Femmes artistes françaises

Femmes artistes françaises

11 | 3846 Consultations

Une étude récente a montré que la plupart des peintures murales de la période préhistorique étaient des œuvres de femmes. Aujourd'hui, pourtant, elles n'occupent plus le devant de la scène dans le monde de l'art largement dominé par leurs homologues masculins. Certes, il est vrai que de nombreuses artistes ont su sortir du lot, mais elles restent encore minoritaires. Voici le portrait de quelques-unes des femmes artistes qui ont su s'illustrer.

 

 

Elisabeth Vigée Le Brun

Artiste-peintre française née le 16 avril 1755, Élisabeth Vigée Le Brun a marqué le monde des portraitistes de par ses œuvres exceptionnelles. Cette illustre artiste a eu le privilège de travailler pour des têtes couronnées françaises, napolitaines, russes, autrichiennes. Issue d'une famille paysanne bourgeoise, Élisabeth a montré sa passion pour l'art dès sa jeunesse alors qu'elle était pensionnaire à l'école du couvent de la Trinité du faubourg Saint-Antoine, une passion qu'elle tient de son père. Après le décès de celui-ci, ce fut le peintre Gabriel-François Doyen qui continuera sa formation. Ce dernier l'a présentée à Gabriel Briard, un membre de l'Académie royale de peinture. Elle se lie d’amitié avec Marie-Antoinette dont elle fera des portraits très connus. A la Révolution elle part en exil en Italie et ensuite en Russie. Ses chefs-d'œuvre sont aujourd'hui exposés dans les plus prestigieux musées au monde comme le portrait de la Reine Louise de Prusse au château de Charlottenburg à Berlin, celui de la comtesse Skavronska au Louvre et de Lady Hamilton en Bacchante à la galerie Walker Art de Liverpool.

 

Camille Claudel

Sœur du diplomate et célèbre poète Paul Claudel née le 8 décembre 1864, Camille Claudel a baigné dans l'univers de l'art depuis sa tendre enfance. Soutenue par son père et blâmée par sa mère pour cette passion dévorante qu'elle éprouve pour l'art, la jeune Camille a su imposer ses aspirations. Dans la première moitié de sa vie, elle a fait de nombreuses rencontres avec des artistes de renom, dont Alfred Boucher et Auguste Rodin, de 24 ans son aîné et qui deviendra son amant. Elle a aussi suivi des cours dans les écoles d'art les plus prestigieuses comme l'Académie Colarossi entre autres. Parmi ses œuvres les plus connues, l'on citera « La Vague », une sculpture en marbre et bronze de 1867 aujourd'hui exposée au musée Rodin de Paris, « la Valse », une sculpture en bronze de 1905, également exposée au Musée Rodin et « les Causeuses » une œuvre datant de 1897. Faite Internée par sa famille dans un établissement psychiatrique en 1913, elle décèdera en 1943 après 40 ans de réclusion à l'âge de 78 ans dans des conditions misérables.

 

Lili Boulanger

Issue d'une famille de musiciens, Lili Boulanger est une compositrice française née le 21 août 1893 à Paris. Elle est la fille du premier grand prix de Rome, Ernest Boulanger et d’une cantatrice russe. Son père était compositeur, et  professeur de chant au conservatoire de Paris où la jeune Lili a entamé ses études musicales à l'âge de 16 ans. Elle obtient le premier Prix de Rome en tant que femme. Ses compositions pour piano, musique de chambre et musique chorale ont été très remarquées. Elle s'est éteinte à l'âge de 24 ans nous laissant des œuvres comme « la Valse en mi majeur pour piano », « le Cortège » (piano et flûte), des œuvres symphoniques comme « Nocturne », « D'un soir triste » et « D'un matin de printemps ».

 

Niki de Saint-Phalle

Artiste plasticienne franco-suisse, réalisatrice et peintre, Niki de Saint-Phalle est une artiste autodidacte qui a débuté sa carrière en tant que mannequin. Née le 29 octobre 1930 à Neuilly-sur-Seine, elle a commencé à peindre ses premières toiles à l'âge de 22 ans.  Mariée en secondes noces avec l’artiste suisse Jean Tenguely elle a crée avec celui-ci nombre d’oeuvres d’arts. Elle était membre du mouvement Nouveaux réalistes aux côtés d'Yves Klein et de Gérard Deschamps. Si elle a surtout était rendue célèbre par « les Tirs », elle a également réalisé une multitude de chefs-d'œuvre pour ne citer que « les Nanas », le Jardin des Tarots et le Golem, les Black Heroes et Queen Califia's magical circle. Soutenue par Alexandre Iolas, elle a réussi à séduire le marché de l'art américain qui était à l'époque réputé être un milieu très masculin. Son décès en 2002 est sans doute dû en partie à l’inspiration de produits toxiques lors de ses créations.

 

Et vous connaissez-vous des femmes artistes célèbres auxquelles vous voudriez rendre hommage?

 

Photo © Fotalia – Urheber Blickfang

Betty_Nelly, 01.12.2015

claudine6marie6
0 | 18.01.2016 19:01

Je suis FAN DE Frida Kahlo

Pema
2 | 01.12.2015 21:35

Dommage que Mary Cassatt ne soit pas française, quant à la douceur et la tendresse de ses portraits avec enfants..mais l'art a-t-il des frontières?

guyalsace
0 | 01.12.2015 17:08

Pour les plus connues , et il m'en échappe certainement 
Louise Bourgeois , Berthe Morizot , Sonia Delaunay , Suzanne Valadon , Sophie Taeuber-Arp , Marie Laurencin , Aurélie de Nemours , Dora Maar
Marie Josèphe Daloz , Petra Puschmann , Emilie Marçot  
 
Hommage à toutes ces grandes artistes .