Le besoin de plaire

Le besoin de plaire

11 | 661 Consultations

Nous avons tous plus ou moins envie de plaire et de séduire : déclencher le désir, capter l’attention, attiser la curiosité ou susciter l’intérêt. Les motivations sont variées. La société compétitive dans laquelle nous vivons, favorise cette nécessité de devoir plaire outre mesure. Après tout, ce n’est pas un délit de vouloir exposer aux autres ses atouts physiques ou intellectuels et pourquoi ne pas s’afficher sur les réseaux sociaux.  Mais en creusant un peu, on constate que derrière cette attitude, se cachent souvent un besoin de reconnaissance et un manque de confiance en soi. Lorsque ce besoin devient obsessionnel, c’est malheureusement la nature profonde de notre être qui en pâtit.

 

Séduire physiquement et intellectuellement

Ma mère étant très coquette, j’ai développé très vite une attitude semblable. J’ai toujours aimé mettre en valeur ma féminité et me maquiller. Je considère qu’il est agréable d’être féminine, et ce à tout âge !. « Les plus dures se sont les femmes entre elles. Celles qui n'assument pas leur féminité projettent leur frustration sur une femme qui assume sa féminité/sexualité », affirme la psychothérapeute Agnès Fabre, « la société a du mal à accepter qu'une femme puisse être respectable en aimant séduire », ajoute-elle. Pourquoi le fait d’aimer plaire et de le montrer est-il si négatif ? Pourquoi un homme qui aime séduire est-il catalogué de Don Juan ou Casanova ?. On peut aimer plaire sans que ce soit pathologique, ni dégradant !

Par ailleurs il y a ceux qui, dotés de nombreuses connaissances aiment les mettre en avant en public. Cultivés, ils ont toujours des arguments et assez de répartie pour alimenter une conversation : un outil de séduction indéniable tout comme les personnes qui séduisent grâce à l’aura qu’elles dégagent. Il y a donc maintes façons de plaire et ce besoin n’est pas répréhensible tant qu’il n’est pas utilisé en vue de manipuler autrui.

 

Épater la galerie sur les réseaux sociaux

L’expression « épater la galerie » vient à l'origine du jeu de paume : les joueurs tentaient d'impressionner par leur habileté les spectateurs, placés autour de l'aire de jeu, dans une zone appelée la galerie. Les joueurs essayaient donc « d'épater la galerie ». Les réseaux sociaux et Facebook en particulier représentent un peu cette aire de jeu où les individus s’adonnent au plaisir de la forfanterie, certains même allant jusqu’à dévoiler des aspects les plus intimes de leur vie : poster leurs plus belles photos de voyages, de couple, leur dernière acquisition etc. Pourquoi un tel désir d’en mettre plein la vue ? Sont-ils en manque de compliments ou d’attention ? Sur notre site, force est de constater qu’une catégorie d’individus ressent le besoin de plaire à tout prix et essaie de se démarquer en s'imposant parfois même en dénigrant les autres membres.  Par ailleurs, certains utilisent également l’humour et la provocation comme arme de séduction. On peut se demander où se situe la limite entre la séduction et la manipulation.

 

Quand le besoin de plaire devient obsessionnel

Dans certains cas, le vouloir plaire à tout prix reflète un besoin de reconnaissance. Lorsque ce besoin devient obsessionnel, cela traduit une certaine souffrance, un grand manque de confiance en soi qui pousse la personne à lutter en permanence avec elle-même. En effet, vouloir plaire à tout le monde dénote une appréhension du jugement d'autrui qui bloque la personne et l'empêche de vivre pleinement son existence. Trop plaire c'est mettre tous ses atouts en avant de façon perpétuelle, ce qui laisse peu de place à la spontanéité et au naturel. Par ailleurs, penser que l'on peut être apprécié de tous, est un défi bien audacieux.

 

Le besoin de plaire nous éloigne-t-il de notre essence ?

« Je ne connais pas la clé du succès, mais je sais que la clé de l’échec est d’essayer de plaire à tout le monde. » affirme Woody Allen. Essayer de plaire à tout le monde c’est cesser d’être soi-même et perdre son charme. Trouver notre essence implique l’acceptation de nos erreurs et de nos défauts, mais aussi valoriser nos atouts et notre potentiel. Nous nous épuisons à ne pas être nous-mêmes, à nous perdre dans les méandres de ce que nous imaginons que les autres attendent de nous.

La peur de déplaire est un signe concret que nous avons besoin de prendre soin de nous et de développer notre estime de soi.  La personne avec laquelle nous passerons le plus de temps dans notre vie, c’est nous. Alors plaisons-nous d’abord avant de plaire aux autres !

Et vous, ressentez-vous le besoin de plaire ? Que vous inspire ce sujet ?  Vos avis nous intéressent !

 

Photo © Fotolia – Auteur : pathdoc

Betty_Nelly, 02.08.2018

Falguiere
3 | 03.08.2018 18:52

Merci Betty Nelly pour ce blog trés interressant, auquel j'ai eu trés envi de répondre hier, et aujourdhui quand je vois patati patata sur moi je, les autres m'ont ils compris, le besoin de paraitre, de moboliser l'attention me tapant trop sur le systeme, je préfére ne rien dire , c'est peu etre du à l'endroit où je suis en ce moment, et ou je vois des choses beaucoup plus passionantes et importantes.
je dirais rapidement :
sans prétention aucune, qu'ayant commencé à travaillier trés tot sans diplome particulier que je ne cherche pas à etre reconnu par l'espéce humaine en général, sauf quelques personnes qui comptent beaucoup pour moi, et aussi çà peu etre con mais par mon banquier !
que c'est important pour soi meme d'etre élégant,
pour une femme, c'est merveilleux d'etre séduisante, faire attention à son apparence,
etre simplement coiffée correctement, ce n'est pas une question de moyens çà bien sur.

La séduction!!!!
à n'importe quel age, c'est trés agréable , important pour moi de chercher à etre bien en compagnie d'une personne que j'apprécie , peu etre séduire ???? pour un plaisir réciproque,sans plus , et quand quelquefois, les poumons prennent l'ascenseur, simplement quand vous pensez précisement à une personne, le creux au ventre, c'est super, au moins le temps que vous sachiez si oui ou nom, cette personne répondra à vos attentes .

Afficher son train de vie, je le fais depuis quelque temps délibérément pour titiiler la jalousie maladive de certains (nes) habitués (ées) du tchat, abonné résolument au célibat, et ne recherchant que de l'amitié !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
mais en allumant quand meme un peu juste pour savoir si on séduit encore .

au travers de ce commentaire, je ne cherche pas à plaire à tous le monde BIEN SUR, ce qui m'est complétement égal, car plaire a tout le monde ou chercher à le faire est un MANQUE DE PERSONNALITE et de FRANCHISE bien sur !!!!!!!!!!!!!!!!!!
comme le sourire commercial accroché du matin au soir sur le visage par les faux jeton.

Alexia92
1 | 03.08.2018 17:18

Comment pourrait-on plaire á tout le monde ?mission impossible et tant mieux . C'est déjá assez compliqué de rester dans l'équilibre pour soi-même si il faut en plus se soucier du regard de l'autre..

marie93
1 | 03.08.2018 14:16

Elevée dans une famille paysanne, dont la devise était "la beauté ne se mange pas à la petite cuillère", plaire était le cadet des soucis !
Alors aimer s'habiller, se maquiller, oui, mais surtout pour soi, pas trop pour plaire, peut être pour montrer une image de soi élégante ? Je dis bien élégante et non parfaite !
Et déplaire ? Et bien, l'accepter est le début de la sagesse et les clés de la séduction.

Danywa
1 | 03.08.2018 10:22

Il est exact que pour plaire aux autres il faut d'abord se plaire. Connais-toi toi-même à dit Socrate. Pour se plaire il faut se connaître et surtout s'accepter tel qu'on est. Il est vain de vouloir plaire à tout le monde. Mais on s'éloigne un peu du sujet initial ou il me semble qu'il était plutôt plaire uniquement dans l'appence physique et dans ce cas si je prends soin de mon apparence c'est en premier lieu pour moi, même si je sais que je ne verrai personne dans la journée j'aime me faire jolie à regarder.

lisa172
1 | 03.08.2018 07:38

Ce n'est pas celui qui cherche le plus à plaire , notamment avec des artifices qui aura le plus d'agrément à mes yeux .De loin , je préfère les personnes sobres avec une intelligence humble , mais apte à faire face à tout ..........Les faquins n'ont pas grâce à mes yeux
Le physique n'est pas en premier lieu , encore moins quand il est "retouché", je préfère la beauté de l'esprit , rare à dénicher
Bonne journée

copacabana
1 | 03.08.2018 06:46

L'important n'est pas de plaire mais si de savoir plaire!

carole80
1 | 03.08.2018 06:38

Bonjour,


meilleur commentaire a mes yeux celui d'Amélie ...je l'ai lue jusqu'au bout pour une fois ...

mon avis sur le sujet : Quand j'ai pris conscience que mon image avait un impact sur mon entourage, j'ai fait en sorte de l'améliorer, encore et encore ...j'aime plaire quand j'en ai envie, les autres fois je m'en moque complètement . C'est une question de gestion .

Bonne journée

biloum
5 | 02.08.2018 23:15

La population mondiale a dépassé les 7,5 milliards d’individus ......Le club 50+ compte un peu moins de membres que ca ........mais une chose est certaine : il est IMPOSSIBLE de plaire à tout le monde ............et la plus grande erreur est justement de vouloir à tout prix plaire à TOUT LE MONDE.....

Rencontrer des gens qui ne nous aiment pas, est inévitable. Certains se donnent de la valeur en fonction des autres, de leurs compliments, de leur like...
Normal ! On nous a rabâché que pour être aimés , fallait être gentil , poli,(joli aussi!!! LOL !)
Personnellement, je n'ai pas besoin de l'approbation des autres pour me sentir bien avec moi même et je refuse d'être dans une logique de RECONNAISSANCE !
D'ailleurs , les qualités qui peuvent me rendre agréable aux yeux d’une personne peuvent très bien être perçues comme un défaut aux yeux d'une autre.......

Et puis et puis à trop vouloir plaire , on finit par perdre de vue qui l'on est vraiment et ce que l'on attend...et cela me dérange.................au plus haut point.............

"souciez vous de l'approbation des autres et vous en serez leur prisonnier"(Lao Tseu)

lecalain
1 | 02.08.2018 21:49

associé woodi allen a plaire me parait incongru
le mot utile serait
envouté ou detourné
c est un predateur!!!!!!

AMELIE97
4 | 02.08.2018 17:41

Pour plaire aux autres, il faut se plaire à soi-même. Mais est-ce qu'on commence par soi ? Je ne le pense pas. L'enfant se découvre dans le regard de ceux qui l'approchent, l'adolescente prend confiance si on lui porte intérêt et la confiance en soi naît ainsi. Et ce sont aussi les jeunes, handicapés ou atteints de maladie incurable qui ont besoin de ce regard qui leur dit : oui, tu me plais parce que tu me me fais le plaisir de vouloir me plaire, et je le sens bien à ton sourire, à la confiance que je lis dans tes yeux, à ce que tu arrives à me dire, à ta joie quand nous nous rencontrons. Et allons plus loi, il y a aussi les adultes , malades, invalides, qui nouent ce dialogue du plaire. Séduire, c'est autre chose. On peut séduire par un talent, mais dans ce cas, le fait d'en être conscient/e, permet aussi de prévenir les dérapages. Il s'agit de ne pas être le renard ou la renarde futé/e... Cela n'empêche pas de recevoir les compliments et d'en remercier celui , celle qui les donne. Mais il faut alors savoir les regarder... quelque part, eux aussi ont un talent, quelque part ils envient le nôtre... nous nous nourrissons mutuellement de cet atout si plaisant, si attirant. Epater la galerie ? Qui n'y succombe pas à un moment ou à un autre ? Et là aussi, il faut savoir regarder les réponses non pour ce qu'elles apparaissent mais aussi pour ce qu'elles nous révèlent sur nous-mêmes et les interlocuteurs/trices. Ce n'est pas évident que de regarder en soi : pourquoi ai-je exagéré, pourquoi ai je voulu attirer, pourquoi les autres se plient-ils finalement à mes désirs ? pourquoi me repoussent-ils ? Pourquoi certains sujets sur la beauté et le travail de la beauté, de l'éclat de la jeunesse, et la chirurgie de la beauté et du rajeunissement physique sont-ils tantôt acceptés tantôt dénigrés ? Le jeu subtil du paraître est aussi celui du paraître convaincu... Tout un art très bien rodé sur notre site. Il faut des années pour le comprendre, l'apprendre, en sourire, aimer surtout la diversité de ce que nous sommes et dont chacun/e dévoile ses atouts, ses charmes, ses faiblesses, ses refus, et les nôtres. Non, cela ne nous éloigne pas de notre essence. Certes non ! Le besoin de plaire est la clé de voûte de notre interdépendance. et de notre présence sur le club50+. Comment pourrait-on en douter ?

BACCARA3
2 | 02.08.2018 17:36

la séduction est à chacun de nous, le problème c'est bien quand il est obsessionnel et c'est ce qui est destructif pour les autres.

Jacques94130
1 | 02.08.2018 14:53

"La clé de l'échec est d'essayer de plaire à tout le monde" nous dit Woody Allen. Je ne peux que souscrire à son propos ! Aussi, je ne crains pas de dire ce que je pense, quand bien même cela déplairait à certains et à certaines. Mais je m'interdis de m'en prendre à des personnes. Quant à savoir si telle personne prend une critique de ses idées pour une mise en cause de sa personne, c'est une question qu'il faut poser à ceux et celles qui reçoivent la critique, pas à celui ou celle qui l'émet !
Comment faut-il réagir lorsque l'on doit subir une attaque manifestement dirigée non contre le point de vue que l'on défend mais contre soi-même ? La réponse ne semble pas évidente ! En tout cas, pas pour moi.

MarieSoleil
3 | 02.08.2018 14:53

Je crois que s'il y a besoin de plaire, c'est plutôt à soi même, pour se sentir quelqu'un de bien.
Nous vivons dans une société nombriliste, attendre de la reconnaissance, ou d'être reconnu, me semble inutile et vain.
Pour ma part, je pense que je commence à aimer cette femme que je suis, à accepter mes faiblesses et à découvrir mes forces.