La nudité

  • La nudité
    10  | 804 Consultations

    L’idée portée sur la nudité dépend de notre culture, de notre éducation et de nos valeurs. Dans le monde, la nudité a des significations très variées : parfois rite initiatique, elle peut également être une règle d’hygiène ou bien encore une marque de respect et d’humilité. Nous évoquerons dans cet article certains aspects de la nudité, tels que la nudité en peinture, la nudité utilisée comme outil de protestation puis le naturisme. Notre but n’est pas de juger mais plutôt de faire un tour d’horizon et d’élargir nos perspectives.

     

    La nudité dans la peinture

    De célèbres tableaux représentant la nudité ont marqué l’histoire de la peinture à travers les époques : citons entre autres La naissance de Vénus de Boticelli (1485), Les trois grâces de Rubens (1639), La naissance du monde de Courbet (1866) ou encore Les demoiselles d´Avignon de Picasso (1907). Tous ces tableaux ont contribué à forger une esthétique de leur époque, à former le goût du spectateur tout en essayant de respecter les exigences morales de l’époque. Le XXème siècle se caractérise par une approche très crue du corps, parfois loin de toute considération esthétique, citons par exemple Lucian Freud dont les corps sont « brut de décoffrage » et les poses parfois très exhibitionnistes. On trouve aussi une diversité de styles avec des nus de toutes les couleurs par exemple chez Matisse ou Vlaminck et sous toutes les formes et dans toutes les positions, notamment chez Picasso : debout, assis, de face, de dos, seul ou à plusieurs, hommes ou femmes, jeunes et moins jeunes, beaux, laids, maigres, gros… On peut se demander où se trouve la limite. Peut-être dans le talent et l’imagination du peintre ?

     

    La nudité comme arme de protestation

    Nombreux sont les artistes, activistes ou particuliers à opter pour la nudité pour défendre une cause. L’artiste et féministe luxembourgeoise Deborah de Robertis a créé la polémique et fut arrêtée pour exhibition sexuelle en janvier 2016, au musée d'Orsay, après avoir posé assise les cuisses écartées et le sexe apparent devant une toile de maître. Elle avait déjà tenté de reproduire L'origine du monde de Courbet au même endroit en 2014. Son objectif consistait à « interroger la place des femmes dans l'histoire de l'art ». Pour Me Bouzenoune, avocat au barreau de Paris, la limite entre droit d'expression et exhibition se situe dans la motivation de celui qui se met nu : « À mon sens, en soi, la nudité n'est pas une exhibition sexuelle. Cette dernière est une infraction qui suppose des actes de nature sexuelle ou obscène. Or dans le cadre de la performance artistique, elle relève de la simple création artistique ». Autre exemple au Vénezuela en 2014. Suite à une manifestation d’étudiants protestant contre la crise économique et le chômage, un étudiant a été blessé par la garde nationale et s’est retrouvé dévêtu et humilié dans la rue. En signe de protestation et de soutien pour l’étudiant agressé, des milliers de femmes et hommes ont envoyé des photos révélant leur nudité accompagnées du tweet : « Mieux vaut être nu que continuer à vivre sous une dictature ». Alors faut-il être nu pour être vu et entendu ?

     

    Le naturisme ou le retour à l’état naturel

    C’est à la fin du XIXème siècle que le naturisme fit son apparition grâce à l’Allemand Heinrich Pudor et son livre Nacktkultur (la culture du nu). En 1918, la Freikörperkultur (culture du corps libre) explose dans les pays germaniques puis en Scandinavie et enfin en France. En 1950, les époux Christiane et Albert Lecocq créent la Fédération du Naturisme. Nature et respect sont les valeurs maîtresses du naturisme. Ce dernier symbolise une réaction à la pression permanente de la société de consommation et le souhait de retrouver un état originel, simple et authentique. La tolérance et la confiance sont omniprésentes, les naturistes ne sont pas dans le jugement et se moquent des préjugés. Esprit et corps sont en harmonie dans un sentiment de plénitude et de liberté. Pour les plus complexés d’entre nous, il paraîtrait que de se montrer dans son plus simple appareil nous réapprendrait à aimer notre corps. Par ailleurs, sans tissu, la peau reçoit directement les rayons du soleil, accumule de la vitamine D, la circulation sanguine est améliorée et la température du corps s’autorégule. Pourquoi alors s’en priver ?

    Pour finir, force est de constater qu’il est également bénéfique de dormir nu.  On évite les infections bactériennes car être trop couvert nuit à une régénération constante. Assumer son corps nu sous les draps et le contact de ceux-ci sur sa peau aiderait également à se sentir bien dans sa peau. Notons aussi que dormir nu peut aider à se sentir plus sexy. Alors abandonnez définitivement grenouillères, pyjamas ou autre tenues « tue l’amour » et donnez un second souffle à votre vie sexuelle ;-) !

     

    Quel est votre rapport à la nudité ? Vos témoignages nous intéressent.

     

    Photo © Fotolia – Auteur : tschertkova

     

     

     



    Betty_Nelly, 26.10.2017


Farrington 4 | 26.10.2017 12:23

  • Farrington
  • Bonjour,
    Mon rapport à la nudité est extrêmement pudique et négatif. Je peux apprécier une jolie photo ou peinture d'un corps nu mais surement pas le mien. J'ai été élevée de manière très "victorienne", mes parents ne se montraient jamais sans vêtements en ma présence. La vue de personnes "exhibitionnistes" me mets très mal à l'aise et je trouve cela une agression. Mais,peut être serais je minoritaire dans notre société ou la nudité est partout sur les affiches et dans les médias. Voila mon petit témoignage ! Far

patrick44 1 | 26.10.2017 12:55

  • patrick44
  • Bonjour Betty,pour toi y a t'il une différence entre naturisme (que j'ai pratiqué 3/4 fois vers chez moi sur une plage réglementée) et exhibitionnisme.En effet je l'avais relaté au mois d'aout je crois, en revenant des grandes Canaries ou sur la plage principale des hommes (et très très peut de femmes) déambulent inlassablement en longeant la mer (pas des dunes a l'eau) et en arborant fièrement leurs attributs devant les familles et enfants sans aucuns avertissements pour prévenir, meme pas a l'hotel qui était a 10 minutes.Etre et se baigner nu est un plaisir, mais de la à se promener nu sur 1 km......

Betty_Nelly 2 | 26.10.2017 13:17

  • Betty_Nelly
  • @Patrick44. Pour moi le naturisme se pratique dans des endroits réglementés, dépourvus d´ambiguïté. Par contre exposer ses attributs comme ce Monsieur sur la plage relève pour moi plutôt de l´exhibitionnisme.

furaxx 4 | 26.10.2017 13:22

  • furaxx
  • La loi nous impose le port de vêtements même quand et où ils ne sont pas nécessaires... mais il ne nous les fournit pas. Il s'agit d'une forme d'impôt particulièrement injuste.

Edel13 1 | 26.10.2017 13:47

  • Edel13
  • Je n'aime pas m'habiller, pour autant je ne pratique pas le naturisme et j'y trouve même en fonction des circonstances un manque d'hygiène, mais comme je ne pratique pas... je ne côtoie pas et ça ne me gêne pas... ^^
    J'aime vivre nu ... seule et plutôt quand il fait plus froid que chaud ^^, car lorsqu’il fait chaud je transpire et c’est pas glop.
    Je ne souhaite pas imposer ma nudité aux autres ni que les autres m’imposent la leur car, hormis le côté hygiène déjà précité, esthétiquement parlant je trouve un corps à poil -et non poilu ^^- franchement moche. Il n'y a que les photographes (plus que les peintres d'ailleurs) pour sublimer un corps et encore pas toujours parce que parfois ils desservent le corps au lieu de le servir.
    Par ailleurs, n'étant pas tactile, je n'aime pas que l'on me touche au travers d’un vêtement... alors peau à peau Brrr ça me file froid dans le dos rien que d'y penser. Le « peau à peau » n'est, pour moi, réservé que pour mon amoureux ou pour ma fille quand elle était tout bébé et qu'elle était malade.

patrick44 0 | 26.10.2017 14:00

  • patrick44
  • Betty, j'ai précisé....DES hommes pas un !!(sinon quelle différence entre nudisme et naturisme ?)

Betty_Nelly 0 | 26.10.2017 14:10

  • Betty_Nelly
  • @Patrick44 : Ma réponse est la même, que ce soit un homme ou plusieurs.

    Naturisme : pratique collective basée sur l'idée de retour à l'état naturel, comme mentionné dans l´article
    Nudité : une ou des parties du corps non recouverts d'un vêtement.

    Autre question ?!;-)

heureuse15 2 | 26.10.2017 14:13

  • heureuse15
  • La nudité est ce qui est de plus naturelle. Donc ci ça ne risque pas de choquer et aussi ci ça ne devient pas "obligatoire" (camps de nudistes) je ne vois pas pourquoi de ne pas se balader tout nues.
    J'ai eu une éducation très pudique, qui m'a pas impressionné pour autant.
    Il y a une réel plaisir de se faire caresser intégral par le soleil et de nager tout nue.
    Il faut juste avoir la délicatesse de sentir ou on peut et ou on ne peut pas.
    Choquer c'est la dernière chose que je cherche.

Ebbie34 3 | 26.10.2017 14:39

  • Ebbie34
  • ahhh...pour moi très difficile de me mettre nue....Suis très pudique !!
    Sauf quand je suis avec un homme que je connais TRES bien ;-)
    Gardons un peu d'intimité pour notre élu...
    Comme FAR, jamais vu mes parents sans vêtements...
    Et je trouve ça très bien...

    BisouS Ebbie34

grey33 1 | 26.10.2017 14:43

  • grey33
  • G découvert le naturisme à l'adolescence comme beaucoup de jeunes dans les années 70 qui découvraient la liberté dans des domaines très divers...Il est vrai que les plages aquitaines sont traditionnellement naturistes. Comme Heureuse, ce qui est pour moi une évidence, C tout d'abord le plaisir de lézarder, de se baigner nue....mais surtout de se libérer du regard des autres...Il y a une distance au corps sexué qui se met en place et qui rend les relations aux autres bien plus faciles,( le même style de distance qu'un soignant utilise au quotidien).Quand j'avais 20 ans, j'etais bluffée par les "vieux" qui se promenaient nus sur la plage

grey33 2 | 26.10.2017 15:48

  • grey33
  • zut..désolée..G un chat qui est passé sur mon clavier..pas pu finir ma page...Je disais qu'à 20 ans ...la simplicité, la dignité avec lesquelles ces "vieux" vivaient leur nudité sur la plage, m'impressionnaient....aujourd'hui...je ne me pose plus du tout la question...j'assume..mon corps tellement moins tonique, trahie par la gravité...naturellement et sans me jeter sur un paréo pour traverser la plage...ou étouffer dans un maillot de bain compressé et push up de partout!Chacun vit sa nudité comme bien lui semble...elle est à vivre..avec cohérence avec ce que l'on est! Bonne fin de journée.

Epidomie 3 | 26.10.2017 16:31

  • Epidomie
  • Une éducation extrêmement rigide, où le corps est caché pour ne pas attirer le mal ou plutôt le mâle, ça m'a marquée et je n'ai pas su m'en défaire, je suis restée pudique.
    Paradoxalement, je peux admirer les nus peintures ou photographies artistiques sans ressentir de gêne.

grey33 1 | 27.10.2017 09:24

  • grey33
  • Qu'est ce qui fait qu'un individu se dégage un peu, beaucoup d'une "éducation extrêmement rigide"? Si mon père n'était pas DCD quand j'avais 14 ans, aurais je pris autant de liberté avec mon corps?
    Qu'est ce que la pudeur? G tellement vu de gens impudiques physiquement en étant habillés....tellement entendu de propos impudiques...

rolling68 0 | 27.10.2017 11:15

  • rolling68
  • la nudité c est bon la peau respire vous allez vous sentir tres tres bien essayer vous verrez

caraibe2 0 | 27.10.2017 13:04

  • caraibe2
  • C est maintenant que les gens en font un cas de la nudité, avant que mitterand arrive au pouvoir pour interdire la nudité et surtout les seins nus toutes avaient les seins nus les quelques unes qui gardait le haut de maillots se faisaient plutot remarquer
    en ce qui concerne les hommes le nu integral sur les plages publiques n a jamais existé sauf sur les plages de nudismes alors ce sont les habillés qui se faisaient jetés

Laureline75 1 | 03.11.2017 10:45

  • Laureline75
  • Bonjour à tous, 
    Le naturisme commence à se pratiquer un peu partout même à Vincennes, où la mairie leur a offert un espace où ils peuvent se rencontrer... Prochainement un restaurant va ouvrir à Paris où on pourra retirer et laisser ses vêtements au vestiaire
    http://www.leparisien.fr/paris-75012/le-premier-restaurant-naturiste-de-la-capitale-a-ouvert-en-toute-discretion-02-11-2017-7369725.php 
    Le naturisme heureusement se démocratise et tous les ans de nombreux reportages sont vus pour tenter de retirer cet écueil qui est  si négatif...
    Une résidence naturiste se trouve au nord de Bordeaux, village ouvert aux nombreuses familles venus de tous horizons de l'Europe, principalement les Allemands dont c'est la culture...  http://www.lajenny.fr
     De nombreuses activités peuvent se pratiquer nus, golf, tir à l'arc, pétanques, yoga... sans aucune ambiguité. C'est un nouvel art de vie et de vivre... Une philosophie de la vie différente...
    Essayer c"'est adopter....  

philou24 1 | 14.11.2017 18:07

  • philou24
  • Le naturisme est très sain personnellement je le pratique avec respect depuis plus de 30 ans et à la longue j'ai du mal de comprendre que l'on puisse encore nager avec des vêtements, surtout en sortant de l'eau la sensation est très désagréable de supporter un tissus mouillé, en simple amateur mais divinement je pratique aussi le massage harmonisant, merveilleux échange du corps et de l'esprit... Par contre je suis opposé au non respect, je pense principalement au Cap d'Agde qui a perdu ses valeurs du départ et je puis vous dire que les vrais naturistes ne voient même plus les autres nus... Simplement ils profitent de la nature, faites en l'expérience et aussi vous regarderez plus vite une dame habillée de manière sexy qu'une dame nue... le naturisme est sain et un vrai retour à la liberté du corps et de l'esprit...
    Essayez c'est l'adopter, pardon de plagier LAURELINE 75.... mais c'est la vérité profonde... Vive l'été 2018....

Nouveaux membres



Mentions légales | CGU | Charte de confidentialité | Aide et contact | Partenaire | Programme d'affiliation | Témoignages | Presse | Publicité | Emplois
© 2005-2017 50plus-Treff GmbH