Les femmes de l'Histoire

Les femmes de l'Histoire

8 | 3984 Consultations

L'histoire nous présente la plupart du temps un univers exclusivement masculin. Pourtant, les femmes ont de tous temps tenu un rôle important. L’action de certaines a changé le cours de l’histoire. Nous vous présentons ici la vie de cinq de ces femmes.

 

Jeanne d'Arc

Née au XVème siècle dans une famille de paysans aisée, Jeanne d'Arc a toujours été très pieuse. Pendant qu’elle gardait ses moutons, elle entendit à plusieurs reprises des voix célestes. L’archange Saint-Michel lui ordonne de ramener le Dauphin Charles sur le trône pour libérer la France des anglais. Durant quatre ans, elle lutte contre ces voix qui l’assaillent depuis ses douze ou treize ans. A 16 ans elle décide alors de mettre à exécution ce qui lui est demandé. Interrogée par de nombreux juges et par le dauphin, elle dévoile quatre parties successives de l'histoire à venir.  Après beaucoup de difficultés, elle arrive à rencontrer le dauphin Charles, à mener victorieusement les troupes françaises contre les armées anglaises, à lever le siège d‘Orléans et à faire sacrer le dauphin à Reims, contribuant ainsi à inverser le cours de la guerre de Cent Ans. Faite prisonnière par les Bourguignons à Compiègne, elle est vendue aux Anglais avant d'être ramenée à Rouen pour son jugement. Accusée d'hérésie, elle est brulée vive. Elle n’avait que 19 ans. 25 ans plus tard il y a révision du procès et elle est déclarée innocente et réhabilitée.

 

Marie-Antoinette

Fille de l'empereur François Ier du Saint Empire Romain Germanique et de Marie-Thérèse d'Autriche, Marie-Antoinette est mariée à quatorze ans à Louis XVI. Elle devient reine de France et de Navarre à seulement 18 ans. Déterminée et peu appréciée, jugée dépensière, elle est de plus en plus détestée par le peuple qui la critique violemment, le tout orchestré par une presse acerbe. Mais cela n'arrête pas la jeune reine. Lorsque la Révolution éclate, Marie-Antoinette incite le roi à résister. Elle fait preuve d'un grand courage, fait appel à ses frères puis incite finalement la famille royale à s'enfuir. La famille est finalement arrêtée et ensuite retenue à la prison du Temple en attente de son jugement. De nombreux proches de Marie-Antoinette sont exécutés et les menaces de mort à son encontre sont nombreuses. Sans jamais fléchir, elle reste courageuse et lucide bien que ses enfants lui aient été enlevés. Les accusations sont nombreuses et les procès impitoyables. Condamnée pour trahison, Marie-Antoinette est guillotinée et c’est avec une attitude extrêmement digne qu’elle est montée sur l’échafaud à 38 ans, 9 mois après l’exécution de son époux. Ne pouvant écrire à ses enfants, elle a laissé une lettre d‘’adieu remarquable à sa belle soeur Madame Elizabeth, la soeur du défunt roi.  

 

Olympe de Gouges

Née à Montauban en 1748, Olympe de Gouges, écrivaine, a toujours été une féministe active, voulant combler l'écart sociétal entre hommes et femmes. Désireuse de liberté, elle se rend à Paris avec son fils et commence à rédiger ses premiers textes prônant l'émancipation de la femme et l’abolissement de l’esclavage. Son plus célèbre texte est la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, calquée sur la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. Inspirée par la Révolution, son discours veut placer la femme en tant qu'égal de l'homme. Après avoir soutenu Louis XVI, elle est arrêtée en 1793 et condamnée à mort le 3 novembre 1793. Précurseuse du féminisme, ses textes sont encore très appréciés aujourd'hui pour leur audace et les revendications qu'ils contiennent.

 

Marie Curie

Née à Varsovie en 1867, Marie Curie connaît une enfance difficile et se réfugie dans la recherche scientifique. Elle découvre le polonium puis le radium et obtient ses premières récompenses. Désireuse de partager son savoir, elle devient enseignante puis met à disposition ses travaux qui aboutiront quelques années plus tard sur le nucléaire et la radiothérapie. Courageuse et déterminée, elle perd sa mère et sa sœur à cause du typhus et de la tuberculose et souhaite alors faire évoluer la médecine. Timide, elle obtient toutefois une licence en physique puis mathématique et reçoit deux Prix Nobel en Physique et Chimie en 1903 puis 1911. Ses recherches continuent encore aujourd'hui à faire avancer le monde de la recherche scientifique, avec notamment les rayons X. Dès 1922, elle rejoint la Commission internationale de la coopération intellectuelle. Elle décède en 1934 des suites d'une leucémie.  

 

Lucie Aubrac

Née en 1912, Lucie Samuel prend le maquis et se fait appeler Aubrac. Elle organise à deux reprises l'évasion de plusieurs résistants, dont celle de son mari, Raymond Aubrac lors de la Seconde Guerre mondiale. Celui-ci avait été fait prisonnié en 1943 en même temps que Jean Moulin. Elle décide de se marier en prison avec Raymond Aubrac, dont elle est enceinte. Auprès de la Gestapo, elle se fait passer pour une dame noble qui ne saurait être fille mère et réussit à lui communiquer des informations sur une opération commando visant à le libérer. Ensuite, en 1944, après beaucoup de péripéties elle s'installe avec sa famille à Londres jusqu'à la fin de la guerre. A la Libération Lucie Aubrac s'investit dans diverses organisations. En 1984 elle publie son autobiographie Ils partiront dans l'ivresse, racontant sa vie et ses exploits. En 2000 elle publie son dernier livre La résistance expliquée à mes petits enfants. Elle s'est éteinte à Issy-les-Moulineaux en 2007.

Et vous, avez-vous des femmes de l'Histoire dont vous aimeriez parler ? Merci pour vos commentaires.

 

Photo © Fotalia - Urheber mark yull 

Betty_Nelly, 15.10.2015

BobMesOs
0 | 27.04.2016 16:30

En fonction de sa sensibilité, chacun exposera sa(ses) préférence(s).

En ce qui me concerne, je passe des heures et des heures à lire et relire les histoires de femmes et d’hommes célèbres dont certaines ont été résumées ci-dessus.

Je pourrais allonger la liste indéfiniment, en particulier avec l’aide de google : 

http://www.femmescelebres.com/category/toutes-les-femmes-celebres/

Et bien d’autres liens que les personnes interessées pourront trouver. 

Bonnes lectures sur ce thème très enrichissant.
BMO Robert 

alfreds
1 | 15.10.2015 16:18

Beaucoup de respect a SIMONE DE BEAUVOIR
 Pour son engagement envers la condition féminine et aussi ses idées politique très en avance pour son époque elle a déployé une telle force a se battre envers toute ses injustice qu elle force admiration et respect

isabelle
0 | 15.10.2015 15:23

Merci pour vos commentaires.
Nous avons décrit la vie de Simone Veil dans le magazine
https://www.club-50plus.fr/magazine/societe/portraits-de-femmes-francaises-contemporaines-790.html

Edel13
1 | 15.10.2015 15:08

Elle est toujours en vie et nous les femmes lui devons le respect 

Simone Veil qui s'est battue, dans les années 70, pour que la loi dépénalisant IVG passe