur un seul . Nous pouvons tout aussi bien profiter de ces richesses culturelles multiples et revenir chez nous pour partager ces souvenirs.
Par ailleurs, je ne connais pas trop le "statut" de ces retraités... mais n'est-ce pas un peu égoïste de ne revenir au pays que pour profiter du système de santé que d'autres contribuent à entretenir ??? ( je connais une personne qui est parvenue, en trichant sur son état de santé, à se faire rapatrier d'urgence en France par avion sanitaire...cela pose beaucoup de questions.)
Ces remarques sont peut-être un peu terre à terre, mais elles font partie "du voyage" aussi!

marie93
1 | 23.08.2018 15:04

Je finirai ma vie en France. J'ai beaucoup voyagé, chaque pays m'a apporté de nouvelles connaissances. J'ai aimé chacun. Mais chaque fois que je suis rentrée, j'ai aimé encore plus mon pays. Je suis française jusqu'au bout des ongles.
Et jamais sans mes enfants.

solene14
1 | 23.08.2018 11:35

c'est une idée qui m'a interpellé ..... je le ferais peut être.....

Doubien
1 | 23.08.2018 11:21

Personnellement impossible, j'aime trop la France.
Déjà partir de ma région, je ne l'envisage pas, alors l'étranger.....

patrick44
1 | 23.08.2018 10:20

Sénégal suite....les Sénégalais sont très (trop) acceuillants ,un peut collants !! Seul soucis l'hivernage saison des pluies abondantes de fin juillet a mi octobre ,moment pour revenir voir la famille en France. Venez visiter ce beau pays .......

lisa172
1 | 23.08.2018 10:16

Bonjour ,

Entre Maroc et Portugal mon coeur balance..............mais il aurait fallu faire plutôt

Bonne journée

patrick44
1 | 23.08.2018 10:15

Bonjour,prévu dans ma tête en 2020, partir vivre au Sénégal ,les maisons/appart sont très abordables, 95/100 des Sénégalais parlent français ( sinon le wolof) dialecte local. La nourriture est peut cher. 5 h d'avion de Thiès a toutes les grandes villes de France ......

Didou75
1 | 23.08.2018 10:02

J'ai des connaissances qui sont parties vivre en Espagne mais ils ont gardé leur appartement en région parisienne ils y reviennent quelques mois par an notamment s'ils ont besoin de soins médicaux.
Finir sa vie à l'étranger pourquoi pas !!!

AMELIE97
1 | 23.08.2018 10:01

Je pense que c,est une «nouvelle vie» à construire. En fait c,est tout le contraire du vrai sens «retraite» (se retirer...).Cela demande une grande énergie au départ, capacité et volonté d,adaptation. Sans être à l,étranger on m,a souvent demandé «tu as pas de mourir là bas ?».... c,est curieux. D,ailleurs j,ai déjà pensé partir vivre en extrême Orient dans quelques années. Ici, les pays choisis par les retraités c,est Madagascar et la Thaïlande.

bridge33
1 | 23.08.2018 09:10

Le Portugal
une de mes sœurs qui vivait a Biscarrosse (océan)a quittée a sa retraite pour donc le Portugal (6mois/6mois)le paradis.
donc.......nous y pensons