Bol d’air frais en Islande

Bol d’air frais en Islande

10 | 509 Consultations

C’est la canicule dans la majorité des pays d’Europe, alors je vous propose cette semaine une escapade rafraîchissante en Islande. Cette île est située à environ 3.30 heures de vol de Paris. Ses plus proches voisins sont : le Groenland, situé à 287 km au nord-ouest, et les îles Féroé, à 420 km au sud-est. Ce pays est un joyau pour les amoureux de la nature et des grands espaces. Le dépaysement est total, les panoramas sont exceptionnels. On peut y admirer des cascades impressionnantes, d’immenses glaciers, des volcans, des champs de lave, des lagons parsemés d’icebergs ou encore des geysers et des fjords. Voici quelques aspects de ce pays pas comme les autres.

 

Un concentré de paysages spectaculaires !

Cette île fait le bonheur des aventuriers, des amoureux de la nature et des randonneurs. C’est sa situation isolée dans l’Atlantique Nord qui l’a protégée de l’industrialisation humaine et qui lui donne un climat si particulier. Géologues, volcanologues mais aussi photographes et cameramen s’en donnent à cœur joie. Le spectacle est grandiose :  énormes glaciers, volcans, déserts de cendre, coulées de lave, geysers (c’est d’ailleurs la localité « Geysir » qui donna son nom à ce phénomène naturel), champs géothermaux, fjords, cascades et arcs-en-ciel, le tout orné de couleurs presque « surnaturelles ». Il y a environ 200 volcans en Islande dont une trentaine en activité. Souvenez-vous de l’éruption du volcan « Eyjafjallajokull » qui avait entraîné la fermeture de l’espace aérien pendant quelques jours en 2010. Les glaciers couvrent plus de 10% du territoire. Immenses et mouvants, ils donnent leur nom aux sommets et volcans qu'ils recouvrent. Ils sont la source des cours d'eau qui se jettent en cascades. Entre le front des glaciers et la mer, des lagunes peuplées de blocs de glace, sortes de mini icebergs, forment des paysages magiques en constante évolution (voici un aperçu de la lagune glaciaire de Jökulsárlón).

 

Quand partir ?

Un proverbe islandais illustrant la variabilité du temps dit : « Si le temps ne te plaît pas, attends juste cinq minutes. » Son climat est rude et change très rapidement. En hiver, ceux qui ne craignent pas le froid et qui recherchent le dépaysement pourront se rendre à Reykjavik pour un long week-end, voire même effectuer un « mini-safari » dans les paysages sauvages aux alentours ou visiter une grotte de glace. Les journées ne durent que quelques heures en hiver. C’est à cette période que l’on peut admirer les aurores boréales. Il existe d’ailleurs un Musée (Aurora Center) qui a ouvert ses portes en 2013 à Reykjavik, entièrement consacré à ces phénomènes naturels. La nuit on peut découvrir aussi  d’étonnantes cascades et visiter des grottes de glace. L'été en revanche, l'île toute entière est accessible aux visiteurs. Juillet et août sont les mois pendant lesquels il est très agréable de découvrir l’île puisqu’il fait jour 24h/24 et les journées sont souvent ensoleillées. On peut opter pour un circuit accompagné, ou des parcours « aventures », au cœur de la nature. La météo islandaise étant incertaine, un équipement adapté est de rigueur été comme hiver : pulls, imperméables, vestes coupe-vent et chaussures de randonnées.

 

Quelques spécialités culinaires

Si les produits de la mer, les produits laitiers, l'agneau et la viande de renne ou de cheval sont d’excellente qualité, certains plats traditionnels peuvent être parfois difficiles à ingurgiter, exemple le « Harðfiskur », du poisson séché, type morue ou loup de mer. Les islandais le dégustent toute l’année seul en tant que snack ou bien accompagné de beurre. Le « lax », saumon frais sauvage, se déguste de mai à septembre, grillé, braisé, fumé ou macéré dans un mélange d'herbes. Les moutons des montagnes offrent une chair tendre et parfumée grâce aux herbes sauvages dont ils se nourrissent pendant l’été. Le « Hangikjöt » est un jambon fumé d'agneau, que l'on mange chaud nappé de béchamel sucrée ou froid, accompagné d’une galette plate cuite sous la cendre, avec des pommes de terre et petits pois. Les islandais sont friands de « Smjörosturs », sortes de fromages à tartiner aux crevettes, champignons, avec de la crème ou des myrtilles fraîches. Les pâtisseries sont à base de crème de baies, de chocolat ou aromatisées au réglisse. Le « Rúgbraud » est un pain de seigle au goût de réglisse. Enfin, le « skyr », sorte de fromage blanc épais que vous connaissez sans doute, est très répandu.

 

La baignade

Un guide touristique me confiait que les lieux les plus propices aux rencontres sont les lieux destinés à la baignade. En effet les bains chauds font partie du quotidien des islandais. Une habitude telle que dans la langue islandaise, samedi se dit « Laugardagur », littéralement : le jour du bain chaud. Le très connu «Blue Lagoon » est un immense lagon d'eau chaude, enrichi de silice, ce qui lui donne une couleur bleu turquoise incroyable. Sur la route on peut souvent croiser des sources chaudes en libre accès. Par ailleurs le pays regorge de piscines municipales. Les bassins, même extérieurs, sont en général chauffés à 28° toute l'année grâce à la géothermie. Ne soyez pas surpris : les islandais sont exigeants sur l'hygiène et impose la douche nue, sans maillot de bain, avant la baignade. D’ailleurs des panneaux sont là pour vous rappeler de bien nettoyer partout ! Les bains chauds sont appréciables quelle que soit la météo et permettent aux gens de se rapprocher pour des rencontres amicales ou plus si affinité ;-).

 

Les Elfes ou autres personnages mythologiques

La culture de l'Islande est un mélange entre les traditions ancestrales issues de l'ère viking et les coutumes modernes. Une bonne partie des Islandais croient fermement à l’existence des elfes et autres créatures comme les fées, les trolls et les gnomes. Certaines personnes, qualifiées de médiums, affirment les voir et même communiquer avec eux. Les lieux habités par le « Huldufolk » (peuple caché) sont préservés, même en pleine ville et il arrive que le tracé des routes soit étudié pour éviter de tels endroits afin de ne pas détruire leur lieu de vie. La « famille royale des elfes » est d’ailleurs située en centre-ville d’une ville de la banlieue de Reykjavik…

 

Et vous, connaissez-vous ce pays ou aimeriez-vous le découvrir ? Que vous inspire cette destination de plus en plus prisée ? Vos expériences ou anecdotes nous intéressent.

 

Photo © Fotolia – Auteur : Ivan Kmit

Betty_Nelly, 25.07.2018

AMELIE97
1 | 27.07.2018 05:05

Merci Betty Nelly, J'aime bien vos voyages et particulièrement celui-ci, qu'il soit réalisé ou en attente. Tout ceci est fascinant, les paysages et les phénomènes climatiques et géologiques, les eaux chaudes et leur permis d'approche sentimentale, les légendes qui demeurent la lecture profonde et respectée de l'âme des habitants... Bien qu'ayant choisi l'île tropicale, je me sens un peu "isl" andaise... Ma kiné est revenue enchantée de sa découverte Islandaise. L'un des pays voisins, le Groënland, je l'ai un peu découvert récemment dans le très beau film "Une année polaire". Mais je préfère de loin la poésie des trolls, des elfes et de leur charmante Islande.

WHIPIT
1 | 26.07.2018 14:58

J'y suis allé en 2014 avant mon divorce avec femme et enfants.
J'avais depuis longtemps le phantasme de ce pays .
Je n'ai pas été déçu. Si un jour je devais demander l'asile politique dans un pays, ça serait l'Islande.

BACCARA3
3 | 25.07.2018 17:24

Je n'y suis jamais allé, mais la lecture de ce post me laisse rêveuse et suscite bien de la curiosité, une belle découverte en perspective, surtout qu'aujourd'hui il fait 40 ° ici sur Elbeuf, un peu de fraîcheur me laisse envieuse. :)

lisa172
2 | 25.07.2018 15:48

Bonjour BETTY NELLY
Mon petit fils , avant ses 23 ans s'est offert seul , au prix de son travail ce voyage en louant une voiture pour faire le tour de l'île Ce dernier était très bien organisé, mais un peu bohème sur le plan des préparatifs ( détails matériels comme poids et dimensions de la valise, vêtements ..........Son voyage avait lieu fin mars , puisqu'il rentrait pour le 31/3
.Il ne demandait rien , avait travaillé pour s'offrir son "rêve".Il nous a expliqué que la température pouvait avoir de fortes variations en peu de temps de-13°C à +13°C
De tempérament frileuse , je ne l'aurais pas accompagné , en tous cas pas à cette période ...................mais il faut laisser vivre leur rêve à ses petits enfants et pui n'est ce pas l'école de la vie ..................
Sincèrement
lisa172