Joyeuse solitude à Noël

Joyeuse solitude à Noël

18 | 4857 Consultations

Noël est un jour de fêtes pendant lequel tout le monde est censé se retrouver en famille,  offrir et recevoir des cadeaux et  participer à d´interminables festins. Néanmoins, beaucoup de personnes se retrouvent seules, de manière „forcée“ (familles recomposées, dispersées géographiquement, personnes malades, dans la précarité) ou volontaire : certains fuient les réunions de familles parfois (souvent ?) imposées, et ressentent plutôt une envie de retour aux valeurs morales en grande perdition au profit du matérialisme. Alors dans ces différentes constellations familiales, comment passer tout de même un bon moment ? Voici quelques idées pour passer un Noël sereinement et „autrement“,  pour ceux qui aspirent à retrouver les valeurs humaines essentielles que nous avons en chacun de nous à savoir le sens du partage, le plaisir de faire plaisir, le goût des autres.  

 

Se chouchouter, lâcher prise, méditer

Etre seul n´est pas mauvais en soi, c'est ce qu'on en fait qui donne tout son sens à notre solitude. Pressurisés par des rythmes de moins en moins naturels, maintenus dans une obligation de liens et de communication permanents par les nouvelles technologies, nous aurions intérêt à apprendre à habiter notre solitude. L´aptitude à passer du temps seul peut devenir une voie d'épanouissement, une formidable source de créativité. Pourquoi ne pas savourer pleinement ce rare moment de tranquillité ? S´offrir des parenthèses est propice à la réflexion, nécessaire à la prise de décision et une occasion de s´essayer à de nouveaux jeux. „La solitude est bonne aux grands esprits et mauvaise aux petits. La solitude trouble les cerveaux qu'elle n'illumine pas“ écrivait Victor Hugo. Lire, redécouvrir la nature ou pourquoi pas partir pour d´autres cieux et profiter des spéciaux de dernière minute, voyager un 25 décembre peut s’avérer fort avantageux. Enfin, osez les soirées pour célibataires ! De nombreuses organisations ou sites de rencontres proposent des soirées pour les âmes seules.

 

Penser à notre environnement

Rien de tel qu’un retour aux sources et aux vraies valeurs pour retrouver le „véritable esprit“ de cette fête en s´investissant par exemple pour la planète en  réalisant au maximum soi-même cartes, emballages et décorations. C’est à la fois bon pour le budget et l’environnement. Misez sur des présents personnalisés, sur des petites attentions. De nombreux sites proposent des idées pour un Noël plus écologique : ornements de Noël fabriqués maison avec des matériaux comme la pâte à sel, des différents branchages, des pelures d’orange etc. Dans la même idée, les pommes de pin peuvent représenter de jolis objets de déco lorsqu’elles sont peintes. Fabriquez vous même une pomme d´ambre pour parfumer votre intérieur en  plantant des clous de girofle un peu partout dans une orange, voici un site intéressant: www.consoglobe.com

 

S´investir, offrir son temps

Participer à l’organisation d’un repas de réveillon pour les sans abris, soutenir les distributions alimentaires, la récolte de jouets, aider à emballer les cadeaux, apporter un colis et un peu de réconfort aux personnes âgées, visiter les enfants malades à l’hôpital, contactez les associations comme le Secours populaire français qui lance, tous azimuts, ses Pères Noël verts, auxiliaires du traditionnel Père Noël, afin que personne ne soit oublié à l’heure de la fête.  Depuis 1946, les petits frères des Pauvres  (www.petitsfreres.asso.fr) accompagnent dans une relation fraternelle des personnes - en priorité de plus de 50 ans - souffrant de solitude, de pauvreté, d’exclusion, de maladies graves. Ils ont pour mission d´aider à la préparation et participer à un repas collectif de Noël les 24 et 25 décembre, conduire les invités sur les lieux et les raccompagner ensuite chez eux, rendre visite ou partager un repas au domicile d’une personne qui ne peut ou ne souhaite pas sortir. L’association VoisinsSolidaires avance aussi quelques idées pour fêter Noël entre habitants d’un même immeuble, d’un même quartier ou d’un même village : organiser un concours de décor de bûches de Noël, offrir des pochettes services (un baby-sitting contre une leçon d’anglais) ; échanger des recettes de cuisine ; glisser une carte de vœux sous la porte ; décorer ensemble le hall de l’immeuble ou encore partager une galette des rois. L'idée étant de réussir à tisser du lien social qui perdure dans le temps (www.voisinssolidaires.fr).

En conclusion, s’il est important d’avoir des traditions familiales, rien ne nous interdit d’en créer de nouvelles plus en accord avec nos valeurs et nos envies.

Ptite blague pour finir: Voyant arriver des bûcherons dans la forêt un sapin dit à un autre : Je n'y peux rien, mais moi Noël ça me fout les boules ;-) 

 

Et vous, comment allez-vous passer les fêtes ?

 

Photo © Fotalia - Edler von Rabenstein

 

Betty_Nelly, 16.12.2015

leonie5
1 | 18.12.2015 10:32

Moi je le passe en famille, mais sans mon mari qui est hospitalisé depuis plus de 4 mois.
Nous irons le voir le 25 avec l'incontournable buche et 1 bouteille de champagne.
Je me dis qu'il y a pire et remercie la providence qu'il soit toujours avec nous.

vendredi33
1 | 18.12.2015 10:16

Plus de lien familial,depuis ma séparation il semble que je suis vraiment dans un isolement involontaire. les fêtes de fin d année ne représentent rien pour moi je suis hors circuit je ne fais pas parti de ce monde réserver à des familles équilibrées ma seule joie sera d inviter quelques amies cela remplacera cette absence familiale dont je suis victime depuis plusieurs années...

isabela68
1 | 18.12.2015 08:17

Moi ou en famille ou au travail  et pour une fois un peu en solo forcé ce n est pas le plus important  ya pire que moi brefff tous ça pour dire moi et autour de moi les fêtes étaient mieux avant maintenant  elles prennent moins de valeur juste pour leur beautées

KITYNOUX
1 | 17.12.2015 18:38

j 'ai la chance sur 3 enfants encore 1 avec 5 enfants 
et mon compagnon de puis 17 ans
pourtant je n'aime pas les fétes de fin
d'année,trop commercial  

Edel13
2 | 16.12.2015 19:08

Pour moi, enfants et petits enfants...
J'aimerai bien pouvoir ne rien faire ce jour là ... Mais ma grande ne comprendrait pas ...
Donc, je fais comme d'hab, je prépare le repas de manière à ce que le partage de ce jour-là soit "différent" de celui des autres jours tout simplement.
Mais trop d'absents au compteur...