Faire preuve d´empathie

Faire preuve d´empathie

12 | 5622 Consultations

Vivre en société, c'est vivre avec les autres et autant que possible, de façon harmonieuse. Dans le domaine de la communication à autrui, que ce soit dans le monde du travail ou dans la sphère privée, l'empathie tient un rôle clé. Elle peut se définir entre autres comme « un trait de personnalité caractérisé par la capacité de ressentir une émotion appropriée en réponse à celle exprimée par autrui », en somme la capacité à pouvoir décoder l’émotion d’autrui. Se mettre à la place de l’autre et tenter de prendre conscience de ce qu’il ressent afin de pouvoir l’aider, n’est pas une chose évidente. Tandis que certains d’entre nous sont naturellement empathiques, d'autres ne le sont pas toujours. Mais l’empathie peut s’apprendre, voici quelques étapes pour y parvenir.

 

Devenir une oreille précieuse

Que cherchons-nous quand nous nous confions à quelqu’un ? Un espace pour s’épancher, une bulle rassurante dans laquelle on peut tout dire sans être jugé. Savoir écouter, cela signifie prêter une oreille attentive à l’autre sans le juger. Paraphraser ce que l'autre a dit démontre que vous avez compris ce qu'il a dit ainsi que l’intérêt porté. Posez-lui des questions pour l’aider à clarifier ses pensées. Ajoutés à une écoute attentive, des marques d'affection physiques telles qu’une accolade, un bras sur une épaule ou rien qu’un sourire peuvent renforcer considérablement le lien avec l´autre.  S’arrêter un instant de penser à ses propres bobos quotidiens et montrer de l´empathie à l’égard des gens de votre entourage ou d’inconnus n’est guère une perte de temps. Au contraire, c’est s’ouvrir à autrui, c’est prendre conscience de son environnement, même avec ceux avec lesquels on s’y attend le moins.  Une expérience enrichissante qui amène à une réflexion sur sa propre vie.

 

Retenir ses préjugés

Déconnectez votre esprit critique.  En enterrant votre égo, vous arriverez à ne porter aucun jugement sur votre interlocuteur et réussirez à « avaler » les paroles de votre interlocuteur sans les dénigrer. Les préjugés immédiats à propos des autres sont un aspect fondamental de la nature humaine. Néanmoins, il est possible de dépasser ce mécanisme inné. Si vous vous prenez en train de juger trop vite une personne, essayez de dépasser ce jugement en vous concentrant plus profondément sur elle. En observant plusieurs choses que cette personne pourrait avoir en commun avec vous ou en posant des questions personnelles pour en apprendre plus sur son histoire unique. Il est important de mettre de côté ses parti pris : les pauvres ne sont pas systématiquement des paresseux, les personnes atteintes de maladies mentales ne sont pas toutes dangereuses, ni idiotes, les riches ne sont pas tous des égoïstes, les personnes avec une certaine religion ne sont pas forcément des terroristes, pas plus que les croyants tous des moutons, etc. Force est de constater que beaucoup de ces préjugés sont basés sur des informations malheureusement la plupart du temps erronées et largement répandues. Pour développer votre empathie, vous devez vous forcer consciemment à ne pas cataloguer votre interlocuteur, mais à vous ouvrir à une nouvelle personne.

 

Faire preuve de curiosité 

Il est toujours délicat de s’imaginer la vie de personnes en dehors de son cercle social, que ce soit un cercle social plus défavorisé ou au contraire plus aisé. Avoir de l’empathie, c’est vouloir comprendre un peu à quoi ressemble l'univers de l’autre. Vous êtes-vous déjà demandé quel a pu être le parcours d´une personne avant de devenir un sans abri ? Plutôt que de traiter quelqu’un d’alcoolique, vous êtes-vous déjà demandé quelles raisons ont bien pu pousser cette personne à en arriver à ce stade ? L'écrivain George Orwell a vécu dans les rues de Londres pour découvrir la vie des personnes qui vivent en marge de la société. Il a ainsi changé de point de vue sur les plus démunis et s'est rendu compte que ce n'étaient pas tous des « scélérats alcooliques ». Vous êtes-vous déjà demandé à quel point une personne atteinte d’une dépression peut souffrir pour qu’elle puisse décider un jour de mettre fin à ses jours ? De l’imagination et surtout une grande curiosité s’ajoutent aux piliers de l'empathie cités dans les paragraphes précédents. Vous ne pourrez jamais ressentir tout ce qui se passe dans la vie d'une autre personne, mais vous pouvez grâce à votre imagination vous en faire une petite idée. Bref sortir de sa bulle confortable, arrêter de ne penser qu’à soi, mais penser aux autres, c’est aussi simple que ça l’empathie !

Que pensez-vous de ce sujet ? Vos avis nous intéressent !

 

Photo : © Fotolia – kozorog

 

Betty_Nelly, 23.05.2017