La nature, l’antistress par excellence

La nature, l’antistress par excellence

10 | 1043 Consultations

De nombreuses études ont établi les bienfaits de la nature sur notre santé. Les arbres et fleurs, qui nous entourent, améliorent considérablement notre humeur et nous donnent des émotions positives. La présence de la nature est indispensable à notre santé, comme le démontrent la plupart des excursionnistes dans les milieux naturels. Voici un petit tour d’horizon des bienfaits de la nature ainsi que des activités à privilégier.

 

La marche à pied en forêt

Les exercices physiques, parmi lesquels la marche à pied, sont incontournables pour une bonne santé. De ce fait, marcher à pied est un moyen efficace pour booster notre énergie corporelle, surtout si cette pratique est faite en pleine nature. En effet, les arbres et fleurs ne sont pas seulement appréciés pour leurs traits esthétiques mais donnent également au corps humain toute la vitalité nécessaire à son bien-être. De plus, la verdure environnante empêche l'apparition de certaines maladies.  « La terre régénère puissamment, console les âmes en peine et a aidé de nombreux dépressifs à se remettre d'aplomb », rappelle Jean-Luc Chavanis, auteur de « Ces jardins qui nous aident ». La forêt a aussi des effets anticancéreux et antimicrobiens. Une longue période passée dans la forêt renforce la concentration dans le sang des cellules jouant un rôle important dans la lutte contre le cancer et les infections.

 

L'influence des fleurs sur les émotions

Les émotions humaines sont souvent déclenchées par de simples gestes. Lorsque ces derniers s’accompagnent de fleurs, seul le côté positif des émotions est en éveil. L’exaltation est à son comble. Par exemple, le fait d’offrir des fleurs est une action qui génère des émotions positives. Presque tous nos événements heureux sont ponctués de remises de fleurs à notre entourage : mariage ; anniversaire ; naissance d'une entreprise… Toutes les cérémonies sont devenues des occasions naturelles d'offrir des fleurs. Compte tenu de cette réalité, il va de soi que passer du temps dans un jardin fleuri revient à s’immerger dans un espace totalement paradisiaque, loin de toutes servitudes et contraintes des milieux urbains. Cela ne peut que stimuler le bien-être et la quiétude de l’âme.

 

La verdure sur les lieux de travail

Le salon « Jardins, jardin » qui s’est tenu en 2015 à Paris aux Tuileries, s’est penché notamment sur l’apport de la verdure sur le lieu de travail. Potager, toiture végétalisée et plantes vertes rendraient les salariés plus efficaces. Si certaines sociétés misent sur la pause sieste ou une belle salle pour prendre son café, d’autres sont en revanche convaincues que la meilleure façon de doper la productivité des salariés est de leur proposer des espaces verts ! C’est en tout cas une approche mise en avant par la société les Jardins de Gally à l’occasion du salon « Jardins, jardin ».  Entre table de travail accueillant une mini rivière, espace lounge très agréable pour discuter dans le jardin de l’entreprise ou gouttière végétalisée pour accueillir fraisiers et herbes aromatiques non loin de la cantine, tous les espaces de l’entreprise ont été végétalisés, pour une meilleure productivité des salariés…

 

La sylvothérapie

Des études menées principalement par des scientifiques japonais, mais également coréens ou chinois, tendent à conclure que la sylvothétapie présente plusieurs aspects bénéfiques, avec notamment des effets notables sur la santé mentale et cardiovasculaire, sur la glycémie, le système immunitaire ou encore sur le stress. Les Japonais appellent Shinrin-yoku (littéralement le « bain de forêt ») la pratique qui consiste à passer du temps en forêt et « câliner » les arbres. Les études de chercheurs démontrent que le sang de personnes ayant marché dans les bois contient un taux de cortisol beaucoup plus bas que celui de personnes ayant couvert la même distance en ville. Or cette hormone est considérée comme une des principales hormone de stress. De plus, les chercheurs ont également mesuré une activité plus faible du lobe préfrontal du cerveau, signe d'un état de relaxation avancé. Aujourd'hui, près de 5 millions de Japonais atteints d'anxiété, d'hypertension ou de stress effectuent régulièrement ces gestes dans les forêts.

Assurément, le milieu naturel possède toutes les ressources nécessaires à l’équilibre de notre santé. Il nous procure l'oxygène, l'énergie et nous met à l'abri de plusieurs maux. Alors ne perdons plus de temps et puisons au maximum l’énergie positive que nous procure la nature !

 

Que vous inspire ce thème ? Vous promenez-vous souvent dans la nature et que vous apporte-t-elle ? Nous attendons vos témoignages !

 

Photo © Fotolia – Auteur : Aliaksandr Marko

Betty_Nelly, 18.04.2019

jeanjeandumoulin
0 | 23.04.2019 15:36

La nature , laisser la vivre tranquille , si vous la provoquer , elle vous puniras .
Prenez ce quelle vous offre , et juste , ce que vous avez besoin , sans détruire ou massacrer , se qu'il y à autour . Et arrêter de jeté vos bouteilles en plastique une foie que celle-ci sont vide . Si vous aimez , manger en forêt , penser à prendre des sacs poubelle , et ramasser vos déchet . La nature vous le rendra . Jeanjean !!!

Dokkaz
1 | 22.04.2019 14:33

Marie, Onyx, Betty-Nelly à parlé du bienfait d'une marche en forêt, surtout lorsque que l'on vit en ville ! Il est évident que vivre en pleine nature, bien que très tentant, demande de grandes facultés d'adaptation.
Onyx, je ne dirai pas que vivre en ville est confortable, c'est pratique tout au plus. Il n'y a aucun confort dans la proximité, la circulation, le bruit et les odeurs nauséabondes.
Si le choix m'était donné, c'est sans regret que je quitterai la ville.
Bonne semaine !

onyx30
3 | 19.04.2019 23:09

Tous ces commentaires me font sourire, ce sont tous des commentaires de personnes vivant dans leur petit confort au quotidien, et qui éprouve cette sensation de quitter leur appartement douillet, pour prendre un bol d'air, ce qui est très logique.
Mais vivre réellement au beau milieu de la nature, très peu le font.
J'en parle en connaissance de cause, car cela fait maintenant plus de vingt années, que je vis en pleine nature, ayant passé parfois des nuits entières dehors, non par plaisirs, mais par obligation de par mon ancien métier, maintenant à la retraite, cela va me manquer énormément, l'observation de la faune et de la flore, d'être le témoin de comportement de certains animaux, que très peu de personnes ne pourront observer, par méconnaissance de la nature, un exemple entre autre, l'accouplement de couleuvres esculape, très beaux reptiles, la femelle mesurant 1 m 80 à 2 m, alors que le male ne fait jamais plus de 1 m50, c'est maintenant qu'il sortent de leur hibernation.

L'arrivée des huppes faciès, des bondrées apivores, des buses variables, et un peu plus tard des guêpiers d'europe, j'arrête ici, car j'en aurais tellement à raconter, et ce métier que j'ai exercé sur le tard m'a réellement passionné, celui de garde chasse, mais ne vous y méprenez pas, je n'ai jamais tirez sur un animal, c'est avant tout faire respecter les lois régissant la protection de la nature, et pour ce faire, c'est au détriment de son petit confort personnel.

marie93
1 | 19.04.2019 07:00

Ha oui, la nature .....
La nature, comme vous l'entendez, avec le confort, avec sa petite maison ou son petit appartement, qui nous permet quand on rentre d'être bien au chaud quand il fait des températures sibériennes, par exemple.
La mode est au retour au ressources, mais serions nous aujourd'hui capables de vivre dans la nature, avec pour seul lit, un matelas de mousse, avec pour seul chauffage un morceau de bois mort ?
Je provoque, certes, mais, sommes nous bien réaliste ? Qui d'entre nous n'a pas pesté contre un coq qui chante à 5 heures du matin quand on voulait faire la grasse matinée ?
La nature, certes peut vous apporter beaucoup, mais elle sait être très hostile à l'homme !

nade2812
2 | 18.04.2019 19:25

Je vis en banlieue parisienne. j'ai un besoin de m'aérer, c'est vital. J'ai la chance d'avoir, des parcs, des jardins, des lacs, la forêt de Fontainebleau, de Sénart, de partir régulièrement à la campagne, à la mer, parfois à la montagne. Toucher la terre, ses arbres, jardiner et arroser les plans par la grasse d'une source au milieu du potager. Lire à son pied pour mon grand plaisir que peu de gens puisse s'offrir. me ressourcer, méditer.
Ceci ne m'empêche nullement d'arpenter les rues et ruelles de notre belle capitale ou d'une autre ville en France ou ailleurs pour y découvrir des lieux magiques.

Dokkaz
2 | 18.04.2019 15:33

Effectivement Betty- Nelly, la nature est un véritable anti-stress, on y respire, on s'y ressource, on en revient rasséréné. Normal ! Nous en faisons aussi partie.
Autrefois, mes balades se faisaient en forêt, dans les monts du Lyonnais, aujourd'hui, c'est en bord de mer, c'est différent, mais pas mal.

Odyssee20
5 | 18.04.2019 12:40

Mon objectif de vie est (entre autres) de vivre en pleine nature et j'espère parvenir à trouver rapidement où élire mon prochain domicile.
En attendant, dès que possible, je vais marcher loin de la ville souvent seule (hélàs) pour mettre mon esprit au repos et aérer mes neurones.
Le calme ambiant, à peine "perturbé" par les oiseaux est un moyen génial (et gratuit) pour se ressourcer et s'emplir de sérénité, faire la paix en soi ! Après une bonne rando, je me sens pleine d'énergie, comme nettoyée et gonflée d'amour (si, si)
D'ailleurs, comme il fait trop beau aujourd'hui, j'y vais de ce pas !!
Bonnes balades aux amoureux de la nature !!!