Mieux vieillir grâce à la sophrologie

Mieux vieillir grâce à la sophrologie

7 | 1208 Consultations

Vieillir a indéniablement un impact médical et physiologique sur chacun d’entre nous mais pas seulement. La dimension culturelle se trouve également affectée avec moins d'envie de sortir, d'apprendre ou encore de faire preuve de curiosité. On observe parfois une perte d'intérêt pour la notion même de plaisir et il n’est pas rare que les seniors soient touchés par un sommeil de mauvaise qualité, une peur des chutes, ou encore par la dépression. En quoi la sophrologie peut-elle accompagner de manière positive les seniors dans leur quotidien ? Quelles méthodes simples sont utilisées ? Dans cet article, nous découvrirons combien la sophrologie peut contribuer à améliorer positivement la vie des seniors.

 

Principes et effets bénéfiques

La sophrologie (du grec sôs : harmonie, phrên : esprit et logîa : science) est une méthode d'investigation et d'harmonisation par des états modifiés de conscience, créée en 1960 par le neuropsychiatre colombien, Alfonso Caycedo. Elle utilise des exercices de relaxation statiques et dynamiques visant à créer un vécu corporel qui permet de développer positivement les capacités du pratiquant. Les techniques appliquées sont entre autres : la respiration, pour régulariser les battements du cœur, équilibrer l’état émotionnel, apaiser le corps d’éventuelles douleurs ou encore produire des endorphines grâce à un relâchement musculaire profond ; la redécouverte des sens, dont l’objectif est de réactiver la mémoire sensorielle ; la posture et l'équilibre pour pallier aux problématiques d'affaissement et de la peur de la chute ; et enfin le principe fondamental d’adaptabilité, c’est-à-dire des techniques adaptées à la réalité de chacun.  Accepter les changements dans son corps, les transitions de vie, réactiver les souvenirs heureux,  savourer ses propres ressources, explorer des événements agréables du passé, s'ancrer positivement dans le présent, vivre dignement son quotidien, et se projeter dans une fin de vie de qualité sont les objectifs de cette méthode. Cette dernière s’appuie sur un travail de visualisation positive aidant notamment les seniors à s’intégrer sereinement dans un nouveau lieu de vie, à se revaloriser, à retrouver de la confiance en soi, à renforcer ses capacités à vivre et apprécier l’instant présent. Ce type de relaxation permet en outre de se reconnecter de façon positive à son corps, de continuer à mobiliser ses articulations tout en se basant sur la respiration et la détente mentale et corporelle.

 

La sophrologie en Ephad

Les résultats positifs de cette méthode ont encouragé les Ephads à l’adopter afin d’accompagner les seniors souvent angoissés et bouleversés par ce changement de lieu de vie. Le déroulement d’une séance peut être individuelle ou en groupe. Les ateliers suivent le rythme des participants, durent environ une heure et peuvent se dérouler dans une salle mise à disposition pour les séances en groupe ou encore dans une chambre, dans le cadre d’une séance individuelle ou bien à domicile pour les personnes plus indépendantes. La sophrologie ne concerne pas uniquement les seniors mais également le personnel soignant, qui (surtout dans le contexte actuel !) travaille dans un environnement très difficile avec des contraintes en terme d'horaires et des difficultés relationnelles et physiques ayant un impact sur le plan individuel et collectif. La méthode leur permet d'optimiser leurs capacités d’adaptation pour gagner en efficacité, de récupérer entre leurs nombreuses tâches pour retrouver une certaine sérénité, et de prendre du recul pour mieux gérer leurs émotions.

 

L’acceptation comme moteur

L'acceptation de l'état de vieillesse est au cœur du travail. Le sophrologue va guider la personne âgée vers l'acceptation de son âge pour ensuite accompagner cette dernière vers les possibilités qui s'ouvrent à elle. Ainsi, il sera plus facile de porter un nouveau regard sur elle-même, sur ce qu’elle peut accomplir, tout en lui faisant prendre conscience qu’elle peut vieillir en forme et heureuse!;-). La sophrologie va apporter un sentiment de vie en activant les capacités propres à chacun tout en lui permettant de rester acteur de sa vie avec autonomie et dignité autant que possible. La notion de retour au plaisir, le maintien du lien social, la reconnaissance du regard des autres sur soi, les éléments positifs du passé, la conscience du présent qui se vit à chaque instant et l’activation de petits projets de vie future sont autant de défis à remporter. La sophrologie peut contribuer à redonner le plaisir de respirer, le plaisir aux choses, de retrouver des petits moments de sourires, donner du relief aux journées. Elle a le pouvoir de faire voyager la conscience, pour vivre dignement son quotidien, et d'explorer le futur, en offrant la possibilité de décider de la qualité des jours restant. Bien-sûr, la sophrologie ne se substitue pas aux traitements médicaux mais elle les accompagne et peut être une aide très précieuse !

Avez-vous déjà eu recours ou avez-vous recours à la sophrologie ?  Que vous apporte/vous a apporté cette méthode ? Vos expériences nous intéressent !

 

Photo © Adobe – Auteur : Toanet

 

Betty_Nelly, 11.06.2020

AMELIE97
2 | 12.06.2020 07:43

Pour moi-même je n'ai pas essayé la sophrologie mais j'y viendrai peut-être car la thérapeute qui me prend en réflexologie plantaire me fait beaucoup de bien et m'inspire confiance pour essayer puisqu'elle est aussi sophrologue. Et surtout qu'elle a eu le temps de saisir durant les séances de réflexologie plantaire qui je suis et donc que je n'aime pas qu'on s'empare de moi car c'était mal parti entre nous au début. En effet, lors de la première séance j'ai nettement senti qu'elle voulait me tester et je n'ai pas apprécié et elle a parfaitement compris que je ne me plierais que de moi-même à tout traitement et que je n'étais pas venue pour me sophrologiser selon son souhait mais venue pour mon souci à moi : le pied !!!.
Ceci dit, ce qui a été refusé de ma part au premier abord avec cette thérapeute, et bien je l'ai eu pratiqué dans une classe hyper difficile en 94/95. Nous avions, nous enseignants de classes dites "hétérogènes", disons particulièrement éreintantes pour élèves et maitre, eu une petite formation. Et franchement cela donnait de bons résultats, au point que les deux "hyper-actifs" (mais paraissait-il alors pour les parents = enfants surdoués incompris), disons hyper emmerdeurs qui transformaient la classe en chahut bahut infernal, s'endormaient. Les autres me demandaient "on les réveille ?" Je disais "surtout pas !".
Le souvenir que ça m'a laissé ? Contente d'appliquer la méthode d'accalmie (ouf) mais franchement je ne voudrais pas qu'on me l'applique. Cela me semblait un peu gourou de ma part....
Ceci dit, pourquoi après tout quand je serai en EHPAD, refuserai-je de tels bienfaits ?

rosalie39
2 | 11.06.2020 19:33

J'ai essayé au décès de mon conjoint. Aucun bénéfice, quand je sortais de la séance, j'avais besoin de me dépenser jusqu'à ne plus penser et m'écraser dans un sommeil bénéfique ensuite.
Je suppose que cela peut aider certaines personnes.

chayonne
3 | 11.06.2020 15:34

Merci Betty_Nelly.
S'il est vrai que la sophrologie (quand elle est bien pratiquée) permet de mieux vieillir, elle est également une aide pour les ados en crise ou les adultes de tous ages confrontés au stress, aux angoisses ou au trac !

Pourtant certaines personnes n'arrivent pas à "entrer" dans le jeu.
Cela vient très souvent de la qualité des sophrologues.

Car beaucoup d'entre eux accompagnent les exercices de musique dites relaxantes, et parfois ces musiques sont mal choisies.
Celles qui donnent le plus de résultats sont les musiques douces comme les musiques celtiques (dites justement relaxantes).
Elles doivent "entourées" avec douceur les images apaisantes que les patients vont chercher en eux.

...et la VOIX du sophrologue est également très importante.
Elle doit mener les personnes d'un point à un autre de leur corps dans le moelleux, la patience, le calme et la sérénité.
La voix doit rester lente et sur les mêmes notes.
...ainsi les patients se sentent rapidement en PAIX.

C'est une forme de relaxation particulièrement bénéfique qui ne peut s'atteindre pleinement que si aucun bruit extérieur ne vient troubler la séance.

Perso j'apprécie énormément de la faire yeux fermés, assise et pieds nus.

Edel13
3 | 11.06.2020 11:44

Je n’ai jamais essayé, ça me tente et en même temps, j’ai peur de tomber sur des farandoleurs ... Il y a beaucoup de charlatans qui traînent par-ci par-là en ventant telle ou telle technique et qui en fait en connaissent autant que moi.
Ce que tu décris des « vieux » qui se laissent aller, qui dépriment et qui perdent le goût à tout, je l’ai vécu avec ma mère. Ce désintérêt qui s’est emparé d’elle petit à petit insidieusement ... c’est assez effrayant je dois dire, car pour ma part, j’ai eu beau essayer diverses alternatives, rien n’y a fait elle a glissé tout doucement vers l’oubli ?
Bref, revenons à la sophrologie. Dans un autre registre, j’ai eu de bon retour d’une voisine dont la petite fille a été accompagnée, il y a quelques années, par une sophrologue dans la lutte contre l’anorexie et ma foi elle a trouvé que ça avait été bénéfique à cette jeune fille.