Amour et argent

Amour et argent

9 | 3178 Consultations

L’amour est un sentiment extraordinaire et éternel, du moins c’est ce que nous souhaiterions. Malheureusement dans beaucoup de cas son échec est provoqué par des choses profanes comme l’argent. Nous devrions pourtant, passé 50 ans avoir assez de sagesse pour résoudre facilement ce genre de problèmes. La plupart du temps les problèmes découlent du fait que les charges sont inégalement réparties.

 

L’échec pour raisons financières

D’après les statistiques la plupart des séparations sont dues à des ressources inégales au sein du couple. Particulièrement chez les plus de 50 ans la disproportion est flagrante entre les hommes et les femmes. Celle-ci cause des tensions. L’inégalité vis à vis du partenaire nanti engendre un sentiment d’infériorité, de dépendance. Celui ou celle qui finance peut développer un sentiment de supériorité. A cause des choix de vie antérieurs et à cause de difficultés  présentes que l’on ne peut pas influencer, le problème de l’argent peut rapidement détériorer une relation amoureuse. Il est présent sans arrêt. Surtout les femmes qui n’ont pas travaillé ou travaillé à temps partiel pour élever les enfants sont loin d’avoir les mêmes revenus que leurs partenaires. Dans les familles traditionnelles dans la tranche d’âge des 50 plus le „pater familias“ ramenait l’argent à la maison et a donc en général droit à une retraite plus conséquente. Afin d’éviter de se disputer et de gâcher cette chance de l’amour tardif, voici quelques conseils à respecter dans la vie quotidienne.

 

Communiquer, planifier et agir

Ce qui parait être un lieu commun est pourtant la meilleure manière d’éviter les conflits. Celui qui se sent désavantagé financièrement dans une relation devrait en parler le plus vite possible avec son/sa partenaire. Cela ne veut pas dire que l’on dépensera moins pour les projets communs, mais cela permettra de discerner quelles sont les priorités de l’autre, quels sont ses besoins et ses attentes. Car la plupart des problèmes se résolvent en les mettant à plat. Le but est de trouver une harmonie dans les projets tout en respectant les différences de point de vue.

 

Les erreurs à éviter

Mettre tout l’argent dans un compte conjoint: Si on n’a pas la même facon de gérer l’argent pour nos dépenses personnelles, on court à des discussions interminables, car on a vite le sentiment que l’autre fait des dépenses inutiles avec notre argent. Pour éviter  ce genre de problèmes les partenaires peuvent ouvrir un compte conjoint pour les dépenses communes, mais chacun conserve son compte personnel.

La division des dépenses à parts égales: Si on n’a pas de salaire équivalent, cela devient facilement une source de conflits, Forcément un des partenaires aura moins d’argent à sa disposition. Il vaudrait mieux calculer le budget au prorata des salaires.

Ne pas parler argent: L’argent est dans beaucoup de famille un sujet tabou, C’est un sujet épineux, surtout si les partenaires ont des rapports opposés à l’argent, par exemple la fourmi économe et la cigale dépensière. Alors il faudrait établir un budget, ce qui oblige à discuter de nos priorités et de nos objectifs et gérer le budget ensemble.

Vivre au dessus des moyens: L’endettement est une source de stress. Il faut ajuster le budget, surtout quand la situation du couple change, achat immobilier, chomâge, passage à la retraite, modification de salaire, enfants qui font des études. Il faut alors réduire les achats à crédit au maximum et se questionner sur ses habitudes de consommation.

Gérer seule ou seul le budget: Le conjoint passif n’a aucun contrôle et la responsabilité pèse sur celui qui est actif. Il faudrait impérativement  prendre les décisions ensemble pour les grosses dépenses, même si la gestion est assumée par l’un d’eux.

En résumé, ce qui est le plus important pour éviter les conflits, c’est la discussion, même si elle est difficile, en essayant de comprendre les motivations et surtout de respecter l’autre.

 

Et vous, que pensez-vous de ce sujet ? Quelles expériences avez-vous faites ?

 

Photo © Fotalia - Urheber pogonici

Betty_Nelly, 12.11.2015

sourire95
1 | 14.11.2015 12:06

Intéressant...
Et quand c'est la femme qui gagne plus ?
J'ai constaté que l'homme avec qui je vivais ne prenait pas ce décision commune et se laissait "gérer": le fait de ne pas partager, de ne pas avoir de compte joint et d'habiter chez celui qui assume tout n'est pas toujours une solution viable...j'ai fini par me sentir abusée.
Dialoguer et expliquer ses ressentis me parait indispensable.
Dans le monde où nous vivons, comment partager ?