Le bénévolat à l’honneur

Le bénévolat à l’honneur

8 | 586 Consultations

De nombreuses personnes - plus totalement dans la vie active ou bien à la retraite - rêvent de retrouver une occupation épanouissante qui leur permette de donner un sens à leur vie. Après le stress de la vie professionnelle, il leur est alors possible de développer de nouvelles compétences et de se lancer dans de nouveaux projets. Les personnes dans le besoin peuvent alors profiter de l'aide de personnes expérimentées qui ne sont plus employées et qui ont du temps à leur consacrer. Le bénévolat permet à chacun d'aider son prochain et ainsi d'élargir ses horizons et de se développer personnellement. Mais avant de s’engager, il convient de se demander quel type de bénévolat est le plus adapté à sa personnalité.

 

Explorer ses compétences

Avant de s’engager dans une activité bénévole, il importe de faire un bilan de ses compétences. Par exemple, en établissant une liste de ce que l’on est capable de faire, des talents particuliers dont on dispose. Certaines activités bénévoles nécessitent en effet des aptitudes que l’on n’a pas forcément utilisées auparavant. Quelques questions s’imposent : avez-vous une bonne capacité d'écoute, êtes-vous empathique, pouvez-vous réconforter les gens, savez-vous peindre, bricoler, faire de la musique, raconter des histoires ou donner des conseils ? Ou bien peut-être souhaitez-vous plutôt accompagner un jeune étudiant dans sa première recherche de stage ? Ou rendre visite à des personnes malades dans les hôpitaux ? L'important, ce n'est pas l'activité à laquelle vous choisissez de vous consacrer, mais plutôt votre état d'esprit et votre degré d’engagement. Outre la bonne action que vous envisagez de faire, cette activité doit aussi vous enrichir.

 

S'informer sur les activités diverses

En creusant un peu, vous vous découvrirez peut-être de nouveaux centres d'intérêt. Les maisons de retraite, les institutions pour les enfants, les hôpitaux, les églises, les associations sont toujours à la recherche de nouveaux bénévoles disposant de compétences particulières prêts à s'engager . Rencontrez les responsables de ces organisations bénévoles et voyez de quelle manière vous pouvez les aider. Ils vous conseilleront et vous expliqueront leur activité. Certains organismes versent parfois une indemnité, pour les repas ou les frais de déplacement.

 

Tester les activités proposées avant de s’engager

Faites au moins une journée d'essai pour voir si les activités proposées vous conviennent. Décidez alors de la durée de votre engagement : ne vous est-il possible de participer à cette activité qu'une unique fois, sur une courte ou bien sur une longue durée ? Il s'agit d'un engagement et non d'une performance. L'essentiel est de vous faire plaisir. Dans de nombreux organismes, les bénévoles participent aux réunions d'équipe afin de partager leur expérience, leurs idées et leurs connaissances avec les employés. Ils sont naturellement eux aussi soumis aux mêmes règles de confidentialité. Enfin, les bénévoles doivent traiter avec le même soin qu'un employé « normal » les outils de travail, l'argent, les objets de valeur, les documents etc.

 

Agir pour une cause noble, s’enrichir et nouer de nouvelles connaissances

En vous engageant comme bénévole, vous avez non seulement la chance d'exercer une activité enrichissante pour vous, mais en plus c'est une excellente occasion pour rencontrer de nouvelles personnes et lier des nouvelles amitiés. En prenant des responsabilités sociales, vous élargissez votre propre horizon, nourrissez votre joie de vivre et contribuez positivement à votre développement personnel. C’est un investissement aussi utile que satisfaisant. La plupart des associations sont gérées par des passionnés. Rejoindre une association qui n’est pas dans le champ de vos intérêts habituels permet de découvrir tout un monde, une nouvelle passion et d’apporter un regard extérieur.  En plus, la grande majorité des associations forment les nouveaux arrivants : c’est l’occasion de gagner en compétences aussi ! 

 

Le télébénévolat

A l’image du télétravail, le télébénévolat est une pratique qui permet d'apporter son aide et ses compétences dans un projet, à distance, à des temps et dans des lieux choisis. Ces missions nécessitent certaines dispositions : une connexion internet, un ordinateur, un téléphone…Elles sont nombreuses et variées et s'adressent à toutes les personnes qui souhaitent se mobiliser depuis chez elles : par exemple cela peut permettre à un pédagogue de continuer de faire du soutien scolaire depuis son canapé, mais aussi à un bénévole attentif de prendre des nouvelles des personnes isolées en leur téléphonant ou en organisant une visioconférence. A chaque bénévole et à chaque association de trouver la formule, autour d’un objectif et d’une mission choisis en commun. La période de pandémie nous a montré que le bénévolat était une histoire de coopération, entre différentes associations, différents publics et différentes générations. N'hésitez pas à échanger, entre associations et bénévoles, pour en savoir plus sur les modalités de mise en place de ces missions. 

 

Faites-vous du bénévolat ou en avez-vous fait ? Si oui dans quels domaines et qu’avez-vous retenu de cette expérience ? Pour ceux qui n’en ont jamais fait, pourriez-vous envisager cette possibilité ?

 

 

Photo © Adobe – Auteur : Zoran Zeremski

Betty_Nelly, 30.12.2021

Amethyste27
0 | 12.01.2022 10:33

Bénévolat = Gratuité de service, don de soi

Oui j'en ai fait, dans le sport, dans l'éducation, l'orientation, l'accompagnement à la recherche d'emploi,

J'ai eu beaucoup de reconnaissance de ceux que j'aidais.

Petit bémol... J'ai eu parfois la sensation que les responsables étaient là pour soigner leur ego blessé avec une forme de réunionnite aiguë mais bon, c'est tellement humain...

Depuis peu, grâce aux réseaux sociaux, on peut œuvrer sans entrer dans un cadre administratif c'est bien mieux !

Antoinemichel
2 | 30.12.2021 18:18

Plus de bénévolat pour moi ,trop dèçu,on donne la main et on vous demande le bras ......

AMELIE97
3 | 30.12.2021 11:13

On me dit que mon commentaire a été enregistré, mais j'avais à peine écrit une ligne, même pas fini ma première phrase. ça c'est la machine informatique qui s'emballe... Lol.
J'ai fait du bénévolat même quand je travaillais mais alors là c'était occasionnel, lors de grandes catastrophes pour des collectes par exemple.
Depuis que je suis à la retraite, le bénévolat est une activité importante. Avant toute chose, que je dise que le bénévolat c'est donner son temps, ses compétences pour une association, mais aussi son argent, prendre des risques (ne serait-ce qu'en déplacement en voiture car les accidents de voiture ne couvrent pas la bêtise de l'un de vos passagers et lui ne la paiera pas... et fera tout pour fuir ses responsabilités), parfois se payer une aide spécialisée (par exemple en informatique) si vous vous êtes engagé à produire tel article ou un interview enregistré et que vous ne savez pas certaines manipulations, dépenser en des recherches sur le terrain (par exemple un site, un artiste, une exploitation, etc...), subvenir à vos propres frais...et pallier immédiatement à une panne subite de votre outil de travail (achat d'ordinateur, ça m'est arrivé...), veiller à la sécurité, et entretenir un climat de confiance avec le prestataire, donc responsabiliser son groupe, parfois malheureusement depuis 2 ans, refuser certains ou certaines qui ne se plient pas à une discipline imposée pour des motifs sanitaires... savoir les numéros de secours, les premiers gestes, avoir ce qu'il faut pour les premiers secours, bref, on est engagé moralement et on compte sur nous !!!! .
L'association ne pense pas à vous donner spontanément le reçu de votre adhésion que vous soyez membre participant ou bienfaiteur et à la fin de l'année, vous mesurez le trou du budget dans votre plaisir à faire de multiples activités valorisantes, bienfaisantes... Autrement dit, être bénévole, comme autrefois, ça peut appartenir déjà à une classe assez aisée...
J'ai été bénévole , à la Croix Rouge (maraudes, quêtes alimentaires et monétaires), secouriste aussi, mais aussi Formateur de formateurs en Droit Humanitaire International (très intéressant !!), rédactrice dans une revue spécialisée de botanique (passionnant), correctrice de masters pour des étudiants et travaux de concours pour des professionnels que je connaissais (passionnant et stressant car il faut aller très vite).
Ce que je préfère entre tout : c'est d'être organisatrice de sorties culturelles, sur OVS (ici Urbeez) ou sur TMS. Cela me procure un très grand plaisir, car il faut rechercher et choisir les spectacles, conférences, films, visites d'ateliers d'artistes, sites cultivés particulièrement beaux, musées, mais aussi des activités sportives de groupe qui répondent à des critères non de compétition mais de participation et de bien-être et de sécurité, chercher un cadre agréable pour les repas, veiller aux covoiturages, aimer surtout aimer les gens et aimer leur faire plaisir, les voir joyeux, pris d'intérêt, captivés, heureux d'être ensemble...ça c'est le bonheur suprême pour moi.
Malheureusement Covid est venu...