Les français vus de l’étranger

Les français vus de l’étranger

9 | 519 Consultations

L’image désuète du Français moyen avec son béret, sa baguette et sa bouteille de rouge à la main est-elle toujours d’actualité ? Intéressons-nous cette semaine à l’image qu’ont les étrangers des français. Bons comme mauvais, les clichés et différentes perceptions nous portent souvent à rire ou à nous remettre en question.  Alors ils sont comment ces français ?

 

 

Les français sont flemmards, râleurs et crados …

« Ils sont fous ces Gaulois », disaient les Romains et dit-on encore à l’étranger en regardant les Français. Et oui les « Frenchies » ont des droits et ils aiment les faire valoir. Comment expliquer cela à des clients anglo-saxons ?  Comment leur dire d’annuler un rendez-vous d’affaire en raison d’une grève de la SNCF ?? Les Français ont la réputation d’être de fâcheux râleurs, toujours insatisfaits voire même fainéants car quand ce ne sont pas les grèves, ce sont des discussions interminables concernant  le temps de travail. Selon des statistiques de l'Institut européen Eurostat publiées en 2016, la France serait effectivement en queue de peloton avec en moyenne 37,4 heures par semaine, la Finlande est à 37,9 heures, l'Italie 38,3, l'Allemagne 40,1 et le Royaume-Uni 41,1 heures.

Par ailleurs, les français manqueraient d’hygiène. Certains pensent même que les Français mettent du parfum pour cacher leur odeur. Cette idée viendrait de l’époque de Louis XIV où le roi et sa cour couvraient leurs odeurs corporelles par du parfum. A ce stéréotype s’ajoute également et surtout le manque de propreté dans les toilettes publiques, les brasseries, les magasins et le métro parisien :-(

 

 

Les français sont cultivés, raffinés mais ne parlent que le français…

Outre ces dernières constations peu flatteuses, nous sommes heureusement perçus comme des gens cultivés, raffinés, esthètes, en partie grâce à la réputation de nos musées, nos artistes et nos créateurs de mode. La France représente la sophistication, le chic. La femme française serait quant à elle une femme toujours à la pointe de la mode et des dîners mondains. La réputation de notre gastronomie n’est de même plus à faire.  On dit que les Français vivent pour manger tandis qu’ailleurs on mange pour vivre. Cet épicurisme intrigue et a donné l’expression « french paradox » pour expliquer que notre durée de vie est légèrement supérieure à celle de nos voisins malgré nos fréquents excès culinaires. Un bémol : les Français sont loin d'être les meilleurs dans la pratique des langues étrangères. Un classement les situe même au 22e rang sur 26 pays européens pour leurs compétences en anglais. Quant à l’apprentissage de la langue allemande, n’en parlons pas… L’ explication classique à cette lacune : la place accordée à l'oral n’est pas assez importante. Mais ne serait-ce pas plutôt un certain orgueil des français à vouloir protéger leur langue ?  Quoi que l’on en dise, l’accent français à l’étranger fait craquer ;-)

 

 

« French lover » et « French kiss »

On dit que les Français sont romantiques et de bons amants : la réputation du « French lover » ou du « french kiss » n’est plus à faire. Quant aux Françaises, elles sont considérées comme coquettes, ayant du goût et comme étant très ouvertes, dans le sens où elles sont habituées à être draguées, à draguer elles-mêmes et à flirter. D’où vient d’ailleurs l’expression « French Kiss » ? Elle trouverait ses origines en Asie en 200 avant J.C. Ce « baiser profond » ou « baiser langoureux » était même recommandé dans des textes chinois pour repousser l’arrivée de l’orgasme. Autre origine : une blague provenant des tranchées. Née pendant la Première Guerre Mondiale, cette appellation était un moyen pour les soldats anglais de se moquer des Français. En effet les anglo-saxons étaient choqués par les récits érotiques des français qui étaient à leurs yeux beaucoup trop libres et dépourvus d’inhibitions. Ils se situaient ainsi trop loin de leurs idéaux romantiques et de leur puritanisme… Autre origine possible: le « French Kiss » devrait plutôt être un « Indian Kiss », si l’on en croit Vaughn Bryant Jr., professeur et directeur du département d’anthropologie de la Texas A&M University. Il explique que le « French Kiss », tel qu’on l’entend aujourd’hui, apparaissait déjà dans le Kama Sutra écrit au 5eme siècle avant JC, comme le plus passionné des trois principaux types de baisers. Alexandre le Grand, qui conquit l’Inde un siècle plus tard, le propage dans son immense empire, de l’Inde jusqu’au pourtour méditerranéen. Une anecdote : les allemands vont encore plus loin. La pratique du sexe à la française, « mit französisch » signifie la pratique du sexe oral…

 

Pour finir, la France reste un pays culte pour son art de vivre, d’où l’expression allemande « Leben wie Gott in Frankreich » (vivre comme Dieu en France). Les étrangers nous prêtent une image de bon vivant, estiment que nous avons un esprit de challengers, que nous sommes souples et créatifs malgré un manque d’organisation.

 

Que pensez-vous de ces perceptions et clichés ? Vous semblent-ils justifiés ?

 

Photo © Fotolia – Auteur : Javier Brosch

Betty_Nelly, 13.06.2019

Edel13
2 | 14.06.2019 08:32

Les français perçus par mes colocs étudiants étrangers (ils ne m’ont jamais parlé des française lol, mais bon c’est un peu normal, je ne suis pas de leur génération :D ):
- Lorsqu’ils sont chez eux : Ils nous trouvent assez pédants et peu enclins à communiquer avec les autochtones. Ont une propension à rester entre-deux. Râlent en permanence sur la bouffe et regrettent leur sempiternel steaks frites
- Lorsqu’ils sont tous les deux ailleurs : En plus du reste lol. Ils trouvent que les français ont du mal à parler autre chose que français et essaient de trouver des étudiants qui soient bilingues anglais/français pour se simplifier la vie
- Lorsqu’eux viennent en France (aussi en Belgique) :
- Ils nous trouvent toujours râleurs
- Ils ont du mal à trouver des autochtones qui parlent autre chose que la langue de Molière. Ils reprochent aux « français » de ne faire aucun effort pour les intégrer dans leurs cercles. Les trouvent assez « laisser aller » et pas très rigoureux ni persévérants
- Ils apprécient, leur côté fêtards et détachés de leurs colocs et aussi les APL ^^. Ils aiment notre curiosité sur leur pays et leur mode de vie, même si parfois nos réactions leur donnent l'impression qu’ils sont un peu des spécimens rares ^^.
- Ils sont étonnés de ne pouvoir faire quoique ce soit sans d’abord se renseigner s’il n’y a pas une grève ou une manif quelque part ^^, mais aussi de voir tant de restauration rapide et de mal bouffe en France.
- A l'inverse, ils arrivent avec l’idée que les français sont fainéants et trouvent que les cours sont beaucoup plus chargés que chez eux ^^. Sont souvent surpris de croiser assez d’étudiants français qui n’ont jamais quitté la France
- Lorsqu’ils partent de France, ils ont envie d’y revenir car tout ce qui les gênent en arrivant deviennent des souvenirs pittoresques qu’ils intègrent à un bon séjour finalement ^^. Les viennoiseries et le pain leur manque, mais aussi les vins et nos sites de Provence qu’ils trouvent extraordinaires. Et souvent quand ils reviennent, ils vont enfin s'intéresser à la cuisine française car en tant qu"étudiants ils n'avaient pas la bourse adaptée aux prix

ninoudu30
2 | 13.06.2019 18:03

Bonjour Betty Nelly,
Pour l'apprentissage de la langue, je peux en parler ma dernière fille ayant fait les deux langues en même temps dès le départ de la 6ème. L'allemand n'est pas du tout appris de la même manière que l'anglais et cela complique l'apprentissage en plus quand on change de prof d'une année sur l'autre. Ma fille a fait des échanges par deux fois en allant en Allemagne et nous recevant des Allemands, et bien je peux te dire que si ma fille a toujours fait l'effort de parler en Allemand et de s'adapter à leur mode vie, cela n'a pas été du tout le cas des deux allemandes que j'ai reçu chez moi. Elles n'ont fait aucun effort pour parler français, une a passer son temps enfermé dans sa chambre et l'autre nous a fait une crise car elle voulait passer ses journées qu'avec ses copines allemandes. Mon mari qui a vécu en Allemagne était désorienté quand il voulait parlé allemand avec ma fille, elle ne connaissait même pas les premières choses de bases, comme par exemple, une assiette, le pain etc.... ce qui a donné qu'à la fin de la 3ème ma fille a fait une croix sur la langue allemande pour se consacrer qu'à la langue anglaise. Pour le restant je suis d'accord, le français est râleur ça c'est vrai mdr....

nade2812
2 | 13.06.2019 15:56

Française d'origine mixte d'après mes parents, je peux dire que dans le Tyrol, nous sommes très bien acceptés, dans les flandres belges, je n'en dirai pas autant, une partie de ma famille est à la frontière française mais parle plus anglais que français, cherchez, l'erreur ? c'est un peu pareil pour les alsaciens et les lorrains ? les anciens sont souvent restés à l'heure des guerres. Pour moi, c'est triste. Je ne suis pas pour perdre nos valeurs nationales et nos coutumes mais à l'heure de la mondialisation, j'ai du mal à accepter de telles attitudes.

chayonne
2 | 13.06.2019 13:29

Bonjour Betty_Nelly...
Bien vu !...c'est vrai que les Français ont des défauts !...beaucoup de "petits défauts" !
...mais (pour moi) les Français ont encore plus de qualités que de défauts.
Ils sont tolérants, très famille et, bien que méfiants, dès qu'ils sont "rassurés" ils sont surtout généreux !

Mais il existe de grandes différences entre le Français vivant en France et le Français vivant à l'étranger.
...et les étrangers ne jugent pas les deux de la même façon !

toujourscurieux
1 | 13.06.2019 13:14

Bonjour voilà une excellente idée pour un article de culture générale
Personnellement je me moque de ce que les étrangers pensent des Français.
C'est vrai que les dits Français sont facilement donneurs de leçons. Ce n'est pas mon cas ; j'ai déjà bien du mal,au lieu de les donner,pour utiliser les leçons potentielles
qui découlent du contexte.
De toute façon la carte de l'Europe vous indique que les mouvements migratoires
Est en Ouest viennent terminer sur nos rivages
Résultat : un véritable millefeuille qui sera toujours en désordre et générateur de désordre..
Pour vivre en France, il faut être un jongleur émérite du dernier moment c'est-à-dire
attraper les opportunités comme on attrape les papillons.
Elle est facile,Je ne résiste pas : ne pas travailler "sans filet". TJC

Ebbie34
1 | 13.06.2019 11:09

J'ose même pas le dire....comment voient les suisses les françaises..........

PETRUS2016
1 | 13.06.2019 09:12

Le French Kiss est la meilleure façon de se taire en disant tout.

Peu importez la langue….!!! quoique….!!!!

AMELIE97
2 | 13.06.2019 08:11

Je ne suis pas flemmarde, j'aime prendre mon temps et je pense que 9 sur 10 de mes compatriotes sont pareils que moi.
Râleuse , je râle un bon nombre de fois par jour, je serai, je pense au-dessus de la moyenne, mais je trouve aussi que ma façon de râler est un bon catalyseur, je m'en rends compte quand je râle dans une sortie de groupe... Bref, représentative de la moyenne plutôt que de la majorité, je pense.
Crado : ah ça hélas... Je vois un français du Nord (qui a passé une bonne partie de son temps en Allemagne et qui habite ici) ramasser les papiers qui traînent par terre et les mettre dans la poubelle à côté des dits papiers sales, tout ça avec un pincement de lèvres fort réprobateur et fort apprécié intérieurement, j'en suis sûre, des autres personnes de mon groupe de sortie. Moi, je me contente de vérifier que les toilettes publiques où je vais sont nettes avant de les utiliser mais je n'hésite pas si j'en suis mécontente à me chercher un petit coin de parking pour créer ma petite rivière qui ira réchauffer les pneus pas longtemps car le soleil assèchera tout ça très vite...
Cultivés... je ne sais si c'est le cas de la majorité mais tout le monde aime se cultiver, c'est déjà ça..
Raffinés... je ne sais pas...
Ne pas savoir parler une autre langue correctement, certes, c'est vrai. Nous sommes fort capables spontanément d'écrire à un étranger dans sa langue mais si nous le rencontrons, c'est le désastre, à moins d'avoir mis dans son sac une ardoise et une craie.... Je suppose en effet que l'accent français a quelque chose qui plaît car je n'ai jamais vu le mépris se dessiner sur le visage de ceux à qui je parle comme je peux leur langue, tout juste l'amusement et encore bien plus l'intérêt et la sympathie... Sommes-nous , nous les français, aussi gentils avec ceux qui écorchent notre langue ? Pas si sûr que ça...
French lover, french kiss ; à vrai dire je suis dans une grande période de chômage sur ce terrain et je laisse la parole aux actifs et hyperactifs... SOS !!!
Le French paradox , certes... mais attention tout de même, nous rejoignons hélas la mode de l'obésité....