À chacun sa conception des vacances

  • À chacun sa conception des vacances
    5  | 621 Consultations

    Synonymes de voyage, de repos absolu, de retrouvailles en famille ou entre amis, les vacances se choisissent selon les caractères, les envies, les besoins et le budget de chacun. Mer, montagne ou désert ? À l’hôtel avec zéro contrainte ou plutôt dans la convivialité d’une maison d’hôtes ? Et pourquoi pas proche de la nature sous une tente ? Le choix des vacances est très individuel et révèle souvent certains aspects de notre personnalité.  Voici un petit tour d’horizon de différents types de vacances.

     

     

    Les vacances avec famille ou amis

    Vous êtes très famille et avez la chance de bien vous entendre avec tous les membres. Vous choisissez de rattraper le temps qui manque souvent cruellement pendant l’année et vous vous retrouvez dans un cadre harmonieux, propice à resserrer vos liens. Le but est de partager des moments ensemble, de passer des soirées interminables à discuter en terrasse autour d’un apéritif ou d’un barbecue… Pour certains, il s’agit d’une maison de campagne, pleine de souvenirs retrouvée chaque été avec bonheur, pour d’autres, de la location d´un gîte assez grand pour accueillir toute la famille. Laisser les vacances s'écouler tranquillement, pratiquer ses activités favorites, oublier les horaires contraignants du bureau et de l'école, bref ce retour à la vie familiale, ce recentrage autour de la « cellule de base » rassure par son caractère immuable. Néanmoins il ne faudrait pas que les tâches (marché, cuisine, ménage etc.) reposent uniquement sur la maîtresse de maison. Le partage des travaux est primordial, surtout après un certain âge. Ce modèle de vacances peut s’appliquer également à des retrouvailles entre amis.

     

    Les vacances avec priorité au calme et repos

    Se prélasser en terrasse autour d’un verre, lézarder au soleil, prendre le temps de sentir les parfums qui nous entourent, d’écouter le chant des oiseaux, de profiter du silence de la nature, de s’installer sous un arbre et de s’évader dans un livre pendant des heures. Décompresser, pouvoir faire preuve de souplesse de planning, ne pas toujours se presser selon un emploi du temps fixe, ne plus regarder sa montre :  beaucoup aspirent à ce modèle de vacances. Ne pas mettre de réveil, profiter de quelques matinées pour dormir plus longtemps et dans la journée, faire une petite sieste et pourquoi pas se livrer à des câlins ;-).  Pour beaucoup les vacances, c’est tout simplement prendre du repos tout en rechargeant les batteries. Le quotidien nous oblige à être tout le temps en contact avec les autres, dans un brouhaha constant, à répondre aux demandes de tout un chacun. Profiter de son temps libre pour se reposer, c’est fuir les lieux touristiques bruyants et laisser la vie et les jolies choses venir et s’imposer elles-mêmes.

     

    Les vacances du bout du monde

    Personnellement, je me situe dans cette catégorie. Je reconnais que la France est un merveilleux pays, néanmoins j’éprouve un besoin de dépaysement total et une insatiable curiosité pour de lointaines contrées : nouveaux paysages, nouveaux visages, nouvelles spécialités culinaires, partager des moments uniques avec des autochtones, développer de nouvelles habiletés en tentant de s’adapter à un mode de vie radicalement différent. Faire le plein d´énergie grâce à une luminosité et des couleurs exceptionnelles. Aller en Inde, au Pérou ou au Maroc, visiter des temples, les musées, les villages, prendre des moyens de transport locaux, flâner sur les marchés, observer des scènes de vie, rencontrer des gens de tous horizons. Ce choix de vacances favorise l’ouverture d’esprit et permet de faire un saut dans l'inconnu, nous ouvrant à l’imprévu. Comme le disait Proust : « le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux ». Découvrir de nouvelles cultures est un enrichissement de tous les instants.

     

    Les vacances écolos solidaires

    Pourquoi ne pas chasser son égoïsme en effectuant une mission humanitaire pendant quelques semaines tout en participant ainsi au développement local d’un pays ? C’est l´objectif du tourisme « éthique » ou « solidaire ». Le but est de s'assurer que le tourisme essentiellement dans les pays de l’hémisphère Sud permette d'ancrer le pays visité dans un développement durable. Plusieurs associations (dont l'Association pour un Tourisme Equitable et Solidaire, ATES) ont le pris le taureau par les cornes et reversent un certain pourcentage du prix du voyage à des projets utiles aux populations locales tels que des créations de puits, d'écoles ou encore de dispensaires. Enfin, pour les plus écolos d’entre nous, il est possible d’opter pour des vacances bios et écolos en faisant de l’éco-tourisme. Une occasion de découvrir notre planète sans l’endommager, en séjournant dans des logements écolos, en mangeant 100% bio (par exemple des légumes du potager biologique), le tout en adoptant des gestes éco-citoyens.

     

    Et vous quel genre de vacances privilégiez-vous ? 

    Qu´attendez-vous de cette période de temps libre ?

     

    Photo © Fotolia – Auteur : jakkapan



    Betty_Nelly, 15.08.2017


toujourscurieux 0 | 16.08.2017 11:20

  • toujourscurieux
  • Bonjour B-N.
    Je nuance un peu votre propos.
    1// Beaucoup voyager ?? Certes !! Mais en sécurité !!
    On fait beaucoup,ces temps ci,dans la Kalachnikov !! Alors.......il faut,quand mème,rentrer vivant-bipède plutot que couché-sapin.
    2// Perso,à 91 ans il est temps !! Rédiger les articles concernant mes
    recherches.
    A l'ombre.Lecteur de C.D.
    Elle est pas belle ?????
    T.J.C.

AMELIE97 0 | 17.08.2017 10:57

  • AMELIE97
  • Depuis mes 70 ans, je privilégie l'Europe, pour des questions de santé. Je suis allée dans les limites de nos résistances physiques, et les derniers voyages se sont faits contre les avis médicaux pour moi, mais en préparant soigneusement des mois à l'avance les étapes, plus que les gîtes, car il est impossible de les prévoir au jour près. La priorité était la voiture de location, confortable, tout terrain, grand coffre, deux valises, une pour le strict indispensable de linge lavable et sèchable facilement + polaires imperméables, chaussures de randonnée et vêtements toutes saisons calculés au mini, les médicaments pour mon mari et moi, chacun son sac à dos, 16 kilos maxi pour lui, 12 pour moi. L'autre valise était réservée au matériel de survie. Je ne regrette aucune des difficultés. Nous avons toujours rencontré une grande solidarité de la part de la population locale, indispensable pour moi, plus fragile. Ce qui m'a été le plus pénible, c'était de lutter contre les débordements du stress de mon mari, qui cependant a toujours été fier, ensuite, des aventures dans lesquelles je l'entraînais. C'est fini, maintenant vacances cool...ami(e)s et famille, et plus de mari. J'ai adoré les déserts. La montagne beaucoup moins (asthme). Les milieux tropicaux, enchantement et désastres sanitaires, la mer extra. Les vestiges antiques, ah, le must du must. Mais là aucune difficulté matérielle, car les équipements touristiques sont toujours présents. J'étais d'une nature assez insécurisante, donc c'était toujours "Go". Maintenant, ce serait plutôt club75+, mais je n'aime pas les clubs de vacances...

Destinee76 0 | 18.08.2017 08:09

  • Destinee76
  • Bonjour Betty,

    Oui, à chacun sa conception des vacances. Les meilleures sont celles qui laissent un goût de bonheur, de plaisir, et de faire ce qu'on aime, d'étre avec ceux qu'on aime, que ce soit avec la famille, les amis, ne rien faire, ou au contraire entreprendre des découvertes, des expériences nouvelles.
    Moi aussi, je me classe dans la même catégorie que toi : j'ai envie de découvrir de nouveaux paysages, de nouveaux modes de vie, que ce soit en France ou à l'étranger, en privilégiant les rencontres et l'éco-tourisme.
    Alors rechargons nos batteries en attendant les prochaines vacances !

Nouveaux membres



Mentions légales | CGU | Charte de confidentialité | Aide et contact | Partenaire | Programme d'affiliation | Témoignages | Presse | Publicité | Emplois
© 2005-2017 50plus-Treff GmbH