L´optimisme, une question de volonté ?

L´optimisme, une question de volonté ?

12 | 9811 Consultations

"L´optimisme c´est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal", Voltaire.  L´optimiste voit « le bon côté des choses », pense du bien des gens, considère que des évènements, même fâcheux, prendront quoi qu’il arrive une tournure positive. Il ne se focalise pas sur le problème, mais imagine des solutions. Quelle que soit la situation, l'optimiste préfère agir que laisser faire les choses. Il a une bonne estime de soi et vit en bonne intelligence avec lui-même. Il profite pleinement  de la vie et fait confiance à ses jugements. Des épreuves, des soucis, notre vie en est envahie. L´optimiste apprend à en tirer partie. Il n´exclut pas une approche réaliste car il est conscient de ses erreurs mais il évite de les ressasser et persévère pour atteindre ses objectifs.  L´optimiste va de pair avec la certitude que rien n'est jamais fixé une fois pour toutes et que, si désespérant que paraisse parfois l'instant présent, la vie qui semble s'être arrêtée continuera. « Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l´opportunité dans chaque difficulté », Churchill.  

 

Naît-on optimiste ou le devient-on ?

Les deux en fait. Il y a certes une prédisposition génétique mais des actions sont possibles pour voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide. Les études sur les traits de caractère révèlent que l'optimisme est à 25 % génétique. Par ailleurs, la neuro-imagerie a mis en évidence, chez les optimistes, un niveau d'activation plus élevé de certaines zones profondes du cerveau en lien avec le cortex préfrontal. Mais le facteur le plus important, c'est l'attitude parentale : il a été démontré que, dès l'âge de cinq ans, un enfant élevé dans la pensée positive, la confiance en soi et une suffisante joie de vivre prend conscience des bénéfices de l'optimisme. Mais même si le recours à la volonté est souvent la première recette proposée à ceux qui se plaignent ou dépriment, l'optimisme ne se commande pas. Et l'optimisme de façade, qu'on affiche pour se rassurer soi-même ou paraître moins négatif aux yeux des autres, ne tarde pas à se craqueler. 

 

Travail sur soi et discipline

Si ta vie quotidienne te paraît pauvre, ne l'accuse pas, accuse-toi plutôt. Dis-toi que tu n'es pas assez poète pour en convoquer les richesses», Colette Nys-Mazure, professeur de lettres et conférencière. Tant que nous attribuons à d'autres ou aux circonstances la responsabilité de nos malheurs et de nos difficultés, nous ne pouvons transformer notre vie. Une belle vie est un privilège réservé aux personnes conscientes de leur pouvoir, ainsi que de la liberté et de la responsabilité qui l'accompagnent. Ces personnes-là préfèrent abandonner les routes faciles du conformisme pour se risquer sur les chemins audacieux de la créativité. Il ne faut pas oublier que nombres de personnes n´ont pas été programmées au bonheur et n´ont pas appris à y accéder (carences dues au manque ou à l´absence de preuves d´amour durant l´enfance, maladies, pertes d´êtres chers, précarité etc.). Néanmoins, elles sont parvenues, grâce à leurs efforts personnels (thérapie, lectures, entrainements et travail sur soi) à développer une attitude plus positive face à la vie. Il est possible de  modifier son comportement, grâce à un patient travail de reconstruction de sa vision du monde mais cela s´entretient. De nombreuses études américaines ont montré que l'optimisme était corrélé avec une durée de vie plus longue, moins de maladies cardio-vasculaires, une attitude plus assertive face aux maladies graves et une récupération plus rapide.

 

S´exercer à la pensée positive

Et si, avant d'affronter un événement désagréable, on puisait dans notre environnement et nos proches un peu d'énergie positive, en s'attardant sur un paysage qu'on croise tous les jours, en démarrant la journée avec le sourire, sachant que celui-ci peut nous être rendu à de multiples reprises ? Sourire est une sensation agréable qui apporte du plaisir.  Nous sommes souvent empêtrés dans un stress aux effets paralysants, aussi oublions-nous la dose d´humour, celle qui amène de la légèreté à notre quotidien. Sans pour autant se voiler la face, la réalité du monde est plus belle que ce que nous en montrent les médias. Soyons plus attentifs aux bonnes nouvelles, aux personnes qui oeuvrent courageusement et du mieux qu'elles le peuvent à améliorer le monde. Car être optimiste, c'est décider d'être attentif aussi et surtout à la beauté de la vie, au-delà de ses difficultés et de ses vicissitudes. Inaugurez une nouvelle vision des choses et souvenez-vous que vous pouvez modifier vos attitudes, et votre fonctionnement. Pour être heureux, il faut y mettre du sien.

Voltaire disait : „J'ai choisi d'être heureux. C'est mieux pour la santé"  Et vous, qu´avez-vous choisi?

 

Photo © Fotalia - Amathieu

Betty_Nelly, 28.10.2015

Campagne78
1 | 30.10.2015 08:09

Y aurait il sur ce site que des femmes "" esprit positif"" ...? 

bridge33
3 | 28.10.2015 17:45

je sais pas non plus si je le suis,car il faut endurer certaines épreuves
mais ce que je suis certaine ,c est que le maximum du temps,je prend les choses avec le sourire,et je renvois aux autres le plus souvent possible et dans le ou ma mesure du possible mes ondes positives!
a chacun/es de forger sa vie avec ses joies et ses peines,moi j'ais choisie de le faire avec le sourire(sans etre bisounours)
nous renvoyons aux autres ce que nous sommes nous memes....
bonne soirée a vous tous et toutes 

Edel13
3 | 28.10.2015 16:10

Je sais pas.
Pour ma part, je cherche toujours le positif du négatif et j'avance avec ou sans sourire, avec ou sans coup de gueule, mais j'avance avec le plaisir d'être vivante et d'aimer ça :)

Orchidee-17
3 | 28.10.2015 15:55

Bonjour à tous,
Comme les autres témoignages, je fais partie de celles (ou ceux) qui demeurent des optimistes malgré les épreuves de la vie.

J'aime à penser "qu'il y a toujours le soleil derrière les nuages".
Chaque jour, je trouve "des petits bonheurs" qui embellissent ma vie.
Je souris à la vie... Et que la vie est belle!

malaja
5 | 28.10.2015 13:40

Je suis une éternelle optimiste !
les revers de la vie m'atteignent comme tout le monde évidemment, mais je n'ai pas l'habitude de me lamenter sur mon sort.
D'abord parce que ça ne change rien.
Ensuite et surtout, parce que - naïvement - je suis persuadée que tout peut s'arranger, que dans toute situation il y a sinon une solution du moins une porte de sortie.
Et enfin, parce que le sourire est une sorte de politesse de l'âme, j'en ai hérité à ma naissance :)