Les nuits blanches de Saint-Pétersbourg

Les nuits blanches de Saint-Pétersbourg

3 | 2791 Consultations

Le froid et l'hiver se sont installés... alors pourquoi ne pas planifier vos prochaines vacances de printemps et assister aux nuits blanches de Saint-Pétersbourg ? Ca réchauffera un peu l'atmosphère. Construite sous l'égide du tsar Pierre le Grand, cette ville fut, pendant deux siècles, la capitale politique et culturelle de la Sainte Russie. Elle a su conserver son patrimoine historique exceptionnel et est à ce titre inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1990. 

 

Les nuits blanches du solstice d'été

Cette période de l'année n'a rien à envier aux villes les plus romantiques d'Europe. Si Paris ou Venise sont réputées pour être consacrées aux amoureux, Saint-Pétersbourg peut aisément rejoindre ce cercle fermé. La nuit du solstice d'été, le soleil ne se couche pas et ses rayons enveloppent la ville d'un voile féérique ; à minuit, la lumière solaire illumine Saint-Pétersbourg et toute sa nature environnante. C'est un véritable paysage de carte postale, un cadre propice aux romances et autres idylles. Pendant deux à trois semaines, la présence du soleil est quasi permanente et donne lieu à tout un tas de festivités locales : des représentations musicales et théâtrales, des concerts de musiques de variétés, des feux d'artifice ou encore les joutes navales qui sont très populaires. Les nuits blanches de Saint-Pétersbourg attirent chaque année plusieurs centaines de milliers de touristes en provenance du monde entier. 

 

Saint-Pétersbourg : un musée grandeur nature

L'ancienne Leningrad est sans conteste une des plus belles villes de Russie. Elle est réputée pour ses canaux et son immense complexe du musée de l'Ermitage composé du Théâtre Ermitage, du Vieil Ermitage, du Petit Ermitage, du Palais d'Hiver et du Nouvel Ermitage. Cet ensemble majestueux date de l'époque des tsars et donne directement sur le fleuve Neva. Le cadre y est féérique, à plus forte raison pendant les nuits blanches de Saint-Pétersbourg. Il serait regrettable de visiter la ville et de ne pas flâner sur la perspective Nevski et ses quatre kilomètres de longueur, la grande artère commerçante est composée de bâtiments de l'époque des tsars ; il serait impensable de ne pas visiter les cathédrales Kazansky, Saint Isaac, Saint Sauveur, l'hôtel de ville ou encore le palais Stroganoff. La ville regorge de bâtiments religieux, de palais d'époque,... Les résidences impériales sont toutes plus belles les unes que les autres parmi lesquelles Tsarskoïe Selo, Gatchina ou encore la palais Constantin. Saint-Pétersbourg est aussi connue pour les couleurs flamboyantes et vives de ses édifices. C'est tout simplement une ville magique.

 

Une ville traditionnellement francophile et francophone

Saint-Pétersbourg continue d'être une ville orientée vers l'excellence et le raffinement. Elle a pendant longtemps été une ville où la langue française était plus parlée que la langue locale. Avec le temps, les choses ont évolué et à ce jour, même s'il n'est pas rare d'entendre parler la langue de Molière dans les rues saint-pétersbourgeoises, notre langue est principalement apprise et pratiquée par les élites sociales. Il n'en demeure pas moins que les Saints-Pétersbourgeois manifestent un amour profond pour le siècle des Lumières et la Révolution française, sans oublier les grands joailliers et autres créateurs hexagonaux. Saint-Pétersbourg aime le chic à la française et demeure le théâtre des rencontres les plus surprenantes.

 

Alors cette expérience vous tente-t-elle ou bien avez-vous déjà en tête d'autres destinations pour les beaux jours ? Dans ce cas, faites nous partager vos idées en commentant cet article ! 

 

Photo : © Herbert Ortner - Multi-license with GFDL and Creative Commons CC-BY 3.0

Betty_Nelly, 19.11.2013

savoyard
0 | 17.01.2014 15:30

oh que j'aimerai !
En vacances au printemps 2014 j'espèrerai bien commencer celles ci 
par un beau voyage ! 

golfy97
0 | 21.11.2013 21:56

c'est mon rêve aussi ! alors pourquoi ne pas le réaliser en groupe?