Se séparer après 50 ans

Se séparer après 50 ans

9 | 97495 Consultations

Lors d’une union durant souvent quelques décennies, il est assez fréquent de concentrer sa vie sur les besoins de son partenaire. Si une rupture a lieu pour différentes raisons, de nombreuses personnes plongent alors dans la déprime, voir la dépression… Une phase de deuil est bien évidemment nécessaire pour prendre de la distance. Mais une séparation ne doit pas se limiter à un constat d’échec mais plutôt à découvrir de nouvelles opportunités pour recommencer une nouvelle vie.

 

Un tabou dépassé

Selon une étude de l’INSEE, le taux de divorce après un mariage d’une durée de 30 à 35 ans a été multiplié par neuf en 40 ans. Le pourcentage de divorces des cinquantenaires et plus est aujourd’hui de 28% pour les femmes et de 39% chez les hommes. Divorcer après 50 ans n’est donc plus un fait isolé mais bien une tendance générale. En effet, le divorce est de nos jours entré dans les mœurs et toutes les tranches d’âge sont désormais touchées par ce phénomène. La séparation n’est plus un tabou et les mentalités ont fortement évolué. Fini le temps où un couple restait uni malgré une entente difficile. Fini le temps où un divorce entachait la réputation d’une femme. Aujourd’hui, on préfère repartir à zéro et on n’hésite plus à se retrouver seul et à profiter d’une liberté nouvelle.

 

Une opportunité de mieux se connaître

Qui suis-je ? Qu’est-ce que je veux ? Ces questions sont souvent placées en arrière-plan lorsqu’on a vécu une longue relation. La séparation permet de se retrouver seul et de se concentrer sur ses envies et ses besoins, sans avoir besoin de se soucier de l’avis d’une autre personne. Ainsi,  se retrouver seul peut être une opportunité pour reprendre une ancienne activité abandonnée ou bien pour renouer avec d’anciennes connaissances. Vous pouvez aussi vous concentrer sur vos rêves ou vos passions que votre partenaire ne comprenaient pas ou jugeaient futiles. Une séparation est un événement douloureux mais c’est aussi l’occasion de mieux apprendre à se connaître et de redéfinir sa place dans le monde en prenant un nouveau départ.

 

Une seconde chance

Libérés des contraintes et devoirs parentaux, les enfants ayant souvent quitté  le foyer familial, les séniors sont confrontés à une nouvelle vie à deux. Mais c’est à ce moment que les difficultés font surface. Parfois, chacun a évolué différemment. Profiter de la vie et ne plus perdre de temps est l’élément déclencheur du divorce. Les séniors ont envie aujourd’hui de vivre pleinement leur vie, de profiter pleinement d’une « seconde jeunesse » qui s’offre à eux lorsqu’ils sont libérés des contraintes professionnelles et familiales. L’allongement de la durée de vie, ainsi que la bonne santé des seniors sont deux facteurs forts poussant au divorce. Aujourd’hui, quand on a cinquante ans, on a encore de belles années devant soi. Autant profiter au mieux de ces années qui restent en les passant avec quelqu’un qui nous correspond.

 

Refaire sa vie : seul ou accompagné

L’expérience d’une longue vie commune associée à une réflexion sur son identité et ses besoins propres est un atout important. Ainsi, les seniors ayant suivi ce chemin savent parfaitement ce qu’ils souhaitent et ce qu’ils attendent d’un nouveau partenaire. Désormais, les opportunités de rencontres sont nombreuses qu’ils s’agissent d’internet, de votre cercle d’amis, de nouvelles connaissances rencontrées lors d’une activité ou bien d’anciens camarades de classe. Enfin, il existe également des personnes qui font le choix de rester seul tout en restant épanoui. Il y a aussi ceux qui font le choix d’une relation à distance ou bien du chacun chez soi pour ne partager que les bons moments et pour conserver une liberté découverte après la séparation. À chacun de trouver sa recette du bonheur !

N’hésitez pas à nous faire partager votre expérience et vos réflexions en commentant cet article.

Photo : © Fotolia - Romolo Tavani

Betty_Nelly, 18.11.2014